Print Friendly, PDF & Email

La Technique Hartmann-Cucchi

Infiltrations d'anesthésique dans la fosse infra-temporale ( Relaxing & Moderating Treatment en anglais ( R.M.T.)
La technique Hartmann-Cucchi : infiltration d’anesthésique dans la fosse infra-temporale n’existerait pas si je n’avais, jusqu’en 1988 à la Faculté de Chirurgie dentaire de Marseille, le bonheur d’avoir eu auprès de moi dans ma consultation le docteur Gérard Cucchi. Sans son aide  et son soutien fidèle il m’aurait été impossible de mener à bien ces recherches. Depuis ces années il ne cesse de m’apporter ses compétences et son amitié. Aujourd’hui encore ses magnifiques et efficaces illustrations agrémentent ce site.

Merci Gérard.

ATTENTION : la technique Hartmann-Cucchi décrite dans ce site ne doit en aucun cas être appliquée sans une véritable formation préalable dispensée par un professionnel qualifié. Nous l’exposons ici à des fins scientifiques et de vulgarisation mais non point d’application.

Serrer les dents de façon intense et/ou prolongée est une calamité !

Parmi la population de patients concernés : femmes 90%, hommes 10%

Tous les chirurgiens dentistes, tous les stomatologistes (en voie de disparition car la directive européenne de 1978 a donné aux chirurgiens dentistes les mêmes droits thérapeutiques qu’aux médecins stomatologistes), tous dis-je, emploient la gouttière pour traiter le bruxisme de grincement et de serrement de dents.

Comme chirurgien dentiste libéral j’ai utilisé pour mes patients ce moyen thérapeutique classique. Très souvent spectaculaire au début, je me suis rapidement aperçu, qu’après un temps extrêmement variable, le réflexe d’ouverture de la mandibule (la mâchoire) s’épuisait et ne fonctionnait plus.

Bien pis, le patient le plus souvent serrait sur sa gouttière bien plus fortement qu’ il ne le faisait lors de la première consultation.

Bien entendu, les symptômes initiaux souvent s’aggravaient, d’autres nouveaux parfois survenaient : migraines, cervicalgie, crampes nocturnes dans les mollets et dans un second temps le syndrome de fatigue chronique et troubles intestinaux, voire urinaires.

1979 : le prix national de la recherche française en Odonto-Stomatologie est attribué à Francis Hartmann
Ma thèse expérimentale sur les différents récepteurs du nerf trijumeau, réalisée sous la direction de Noël MEI, responsable du Laboratoire de Neurophysiologie Végétative C.N.R.S. Marseille m’avait permis d’obtenir en 1979 le prix national de la recherche française en Odonto-Stomatologie.

Lorsque le Directeur de l’Assistance Publique de Marseille créa en 1982 à mon intention en tant que professeur une consultation sur la douleur au Centre Dentaire du Pharo (Marseille), je pris conscience qu’il était de mon devoir d’enseignant-chercheur de remplacer la voie classique connue (rarement utilisée), très douloureuse et dangereuse (trans-sigmoïdienne) qui permettait déjà d’atteindre le nerf mandibulaire (le V3). Le but était de décontracturer  le muscle ptérygoïdien latéral.  Une thérapeutique pour pallier l’inefficacité à moyen et à long terme de la gouttière.

J’ai été profondément influencé par les travaux du Dr Janet Travell et son « jump sign =signe du saut» concernant un muscle de la mastication : le muscle ptérygoïdien latéral. Ce muscle palpé, en cas de bruxisme sévère, provoquait systématiquement un sursaut du patient. Travell avait pressenti l’importance de l’intégrité de ce muscle : c’est le premier muscle à souffrir de l’effet délétère du bruxisme centré.

Le Dr Janet Travel fut aussi le seul médecin à avoir su soulager de ses intenses douleurs musculaires le président John F. Kennedy.

Comment ?

Elle utilisait des infiltrations d’anesthésique dans tous les points douloureux des muscles du dos.

J. F. Kennedy - Janet Travell - 1960

Je conçus d’appliquer ces deux techniques : la palpation et l’utilisation d’anesthésique sur le muscle ptérygoïdien latéral aux malades souffrant de douleurs des muscles de la mâchoire au cours d’un D.A.M.

Après une recherche approfondie j’ai conçu une voie d’abord endo–buccale totalement indolore et inoffensive, acceptée sans sourciller par les patients. Inoffensive parce que l’étude anatomique de la région exigeait au préalable une courbure de l’aiguille pour ne pas léser la zone vasculaire et atteindre la fosse infra temporale, plus connue en France sous le terme de fosse pterygo-maxillaire. Laquelle est reconnue comme parfaitement étanche.

les résultats sur les patients traités dépassèrent au bout de 2 , 3, 4 séances mes plus folles espérances : un arrêt complet du serrement s’établissait et en même temps disparition totale, selon le cas, des symptômes précités.

En 1988 en collaboration scientifique avec le Dr SARRAT (+) médecin radiologiste de l’hôpital St Joseph (Marseille),  je réalisais une injection dans la fosse infra-temporale vérifiée au scanner. La pointe de mon aiguille était située dans la fosse infratemporale à 8mm exactement de l’entrée du nerf dans le Foramen Ovale. L’étanchéité de la fosse infra-temporale devait permettre à la solution d’anesthésique de ne pas fuir et de rester active au moins 8 jours. L’anesthésique diminue singulièrement l’activité motrice des muscles qui permettent de serrer les dents, sans pour autant, empêcher la mastication.

La Technique Hartmann-Cucchi

Infiltrations d'anesthésique dans la fosse infra-temporale
Elle consiste en une infiltration bilatérale hebdomadaire
Aiguille courbée précisément pour passer par le trigone rétro-mollaire
Sens impératif de l’injection : de bas en haut, de dedans en dehors en visant la partie inférieure du lobe de l’oreille.
Anesthésique à 3% de mépivacaïne, sans adrénaline
Dans la fosse infra-temporale (ex fosse ptérygo-maxillaire)
Pendant 8 semaines
Est ce à dire que l’utilisation de la gouttière doit être abandonnée ?

Point du tout.

L’expérimentation sur des milliers de cas a démontré que la pose de la gouttière mandibulaire nocturne en résine dure, après la 4ème séance d’infiltration permettait à celle ci de pérenniser son efficacité et faire en sorte que la récidive ne se produisait plus.

Technique Hartmann-Cucchi : thérapeutique inoffensive, opposée à l’usage du BOTOX qui, selon la littérature internationale, produit des effets négatifs IRREVERSIBLES. En particulier des raideurs et des changements structurels dans les muscles de la face ce que nous déconseillons.

Référence bibliographique
…et ouvrez la référence bibliographique pour accéder à l’article original

P.Panel L.Mathevon F.Michel P.Decavel B.Fernandez B.Parratt. Evaluation de la structure musculaire et de la raideur après injection de Botox. Une revue systématique. Annals of Physica and Rehabilitation Medicine Volume 58, Issue 6, December 2015, Pages 343-350

Print Friendly, PDF & Email

P.Panel L.Mathevon F.Michel P.Decavel B.Fernandez B.Parratt. Muscle structure and stiffness assessment after botulinum toxin type A injection. A systematic review Annals of Physica and Rehabilitation Medicine Volume 58, Issue 6, December 2015, Pages 343-350

 

Toxine botulinique = BOTOX

Toxine botulinique = BOTOX

636 Comments

  1. Cher Professeur,

    Il y a 6 ans, en quelques jours ou semaines, sans aucune raison connue je perds l’occlusion sur les dents arrières et je me retrouve alors en bout à bout sur les dents de devant.

     

    Mon parcours d’errance médicale sans trouver de solution passe par des kinésithépeutes, ostéopathes, occlusodontiste, des gouttières et un traitement d'orthodontie… 

     

    Les symptômes persistent et s’aggravent avec le temps : au début une gêne important puis maintenant en plus de la gêne comme si ma mâchoire ne trouvait jamais sa position de repos, des douleurs avec sensations de brulures aux ATM, des acouphènes, des douleurs dentaires sur les dents du bas…
     

    Que puis-je faire ? 

    Un occlusodontiste me propose de poser des cales sur les dents arrières afin de retrouver du contact et permettre à l'articulation de la mâchoire d'être soulagée. Qu'en pensez-vous ? 

    1000 mercis Professeur 

     

  2. Bonjour Professeur, 

    Merci pour toutes ces informations précieuses concernant le bruxisme centré ! J’ai longuement lu les articles, et commentaires, et je vois en votre méthode une solution pouvant enfin soulager mes symptômes, en voici la liste : 

    Douleurs chroniques au réveil : mâchoires, tempes, front, crâne, cervicales, trapèzes. 
    Acouphènes intenses le matin au réveil, souvent le soir au coucher, et parfois en journée. Hyperacousie, parfois les bruits, les personnes qui parlent fort deviennent insupportables. 
    Paresthésies du côté gauche + fourmillements sous les pieds et dans les deux jambes, le matin et parfois dans la journée. 
    Fatigue chronique, migraines (basilaires diagnostic récent par un neurologue, suite à un IRM cérébral mettant en évidence des plaques migraineuses). 
    Parfois : Difficultés à vider ma vessie, souvent le soir au coucher, et sensation d’infection urinaire le matin qui disparaît dans la journée. 
     

    Je souffre également d’une colopathie fonctionnelle ou syndrome de l’intestin irritable. 
     

    En 2 ans j’ai consulté 3 neurologues, 3 internistes, 2 ORL, 1 orthodontiste, 1 chirurgien maxillo facial, 2 kinés dont 1 spécialisé en maxilo facial, 1 podologue pour un bilan postural. 
     

    J’ai une gouttière occlusale que je porte toutes les nuits (j’ai l’impression que je serre encore plus les dents depuis que je l’a porte). J’ai fait des injections botox à 2 reprises (aucun effet). J’ai porté des aligneurs (invisalign) pour repositionner mes dents et ma mâchoire inférieure. Le positionnement de ma langue a également été corrigée.  
     

    Pour soulager les douleurs chroniques, et assurer ma journée de travail et de maman je prends 1 tramadol et 1 paracetamol le matin et entre 12h et 13h (dès que la douleur se réveille). Ces comprimés soulagent partiellement les douleurs, mais ne peuvent être une solution à long terme.

    J’ai récemment entamé une thérapie comportementale et cognitive chez une psychologue, j’ai réalisé 4 séances.

    Je m’engage à suivre l’évolution de mes symptômes, et à les publier ici ou à vous les envoyer, si la méthode Hartmann Cucci pourrait répondre favorablement à ma situation, et si vous voudriez pas me faire parvenir un professionnel pratiquant cette méthode . 
     

    J’habite dans le département du Var, mais proche des bouches du Rhône !

    Un grand merci d’avance pour votre réponse !
    Cdt, Lætitia

    1. Bonjour Requin, 

      Devant une  description aussi claire et la multiplicité de vos douleurs et de vos troubles, il est évident  que le recours à la technique Hartmann-Cucchi s'avère indispensable. Toutefois , pour vous soulager, avant d'obtenir votre RV, il convient de bien prendre connaissance  de la Video de la page d'accueil et de faire une lecture  attentive de toute cette page. La lecture  de mon ouvrage, paru aux édition Kawa,  sur les méfaits du  bruxisme centré vous aidera  considérablement. Comme convenu, deux mois après le début du traitement H_C, je souhaiterais lire dans ce blog les résultats. Pour l' heure, suppression +++ de l'usage dela gouttière.

      Bien à vous

       

       

      1. Bonjour Professeur, merci pour votre réponse. 
         

        J’ai bien visionné la vidéo et bien lu vos articles à la découverte du site, au mois d’Octobre, quand je faisais encore une fois des recherches sur internet pour trouver une solution.
         

        Depuis presque 3 mois j’ai mis en place la méthode de pincement léger des lèvres (méthode des gommettes que j’ai associé à une bague/bracelet que je change tous les jours). Et je tiens un journal des douleurs. Je ne sens pas d’amélioration importante concernant les douleurs, la fatigue chronique mais depuis l’application obsessionnelle de la méthode, je me suis aperçue que je respirais beaucoup par la bouche, en appliquant la méthode des lèvres pincées j’en suis empêchée, j’ai une narine constamment bouchée ! Néanmoins depuis je me sens moins essoufflée ! J’ai pris rdv chez un ORL pour faire un point. 
         

        Je mets beaucoup d’espoir dans votre méthode, je suis épuisée de souffrir ainsi, me lever chaque jour est un défi, j’étais lectrice auparavant, malheureusement je n’arrive plus à lire, en rentrant du travail, et après m’être occupé de mon foyer, de mes enfants je m’endors très très rapidement … Je suis réduite à lire pendant les vacances uniquement … les prochaines seront en Avril je ne manquerai pas d’ajouter votre ouvrage à ma pile que je réserve pour ces prochaines vacances. 
         

        En espérant un retour de votre part, 

        bien à vous, 

        Laetitia

  3. Monsieur le Docteur Hartmann,

    Je me permets de vous écrire à nouveau pour attirer votre attention sur un aspect central et perturbant de ma condition médicale : le bruxisme. Je souffre, en effet, d'un serrement nocturne des dents, phénomène que j'observe également de manière plus sporadique en journée, souvent dans des moments de forte concentration ou d'embouteillage, témoignant d'un état de tension constante.

    Cet élément préoccupant s'inscrit dans un contexte médical plus large et complexe. Je suis un homme de 33 ans et je lutte contre un syndrome du côlon irritable depuis 2013, malgré le suivi des traitements recommandés et des ajustements diététiques. De plus, une blessure récurrente au psoas gauche, réfractaire aux soins d’ostéopathie et de kinésithérapie, engendre des périodes de douleur aiguës et répétitives.Des crampes musculaires extrêmement douloureuses dans les mollets, initialement diagnostiquées comme une périostite tibiale, compliquent davantage mon quotidien depuis cinq ans.

    Les réveils sont particulièrement éprouvants avec des maux de tête intenses, une mâchoire douloureusement contractée et une fatigue qui m'accable. Ces symptômes, potentiellement liés à mon bruxisme, ont débuté aux alentours de 2013 et ont depuis lors gravement impacté ma qualité de vie. Malgré un bilan d'investigations approfondies incluant une IRM cérébrale, une fibroscopie, une nasofibroscopie, un transit œsogastroduodénal et un scanner cervical – les résultats n'ont pas permis d'identifier une cause organique évidente à mes symptômes. Une gouttière occlusale et plusieurs séances d'hypnothérapie destinées à pallier mon bruxisme, les effets se sont avérés être temporairement bénéfiques et marginaux, laissant un soulagement de seulement 10 % et ce pour une durée d'à peine un mois après chaque session. .

    Je suis également préoccupé par des brûlures d'estomac et des remontées acides qui perturbent mon bien-être, problématiques que vous avez explorées dans vos travaux. Les injections de toxine botulinique, bien que prometteuses, suscitent chez moi une certaine réserve suite à la lecture de vos publications qui en soulignent les limites potentielles.

    Dans l’espoir de trouver un soulagement durable et de reconquérir une qualité de vie satisfaisante, je sollicite votre recommandation pour une orientation vers un spécialiste à Paris(ile de france), qui saura proposer une prise en charge innovante ou plus adaptée à mon cas.

    Je vous remercie infiniment pour l'attention que vous accorderez à ma situation. Soyez assuré que tout progrès résultant de votre conseil sera partagé sur ce blog, dans l'intention d'aider d'autres personnes qui, comme moi, recherchent des solutions à des troubles similaires.

    Je vous prie d’accepter, Monsieur le Docteur Hartmann, l’expression de ma plus haute considération et de ma gratitude anticipée pour votre précieux soutien.

    Cordialement,

     

    1. Bonjour Neloi,

      Je préfère vous adresser vers mon correspondant à LYON qui est plus spécialisé dans votre domaine. De votre côté, assurez moi qu'à l'issue de votre traitement, vous me  transmettrez l'évolution de vos douleurs et de vos troubles Ex: Crampes nocturnes dans les mollets Avant+++++ Après 0. Syndrome Colon I Av +++,Après + . Fatigue +++++ après= O etc , etc. A lire votre accord pour vous communiquer  l'adresse de mon correspondant

      Bien à vous

      1. Bonjour Professeur, 
        Je suis navrée mais je ne vois pas ou écrire mon témoignage / Commencer un message .. Pourriez vous m'e l'indiquer. Je vous remercie a l'avance. Chloé

      2. Cher Docteur,

        Je vous remercie encore pour votre message et pour votre compréhension. Comme je réside à Paris, il serait effectivement plus pratique pour moi d'avoir également un contact ici. Si cela est possible, je serais reconnaissant que vous puissiez me recommander un spécialiste à Paris en plus de votre correspondant à Lyon.

        Je m'engage toujours à vous tenir informé de l'évolution de mes douleurs et de mes troubles, comme convenu précédemment.

        • Crampes nocturnes dans les mollets Avant : +++++ Après : 0
        • Syndrome Colon I Avant : ++++ Après : +
        • Fatigue Avant : +++++ Après : 0

        Votre recommandation d'un spécialiste à Paris serait très appréciée pour faciliter l'accès à des soins adaptés à ma situation.

        Dans l'attente de recevoir les informations sur ces deux spécialistes, je vous adresse mes salutations distinguées.

        Bien à vous,
         

      3. Cher Docteur,

        Je vous remercie encore pour votre message et pour votre compréhension. Comme je réside à Paris, il serait effectivement plus pratique pour moi d'avoir également un contact ici. Si cela est possible, je serais reconnaissant que vous puissiez me recommander un spécialiste à Paris en plus de votre correspondant à Lyon.

        Je m'engage toujours à vous tenir informé de l'évolution de mes douleurs et de mes troubles, comme convenu précédemment.

        • Crampes nocturnes dans les mollets Avant : +++++ Après : 0
        • Syndrome Colon I Avant : ++++ Après : +
        • Fatigue Avant : +++++ Après : 0

        Votre recommandation d'un spécialiste à Paris serait très appréciée pour faciliter l'accès à des soins adaptés à ma situation.

        Dans l'attente de recevoir les informations sur ces deux spécialistes, je vous adresse mes salutations distinguées.

        Bien à vous,

          1. Cher Dr. Hartmann,

            J'espère que ce message vous trouve bien.je suis confiant que cette collaboration sera bénéfique pour ma santé. Je me suis également renseigné sur les transports et le logement sur place, et tout semble bien organisable de mon côté.

            Je reste donc dans l'impatience d'obtenir les coordonnées de votre confrère à Lyon.

            Je vous adresse mes salutations distinguées.

            Cordialement,

             

  4. Bonsoir Professeur ,

    En fait , quand je parlais de 3 mois , je voulais dire 3 mois avant réévaluation des signes cliniques avec vous via ce blog.

    Je vous assure avoir bien compris l'enjeu de l'adhésion et de l'implication sans faille du patient dans la technique Hartmann Bratzlavski. ( J'ai également commencé à lire votre livre)

    Il semble que j'ai été un peu vite enthousiaste dans mon dernier message puisqu'à ce jour , mes symptômes d'instabilité à la marche sont toujours présents .Depuis 3 jours , j'ai des douleurs dans la hanche gauche, douleur qui
    descends le long de ma jambe avec une sensation d'insensibilité dans le pied gauche avec mal au dos.

    Je grince des dents mais je serre aussi des dents la nuit , je m'en suis rendue compte  lors de mes réveils nocturnes.

    Pensez vous qu'une IRM des ATM est utile ?

    Bien Cordialement 

    Isabelle

    1. Bonjour Isabelle, 

      Pensez vous qu'une IRM des ATM est utile ?  Certainement, pour faire un diagnostic d'exclusion d'une luxation discale de vos Articulations Temporo Mandibulaires (ATM)  Demandez à votre dentiste de vous prescrire une IRM de vos ATM ; Une fois l'examen exécuté, il convient  de me recopier dans ce blog les conclusions du radiologue. Indispensable . A vous lire .
       

      Bien à vous

  5. Bonjour Professeur,

    Je m'appelle Sophie, j'ai 39 ans et je souffre de bruxisme depuis plusieurs années.

    En mai 2022, je vous avais sollicité pour mes problèmes de bruxisme centré. Je souffre d'un SADAM qui me provoque des maux de tête quotidien, des acouphènes, des douleurs aux cervicales, des crampes…

    Je vous expliquai également avoir vu un nombre incalculable de spécialistes, mais jamais personne n'a pu régler mon problème.

    Vous m'avez envoyé une liste de vos confrères pratiquant la technique Hartmann Cucchi et j'ai rencontré le Docteur Gerentes à Lyon. Il y a été de bons conseils et m'a renvoyé auprès d'un dentiste sur Belfort qui m'a fait les 8 injections avec votre méthode. J'ai terminé ces injections en juin 2023.

    Malheureusement, cette méthode n'a pas fonctionné pour moi et la nuit je serre toujours autant, à tel point que mes cervicales sont de plus en plus douloureuses.

    Le dentiste me dit que c'est uniquement un problème psychologique. Ce qui me fait douter, c'est que si je viens à m'endormir peu de temps sur mon canapé et que je ne porte pas ma butée incisive, je serre les dents très vite.

    J'ai déjà eu une gouttière qui m'a soulagée pendant un an. Puis on m'a envoyé vers un autre dentiste qui m'a plutôt conseillé une butée insicive. Ce dentiste m'a dit qu'il n'avait jamais vu une occlusion aussi importante et un autre dentiste me dit que c'est léger.

    Je ne sais plus qui croire et sur faire à présent.

    Pensez-vous effectivement que cela peut venir uniquement d'un problème psychologique ?

    Le Dr Gerentes m'avait également parlé de reprogrammation neuro musculaire, pensez-vous qu'il faudrait essayer ? Que cela pourrait m'aider dans mon cas ?

    Je suis dans une impasse et démoralisée car je pensais vraiment que ces injections pourraient m'aider à ne plus souffrir.

    Merci d'avance pour vos conseils.

    Cordialement

    1. Bonjour Sophie,

      Je n'ai pas, à ma connaissance, formé à ma technique  ce dentiste de Belfort.  Permettez moi d'avancer l'hypothèse que l'infiltration n' a pas donné  les résultats attendus à cause d'un problème supplémentaire d'occlusion  complexe qui n'aurait pas été  finalement correctement  évalué.  Avez vous, parfois  le sentiment qu' un côté de vos mâchoires  en contact EXISTE plus que l'autre ?  RSVP

      NB: Le problème psychologique , je n'y crois pas.

      Bien à vous

      1. Bonsoir Professeur,

        Je suis désolée, j'ai mis du temps à vous répondre mais j'attendais un rendez-vous chez un orthodontiste pour un nouvel avis.

        A votre question : "Avez-vous parfois le sentiment qu'un côté de vos mâchoires en contact EXISTE plus que l'autre ? Je ne ressens pas vraiment plus de contact d'un côté que de l'autre. Peut-être à peine plus à gauche.

        Cependant, suite à mon rendez-vous chez l'orthodontiste, celui-ci me conseille d'arracher mes dents de sagesse. Du côté droit, je n'ai plus mes dents de sagesse depuis environ l'âge de 16 ans. Depuis environ 2 ans, une couronne du même côté m'a également été arrachée. Du côté gauche, j'ai toujours mes dents de sagesse. L'orthodontiste pense que mon problème de bruxisme provient de cela. Comme j'avais peur de les faire enlever, il m'a proposé déjà de les limer afin de voir s'il pourrait y avoir une amélioration. Cela fait une semaine qu'il m'a limé les dents et aucun changement. 

        Pourriez-vous m'indiquer ce que vous en pensez ? Pensez-vous que cela pourrait régler mes problèmes ? Un autre orthodontiste m'avait conseillé de ne pas les arracher.

        J'ai également fait une séance de reprogrammation neuro-motrice. Il s'agit de la méthode Allyane qui est basé sur des sons de basse fréquence et de l'hypnose. Cette méthode m'avait été conseillé par le dentiste de Lyon. Dans mon cas, cela n'a pas fonctionné.

        Pensez-vous que je devrais demander un IRM des ATM ?

        Je suis perdue.

        Merci par avance de vos précieux conseils.

        Cordialement

        1. Bonjour Sophie,

          L'IRM de vos ATM, dans votre cas précis, est une précaution indispensable pour orienter le diagnostic. A propos dumot EXISTE que j'ai employé. INDISPENSABLE: vous devez toujours avaler votre salive , les yeux fermés.  Pourquoi ?La privation de la vue multiple par 5 votre perception  tactile . Vous avez déjà posé le  diagnostic par votre réponse : Peut-être à peine plus à gauche.Ma question maintenant : en respsectant strictement mes consignes Quelle dent? A vous lire.

          Bien à vous

          1. Bonjour Professeur,

            Lorsque je ferme les yeux et que j'avale ma salive ce n'est pas une dent en contact à gauche, mais plusieurs dents.

            J'ai rendez-vous en mars pour une IRM des ATM, ainsi qu'un rendez-vous en fin février avec un dentiste spécialisé dans les problèmes d'occlusion à Strasbourg. J'ai pris ce rendez-vous sur conseil de mon orthodontiste qui m'affirme que mon problème de bruxisme vient du fait que j'ai mes dents de sagesse à gauche mais plus à droite et qu'il faudrait les enlever.

            Pensez-vous que mon problème pourrait provenir de là ?

            Je vous remercie par avance de vos précieux conseils.

            Cordialement

             

            1. Bonjour Sophie, 

              Bravo+++. Vous avez les clefs: en  fermant les yeux quand vous avalez votre salive , il est IMPERATIF que cette sensation de contact de plusieurs dents disparaisse complètement. Après une longue séance , chez votre dentiste,  minutieuse de meulage, sans cesse les yeux fermés  controlée au papier bleu en avalant votre  salive, soudain le côté gauche n'existe plus! STOP. C'est vous qui  arrêtez la séance. Pourquoi ? Parce que les yeux fermés, vous êtes capable de détecter :0,009 mm d'épaisseur sur chacune de vos dents;

              NB: Faites lire ce texte à votre dentiste auparavant

  6. Bonsoir Professeur

    je reviens vers vous ,excusez moi ,j'étais tellement heureuse d'avoir découvert ce site , de voir que je n'étais pas seule à souffrir de ces maux qui accompagnent le bruxisme , que dans ma hâte de me sentir enfin un peu soulagée , j'en ai oublié d'être un peu plus précise quant à la description de mes symptômes.

    Depuis Février 2022, j'ai des acouphènes à l'oreille gauche , mon médecin traitant m'a orientée vers un médecin ORL, celui ci m'a demandée si je grinçais des dents , or, en 2015 déjà , lors d'une consultation chez un dentiste, celui- ci pensait que je grinçais des dents la nuit. J'ai donc porté une gouttiére mais j'ai également vu un ostéopathe car je souffrais énormément des cervicales ,des épaules ,des oreilles (par moment),de maux de tête .

    Ces crises ont été un peu soulagées par ces séances et par des séances de cohésion cardiaque .

    Mais depuis quelques mois , j'ai des acouphènes également à l'oreille droite , depuis Septembre je suis très fatiguée les matins avec des maux de tête ,côté droit , douleurs dans le haut du dos , enfin , dernier symptôme datant de 2 semaines , une instabilité à la station debout et à la marche avec sensation de vertiges et impression que l'acuité visuelle a changé (alors que ma dernière visite chez l'ophtalmo date de Juillet cette année).

    Je ressens également des fourmillements dans les muscles des bras et des jambes avec parfois ,le matin ,une sensation d'insensibilité , de "faiblesse "dans le pied gauche. Je souffre également de crampes nocturnes dans les 2 mollets(cette nuit encore)

    Travaillant dans un grand hôpital parisien et en relation avec des services de Neurologie et Neurochirurgie, j'ai pensé au pire…. c'est donc avec grand intérêt que j'ai pris connaissance de ce site , de vos travaux , de tous les témoignages de ces personnes que je voudrais remercier tant elles m'ont redonnée espoir dans une amélioration de mon état.

    Depuis 5 jours , je pratique de façon assidue  la technique hartmann-bratzlavski , et je suis si heureuse de pouvoir déjà percevoir que mon instabilité à la marche s'est un peu améliorée ; hier matin je n'ai pas eu de maux de tête , ni aux cervicales.

    Voilà, si je vous ai bien suivi cette technique est à pratiquer pendant 3 mois ,c'est cela ? et je continue le port de la gouttière?

    Vous n'orientez pas toujours vers un praticien , c 'est bien ça ?

    Merci beaucoup pour votre temps et pour votre aide

    Bien cordialement

    Isabelle

    Je m'excuse d'avance si mon message parait à 2 reprises mais j'ai l'impression que le premier essai a échoué lors de l'envoi

    1. Bonjour Isabelle, 

      En  aucun cas, je ne peux avoir limité ma technique  à 3 mois . Le contact des lèvres d'Isabelle doit être  OBSESSIONNELLEMENT   maintenu, à vie, sauf pour parler et /ou pour manger. Le serrement de dents (bruxisme centré) non supprimé conduit, hélas le sexe féminin à la dépression.

      Bien à vous

       

  7. Bonjour Professeur,

    J'ai 62 ans, j'habite en région parisienne et je cherche un praticien qui puisse m'aider car je souffre d'un bruxisme très sévère depuis quelques années. J'ai cassé en un an 2 gouttières  épaissies pour moi à la demande du dentiste

    Je vous remercie pour l' aide précieuse que vous m'apporterez

    Bien cordialement

     

     

  8. Bonjour Professeur,

    Etant donné que vous avez répondu à toutes les personnes qui ont postés un message après moi, et que mon message est sur un fil de commentaire qui commence a dater, je présume que vous n’avez pas dû voir mon message. C’est pourquoi je reposte le compte rendu de mon IRM :

     

    IRM des articulations temporo-mandibulaires

    "Technique :

    Sagittale bouche ouverte bouche fermée, coronales bouche fermée.

     

    Résultat :

    Pas d’anomalie morphologique du tubercule articulaire de la face mandibulaire.

    Discret remaniement arthrosique des condyles, un peu plus marqué à gauche.

    Morphologie méniscale droit sans particularité, le positionnement est correct.

    Amincissement de bourrelet postérieur du ménisque gauche associé à une discrète subluxation antérieure en position bouche fermée se réduisant la bouche ouverte.

     

    Conclusion :

    Désunion condylo discale débutante réductible à gauche.

    Minime remaniement dégénératif des condyles un peu plus marqué à gauche."

     

    Cordialement.

    1. Une désunion condylo discale débutante réductible à gauche est une luxation discale de l'ATM  qui doit être prise au sérieux. Pourriez- vous me rappeler l'ensemble de vos symptômes.Merci d'avance 

      Bien à vous

       

       

      1. Je vais essayer d’être synthétique en recopiant toutefois certains passages :

        • Douleur irradiantes côté droit de la mâchoire (encore plus sur les dents de sagesses)
        • Inflammation côté droit de la mâchoire
        • Engourdissement côté droit de la mâchoire
        • Etirement et démangeaison sur l’oreille droite
        • Acouphènes oreille droite
        • Raideur et douleur sur la nuque côté droite et douleur
        • Douleur côté droit avant du coip
        • Craquement et douleur quand je tourne le coup
        • Douleur trapèze
        • Douleur bras droit et arrière de l’épaule droite quand je porte un objet un peu lourd
        • Sommeil de très courte durée et peu réparateur, difficulté grande pour m’endormir
        • Fatigue chronique
        • Névralgie arnold au dos

        Depuis le mois de Juillet j’ai de nouveaux symptômes qui sont apparus :

        • Douleur irradiantes côté gauche de la mâchoire (+  sur les dents de sagesses)
        • Etirement et démangeaison sur l’oreille gauche
        • Raideur et douleur sur côté gauche de la nuque

        Quand je ferme la mâchoire à présent, le côté gauche des dents entrent en contact en premier, même pour manger c’est gênant et faire parfois mal.

        Première gouttière en novembre 2022, seconde gouttière en mai 2023, cette dernière est également déjà en mauvaise état.

        J’ai la maladie de Charcot Marie Tooth, une maladie génétique avec une déficience en myéline, qui entraine des faiblesses musculaires, le sommeil est difficile, et  une fatigabilité plus importante que la normale. Depuis que j’ai ce problème de bruxisme, le sommeil est tout simplement devenu une épreuve éprouvante (au niveau de mon emploi ça devient de plus en plus difficile).

        J’ai appliqué la technique de HB pendant trois semaines, il n’y a eu sans aucun effet, mais je voulais être certain que je ne serre pas les dents le jour, et mon dentiste traitant m’avais bien dit qu’il fallait faire attention à ne pas serrer des dents, c’est à partir de ce conseil que j’ai pensé à cette technique que vous avez exposé.

        Je suis persuadé que mon bruxisme est exclusivement nocturne. Pourquoi ? Quand l’un de mes proches conduisait en voiture, je m’étais endormi avec le côté droit de la tête posé sur la vitre, puis dans la demi-seconde de l’éveil je sentais que mon corps serrer sauvagement les dents du côté droit avec une douleur foudroyante, instinctivement j’ai aussitôt ouvert la mâchoire et la douleur s’est évanouie.

        J’ai dû mettre 1 mois pour obtenir une ordonnance pour IRM des ATM (début aout suite à mon premier message sur votre blog et votre éponse) et 1 mois pour obtenir un rendez-vous pour l’IRM.

         

        Les effets de la Kiné ne durent pas (massage et relaxation des muscles masseter et cervicaux, syndrome algo-dysfonctionnel de l’appareil manducateur, bruxisme centré).

         

        Et conformément à ce que j’avais écrit suite à votre demande, je vous promets également sans réserve d’exposer l’évolution des symptômes.

         

        En espérant pouvoir finalement accéder à votre traitement. Je ne parviens pas à trouver une issue à ce cercle vicieux qui à mes yeux est croissant et angoissant.

         

        Même si je suis sur Dijon, je reste mobile sur toute la France.

         

        Cordialement,

        Johann

      2. J'ajouterai également que depuis peu de temps j'ai également dorénavant des acouphènes aussi du côté gauche de l'oreille.

        Cordialement.

         

        1. Bonjour Johann, 

          Vos acouphènes : sons grave suto-guérissables: 95% Sons aigus 0 à 2%Par ailleurs j'ai écrit : Fin octobre évaluation de vos symptômes. Si vous n'avez pas d'améliorations fin octobre sur aucun des symptômes que vous décrivez c'est l'absence d'une application OBSESSIONNELLE  de sentir vos lèvres en contact d'une commissure à l'autre sauf pour parler et pour manger  Johann sur 5000 patientes  et patients

          • Douleur irradiantes côté droit de la mâchoire (encore plus sur les dents de sagesses)
          • Inflammation côté droit de la mâchoire
          • Engourdissement côté droit de la mâchoire
          • Etirement et démangeaison sur l’oreille droite
          • Acouphènes oreille droite
          • Raideur et douleur sur la nuque côté droite et douleur
          • Douleur côté droit avant du coip
          • Craquement et douleur quand je tourne le coup
          • Douleur trapèze
          • Douleur bras droit et arrière de l’épaule droite quand je porte un objet un peu lourd
          • Sommeil de très courte durée et peu réparateur, difficulté grande pour m’endormir
          • Fatigue chronique

          Toutefois, je vous dirige sur Lyon (vous recevrez  l'adresse d'ici 15 jours J'attends dans le blog le résultat des lècvreset aprèsvlatechnique Hartmann -Cucchi

          Bien à  Vous

  9. Bonjour,

    J'ai 33 ans et fais du bruxisme nocturne depuis plus de 10 années maintenant, je porte une gouttière sans cela mes dents du bas n existerait plus, depuis quelques temps maintenant j ai des problème tempero mandibulaires je sens un craquement quand j ouvre ma bouche au maximum et au début quand je machais trop fort la douleur remontait dans l'oreille, je traité cette douleur en voyant divers osteos et chiro ce qui fonctionne éphémèrement ( ainsi que en massant les tempes et articulations quand j'ai des douleurs ) Je fais régulièrement du sport, j'ai essayé de faire une séance d hypnose qui a marché légèrement je dirai  et j'ai essayé une première dose de botox il y a 2 semaines , au début cela m'a relâché ma mâchoire mais je regrince intensément la nuit parfois je me réveille et je sens la douleur qui est limite plus forte que avant. L ORL m'a proposé une deuxième dose pour que le traitement soit plus fort mais je ne suis pas convaincu surtout au vu de vos études et risque concernant la mâchoire , j'aimerai essayé votre traitement j'habite en région parisienne…

    Merci de votre retour

     

     

     

     

    1. Bonjour Jonathan, 

      Félicitations pour le refus du botox . Avant toute chose, ouvrez la page d'accueil du site. J'ai fait réaliser cette vidéo à l'intention des patients . Regardez la avec attention, je vous parle. .  Ensuite lisez le texte qui suit et appliquer les recommandations de manière OBSESSIONNELLE , sauf pour parler ou pour manger. Fin octobre évaluation de vos symptômes . C'est moi qui décide  du moment où il convient de vous adresser à un de mes correspondants.

      Bien à vous

  10. Bonjour Professeur,

    Comme promis, je vous livre mon témoignage, après avoir suivi le programme de traitement sur la méthode Hartmann-Cucchi, auprès d'un excellent praticien que vous avez bien voulu me recommander.

    Chez moi, les problèmes ont commencé très jeune par de grosses céphalées de tension. Par la suite, j’ai développé des troubles intestinaux et de grosses douleurs au niveau des trapèzes, cou et cervicales. A cette époque, j’ai consulté un orthodontiste sur Nîmes qui m’a mis en place une gouttière (à porter le jour et la nuit). Cela a amélioré la situation, mais ce médecin a ensuite quitté la France et mon traitement s’est arrêté. Par la suite, les petits ennuis de santé se sont succédés avec notamment une fatigue chronique, des problèmes de sommeil, gastrite, etc. . En 2018, j’ai eu une tendinite à l’épaule gauche suite à un excès de sport, douleur toujours présente aujourd’hui. Mon corps a une tendance fâcheuse à l’inflammation… En parallèle, je suis une personne stressée et anxieuse ce qui ne facilite pas les choses.

    Il y a quelques années, j’ai refait une gouttière, mais pour la nuit cette fois, pour éviter le bruxisme qui avait été identifié plus tôt. J’ai aussi fait par la suite des séances de rééducation de la langue chez une kinésithérapeute. C’est à cette époque que l’on m’a proposé des injections de botox pour soulager le bruxisme.

    C’est en me renseignant sur internet après de nombreuses recherches que je suis tombée sur le site du Professeur Hartmann. J’ai donc refusé de faire ces injections. A la lecture des articles très précis du blog ainsi que des témoignages, j’ai compris que nombre de mes troubles pouvait être associés au serrement des mâchoires.

    J’ai donc appliqué la méthode Hartmann-Bratzalvski qui a été efficace pour les serrements en journée. En revanche, les résultats étaient beaucoup plus limités la nuit. Comme déjà dit, je suis très stressée et anxieuse, et j’ai beaucoup de difficulté à me détendre et appliquer la pensée positive. Les pensées fusent chez moi la nuit, je rêve beaucoup et j’ai un sommeil très agité.

    Je suis donc passée à la méthode Hartmann-Cucchi. Le professeur m’a envoyé une liste de praticiens. Habitant à Montpellier, je suis allée sur Marseille pendant 8 semaines pour faire les injections.

    Je tiens à chaleureusement remercier le docteur Bohar ainsi que ses collaboratrices qui m’ont chaleureusement accueillie. Je n’avais jamais été aussi bien reçue dans un cabinet médical.

    Le docteur Bohar était très à l’écoute et m’a prodigué de nombreux conseils. Il m’a notamment appris l’auto-hypnose pour m’aider à me détendre et à être plus positive.

    J’ai terminé la série de huit injections fin juin. Je suis retournée faire une injection début septembre car le docteur a constaté que le processus d’amélioration des symptômes était plus long chez moi que la moyenne.

    Le bilan est positif. J’ai constaté de nettes améliorations :

    • mes maux de tête ont quasiment disparus
    • les tensions cervicales ont diminué de moitié
    • mon sommeil s’est amélioré
    • ma posture s’est améliorée

    En revanche, mes douleurs à l’épaule persistent et l’inflammation est toujours bien présente. Certaines nuits, souvent sur des journées où le stress a été plus présent, je serre encore et ces nuits sont difficiles.

    Le docteur m’a conseillé d’essayer de me détendre au mieux mais aussi de travailler sur mon alimentation. Je pratique l’auto-hypnose, ainsi que de la respiration et la méditation. J’essaie d’évacuer au mieux les soucis de la vie quotidienne. J’espère que tout cela va aider à améliorer encore les symptômes petit à petit. Niveau alimentaire, j’ai déjà une bonne hygiène de vie, mais j’essaie toujours de faire des modifications pour identifier les aliments les plus nocifs pour moi.

    Je remercie chaleureusement le Professeur Hartmann ainsi que toute son équipe pour vos conseils, votre bienveillance et le temps que vous consacrez à aider votre prochain. C’est précieux en cette période de plus en plus individualiste. Je remercie également le docteur Bohar, son épouse et son assistante qui ont été d’une grande aide, bienveillance et très à l’écoute durant toute la durée de mon traitement.

  11. Bonjour,

    Hier j’ai eu une crise très douloureuse côté gauche du visage j’avais l’impression de décharge le long d’un nerf et un engourdissement de presque la moitié du visage. Je suis aller aux urgences ils m’ont renvoyé chez moi sans aucun examen me disant qu’ils n’étaient pas ORL. Le mois d’avant j’avais une douleur derrière l’œil droit depuis la mâchoire quand j’ouvrais grand la bouche, 1 semaine après j’avais comme une névralgie cervico brachial, ou alors tendinite de quervain avec irradiation dans les épaules et la nuque, les cervicales, les omoplates. Durant 1 mois et demi juste le bras droit puis depuis une semaine le gauche également. Beaucoup d’autres choses depuis deux ans : bursite sous le pied, inflammation coccyx, problème t’es inflammatoire chronique.

    Je remarque que depuis l’adolescence je déboîte comme un toc ma mâchoire d’un côté et de l’autre avec cette impression qu’elle n’est jamais capable d’être alignée et au repos.

     

    avant cette douleur lancinante hier soir dans la visage, j’avais essayé de faire les exercices de mâchoire que mon osteo m’a conseillé, mais je n’y arrivais pas donc je me suis un peu énervée avec ma mâchoire, je ne sais pas si j’ai fait un faux mouvement. 
    j’enchaîne les rdv de spécialiste du rachis des tendinites etc et en lisant votre article je me demande si en effet mon intuition est la bonne et tout viendrait de ma mâchoire ? 
    J’habite Paris, qui puis aller voir pour faire vérifier tout ça et me faire prescrire les bons examens svp ? Éventuellement une personne douée pour les fameuses injections dont vous parlez ?

    1. Bonjour Fanny,

      Je suis dans l'impossibilité de vous donner la moindre réponse. Vous ne me faites pas savoir si vous présentez un BRUXISME et quel type de bruxisme. Tous ls types de bruxisme sont décrits avec précision dans le site. Dans l'attente.
       

  12. Je m’appelle Elsa et j’ai 20 ans. Depuis ma première année de médecine (beaucoup de stress et de caféine), je souffre de plusieurs symptômes du bruxisme. J’ai la mâchoire qui craque, des douleurs au cervicales et au cou, la partie droite de mon visage est beaucoup plus sensible (changements de température, nez bouché etc), l’impression de l’oreille bouché et bourdonnements, fatigue au réveil. Après quelques recherches sur internet je suis aller chez mon dentiste qui m’a diagnostiqué un bruxisme centré et m’a donné une gouttière. Je l’ai porté jusqu’à il y’a quelques mois (je l’ai perdue), ces symptômes ont diminués mais n’ont pas disparu. Depuis que je ne l’a porte plus tous ces symptômes sont pareil voir plus fort qu’avant que je porte cette gouttière.

    Et est ce que les myorelaxants seraient nécessaires ?

    Avant de m’être rendue chez mon dentiste, j’avais consulté un neurologue qui m’avait fait passé une IRM cérébrale et un test des nerfs du visage car je me plaignais surtout de mon côté droit du visage. Tout était normal.

    Depuis tout ce temps, je peine à garder le moral et je suis de moins en moins à l’aise socialement.

    Je suis tombé sur votre site cet après midi et j’ai parcouru un bon nombre de vos articles.

    Je vais commencer à suivre vos conseils dès aujourd’hui (gommettes et auto hypnose avant endormissement). J’ai rendez vous dans 2 semaines chez un dentiste spécialisé dans l’occlusodontie (Dr Pascale Blanc a Meylan) pour une éventuelle gouttière. Est ce que vous me conseillez plutôt des injections anesthésiques, médicaments myorelaxants, de la kinésithérapie? Une IRM des ATM?

    J’habite dans le secteur de Grenoble.

     

    Je vous remercie de votre réponse et surtout de toutes vos recherches à ce sujet qui est aujourd’hui encore trop mal connu par les professionnels de santé, et qui a certainement aidé énormément de personnes,

    Bon après midi,

    ElsaW

    1. Bonjour ElsaW,

      J'étais persuadé d'avoir répondu à une étudiante en médecine, cause de ma réponse tardive.Ce doit être  une autre patiente.  une IRM cérébrale et un test des nerfs du visage totalement  inutile dans les dysfonctions temporo-mandibuliresD'abord IRM des ATM Indispensable. +++Ensuite, cf la page d"accueil du site : VIDÉO  à regarder avec attention ainsi que le texte qui suit:. J'attends les résultats de l'IRM des ATM pour orienter ma thérapeutique avec plus de précision:  A vous lire

      Bien à vous

       

       

  13. Je suis tellement soulagé d'enfin tomber sur un docteur qui se soucie de nous et qui a fait son maximum pour nous aider dans notre triste existence. Triste parce que je bruxe depuis 7 ans, donc mal de dos, cervicales, crâne, mâchoire et fatigue intense chaque jour. La dépression, ou pire, semble la seule solution. Gouttière non efficace, ostéo à répétition et hypnose non plus. Pouvez-vous me donner, s'il vous plaît, un de vos contacts sur Paris qui pourrait m'aider à vivre de nouveau ? Merci beaucoup.

    1. Bonjour Emeric,

      Ne mettons pas la charrue avant les boeufs. Commencez par lire mon livre : Mal de dos, fatigue, migraine…si vous serrez les dents. Ed Kawa. Ensuite regardez  la Vidéo de la page d'accueil. La direction sur Paris, à ce stade serait hautement prématurée.Après lecture attentive de  l'introduction et du livre, le contact entre nous sera plus aisé. Un test qui est Christian ? RSVP dans le Blog.

      Bien à vous.

       

  14. Bonjour Professeur,

     

    Je suis un homme de 35 ans, atteint de bruxisme centré nocturne.

     

    Tout a commencé en février 2022, j’étais tombé malade avec de la fièvre et en toussant beaucoup. Puis la fièvre est tombée, mais les toux intenses sont restées, même pour dormir c’était gênant. Au bout d’un moment les toussements faisaient mal au thorax, puis après un mois le fait boire de l’eau ou avaler de la nourriture me faisait mal, et de plus en plus, j’ai été traité pour une trachéite finalement. Tout en gardant à l’esprit qu’environ 2 mois avant de tomber malade, j’ai eu connue la mort violente d’un proche qui m’a traumatisé.

     

    Dans le même temps où j’ai été traité pour la trachéite j’ai eu l’apparition d’otite (oreille droite) qui a été traitée, avec ensuite une sensation d’oreille bouchée (côté droit) au bout de quelque temps et du même côté des acouphènes intermittents avec la sensation que la dent de sagesse droite inférieure irradie la mâchoire puis l’acouphène est devenu permanent. Dès le départ avec l’otite j’ai eu une sensation d’étirement des muscles de l’oreille au niveau de l’orifice, avec une sensibilité moindre autour de l’orifice de l’oreille au vent ou froid par exemple. Et parfois une douleur en appuyant sur le targus (si je ne me trompe pas en consultant les images de l’anatomie sur internet …). J’ai aussi une sorte d’inflammation entre mes 2 dents de sagesse, surtout concentrée vers celle du bas.

     

    J’ai vu une première fois un ORL, l’audition est presque normale, mais il n’a rien détecté d’autre, il a prescrit un traitement, mais rien n’a changé (sauf le traitement de l’otite qui avait ensuite récidivé).

     

    J’ai vu une seconde fois l’ORL, il a fait un test en appuyant fort sur les orifices de mes 2 oreilles en même temps, j’ai ressenti une douleur vive du côté droit, puis sous la mâchoire inférieure avec le résultat. Puis lui c’était de toute évidence un problème d’ATM. Il a alors prescrit des radios et/ou IRM pour les cervicales, panoramique dentaire et ATM. J’ignore comment vous transmettre les images via le blog.

    Voilà cependant les comptes rendus :

    RACHIS CERVICAL. ARTICULATIONS TEMPOROMANDIBULAIRES

    « Résultat :

    Pas d'épaississement des parties molles prévertébrales.

    Rectitude cervicale marquée par un effacement de la lordose centrée sur C4-C5.

    Pas d'anomalie somatodiscale.

    Respect des articulaires postérieures.

    Respect de la taille du foramen.

    Pas de signe d'arthropathie temporomandibulaire visible sur ce bilan conventionnel.

    L'ouverture buccale objective une bascule normale et symétrique des condyles mandibulaires se positionnant à l'aplomb des condyles temporaux.

    Conclusion.

    Pas d'anomalie visible sur ce bilan radiologique conventionnel. »

     

    SCANNER MAXILLAIRE, DES ARTICULATIONS TEMPOROMANDIBULAIRES, DU RACHIS CERVICAL

    « Résultat

    Vacuité des cellules mastoïdiennes et des sinus de la face sur le champs exploré. Pas de lésion osseuse traumatique, lytique ou condensante.

    Pas de protrusion dentaire significative au sein des sinus maxillaires, pas de lésion de parodontopathie significative. Dent numéro 23 incluse dans le palais.

    Pas d'anomalie des articulations temporo-mandibulaires. »

     

    IRM du rachis cervical : « Résultats :

    Intégrité des disques intervertébraux.

    Intégrité des articulations postérieures.

    Canal rachidien de dimensions satisfaisantes.

    Absence de sténose foraminale.

    Absence d’anomalie morphologique ou de signal du cordon médullaire et des racines nerveuses.

    Pas d’anomalie morphologique ou de signal des vertèbres cervicales.

    Absence d’anomalie des tissus mous péri-rachidiens.

    Conclusion :

    Examen sans particularité. »

     

    Panoramique dentaire : « Résultat :

    Inclusion en mésoversion de 23.

    Discrète parodontopathie chronique maximilliaire et mandibulaire.

    Pas d’anomalie décelée en projection des condyles. »

     

    Lorsque j’ouvre complètement la mâchoire, il y a un craquement, mais uniquement en faisant une ouverture maximale, jamais pour discuter ou manger.

     

    Voilà les autres symptômes qui sont également apparus :

    Douleur irradiante sur le côté droit de la mâchoire

    Douleur sur côté droit du cou et sensation de muscle étiré

    Douleur sur épaule droite

    Torticolis et craquement quand je tourne le cou

    Quand je dois porter un objet un lourd, le bras droit et  l’arrière de l’épaule deviennent douloureux pendant toute la journée restante

    Douleur au niveau de la tempe

    Sensation que le côté droite de la mâchoire a une inflammation et engourdissement (engourdissement parfois aussi au niveau de l’oreille à proximité de l’orifice)

    Névralgie d’Arnold détecté par un rhumatologue, et parfois des douleurs au dos.

     

    Pour couronner le tout j’ai la maladie de Charcot Marie Tooth, une maladie génétique avec une déficience en myéline, qui entraine des faiblesses musculaires, le sommeil est difficile, et  une fatigabilité plus importante que la normale.

    Depuis que j’ai ce problème de bruxisme, le sommeil est tout simplement devenu une épreuve éprouvante, il est devenu très difficile de m’endormir, mes sommeils sont courts et peu réparateurs, et il me faut beaucoup de temps avant de réussir à m’endormir, et je suis en permanence fatigué.

    J’ai eu ma première gouttière au mois de novembre, puis j’ai dû en faire une nouvelle depuis le mois de mai. Les effets sont très limités. Quand je porte la gouttière les douleurs irradiantes sont concentrées autour de la dent de sage, quand je ne l’ai pas porté pour tester le résultat les douleurs irradiantes sont étendues sur plusieurs dents.

    Au niveau des médicaments :

    Dafalgan pour douleurs et codéine

    Thiocolchicoside (décontractant musculaire)

    Bromazépam (pour aider à dormir)

     

    J’ai pu faire de la Kiné mais sans effet durable.

     

    J’ai appliqué la technique de HB pendant trois semaines, il n’y a eu aucun effet, mais je voulais être certain que je ne serre pas les dents le jour, et mon dentiste traitant m’avais bien dit qu’il fallait faire attention à ne pas serrer des dents, avec le contact qui se fait uniquement pour manger, c’est à partir de ce conseil que j’ai pensé à votre technique que vous avez exposé.

    Je suis persuadé que mon bruxisme est exclusivement nocturne. Pourquoi ? Quand l’un de mes proches conduisait en voiture, je m’étais endormi avec le côté droit de la tête posé sur la vitre, puis dans la demi-seconde de l’éveil je sentais que mon corps serrait sauvagement les dents du côté droit avec une douleur foudroyante, instinctivement j’ai aussitôt ouvert la mâchoire et la douleur s’est évanouie.

    Un autre dentiste que j’avais consulté m’avait également demandé de serrer fortement la mâchoire et cette même douleur est apparue. Il m’a simplement dit que le bruxisme pouvait durer plusieurs années …

    Je n’ai pas cherché à avoir recours au Botox, car j’ai cru comprendre que les résultats étaient plus ou moins aléatoires en plus des risques que vous avez mis en évidence.

     

    Depuis quelque temps quand je mange je sens que le côté gauche de la mâchoire fait plus pression, car de ce côté les dents de ce côté entrent en contact en premier. Quand je ferme la mâchoire j’ai également l’impression que dorénavant c’est le côté gauche qui touche en premier. Après pour moi ce n’est pas évident comme sujet, mon dentiste traitant qui est également occlusodontiste ne perçoit pas de différence, et pourtant je le ressens vraiment la différence et le problème. Des douleurs commencent également à apparaitre du côté gauche en plus du côté droit. Depuis le changement de gouttière (la précédente était ébréchée) j’ai également la sensation de bruxer davantage. J’ai remarqué qu’il y a déjà des traces d’usures significatives sur le côté droit et gauche, et à présent j’ai non seulement des sensations d’étirements du côté de l’oreille droite mais aussi de l’oreille gauche depuis peu de temps.

     

     

    Je dois avouer que j’ai mis pas mal de temps à rédiger ce message et a le déposer sur votre site, tout simplement parce que dans ce contexte ce n’est pas facile de passer en revue toute mes démarches, mes symptômes et problèmes du quotidien et les exposer, plus le risque et la crainte d’essuyer un refus pour le traitement et le fait que l’accès à un traitement pour ce problème est très difficile, et l’angoisse de rester empêtré dans cette situation, qui pour moi est un cercle vicieux qui s’agrandit. D’un autre côté si je ne tente rien en ne mettant aucun message, je ne risque pas d’améliorer ma situation.

     

    Je suis actuellement sur la métropole de Dijon, mais je reste mobile sur toute la France métropolitaine, en espérant obtenir une réponse favorable suite à cette demande d’aide.

     

    Bien cordialement,

    Johann

    1. Bonjour Johann,

      Après une lecture attentive de vos doléances, je ne peux m'empêchèrent d'ironiser : parmi tous les examens demandés, tous sont rigoureusement inutiles dans votre cas, un seul manque et permet , seul, de poser un diagnostic : l'IRM et non le scanner des ATM. Vous pouvez demander à votre dentiste sa prescription. Une fois l'examen réalisé, envoyez moi dans le BLOG  les conclusions du radiologue. L'IRM montrera une éventuelle luxation discale de votre ou de vos ATM. Lors  de l'envoi des conclusions désirées, promettez moi par écrit de me tenir au courant du traitement Hartmann-Cucchi en évaluant tous vos symptômes avant-après traitement ainsi Avant : Acouphènes+++++ Après + ou 0 etc Sans cette promesse, j'ai décidé depuis 2023 de me  désintéresser  d'un cas tel que le votre. A vous lire, dans l'attente de 1°) : les conclusions du radiologue 2°) les résultats obtenus, après la technique Hartmann – Cucchi  utilisée par mon confrère sur l'ensemble de vos symptômes. Quelle que soit la conclusion du radiologue,  je vous dirigerai sur Lyon.

      Bien vous

      1. Bonjour professeur, j ai été victime d un dentiste qui a extrait des dents saines pour des implants. Depuis 3 ans maintenant, j ai souffert de douleurs et tensions cervicales.,une gouttière avait amélioré pendant un temps. Mais durant les soins de réhabilitation, les douleurs sont apparues plus fortes , et maintenant des douleurs plus diffuses ,des mollets notamment,une insomnie qui rendent la vie difficile. Psychiatre en cumul emploi retraite, j ai beaucoup de difficulté à travailler et une fatigue chronique. Je Bruxe , alors qu autrefois, non . L irm montre peu de choses au niveau cervical, mais des infiltrations ont été recommandées,en c4c5 sans résultats. J ai été très intéressé par votre technique, je ne sais pas à qui m adresser à Paris. Merci beaucoup, cordialement. Dr Patrick Le Bigot. 

        1. Bonjour Patrick,

          Votre nom est superflu.  Je tiens fortement à ce que votre anonymat soit préservé. Avez-vous pris connaissance totalement de la  Video de la page d'accueil  ainsi que de mes propos qui font suite à la video? Indispensable. En  tant que médecin, en plus de psychiatre, il est indispensable que vous preniez connaissance  de mon livre: Mal de dos, fatigue, migraine … si vous serrez les dents. Ed Kawa. Lisez soigneusement l'introduction (mon deuxième prénom est : Christian) Après lecture, reprenez contact avec moi dans le blog.

          Bien à vous 

      2. Bonjour Professeur,

         

        Pendant le mois d'aout, ça n’a pas été facile pour moi de faire avancer les choses. Vers la première moitié du mois d’aout, j’ai pu avoir un rendez-vous avec mon dentiste traitant que pour la fin du mois d’aout. J’ai pu avoir une consultation avec mon médecin traitant vers mi-aout, mais malheureusement je suis tombé sur une jeune remplaçante. Quand je suis lui ai parlé de mon bruxisme et de vous, elle s’est montrée méfiante comme si que je tenté quelque chose de malhonnête. Sans avoir insisté de ma part, elle s’est braquée sur un refus en disant que la gouttière et la kiné c’était suffisant … J’avais limite envie de dire « Vous me proposez quoi d’autre pour guérir ? », mais je me suis contenté du silence. Je savais qu’il fallait mieux attendre le retour de mon médecin traitant.

        Vers la fin du mois d’aout après avoir parlé de vous et de l’évolution de mes symptômes, il m’a prescrit une IRM pour les ATM. Peu de temps après, j’ai eu mon dentiste traitant, j’ai à peine eu le temps de raconter tout ce que je sais sur vous, il a dit qu’une IRM ne servirait à rien, pour lui mon bruxisme est plus ou moins lié à la maladie de Charcot-Marie-Tooth, car les tendons sont inégaux pour lui, mais les personnes atteintes de ma maladie n’ont pas de bruxisme … Je le sais car je fais partie d'un réseau des personnes qui en sont atteintes, je pense qu’il est trop braqué sur ma maladie et qu’il n’a pas forcément l’habitude de guérir un patient adulte atteint de bruxisme, au risque de porter pour ma part un jugement hâtif. En revanche il m’a fait une autre remarque, quand je ferme la mâchoire, ce sont les dents du fonds qui entrent en contact en priorité, il m’a dit que c’est un désavantage que je devrais voir un chirurgien maxillo-facial.

        En dehors de cette mésaventure qui a duré 1 mois, j’ai rendez-vous pour la fin du mois de septembre pour mon IRM. Ensuite je vous communiquerai les conclusions. Et bien entendus je vous promets de faire un descriptif détaillé de l’évolution de mes symptômes avant et après le traitement. Pour moi ce traitement est ma meilleure chance, et je ne compte pas passer à côté de cela. Je n’ai pas pu obtenir un rendez-vous plus rapidement.

        Navrée pour mon mail hâtif que j’avais envoyé, mon angoisse d’un refus m’a fait perdre patience.

        Dès que j’ai la conclusion de mon IRM, je vous la remets sur le blog + récapitulatif quantifié de mes symptômes, et j’en ferai de même une fois le traitement suivi.

        Bien cordialement,

        Johann

          1. Bonjour Professeur,

             

            Je vous transfert le compte rendu de mon IRM, au vu de la conclusion je ne peux pas masquer mon inquiétude. J’imagine qu’il y aura peut-être d’autre instruction a suivre en plus de ce traitement.

            IRM des articulations temporo-mandibulaires

            Indication :

            Bruxisme récidivant

            Technique :

            Sagittale bouche ouverte bouche fermée, coronales bouche fermée.

            Résultat :

            Pas d’anomalie morphologique du tubercule articulaire de la face mandibulaire.

            Discret remaniement arthrosique des condyles, un peu plus marqué à gauche.

            Morphologie méniscale droit sans particularité, le positionnement est correct.

            Amincissement de bourrelet postérieur du ménisque gauche associé à une discrète subluxation antérieure en position bouche fermée se réduisant la bouche ouverte.

            Conclusion :
            Déunion condylo débutante réductible à gauche.
            Minime remaniement dégénératif des condyles un peu plus marqué à gauche.
            En espérant pouvoir accéder à ce traitement.
            Bien cordialement,

            Johann

  15. Bonjour Professeur Hartmann,

    Je suis Emeline des îles Marquises. J'espère que vous vous souvenez de ma demande, je vous ai déjà écrit 2 fois.

    Pour rappel, je fais attention à mon serrement de dents la jour depuis le mois de novembre 2022. Je serre aussi les dents la nuit et je porte une gouttière depuis 2015 (renouvelée chaque année). Je souffre de migraines depuis mon adolescence et j'ai maintenant 46 ans.

    Je reviens vers vous aves les conclusions de mon IRM des ATM:

    – Absence de dysfonction du disque de l'ATM.

    – Il existe néanmoins une nette asymétrie de taille des processus condylien mandibulaire, le côté droit étant franchement hyppoplasique. On recommande un complément d'exploration par scanner de la face pour une meilleure analyse osseuse.

    – En limite de champ, présence d'un hypersignal T2 de la subsatnce blanche temporo-polaire droite, à explorer par IRM cérébrale dédiée.

    Suite à cet examen, j'ai vu un stomatologue qui stipule dans son compte rendu "l'asymétrie faciale avec une hypocondylie mandibulaire droite, la présence de fistules au niveau de l'hélix. "Cette asymétrie pourrait s'inscire dans un syndrôme otomandibulaire à minima. (…) L'irm des atm ne retrouve pas de lésion méniscale, ni ligamentaire au niveau des ATM." (…) Douleurs mal systématisées de céphalées associant des douleurs de type migraine avec douleurs de type névralgie et pouvant également être associées à des douleurs de l'ATM même si l'examen n'est pas franc à ce niveau. L'hypocondylie, même si le retentissement sur l'articulé dentaire est faible, pourrait expliquer une part d'une dysfonction de l'appareil manducateur. Je souhaite dans un premier temps qu'Emeline puisse rencontrer un kinésithérapeuthespécialiste des ATM afin de réaliser un bilan et qu'elle puisse bénéficier d'un suivi kiné régulier avec des massages myorelaxants des muslces masticateurs à son retour aux Marquises. Si ces massages myorelaxants montraient une efficacité, nous pourrions discuter dans un 2e temps de l'injection de toxine botulique dans les muscles masticateurs."

    J'ai eu la chance de voir à Tahiti, une kiné maxillo-faciale qui m'a donné une batterie d'exercices à faire principalement avec la langue. Elle m'a confirmé un déséquilibre de l'usage de l'appareil manducateur, un mauvais placement de la langue au repos (que j'essaie de corriger) ainsi qu'une déglutition atypique.

    J'essaie de faire ces exercices que je trouve très difficiles. Je ressens l'effet sur les muscles car cela me provoque facilement des baillements. Il faut que je continue.

    Ceci dit, j'ai toujours beaucoup de migraines, tantôt à gauche, tantôt à droite. Je cumule les arrêts de travail car ça m'empêche de fonctionner. Mon travail implique que je parle fort (prof. d'arts plastiques) et je crois que ce fait est aussi un déclencheur de migraines. La médecine de prévention me conseille de m'arrêter mais mon médecin traitant ne sait quoi décider et moi non plus. Je suis aussi sous anti-dépresseurs depuis 2019 pour un symptôme dépressif dont je ne sais s'il est provoqué par ma mauvaise santé ou par mon psychisme, par les deux.

    Pour information, je fais de l'apnée du sommeil légère. Je revois un ORL bientôt car j'ai aussi du mal à respirer du nez.

    On m'a aussi prescrit une IRM cervicale

    – Rigidité cervicale avec inversion de la courbure cervicale

    – Cervicarthrose basse de C4-C5 à C6-C7 sans rétrécissement canalaire, ni conflit discoradiculaire.

    Professeur, je vous remercie d'avance de l'attention que vous porterez à ces informations. Comme je vous l'ai dit, je serai en France du 13 juillet au 6 aout. Notre rentrée scolaire est le 10 aout mais si j'ai besoin de me soigner, ce sera ma priorité et je décalerai mon retour au besoin.

    J'attends votre avis sur les possibilités de traitement que vous entrevoyez. Je vous avais demandé si vous pouviez me référer un spécialiste dans la région lyonnaise.

    Je vous adresse mes sincères remerciements et vous souhaite d'aller bien.

    Cordialement.

    1. Bonjour Emeline,

      J'ai bien lu votre longue déclaration. Un bruxisme centré= crispation des mâchoires dents serrées quasi continuel est tout à fait susceptible  de provoquer l'ensemble de vos symptômes. Pour l'heure, ouvrez la page d accueil écoutez moi très attentivement =VIDEO. Ensuite, lisez avec une attention soutenue, toute la page d'accueilVivez , de manière OBSESSIONNELLE les lèvres  en contact, sauf pour parler et pour manger. Fin juin, je veux lire les améliorations obtenues dans ce site

      Bien à vous

  16. Bonjour Professeur, 

    J'aimerais, si possible votre avis quand à ma situation. Pourrait il s'agir de bruxisme nocturne ? Je ne serre pas des dents la journée. 

    Voici ma situation : femme, 25 ans, originaire de Marseille

    Tout commence en mai 2022. Je subis à ce moment-là un certain stress, je dois déménager mais je n'ai pas encore trouvé d'appartement, ça se passe mal dans mon travail et je ne sais pas si je vais rester ou démissionner.

    Une fois tout ce stress passé, dans mon nouvel appart je commence à avoir des douleurs aux cervicales. J'ai d'abord pensé à mon oreiller qui n'était pas ergonomique. J'ai donc noté à le changer.

    Quelques semaines plus tard, en plus des cervicales j'ai des douleurs a l'arrière de la tête et au dessus, de façon continue et bilatérale. Je vais voir un ophtalmologue qui me prescrit des gouttes. Rien ne change.

    J'en parle à mes parents qui me conseillent d'aller voir un médecin généraliste. Le médecin me prescrit des séances de kiné et le port d'une minerve. Il me prescrit également radio des cervicales qui démontre une raideur et une légère courbure inversée et un IRM qui ne révèle rien de pathologique.

    Pour lui, c'est ma position au travail qui est responsable de mes maux de tête. J'améliore donc tout ça en me procurant un grand écran de pc, une chaise ergonomique et un bureau réglable en hauteur. Rien ne change.

    En août, mes séances débutent, ne voyant pas d'amélioration, je change de kiné. Toujours pas d'amélioration, je décide d'aller voir un médecin – ostéopathe, il m'explique que c'est du a une chute que j'ai eu il y a 5 ans, me remets mes cervicales en place. A ce moment là, j'ai espoir mais les douleurs reviennent vite. J'irai le revoir 3 fois, avant de laisser tomber.

    A ce moment là, j'enchaîne les neurologues qui ne me proposeront que des solutions chimiques, à savoir : un traitement anti dépresseur, un traitement anti épileptique et un traitement anti migraineux. Je sors en pleurant de ces consultations, je me sens abandonnée par le système, je ressens une injustice. Je ne veux pas tomber dans cette boucle infernale où le traitement cache seulement mes symptômes tout en provoquant des effets secondaires tels que prises de poids, somnolence, fatigue etc.

    Je laisse donc de nouveau tomber et accepte mes douleurs.

    En décembre, je prends un co voiturage avec une jeune femme qui me parle de ses problèmes de santé, elle a une occlusion dentaire et fait du bruxisme. Certains symptômes sont similaires aux miens. Je vais donc consulter ma dentiste qui me rit au nez et ne me prend pas du tout au sérieux, elle me dira "il faut vraiment serrer fort des dents pour avoir des douleurs aux cervicales et à la tête je ne peux rien pour vous".

    En février, je vais de nouveau voir un ophtalmo qui me fait un test avec des gouttes qui bloquent l'accommodation, elle me prescrit des nouveaux verres, je les achète même sans être remboursée par ma mutuelle (qui me rembourse tous les 2 ans), j'achète la meilleure qualité possible en espérant un peu d'amélioration. Toujours pareil.

    Actuellement je suis seulement des séances de kiné depuis avril afin d'avoir un petit espoir que cela s'arrange.

    Voilà mes questions après que vous ayez lu toute ma situation :

    – je tiens à déclarer que je n'ai pas de tremblement, ni de fourmillements ni de vertiges, seulement des maux de tête continue qui s'accompagne de douleurs cervicales et parfois de douleurs oculaires

    – je ne suis pas migraineuse et personne dans ma famille ne l'est. Je n'avais jamais mal a la tête avant ça.

    Je vous remercie d'avoir lu mon message et vous souhaite une belle journée, 

     

     

    1. Bonjour Bellal,

      Je ne peux vous donner une réponse valable sans savoir,  avec précision,  quel type de bruxisme vous présentez ? Relisez avec soin la page d'accueil pour identifier votre bruxisme éventuel . A vous lire.

      Bien à vous

      1. Bonjour  Bellal,

        J'ajoute, si vous pensez à un bruxisme nocturne que vous ne pouvez identifier, il est en général accompagné du Syndrome de fatigue chronique. Vous n'en parlez pas.Sans bruxisme diurne et/ou nocturne J'énumère toutes les formes de contact  inter dentaire : serrement , grincement, tapotement, frottement, mise en simple contact léger continuel des dents entre elles. Si vous ne répondez pas à mon éventail de possibilités , je ne peux hélas rien pour vous. RSVP

        Bien à vous

  17. Bonjour Professeur,

    Comme promis, je vous livre mon témoignage, après avoir suivi le programme de traitement du Bruxisme basé notamment sur la méthode Hartmann-Cucchi, auprès d'un excellent praticien que vous avez bien voulu me recommander.

    En 2020, des douleurs temporales ont commencé à apparaître au milieu de la nuit, entre minuit et 2H du matin, rapidement suivi du tableau suivant :

    – Fatigue les lendemains au réveil ;

    – douleurs et réduction de la mobilité cervicales ;

    – Tétanie musculaire en particulier dans les trapèzes, descendant vers le milieu du dos,

    – Chute du fonctionnement des yeux, avec grande sécheresse des yeux la nuit et fatigue opthalmique dès le lever, puis douleur au-dessus des yeux (muscles sus-orbitaires de la lecture situés au début des sourcils près du nez) au bout de 2 heures de travail sur écran ou d'une période de conduite, dès le matin… Rendant les journées de travail extrêmement difficiles, jusqu'au soir où l'on s'effondre. Je précise à ce sujet que toutes les démarches ont été faites auprès des ophtalmos, orthoptistes, etc… Aucune piste ni amélioration en ce sens, si ce n'est une chute rapide de l'acuité visuelle, mais mon âge (46 ans à l'époque) explique peut-être cette chute également.

    – Certains matins, en particulier les samedis matins (jour de relâchement, à priori), situation bien pire, révélant une nuit de serrement très important : Réveil avec une névralgie partant des cervicales (sous occipitale) jusqu'au sourcil gauche ou droit (sus-orbitaire), type névralgie d'Arnold (voir ce lien très bien expliqué : https://www.sofmmoo.org/cephalee_sus-orbitaire.htm). Et douleurs à la fois temporales droite ou gauche + sous occipitales, résitant aux anti-inflamatoires types AINS… Une journée à souffrir avec une légère amélioration après un repas chaud le midi et une sieste.

    Face à ce calvaire, j'ai consulté successivement :

    – Mon médecin traitant, qui m'a prescrit analyses sanguines, scanner IRM, neurologue, etc.

    – Neurologue,

    – ORL,

    – Rhumatologue,

    – Podologue Posturologue (persuadé de la nécessité de talonettes…),

    – Hypnothérapeutes, accuponcteurs, etc.

    Etc, etc.

    Une véritable errance médicale de plusieurs années, d'autant que dans ma région Bretagne, nous devons faire face comme dans beaucoup de régions de la "France Périphérique", à un désert médical et des délais de RDV très longs.

    A aucun moment, ni mon médecin traitant, ni les autres praticiens rencontrés n'ont jamais mentionné l'hypothèse d'un bruxisme centré…….

    Et c'est en faisant mes recherches personnelles, en désespoir de cause, que j'ai fini par connaître le site du Professeur HARTMANN et son livre… A la lecture des explications et témoignages, les pièces du puzzle ont enfin commencé à s'assembler : L'ensemble de mes troubles provenait donc d'un serrement des mâchoires en journée et la nuit, à un stade avancé. Une réalité qui touche de plus en plus de personnes, d'après les recherches effectuées et documentations collectées (des thèses de médecines, articles de revues médicales, etc), mais qui ne semble pourtant pas passionner le corps médical… Très peu de communication sur le sujet, encore moins de pédagogie ni de prévention.

    Mettant en application les protocoles du Professeur HARTMANN, j'ai d'abord appliqué la méthode HARTMANN-BRATZALVSKI, pendant la journée, en m'efforçant de maintenir les lèvres en contact sans contracter les dents (le maintien d'une simple feuille de papier entre les lèvres permet de donner la bonne mesure). Et la simple prise de conscience de ce phénomène de serrement, qui se déclenche pendant les périodes de concentration au travail, devant écran ou lors de la conduite, permet de le limiter. Cela a pour moi été radical et les crises temporales qui se déclenchaient en journées ont disparu.

    Vient alors la problématique du serrement la nuit.

    Le principe de la pensée positive avant de se coucher, pour moi, n'a qu'une portée limitée, et n'empêche pas le serrement dans mon cas. D'autant que la pensée positive au coucher n'empêche pas les autres pensées de revenir, lors des réveils nocturnes et lors du sommeil !

    Il fallait donc passer à la méthode HARTMANN CUCCHI.

    Ne disposant pas de praticiens susceptibles de mettre en oeuvre la méthode sur le Grand Ouest, j'ai demandé au Professeur HARTMANN de me transmettre les coordonnées d'un praticien de confiance.

    Je le remercie chaleureusement de m'avoir orienté vers le Docteur O. de MARSEILLE, qui m'a accueilli, pendant les 2 mois du protocole, de façon charmante, attentive, et avec une bienveillance que l'on a de plus en plus de mal à trouver aujourd'hui, hélas dans les cabinets dentaires.

    Cette rencontre et le suivi médical avisé, expert, qu'elle a permis, justifient à eux seuls l'ensemble des efforts que j'ai dû mettre en oeuvre et je ne le regrette pas.

    Le programme a été le suivant :

    – Une injection dans chaque fosse infratemporale par semaine afin de détendre les muscles concernés ;

    – Un rééquilibrage occlusif avec création d'une gouttière légère, placée sur la dentition inférieure (contrairement à la gouttière qui m'avait été recommandée par l'ORL, placée sur les dents supérieures et par ailleurs beaucoup lourde et difficile à porter).

    – Un suivi ostéo avec, là aussi, un praticien fantastique, passionné, attentif et spécialisé dans les troubles Temporaux madibulaires.

    Le bilan :

    Après quelques mois voici un bilan honnête et transparent des résultats du protocole.

    Tout n'est pas parfait, hélas, et il ne s'agit pas ici d'une recette miraculeuse.

    Chaque être humain est différent et réagira en fonction de sa nature, son historique, et ce programme n'a pas la prétention de transformer des êtres à caractère nerveux et ou anxieux, hyper-actif, en "maître zen" : ça, c'est un travail à mener soi-même, en parallèle… Et je progresse 😉

    En revanche, voici les améliorations observées :

    – Les plus grosses crises que je subissais, entrainant des névralgies, ont quasiment disparues ;

    – Plus de douleurs temporales ou occipitales ;

    – Les douleurs cervicales et la tétanie musculaire et trapèze ont considérablement diminué, pour devenir plus anecdotiques

    Restent essentiellement, à ce stade (2 mois après), la sécheresse occulaire la nuit et la fatigue des yeux, qui est moins importante, mais qui demeure.

    En fait, dans mon cas, c'est le rééquilibrage occlusif (et la gouttière) fait attentivement par un vrai spécialiste (et non dans la précipitation et sans réel échange avec le patient), qui a été déterminant. Il a fallu s'en prendre à plusieurs fois, le temps que l'équilibre soit trouvé. Les séances d'ostéo ont certainement aidé à retrouver cet équilibre.

    NB : Dans mon cas, les dents de sagesses sont toutes présentes et avaient conduit à certains déséquilibres importants. Quand on ne sert pas trop les dents, juste pour manger, c'est désagréable, mais sans trop de conséquences… En revanche, si on vient à serrer fortement la nuit par bruxisme… les conséquences du déséquilibre s'accroissent et deviennent catastrophique. Il faut le savoir.

    Je remercie chaleureusement le Professeur HARTMANN et l'équipe de praticiens très sympathiques, professionnels et attentifs qui m'ont aidé dans cette démarche.

    Je me tiens à la disposition des personnes qui rencontreraient les mêmes troubles, afin de les aider.

    Il faut absolument diffuser la connaissance de ces troubles et de leurs conséquences, qui touchent un nombre croissant de personnes, en particulier depuis le COVID. Dans un monde anxiogène et en constante accélération, en l'absence de pédagogie et d'accompagnement par le corps médical, une part croissante de la population souffre sans pouvoir comprendre l'origine de leurs maux, avec toutes les conséquences qui en découle : J'ai refusé cette fatalité.

    Mobilisons nous.

     

     

     

     

     

     

  18. Bonjour Professeur,

    Je suis une femme de 42 ans et je souffre de bruxisme nocturne mais aussi de migraines régulière depuis une vingtaine d’années. Je me sens fatiguée le matin et des douleurs sont apparues plus récemment au niveau des clavicules, des mâchoires, du palais et de la nuque au réveil. Je précise que je ne serre pas les dents la journée.

    Lors d’une consultation chez le dentiste en 2018 celui-ci a constaté une usure importante de mes canines. Il m’a alors conseillé de consulter un dentiste spécialiste de l’ATM. Ce spécialiste a réalisé une radio (je tente de vous la joindre à ce commentaire) et m’a annoncé que mon articulation était un peu usée. Il m'a créé une gouttière que je n’ai portée que 6 mois car je ne la supportais pas (craquements de la mâchoire, impression que celle-ci se déboîte, etc). Par la suite le dentiste a reconstruit la partie manquante de mes canines avec du composite. Des acouphènes sont apparus progressivement après cette période et se sont intensifiés avec le temps.

    J’ai ensuite consulté un orl qui a trouvé mon audition parfaitement normale, mes acouphènes seraient provoqués par le bruxisme. Il m’a aussi appris que mon palais était trop étroit pour accueillir ma langue et que celle-ci n’était pas bien positionnée (plusieurs extractions de dents dans l’enfance + dents de sagesse à l’adolescence).

    En parallèle j’ai essayé plusieurs traitements de kiné maxillo faciale, d’acupuncture et d’hypnose sans succès.

    Je suis désespérément en recherche d’un traitement depuis 5 ans pour soigner ce bruxisme, l’idée de voir mes acouphènes s’amplifier toujours plus est difficile à supporter. J’ai découvert votre site très récemment et celui-ci m’a redonné un peu d’espoir.

    Pouvez-vous me conseiller le traitement adéquat ? J’habite à Bruxelles.
    Merci d’avance pour vos précieux conseils.

    Caroline

     

    1. Bonjour De Baets , 

      Pour vous aider, commencez par lire mon livre: Mal de dos, fatigue, migraine….si vous serrez les dents. Ed Kawa. Ensuite demandez à votre dentiste qu'il vous prescrive une IRM de vos articulations temporo-mandibulaires (ATM). Chose faite, écrivez  dans ce BLOG  la CONCLUSION du compte rendu du radiologue concernant votre IRM pour m'aider à confirmer mon diagnostic Dans l'attente.

      Bien à vous

  19. Bonjour Professeur  Hartmann,  je m excuse je viens à vous de nouveau.

    je vous écris, j’ai donc des craquements synonyme de subluxation méniscale du côté droit d’après mon kinésithérapeute qui n’arrive pas à me guérir, j’ai effectué des examens d’imageries ( Irm ) qui le confirme et ça commence à impacter le côté gauche. 

    Je souffre de migraine en permanence et de douleur à la mâchoire au niveau des articulations temporo mandibulaire parfois même un sentiment de malaise avec les muscles qui sont extrêmement contracté et une fatigue excessive, et ce de façon très intenses et constamment. J’ai eu recours à des injections de toxines botuliques car je serre légèrement la mâchoire la nuit, ceci étant dit je contrôle ce serrage il n’est pas régulier, j’ai également une gouttière qui n’aide pas beaucoup. Ces douleurs sont apparues après une extraction de mes deux dents de sagesse du haut qui a été assez brutale je l’avouerais. Depuis, j’ai consulté des stomatologues, divers médecins etc… à bordeaux et ça ne donne rien si ce n’est que des réponses très négatives et incertaines  ( il n’y a rien à faire, vivez donc avec, ça passera tout seul vous êtes jeune etc…) s’il vous plaît professeur, auriez-vous un traitement à me conseiller ? Peut-être même un médecin spécialisé ? car j’aimerais utiliser 

    je vous écris, j’ai donc des craquements synonyme de subluxation méniscale du côté droit d’après mon kinésithérapeute, j’ai effectué des examens d’imageries ( Irm ) qui le confirme et ça commence à impacter le côté gauche.

    Je souffre de migraine en permanence et de douleur à la mâchoire au niveau des articulations temporo mandibulaire parfois même un sentiment de malaise et une fatigue excessive, et ce de façon très intenses et constamment. J’ai eu recours à des injections de toxines botuliques car je serre légèrement la mâchoire la nuit ( je n’ai su qu’après en lisant votre article qu’il ne fallait absolument pas faire ça ), ceci étant dit je contrôle ce serrage il n’est pas régulier, j’ai également une gouttière qui n’aide pas beaucoup. Ces douleurs sont apparues après une extraction de mes deux dents de sagesse du haut qui a été assez brutale je l’avouerais. Depuis j’ai consulté des stomatologues, divers médecins etc… à bordeaux et ça ne donne rien si ce n’est que des réponses très négatives et incertaines  ( il n’y a rien à faire, vivez donc avec, ça passera tout seul vous êtes jeune etc…). Je suis donc allée sur votre site en espérant prendre contact avec vous. Et c’est ainsi que j’ai découvert vos conférences, vos témoignages que j’ai regardé scrupuleusement ainsi que vos livres que j’ai vais me procurer. J’ai bien évidemment laissé un message par mail pour vous expliquer ma situation. 

    Je vous remercie par avance pour votre intérêt. 

    Bien cordialement, 

    Katia.

    1. Bonjour Katia,

      Vous parlez de votre IRM. Il m'est indispensable que vous écriviez dans le blog les conclusions du radiologue à propos de l'IRM  pour que je puisse me prononcer.

      Bien à vous

    2. Bonjour Katia; 

      Deux conditions essentielles pour que j'accepte de  m'occuper de vous : 1°) Que vous écriviez dans le blog le compte-rendu du radiologue de votre IRM des articulations temporo-mandibulaires = ATM. 2°)  Arrêt  de manière définitive de l'usage du BOTOX, infiniment dangereux : risque de perte de vos dents et surtout déminéralisation osseuse de vos maxillaires: assurance transmise de l'arrêt définitif par écrit dans le même message.

      Bien vous

      1. Bonjour Pr Hartmann, 

        Merci pour votre réponse, j’accepte donc toutes vos conditions afin d’être suivie. Arrêt de la toxine botulique, transmission des conclusions et progression des résultats. 

        TECHNIQUE :  l'examen est réalisé en sagittales obliques en densité proton en occlusion médiane a 10mm et ouverture buccale. 

        RESULTATS : il existe une désunion disco condylienne bilatérale de grade II avec une subluxation antérieur méniscale non réductible.

        Absence d'épanchement et absence d'érosion osseuse.

        les douleurs : maux de tête, craquements de la mâchoire, douleurs à la nuque qui peuvent descendre jusque dans le dos parfois. Sensation d’inflammation. 
        Auriez-vous donc un contact à me conseiller sur Paris, car je vais serai sûrement sur paris le mois prochain. 

        bien cordialement, 

        Katia M. 

         

        1. Bonjour Katia,

          Avec ; Bonjour Katia,

          Avec; une désunion disco condylienne bilatérale de grade II et une subluxation antérieur méniscale non réductible, la technique Hartmann-Cucchi s'avère indispensable pour vous . ma correspondante  à Paris pourra ajouter à la fin du traitement l'intervention d'un ostéopathe si besoin est.

          Bien à vous

           

           

           

          1. Bonsoir Pr Hartmann, 

            Merci pour votre réponse.
            Et je suis ravie, comme un second souffle, un dernier espoir. Auriez-vous s’il vous plaît l’amabilité de m’indiquer où me rendre sur Paris afin de bénéficier de vos soins. Comme je l’ai indiqué précédemment, je vais donc décrire les étapes avant et après les soins sur votre site et vous tenir informé de absolument tout. expert en la matière que vous êtes, combien d’injection aurais-je besoin selon vous?. 

            Actuellement, je n’ai rien reçu sur ma boîte mail concernant l’adresse de votre confrère/consoeur sur paris. 
            je vous laisse donc mon adresse mail : molinakatia973@gmail.com

            je me tiens à votre disposition si vous avez besoin de précision Pr. 
             

            bien cordialement et je vous remercie. 

            MOLINA Katia. 

            1. Bonjour Katia ,

              Conformez vous à la discipline prescrite dans ce BLOG : votre prénom, votre âge, votre sexe: gardez votre anonymat;. Je ne répondrai qu'à KATIA. le webmaster va vous faire parvenir l'adresse souhaitée. PS: 8 Injections . Je n'ai pas reçu les conclusions du radiologue dans votre réponse.

              Bien vous

               

              bien à vous

  20. Bonjour Professeur, 

    Je suis un homme de 37 ans et je fais du bruxisme nocturne (grincement)  j'ai une gouttière que je ne supporte plus porter et dans la journée je serre et j'ai le corps entier qui ce crispe en permanence. Je grince la nuit depuis longtemps et avec l'âge cela s'aggrave car j'en fait de plus en plus. Les symptômes de jour son plus ressens.

    Quand je me lève le matin j'ai des douleurs au niveau de la mâchoire, dans les cervicales, au niveau des lombaires et dans les jambes. A peine la journée commencée je suis fatigué comme si j'avais déjà ma journée dans les pattes.

    A chaque consultation chez le médecin toujours le même diagnostique : le STRESS, oui je suis stressé je fait de l'EMDR,  je vais chez une coach de vie et même avec cela aucune amélioration j'ai même l'impression que c'est le contraire.

    Cela m'handicape énormément tous les jours dans ma vie privée et professionnelle car les maux dure toute la journée. Aucune possibilité de trouver une position agréable : debout ou assise.

    J'ai fait également des IRM au niveau des lombaires, des cervicales toujours avec le même résultat RAS juste des pincement mais rien d'alarmant. Mais les douleurs son là…

    Il y as 2 ans j'ai fait une névralgie cervico brachiale, qui est toujours présente à ce jour avec les tensions. J'ai des problèmes gastriques, de digestion avec le ventre toujours gonflé (plein ou vide). j'ai aussi des faux vertiges, fourmillements dans les bras plus souvent dans le gauche, les mains, dans les jambes et dans les pieds. Des tremblement au niveau du nerf trijumeau… et bien d'autres symptômes la liste est longue… :/

    J'ai consulté plusieurs spécialistes depuis des années ne sachant pas ce que j'ai : Médecin généraliste, homéopathe, gastro-entérologue, ostéopathe, Kiné, Kiné (méthode Mézières), ORL, EMDR, Psy, Hypnose…. je n'ai pas chaumé mais aucune amélioration.

    Je suis tombé par hasard sur votre site en cherchant mes symptômes sur le net. J'ai acheté votre livre que j'ai trouvé très instructif et je viens aujourd'hui vers vous car j'ai un espoir de faire disparaître ces symptômes qui me pourrissent la vie. 

    Je suis dans la région PACA est il possible d'avoir le contact d'un de vos confrères afin de recourir à des infiltrations d'anesthésique dans la fosse intra-temporale.   

    Vous remerciant par avance 

    Bien à vous 

     

    1. Bonjour Jonathan,

      Félicitations pour la clarté avec laquelle  vous avez exposé vos doléances . Avant de vous adresser à un de mes correspondants à Marseille, il importe que vous demandiez à votre dentiste une prescription de la seule IRM (essentielle, non demandée ) dans votre cas ; IRM des articulations temporo-mandibulaires (ATM)? Vous me communiquerez les conclusions du radiologie dans le blog. Dans l'attente.

      Bien à vous
      PS: Etes vous sur, de ne jamais serrer les dents?

      1. Professeur HARTMANN bonjour, 

        Merci d'avoir pris le temps de répondre à mon commentaire et merci du compliment sur la clarté de celui-ci. 

        RDV chez mon dentiste pris pour la prescription d'un IRM ATM (le 5 juin 2023) et j'ai anticipé le RDV pour l'IRM qui est prévu la semaine d'après. Une fois le résultat je ne manquerais pas de vous faire un retour, pour que vous puissiez vous prononcer.

        Dans l'attente, bien à vous 

        PS: oui je serre les dents c'est sur…

      2. Bonjour Professeur, 

        J'ai eu RDV avec mon dentiste pour la prescription d'une IRM ATM qui pour lui n'ai pas nécessaire. En effet lors de ce RDV il ma demandé pourquoi une telle demande que j'ai bien sûr expliqué. Il m'a répondu qu'une telle demande d'IRM était très controlée et que si il n'en voyait pas la nécessité, il ne ferais pas d'ordonnance. Il m'a effectivement regardé la mâchoire et m'a dit que je n'avait pas besoins de faire cette IRM. 

        Je suis un peu dépourvu car vous attendiez le retour de cette IRM pour faire votre conclusion et me diriger vers un de vos confrères. 

        Je me retrouve une fois de plus face à moi même et mes symptômes sans aucune solution de la part de mon dentiste, qui pour lui doivent ce régler avec une thérapie et comme il m'as dit : "Il faut moins stresser, ça ira mieux". 

        Dans l'attente cher professeur 

        Bien à vous 

               

        1. Bonjour Jonathan,

          Quelle prétention de la part de ce dentiste!  Il suffisait qu'il dise qu' un professeur de faculté d'odontologie , Habilité à Diriger des Recherches,  Prix international  national de la recherche en odonto-stomatologie recherche l'éventualité d'une luxation discale de vos ATM pour que cette demande eut été  acceptée immédiatement, Ajoutez de ma  part  que, avant de faire preuve par son refus de son incompétence, il aurait du prendre connaissance de votre long commentaire,  commentaire écrit par vos soins dans mon site le: 5 avril 2023 à 19 h 05 min. Cela lui aurait évité de se ridiculiser en n'en voyant pas, selon lui, la nécessité! IL s'agissait , quant à moi de poser un diagnostic d'exclusion.Bref, passez outre cet incompétent notoire et faites un copié-collé de mon invective à l'égard de cet individu et montrez le à votre médecin qui vous prescrira l'IRM des ATM souhaitée sans difficulté. 

          Bien à vous

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer