Print Friendly, PDF & Email

Botox et traitement du Bruxisme – Effets secondaires

Il suffit de lancer une recherche sur internet avec les mots clefs suivants : Botox, Bruxisme pour tomber sur une multitude d’articles positifs sur l’usage du Botox contre le bruxisme.

Rappelons nous que l’intérêt principal de la lutte contre le bruxisme est son effet sur les muscles masticateurs générateurs de ces « mouvements » incontrôlables.

L’idée d’utiliser le Botox pour diminuer l’énergie et la force des muscles masticateurs n’est pas illogique ni farfelue.

Effectivement, il existe un nombre très important d’articles scientifiques (la fameuse Bibliographie Internationale, à laquelle nous nous référons systématiquement) qui donnent le Botox comme traitement contre le bruxisme efficace et « sans danger ».

Nous mettons dés à présent le lecteur en garde contre une mauvaise lecture de notre article : notre propos n’est pas de dénigrer l’usage du Botox, ni les professionnels qui l’utilisent, arguant de bons résultats concernant de très nombreuses applications.

Le problème est que l’effet du Botox s’estompant dans le temps, les injections doivent être maintenues sur du long terme. La dose injectée devenant délétère si l’on en croit les dernières études.

Nous tenons à informer nos lecteurs et lectrices et bien entendu, tous les professionnels de santé des résultats de recherches récentes concernant l’utilisation du Botox en longue durée dans la lutte contre le bruxisme.

Depuis 2020, de très nombreux articles concernant de possibles effets secondaires négatifs de l’utilisation du Botox dans la lutte contre le bruxisme ont été publiés.

Il est de notre devoir moral d’en informer plus grand nombre !

Il apparaît que les injections répétées de Botox peuvent dans certains cas provoquer et entretenir une forte déminéralisation osseuse de la mandibule. Cette déminéralisation peut être sévère et mener dans des cas extrêmes à la perte de dents !

Donc, un danger potentiel à l’utilisation de fortes doses de Botox dans la lutte contre le bruxisme.

Voici, parmi de nombreux articles scientifiques, une sélection assez représentative de notre propos :

https://www.sciencedaily.com/releases/2020/09/200914131910.htm
Botox for TMJ disorders may not lead to bone loss in the short term, but more research is needed
September 14, 2020
Source: New York University
Summary: Botox injections to manage jaw and facial pain do not result in clinically significant changes in jaw bone when used short term and in low doses, according to researchers. However, they found evidence of bone loss when higher doses were used

Traduction : Pr Francis Hartmann

Selon les chercheurs, les injections de Botox pour traiter la douleur de articulation et la douleur oro-faciale n’entraînent pas de changements cliniquement significatifs de l’os de l’articulation lorsqu’elles sont utilisées à court terme et à faible dose. Toutefois, ils ont trouvé des signes de perte osseuse lorsque des doses plus élevées ont été utilisées.

https://www.nature.com/articles/s41598-020-60554-w
Decreased mandibular cortical bone quality after botulinum toxin injections in masticatory muscles in female adults.
The results from the present study demonstrated that BTX-induced masticatory muscle atrophy could alter the mandibular cortical bone quality in both young and post-menopausal females. The effects of decreased masticatory muscle thickness on the cortical bone quality of muscle insertion sites seemed to be more prominent in post-menopausal females compared to young females. Reduced masticatory muscle thickness could alter the condylar cortical bone structure in both young and post-menopausal females. Therefore, comprehensive and integrated understanding of masticatory function, the muscle strain to bone, and cortical bone quality is necessary to preserve bone health in the craniofacial area.

Traduction : Pr Francis Hartmann

Les résultats de la présente étude ont démontré que l’atrophie du muscle masticateur induite par le BTX pouvait altérer la qualité osseuse corticale mandibulaire chez les femmes jeunes et post-ménopausées. Les effets de la diminution de l’épaisseur du muscle masticateur sur la qualité osseuse corticale des sites d’insertion musculaire semblaient être plus importants chez les femmes post-ménopausées que chez les jeunes femmes. Par conséquent, une compréhension complète et intégrée de la fonction masticatoire, de la tension musculaire à l’os et de la qualité osseuse corticale est nécessaire pour préserver la santé osseuse dans la région cranio-faciale.

tmj.org/research-articles/further-evidence-that-botox-injections-cause-bone-loss-in-the-jaw/

Preuve supplémentaire que les injections de Botox provoquent une perte osseuse dans la mâchoire.
Que les humains perdent effectivement de l’os après un traitement des muscles de la mâchoire par du Botox est indiqué par une étude préliminaire (Raphael et al., 2014). Les patients et les praticiens doivent être conscients que l’activité musculaire de la mâchoire est un élément important de la santé des os de la mâchoire et que la suppression de l’activité musculaire avec des agents paralysants comme le Botox a un effet délétère.

L’efficacité du Botox n’est pas contestée en ce qui concerne son effet paralysant sur les muscles masticateurs, par contre, son éventuelle dangerosité est soulignée avec soin pour prévenir ou avertir l’éventuel utilisateur.

Botox et Bruxisme

Lorsque nous avons cherché à mettre au point notre technique Hartmann-Cucchi, nous avons passé des années de recherches à trouver un moyen efficace et sans danger pour moduler l’excès de force des muscles masticateurs et ramener l’organisme humain à une position normale des arcades dentaires entre-elles. Il faut en effet savoir que l’être humain vit constamment avec un espace libre entre le maxillaire et la mandibule.
A l’époque, le Botox arrivait à peine sur le marché mais vu son effet « paralysant » (c’est une toxine, il ne faudrait pas l’oublier), nous n’avions pas poussé plus loin son expérimentation, alors que l’anesthésique utilisé par la technique Hartmann-Cucchi dans la fosse infra temporale nous donnait entière satisfaction, sans aucun effet indésirable.

Le muscle était ainsi calmé harmonieusement.

Grâce à la lente diffusion de l’anesthésique, le muscle relâche progressivement son intense pression sur les dents, tout en permettant une mastication aisée et normale.
Les 50 années de recul thérapeutique et les milliers de patients traités sans aucun effet secondaire prouvent le bien fondé de notre technique.

La sécurité du patient est notre priorité.

Bien entendu, je ne suis pas là pour faire la publicité de NOTRE technique Hartmann-Cucchi par opposition à l’usage du Botox. Nous convenons qu’il est bien plus simple d’injecter du Botox (qui est à la mode) dans un muscle que de réaliser une injection intra-buccale d’anesthésique (sans adrénaline) avec précision pour atteindre la fosse infra-temporale. (Cf : notre recherche avec le Dr SARRAT + radiologue, chef de service département, Scanner IRM Hôpital St Joseph Marseille).

Pour être direct et sans ambiguïté, nous avons formé de nombreux praticiens à notre technique et nous en formons encore gratuitement.

Nous serions heureux d’en former d’avantage pour éviter les effets secondaires d’un abus de Botox.

 5,182 total views,  18 views today

23 Comments

  1. Merci pour toutes les informations de votre site.

    J’habite à paris, auriez-vous un contact d'un praticien à contacter ?

    Je souffre de serrements de dents la nuit qui causent:

    – douleurs dans la mâchoire / muscles temporaux

    – douleurs dentaires, dont fissures de dents et retraits des gencives, 

    – fatigue chronique / sensation d'ébriété permanente

    – acouphènes/ hyperacousie

    J’ai consulté de nombreux thérapeute depuis 4 ans, ostéopathes, kiné maxilofacial, fasciatherapeute, acuponcteur… sans succés…

    1. Bonjour Thomas, 

       Je vous adresse à une consoeur à Paris qui respectera à la lettre mon traitement : 8 infiltrations dans la fosse infra temporale et pose d'une gouttière  avec équilibration de la gouttière avant la 4ème infiltration. N'acceptez aucun autre traitement NB: A partir de 2023, je me désintéresserai totalement des patients qui omettraient  de me mettre dans le site le résultat du traitement ainsi , Par exemple:– fatigue chronique +++ après 0 , Muscles temporaux ++ après + ETC..;

      Bien à vous

       

       

  2. Bonsoir Professeur ,

    Nous sommes en 2023 j'espère que ce message arrivera jusqu'à vous.

    J'ai 34 ans, je souffre de bruxisme depuis plusieurs années. 

    J'ai rencontré plusieurs médecins (médecin traitant, dentiste (plusieurs), ostéopathe …) je suis leur 1er cas et rien ne m'a été proposé jusqu'à ce que je rencontre un orl qui me propose des injections de botox, cela stop le fonctionnement de mon masseter et toutes les douleurs disparaissent.

    Cela fait 6 mois mnt et le botox ne fait plus effet, l'orl qui m'a fait l'injection n'exerce plus.
    Toutes les douleurs réapparaissent, maux de tête, douleur dentaire, oreille gauche douloureuse, impression de boule dans le dos, nuque douloureuse, claquement à chaque bâillement, fatigue , vertiges, l'impression d'être ailleurs.
    Je suis à 2h de Paris, auriez vous un confrère réalisant votre methode à me conseiller ?
    J'ai un petit espoir d'aller mieux en lisant cette page, je vous avoue que je perds pieds. 
    En espérant que vous lirez ce message, je vous souhaite une belle fin de semaine.
    Pauline

    1. Bonjour Malou, 

      Je vais vous faire parvenir l'adresse  désirée . je souhaite qu'elle applique la technique Hartmann- Cucchia avec pose d'une gouttière mandibulaire je souhaite IMPÉRATIVEMENT recevoir le résultat du traitement dans ce site à la fin du traitement N'acceptez aucun autre traitement

      Bien à vous

    2. Bonjour Malou,

      Je vous dirige sur Paris . je compte sur vous , à la fin du traitement, pour me donner un compte rendu du résultat du traitement, début juin, et de mettre en évidence l'intensité de vos symptômes ainsi :AVANT: fatigue+++APRÈS 0       etc……;   

      Bien à vous                                                                                                                                                                                                     

       

       

  3. Bonjour Professeur,

     

    Je viens vers vous après avoir relu votre livre pour la 3eme fois en quelques années. Je me tourne vers vous car mon parcours a été très long et malheureusement tout continue à empirer. Je m’excuse d’avance pour ce pavé mais je préfère vous donner toutes les informations, et encore j’espère ne pas en oublier.

     

    Tout d’abord, je fais du bruxisme depuis l’enfance, à 10 ans on a voulut commencer l’othodontie que je n’ai pas supportée tellement la douleur était intolérable on a donc abandonné. Puis l’adolescence est arrivée on m’a diagnostiquée de l’endométriose à 14 ans, de gros problème de dos la maladie de Scheurmann et une scoliose ainsi que des sciatiques à répétition liées aux douleurs d’endométriose.

    Il a fallut attendre mes 18 ans pour trouver une pilule qui soulageait les douleurs d’endométrioses mais c’est la que le bruxisme à commencé à devenir plus sévère. J’ai passé des années à souffrir de fatigue chronique maux de tête incessants et prendre des médicaments.

    Ma mère ayant fait du bruxisme toute sa vie à toujours eu une gouttière qui soulageait tous ses pb. elle a eu 2 opérations pour  hernies discales avant d’avoir ses gouttières et plus rien ensuite. C’était donc mon seul espoir malheureusement tous les dentistes étaient unanimes c’était impossible à cause de ma mâchoire mal alignée et il fallait m’opérer et pratiquer une ostéotomie bimandibulaire. J’avais également une déglutition infantile à corriger.

     

    Je me suis donc lancée en 2014 dans un traitement d’orthodontie en priorité qui m’a fait souffrir le martyre pendant 2 ans 1/2 mais on me croyait en dépression, et on ne croyait pas que je souffrais autant pour de simples bagues. Je ne supportait pas les bagues de devait mettre e la cire jusqu’au jour final même du retrait des bagues et m’enduire de pansoral.

     

    Arrive la première opération en 2014 l’expansion palatine. Cela c’est mal passé, il semble que l’appareil avait un défaut, un trou s’est crée communicant entre mon nez et ma bouche et donc j’ai couiné pendant 6mois et l’eau ou certains aliments communiquaient par ce trou… On m’a dit pas de problème cela sera rebouché lors de la grosse opération.

     

    Voici donc l’opération en 2016 l’ostéotomie bimandibulaire.

    Je fais la kiné je fais tous les soins post op pendant 1 an 2 ans, je souffre de plus en plus j’ai une ouverture buccale extrêmement réduite je dois manger à la petite cuillère (rien d’autre ne passe) alors qu’avant elle était normal, je ne peux plus manger sans souffrir j’ai un temps de parole de 2h sans souffrir bref ce n’est plus une vie. J’ai fait tout cela pour avoir une gouttière et aller mieux et finalement après 4 gouttières différentes toutes ne faisaient qu’empirer mes douleurs en me causant des maux de têtes atroces.

    Donc suite à cette opération j’ai une ouverture buccale extrêmement réduite que ne j’avait pas avant, j’avais les dents  parfaitement alignées, maintenant j’ai les dents du bonheurs des trous à plusieurs endroits et certaines dents qui commencent à se déchausser.

     

    Je fais enfin une IRM qui indique : une désunion disco condylienne bilatérale de grade III avec une subluxation antérieur méniscale non réductible, ainsi que de l’arthrose à l’ATM gauche.

     

    On m’a alors expliqué que cela devait être préexistant à mon opération et l’orthodontie et qu’il n’aurait jamais fallut faire tout cela…. Cependant personne ne voulait croire que je souffrait autant et on me faisait miroiter l’opération magique et la gouttière qui allait tout arranger.

     

    Puis il y a 4 ans on m’envoie faire la toxine, le BOTOX. Nous commençons tous les 4 mois cela fonctionne mais seulement 1 mois et demi avant que la tout ne revienne , puis nous passons à 3 mois et depuis 1 an à  2mois entre les injections.

    Le traitement ne marche que 2 mois avant que la douleur redevienne insupportable, mais le traitement change ma vie. Je continue donc cette toxine sans quoi je ne pourrais plus travailler ni vivre normalement. Cependant j’apprends en fin d’année dernière via mon médecin et votre site que je n’avais pas encore consulté malgré les lectures de votre livre que la toxine est néfaste à long terme. Je me retrouve donc totalement désemparée car sans cette toxine et à temps tous les 2 mois dès que l’on dépasse je ne suis absolument pas capable de travailler ou vivre tout simplement tellement les douleurs sont fortes. Depuis mon médecin tente donc de rallonger le temps entre les injections de toxines à 3mois et plus cependant c’est insupportable niveau douleurs, et je multiplie les arrêts de travails.

     

    On m’a également fait une arthrocentèse il y a 3 ans mais je n’ai pas vu le moindre effet.

     

    Je continue évidement la kiné et les massages ainsi que les exercices tous les jours et j’effectue depuis des années votre méthode de pincement des lèvres et les gommettes. Je pratique également de l’auto hypnose en journée et le soir avant de m’endormir. Je pratique votre technique depuis que j’ai lu votre livre la première fois soit peu de temps après mon opération en 2016.

    Cependant tout cela ne suffit pas. En journée la technique des gommettes fonctionne bien je ne fait presque plus de bruxisme en journée sauf quand je lis malheureusement.

    C’est ma grande passion, quand je lis je suis à 100% investit dans l’histoire et je n’arrive donc pas à appliquer cette méthode pendant ce temps, j’ai tout tenté mais je ne peux me concentrer sur autre chose que les lignes du livre j’oublie les gommettes et je serre donc les dents . Cela a donc considérablement réduit mon temps de lecture et ma passion car je sais que je souffre beaucoup plus après.

    Pour les nuits, cela reste également très difficile quand la toxine botulique ne fonctionne plus. Je pratique mon auto hypnose avant de m’endormir, des séances de respiration, j’écoute même des livres qui me plaisent ou des musiques relaxantes pour m’endormir.

     

     

    Voici aujourd’hui tout mes symptômes et pathologies diagnostiques  :

    • endométriose (14 ans)
    • intestin irritable (depuis mes 18 ans)
    • sciatique régulières
    • épisodes de fièvres 38.5 tres réguliers
    • fatigue chronique
    • douleurs au mollets
    • nausées, vertiges
    • contractures musculaires dans le corps entier
    • névralgies, cou et épaules bloqués
    • très mauvais sommeil
    • hyperaccousie
    • fybromyalgie (diagnostiquée l’an dernier)
    • maux de têtes permanents (en 10ans je peux compter sur les doigts de la main les jours sans)
    • otalgies (douleurs insupportable derrière oreilles)
    • douleurs dans les oreilles et irritations, démangeaisons menant à des otites externe
    • oreilles régulièrement bouchée totalement, impression de surdité d’une oreille
    • impossibilité de dormir sur un côté douleur trop intense

     

     

    Voici les symptômes qui reviennent au maximum en plus du reste dès que la toxine ne fait plus effet :

    • fièvre
    • nuits blanches
    • grosse prise de poids depuis mes 18 ans, les différents médicaments n’ont fait qu’amplifier ce phénomène et malgré un régime strict, mon poids stagne.
    • forte sinusite (chroniques depuis mes 20 ans mais depuis l’opération et les traitement cela revient uniquement à ce moment là)
    • depuis 1 an douleur régulière derrière l’oeil droit amplifiant les maux de tête et d’empêchant de garder bien l’oeil ouvert (mais pas de pb niveau ophtalmo)
    • les ATM qui me font mal constamment même sans ouvrir la bouche sans manger sans parler
    • morsures de la langue et des joues, l’impression de me manger les joues
    • lèvres constamment en sang je les mords aussi la nuit
    • gencives enflammées et parodontite, je saigne beaucoup et doit utiliser constamment du Génial HTM
    • douleur également au niveau du frein de la lèvre inférieure, je n’ai plus de sensation au menton depuis l opération mais j’ai très souvent une énorme gêne et des douleur à cette endroit et les massages ne suffisent pas.
    • je ne peux pas tourner la tête sans me déboiter un ATM ou me coincer un nerf
    • rien que mes dents qui se frôlent la douleur est très intense
    • impossibilité de se frôler le visage ou les joues, se mettre de la crème sans douleur

     

    J’ai également subit une opération du foie une hépatectomie en 2017 car j’avais 3 adénomes très gros impossible à typer lors de la biopsie. Il y a eu des complications qui ont menées à un collapsus pulmonaire, un déplacement du diaphragme et pendant des mois à un épanchement pleural. Aujourd’hui encore j’ai encore des séquelles et c’est un cercle vicieux inflammatoire semble-t-il. Soit  c’est les les douleurs d’endométrioses ou de mâchoire au maximum et donc l’inflammation au maximum la douleur transperçante dos ventre au niveau du fois m’empêche de dormir.

    Je ne fais pas d’apnée du sommeil

     

    Je prends du valium pour me décontracter ponctuellement ou quand la douleur est au maximum, des antidouleurs au quotidien, et également de la cortisone à 8mg.

    Concernant la cortisone durant les année de traitement et après l’opération il y’avait qu’un traitement fort de cortisone une semaine par mois qui m’aidait et me soulageait un peu nous avons donc établit depuis 3 ans un plan de traitement en continue à 6 ou 8 mg selon la douleur.

    En effet sans la cortisone je suis littéralement un zombie je suis incapable de faire autre chose que travailler et ensuite rester au lit. J’ai retrouvé un semblant de vie depuis ce traitement, évidemment les spécialistes qui me suivent ne sont pas tous d’accords la moitié est pour en me disant que si je vis mieux grâce à cela il faut continuer l’autre est contre.

    Je suis également suivie dans un centre antidouleur, j’ai un tens pour les douleurs de ventre et que j’utilise aussi pour la stimulation du nerf vague mais cela n’a pas d’effet sur les maux de têtes par contre les électrodes sur les tempes soulagent mes maux de têtes sur le moment, mais au niveau des ATM elles tiennent difficilement et je n’ai pas vu l’effet.

     

    Je comprends donc que cette toxine botulique d’est pas un traitement recommandé à terme cependant sans elle je ne vie pas. A chaque fois que le traitement est repoussée d’un ou 2 mois je finis ne arrêt de travail tellement je souffre et à ne rien pouvoir faire ni lire (ma grande passion), ni bruit, ni manger ni parler.

    Je vais avoir 35 ans cette année je souffre depuis 20 ans avec d’abord l’endométriose puis depuis 15 ans le SADAM et maintenant presque 10 le traitement d’orthodontie et cette opération.

    Je cherche donc désespérément une solution et trouver où faire des injection d’anesthésiques comme vous recommandez.

    Je suis sur Bordeaux (33), pouvez-vous m’indiquer des coordonnés de confrères formés à votre méthode?

     

    Bien cordialement,

    Maëlle

    1. Bonjour Maelle,

      Après une lecture très attentive de vos doléances, très bien décrites par ailleurs, je suis contraint de vous signaler que votre lutte contre le bruxisme centré ( = serrement de dents ),  surtout pendant la lecture, ne correspond pa aux critères que je recommande : elle doit être OBSESSIONNELLE, à savoir sensation consciente du simple contact de vos lèvres d'une commissure à l'autre et ensuite sauf pour parler ou pour manger. Compte rendu de votre nouveau comportement dans 15 jours dans ce site.

      Bien à vous

      PS  La littérature internationale fait état du lien étroit Endométriose – SADAM 

      1. Bonjour Professeur,

        Je vous remercie pour votre lecture et votre réponse. Cela m'a pris plus de 2 semaines pour être assez confiante, votre technique est bien devenue obsessionnelle pour moi et y compris pendant la lecture. Cela a un effet sur l'intensité des maux de tête mais ne suffit malheureusement pas pour tout les autres symptômes. J'ai pu revoir un spécialiste qui m'a confirmé ne pas pouvoir me faire de gouttière que cela ne m'irai pas vu les précédentes. 

        Cependant il envisage des séances hebdomadaires de TENS spécial pour les ATM (tout droit commandé des USA) ou des traitements au laser qui permettraient de soulager mes muscles toujours ultra contractés. Pour la partie articulaire pur il n'y a rien d'autre à faire…Apparement personne ne pratique vos injections dans la région bordelaise.

        J'envisage donc d'aller prendre un avis à Paris si vous pouvez me conseiller un confrère. Cependant le coût des voyages et traitements risque d'être difficile, je vais tenter de demander une ALD. Pouvez-vous me donner plus de précisions ? J'ai bien compris qu'il faut un minimum de 8 séances et lu certains commentaires sur le site parlant de 20 séances. Une fois que l'on a fait le nombre d'injections nécessaires pour voir un effet cela dure sur plusieurs années ou il faut recommencer ce traitement régulièrement?

        Une autre information dont je me suis souvenue récemment et confirmée par ma mère, j'ai eu un coup du lapin à l'âge de 8 ans. Avant cela et toute ma petite enfance plusieurs dentistes me trouvaient une dentition parfaite, l'un d'eux voulait même que je fasse des pub pour la dentition parfaite d'un enfant. Je me suis toujours questionnée à ce sujet.

        Je me suis donc reportée à vos articles et cela expliquerai enfin comment ma mâchoire parfaite enfant est devenue dans cet état au point de nécessiter une opération qui n'a malheureusement fait qu'empirer les choses.

        Je vous remercie pour lecture et pour votre investissement sur ce site dont les ressources sont inestimables et trop méconnus des spécialistes.

        Bien Cordialement,

        Maëlle

         

        1. Bonjour Maelle

          Etant donné l'existence d'un coup du lapin antérieur, demandez à votre dentiste qu'il vous prescrive une IRM des articulculations temporomandibulaires (ATM). Ensuite, recopiez les CONCLUSIONS du radiologue et vous me les réexpédiez dans le BLOG.

          Bien à vous

           

          1. Bonjour Professseur,

            La dernière IRM date de l'an dernier décembre  2022 et les conclusions sont identiques à la première datant de 2017  (bien trop tard après avoir fait l'opération et l'orthodontie). 

            TECHNIQUE :  l'examen est réalisé en sagittales obliques en densité proton en occlusion médiane a 10mm et ouverture buccale

            RESULTATS : il existe une désunion disco condylienne bilatérale de grade III avec une subluxation antérieur méniscale non réductible.

            Absence d'épanchement et absence d'érosion osseuse

            et le le spécialiste qui me fait la toxine a ensuite vu à l'image de l’arthrose sur l’ATM gauche mais ce n'est pas indiqué sur l'irm.

            Je dois faire un cone beam cette semaine je ne sais pas si cela montrera quelque chose de plus. 

            Je vous communiquerai les résultats supplémentaires.

            Merci pour votre attention,

            Bien à vous

            Maëlle

  4. Bonjour Professeur, 

    Je vous écris au sujet d'une amie qui est dans une impasse médicale accompagnée de douleurs qu'elle définie comme de la torture depuis maintenant 1 an et demi. 

    Son problème aux ATM a commencé il y a plusieurs années quand son articulation a commencé à craquer et à claquer à l'ouverture ou la fermeture de la bouche. Elle a vu des spécialistes, notamment un chirurgien sur Paris qui lui a indiqué que les ligaments au niveau de ses ATM avaient complètement lâchés et que dans son cas il lui préconisait uniquement de manger mou ou liquide et de parler au strict minimum. Pas de kiné mâchoire, pas de plaque occlusale pour le bruxisme et encore moins de chirurgie.

    Je vous passe les détails mais quelques années plus tard elle décida de prendre un autre avis médical auprès d'un autre chirurgien spécialisé dans les troubles aux ATM, celui-ci lui proposa alors l'injection de Botox dans les muscles masseters après avoir fait une IRM de ses ATM. Ces premières injections furent un succès pour mon amie car pendant au moins 7/8 mois elle ne se plaignait plus des problèmes au niveau de ses ATM, la gêne fonctionnelle était considérablement réduite, les craquements ou claquements de l'articulation avait disparues. Quand ces symptômes ont commencés à revenir elle a rappeler ce chirurgien qui lui a proposé une deuxième série d'injections de Botox.

    Malheureusement cette deuxième série d'injection c'est beaucoup moins bien passé que la première fois et elle a ressentie une douleur violente dès l'injection au niveau des joues et gencives où le praticien l'a piqué. Ce dernier a probablement forcé son geste puisqu'il se plaignait de ne pas pouvoir faire l'injection dans le bonne condition vu que les masseters de mon amie étaient dur comme de la pierre selon lui.

    Suite à ces injections la douleur n'a quasiment plus quitter mon amie et elle s'est même accentuée au fil du temps. Quelques mois après les injections de botox, mon amie a commencé a ressentir un resserement d'une partie de sa dentition, comme si les dents s'inclinaient petit à petit vers sa langue. Assez vite a elle demandé qu'on lui fasse un traitement orthodontique pour empêcher que les dents s'inclinent et s'enfoncent davantage ce qui lui a refusé plusieurs fois en invoquant que ce n'était pas indiqué dans son cas, tout cela pendant 1 an.

    En novembre dernier nous avons trouvé une occlusodontiste qui travaille avec Invisalign, après une prise d'empreinte dentaire avec son logiciel, elle a déterminé que mon amie n'avait plus d'occlusion et qu'il fallait évidemment redresser ses dents pour qu'elle retrouve une occlusion et que le traitement par gouttière Invisalign suffirait à rétablir tout ça. Complètement désepérée et malgré le prix très élevé du traitement mon amie l'a accepté, malheureusement au bout de 3 semaines de traitement mon amie ne supporte plus le port des gouttières qui majorent encore d'avantage ses douleurs dans les dents et les ATM. Pire elle a même la sensation que sa dentition qui est sensée se réouvrir avec le traitement orthodontique se referme d'avantage. Bref pour elle le traitement est en train d'échouer et de toute façon elle n'arrive plus à porter ses gouttières Invisalign. L'occlusodontiste qu'on a recontacter lui propose de ne porter que la gouttière du haut mais l'incite à continuer le traitement même si celui lui fait horriblement mal. Parallèlement elle l'a invité a essayer de comprendre ce que la mésaventure avec le botox a éventuellement pu causer comme dommage pour tenter de trouver une explication aux douleurs que mon amie décrit et qu'elle ne s'explique pas vraiment si ce n'est pas peut être un muscle qui serait momifié par le produit qui aurait pu se diffuser suite à l'injection.   

    Mon amie est déséspérée et a maintenant peur que ce traitement aggrave ses douleurs qu'elle ne supportent déjà plus depuis bien longtemps maintenant, les médecins généralistes qu'elle a consulté ne comprennent pas son problème ou s'imaginent de la dramatisation de sa part, le dernier en date parle d'arthrite aux ATM alors que son problème n'a absolument rien à voir avec ça.

    Auriez-vous s'il vous plait le nom d'un spécialiste dans le domaine, sur Paris, en Normandie ou même un peu plus loin qui serait capable d'investiguer sur mon amie pour comprendre exactement qu'elle est l'origine de ses douleurs, est-ce une conséquence du botox, une dégradation de ses ATM dû au temps ou à autre chose. Elle a vraiment besoin de quelqu'un qui se sente un minimum concerné par sa souffrance et qui ait envie de comprendre. 

    En 1 an et demi je l'ai vraiment emmener consulté partout, aujourd'hui elle est épuisée par ses douleurs et le fait qu'on ne l'écoute pas vraiment. Son rêve serait qu'on l'hospitalise et qu'en chirurgie on lui arrache les dents qui l'a font tant souffrir même si elle se doute que ce n'est probablement pas la bonne solution car cela aggraverait surement son problème aux articulations. 

    Je ne sais plus que faire pour elle et elle baisse les bras, nous avons besoin d'aide, d'une orientation, d'un début de solution, s'il vous plait. 

    Bien à vous

     

    1. Bonjour Steven,

      Malgré une description très clair du cas de votre amie, je ne veux , en aucune façon créer dans mon site un précédent. Je tiens à avoir un contact direct avec mes patientes (90%) des cas . Ma réponse interviendra quand, elle même, m'aura décrit par le détail la localisation des  ses douleurs et d"éventuels symptômes  non décrits par vous, à savoir :  respiratoires , cardio-vasculaires , digestifs, urinaires , voire gynécologiques. J'ignore l"essentiel de cette personne, son nom , son âge, Je ne suis pas une boite aux lettres Qu'elle m'écrive en précisant : je suis l'amis de Stephen je souffre ou non de BRUXISME, bref que je puisse moi même établir un diagnostic.

      Bien à vous

  5. Bonjour Docteur,

    Je suis concerné par du bruxisme depuis l'enfance, et j'ai toujours la sensation d'être fatigué du matin au soir, d'avoir la tête lourde et la sensation de tanguer, d'être instable, et avec des picotements voir sensations de chaleur au cuir chevelu sans que les médecins me trouvent quelque chose (j'ai vraiment tout fait).

    Une malocclusion dentaire (béance dentaire côté gauche) a été corrigée chez moi dernièrement, la hauteur de dents est bien meilleure et j'ai moins de tensions musculaires mais je sers toujours les dents.

    Les gouttières ne fonctionnent pas vraiment non plus chez moi malheureusement.

    J'essaye d'appliquer correctement votre technique H-B mais je pense que je sers encore les dents la nuit (c'est beaucoup mieux la journée).

    Mes muscles masséters sont constamment douloureux.

    Est-il possible d'obtenir les coordonnées d'un praticien à Paris qui propose votre méthode Hartmann-Cucchi ?

    Par avance merci à vous.

  6. Bonjour Monsieur,

    En mars 2022 j'ai été opéré des fosses nasales pour traiter un SAOS (malformation de la cloison nasale : fracture du cartilage et fracture de la cloison avec fragments à gauche).

    Par la suite une occlusodontiste m'a diagnostiqué sur radiogtaphie une luxation réductible de l'ATM gauche avec usure du condyle.

    Gouttière 3 mois + kiné pour estomper les claquements et passage de l'ouverture buccale de 34 à 41 mm

    Léger bruxisme observé surtout centré + RGO

    En juin 2022 début d'un traitement orthodontoqie pour malocclusion type I à gauche en vue de l'ajout d'une prémolaire manquante.

    Symptomes restants, tendinites des capsumes articulaires de l'ATM des deux côtés + contractures de muscles masticateurs (surtout à droite), cervicalgies et douleurs de dos et bassin à droite. Grande fatigue également.

    Bruxisme léger centré que je commence à traiter (quasi disparu le jour même si de temps en temps un léger contact à gauche perdure involontairement) mais persistant la nuit.

    Question la position de la langue au repos a-t-elle une incidence (tendance à rester en bas de la bouche sans toucher le palais).

    Merci de bien vouloir me donner votre éclairage (j'jabite Bordeaux)

    Maël

    1. Bonjour Mael,

      Votre question : la position de la langue au repos a-t-elle une incidence (tendance à rester en bas de la bouche sans toucher le palais ?

      Réponse: Aucune incidence, position normale.

      Incontestablement une luxation réductible de l'ATM est responsabledevos symptômes très bien décrrits. Si vous avez réussi à maitriser votre bruxisme centré le jour, il n' en est pas, hélas, pour vous pendant le sommeil : grande fatigue que vous devez constater dès le réveil.La technique Hartmann-Cucchi décrite en détail dans ce site, s'impose pour vous . Je n'ai malheureusement plus  de correspondant à Bordeaux.Je peux toutefoisvous aider par correspondance dans le blog.Plus qu'une autre personne, un individu atteint d(une luxation réductible se l'ATM exige d'avoir une occlusion (état de contact entre les dents) équilibrée.Votre cerveau est susceptible de détecter entre vos dents une épaisseur de 0,009. Fermez vos yeux et avalez votre salive, à la fin de la déglutition, il esT IMPÉRATIF qu'aucun côté de votre mâchoire EXISTE plus que l'autre. J'attends de lire votre réponse 

      Bien à vous

       

       

  7. Bonjour

    Je souffre depuis 6 ans des symptômes ci-dessous :

    Fatigue chronique 

    Serrement centré des dents de jour (notamment lors d'une activité demandant force ou concentration) comme de nuit

    Douleur à l'oreille droite (je ne peux pas dormir dessus) 

    Vertiges positionnels 

    Douleurs à la machoire

    Fatigue oculaire et maux de tête à la fin d'1 journée intense

    Douleurs aux cervicales, aux scalenes, aux omoplates, au niveau dorsale et aux lombaires

    Douleur au bras droit (celui que j'utilise le plus) de type tendinite 

    Craquement de la mâchoire à droite lors des baillements

    Je me réveille courbaturée et fatiguée malgré un temps de sommeil correct. 

    Je décris mes douleurs comme étant des crispations musculaires, des lourdeurs musculaires et une perte de force. Elles sont plus intenses au réveil et en fin de journée. Le maintien d'une position prolongée ou une activité intense ou bien un stress/une contrariété emplifient les douleurs voir provoqué des 'crisent' qui mettront plusieurs jours à s'atténuer. Dans le meilleur des cas les douleurs sont toujours 'en fond'. 

    Bien sûr la fatigue et les douleurs chroniques amenant à l'épuisement vont apparaître aussi des symptômes psychiques tels que déprime, pleurs ou colères incontrôlés dans des situations où habituellement je garde mon self contrôle. 

    J'ai essayé les gouttières de contention mais je les perce après quelques jours seulement. J'ai fait un traitement orthodontique pour aligner mes dents mais ça n'a rien changé non plus. 

    L'hypnose n'a pas fonctionné sur moi.

    Je fais de l'auto hypnose avec scan corporel chaque soir avant de dormir mais il semble que je finisse par me crisper dans la nuit puisque les réveils restent douloureux et fatiguant.

    Je vois régulièrement la chiro pour débloquer les cervicales les dorsales les lombaires (toujours L4 T7 et C1) et le sacrum. 

    J'ai eu des retouches dentaires pour recréer une bonne occlusion. Cela m'a soulagé mais le bruxisme a repris quelques jours après. 

    Il semble que mon bruxisme soit dû au stress. Les moments où je suis à peu près soulagé sont pendant les vacances après plusieurs jours de longues marches. Je ne peux malheureusement pas me le permettre au quotidien. 

    Mon médecin part désormais sur un diagnostic de fibromyalgie car rien aux radios, aux prises de sang, au scanner cervicales ne justifie mes douleurs. Le paracetamol ne marche pas, les autres médicaments proposés ne marche pas ou occasionnent des effets secondaires. De toute façon ils ne traitent pas la cause. 

    Un chirurgien maxillo facial m'a diagnostiqué un sadam avec malocclusion mais je ne veux pas subir d'osteotomie (les retours que j'ai eu sont négatifs) et mon medecin ne voit pas le lien entre mon bruxisme et mes douleurs musculaires (j'ai tenté de lui en parler mais il a gardé sa position. Pour lui en gros si on a mal au bras ça vient du bras, au pire des cervicales) …

    Pouvez-vous me communiquer les coordonnées d'un professionnel formé à la méthode HC afin que je puisse enfin sortir de ce calvaires svp ?

     

    Cécile 

    1. Bonjour Cécile,

      Je pense ne pas vous avoir répondu. Est ce exact ? Devant ce tableau clinique, il est important de me procurer les conclusions du radiologue qui fera sur vous une IRM de vos articulations temporo mandibulaires (ATM). Dans l'attente de lire le compte rendu du radiologue dans ce blog……

      Bien à vous

  8. Bonjour,

     

    je serre les dents depuis 15ans avec port de gouttière à effet très modéré. 
    j’ai aussi fait des injections Botox font l’effet, modéré également, a duré 3 mois. Je pratique depuis de semaine la méthode HB et je cherche un praticien sur paris qui pratiquerait la méthode HC. 
    auriez vous des recommandations svp ? 
     

    merci pour vos supports d’information et votre travail.

    Emmanuelle

    1. Bonjour Emmanuelle,

      Pour vous répondre , il convient de me signaler l'ensemble de vos symptômes de la racine des cheveux jusqu'à la plante des pieds  sans oublier les troubles respiratoires, digestifs, cardio-vasculaires, urinaires, gynécologiques.Tout peut être l'origine d'un bruxisme centré= serrement de dents

      Bien à vous

  9. Bonjour Manon,

    Bientôt sera mise en ligne une Video où mon équipe et moi même formons les chirurgiens dentistes francophones à la technique Hartmann-Cucchi. Il suffira  aux dentistes israéliens de s'abonner à l'INFORMATION- DENTARE? Seuls les abonnés à cette revue professionnelle auront la possibilité d'avoir la clé qui leur  permettra d'accéder  à la formation  de cette  technique.

     Bien à vous

  10. Merci pour toutes les informations de votre site.

    J’habite en Israël, auriez-vous formé des dentistes à votre technique?

    Je souffre de serrements de dents la nuit qui causent:

    – douleurs dans la mâchoire 

    – douleurs dentaires, dont fissures de dents et retraits des gencives, 

    – fatigue chronique

    – acouphènes

    J’ai arrêté toutes les sources de caféine, modifié mes habitudes alimentaires mais sans succès contre le serrage de dents nocturne.

    1. Bonjour Manon,

      Bientôt sera mise en ligne une Video où mon équipe et moi même formons les chirurgiens dentistes francophones à la technique Hartmann-Cucchi. Il suffira  aux dentistes israéliens de s'abonner à l'INFORMATION- DENTARE? Seuls les abonnés à cette revue professionnelle auront la possibilité d'avoir la clé qui leur  permettra d'accéder  à la formation  de cette  technique.

       Bien à vous

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer