Print Friendly, PDF & Email

La Technique Hartmann-Cucchi

Infiltrations d'anesthésique dans la fosse infra-temporale ( Relaxing & Moderating Treatment en anglais ( R.M.T.)
La technique Hartmann-Cucchi : infiltration d’anesthésique dans la fosse infra-temporale n’existerait pas si je n’avais, jusqu’en 1988 à la Faculté de Chirurgie dentaire de Marseille, le bonheur d’avoir eu auprès de moi dans ma consultation le docteur Gérard Cucchi. Sans son aide  et son soutien fidèle il m’aurait été impossible de mener à bien ces recherches. Depuis ces années il ne cesse de m’apporter ses compétences et son amitié. Aujourd’hui encore ses magnifiques et efficaces illustrations agrémentent ce site.

Merci Gérard.

ATTENTION : la technique Hartmann-Cucchi décrite dans ce site ne doit en aucun cas être appliquée sans une véritable formation préalable dispensée par un professionnel qualifié. Nous l’exposons ici à des fins scientifiques et de vulgarisation mais non point d’application.

Serrer les dents de façon intense et/ou prolongée est une calamité !

Parmi la population de patients concernés : femmes 90%, hommes 10%

Tous les chirurgiens dentistes, tous les stomatologistes (en voie de disparition car la directive européenne de 1978 a donné aux chirurgiens dentistes les mêmes droits thérapeutiques qu’aux médecins stomatologistes), tous dis-je, emploient la gouttière pour traiter le bruxisme de grincement et de serrement de dents.

Comme chirurgien dentiste libéral j’ai utilisé pour mes patients ce moyen thérapeutique classique. Très souvent spectaculaire au début, je me suis rapidement aperçu, qu’après un temps extrêmement variable, le réflexe d’ouverture de la mandibule (la mâchoire) s’épuisait et ne fonctionnait plus.

Bien pis, le patient le plus souvent serrait sur sa gouttière bien plus fortement qu’ il ne le faisait lors de la première consultation.

Bien entendu, les symptômes initiaux souvent s’aggravaient, d’autres nouveaux parfois survenaient : migraines, cervicalgie, crampes nocturnes dans les mollets et dans un second temps le syndrome de fatigue chronique et troubles intestinaux, voire urinaires.

1979 : le prix national de la recherche française en Odonto-Stomatologie est attribué à Francis Hartmann
Ma thèse expérimentale sur les différents récepteurs du nerf trijumeau, réalisée sous la direction de Noël MEI, responsable du Laboratoire de Neurophysiologie Végétative C.N.R.S. Marseille m’avait permis d’obtenir en 1979 le prix national de la recherche française en Odonto-Stomatologie.

Lorsque le Directeur de l’Assistance Publique de Marseille créa en 1982 à mon intention en tant que professeur une consultation sur la douleur au Centre Dentaire du Pharo (Marseille), je pris conscience qu’il était de mon devoir d’enseignant-chercheur de remplacer la voie classique connue (rarement utilisée), très douloureuse et dangereuse (trans-sigmoïdienne) qui permettait déjà d’atteindre le nerf mandibulaire (le V3). Le but était de décontracturer  le muscle ptérygoïdien latéral.  Une thérapeutique pour pallier l’inefficacité à moyen et à long terme de la gouttière.

J’ai été profondément influencé par les travaux du Dr Janet Travell et son « jump sign =signe du saut» concernant un muscle de la mastication : le muscle ptérygoïdien latéral. Ce muscle palpé, en cas de bruxisme sévère, provoquait systématiquement un sursaut du patient. Travell avait pressenti l’importance de l’intégrité de ce muscle : c’est le premier muscle à souffrir de l’effet délétère du bruxisme centré.

Le Dr Janet Travel fut aussi le seul médecin à avoir su soulager de ses intenses douleurs musculaires le président John F. Kennedy.

Comment ?

Elle utilisait des infiltrations d’anesthésique dans tous les points douloureux des muscles du dos.

J. F. Kennedy - Janet Travell - 1960

Je conçus d’appliquer ces deux techniques : la palpation et l’utilisation d’anesthésique sur le muscle ptérygoïdien latéral aux malades souffrant de douleurs des muscles de la mâchoire au cours d’un D.A.M.

Après une recherche approfondie j’ai conçu une voie d’abord endo–buccale totalement indolore et inoffensive, acceptée sans sourciller par les patients. Inoffensive parce que l’étude anatomique de la région exigeait au préalable une courbure de l’aiguille pour ne pas léser la zone vasculaire et atteindre la fosse infra temporale, plus connue en France sous le terme de fosse pterygo-maxillaire. Laquelle est reconnue comme parfaitement étanche.

les résultats sur les patients traités dépassèrent au bout de 2 , 3, 4 séances mes plus folles espérances : un arrêt complet du serrement s’établissait et en même temps disparition totale, selon le cas, des symptômes précités.

En 1988 en collaboration scientifique avec le Dr SARRAT (+) médecin radiologiste de l’hôpital St Joseph (Marseille),  je réalisais une injection dans la fosse infra-temporale vérifiée au scanner. La pointe de mon aiguille était située dans la fosse infratemporale à 8mm exactement de l’entrée du nerf dans le Foramen Ovale. L’étanchéité de la fosse infra-temporale devait permettre à la solution d’anesthésique de ne pas fuir et de rester active au moins 8 jours. L’anesthésique diminue singulièrement l’activité motrice des muscles qui permettent de serrer les dents, sans pour autant, empêcher la mastication.

La Technique Hartmann-Cucchi

Infiltrations d'anesthésique dans la fosse infra-temporale
Elle consiste en une infiltration bilatérale hebdomadaire
Aiguille courbée précisément pour passer par le trigone rétro-mollaire
Sens impératif de l’injection : de bas en haut, de dedans en dehors en visant la partie inférieure du lobe de l’oreille.
Anesthésique à 3% de mépivacaïne, sans adrénaline
Dans la fosse infra-temporale (ex fosse ptérygo-maxillaire)
Pendant 8 semaines
Est ce à dire que l’utilisation de la gouttière doit être abandonnée ?

Point du tout.

L’expérimentation sur des milliers de cas a démontré que la pose de la gouttière mandibulaire nocturne en résine dure, après la 4ème séance d’infiltration permettait à celle ci de pérenniser son efficacité et faire en sorte que la récidive ne se produisait plus.

Technique Hartmann-Cucchi : thérapeutique inoffensive, opposée à l’usage du BOTOX qui, selon la littérature internationale, produit des effets négatifs IRREVERSIBLES. En particulier des raideurs et des changements structurels dans les muscles de la face ce que nous déconseillons.

Référence bibliographique
…et ouvrez la référence bibliographique pour accéder à l’article original

P.Panel L.Mathevon F.Michel P.Decavel B.Fernandez B.Parratt. Evaluation de la structure musculaire et de la raideur après injection de Botox. Une revue systématique. Annals of Physica and Rehabilitation Medicine Volume 58, Issue 6, December 2015, Pages 343-350

Print Friendly, PDF & Email

P.Panel L.Mathevon F.Michel P.Decavel B.Fernandez B.Parratt. Muscle structure and stiffness assessment after botulinum toxin type A injection. A systematic review Annals of Physica and Rehabilitation Medicine Volume 58, Issue 6, December 2015, Pages 343-350

 

Toxine botulinique = BOTOX

 187,582 total views,  60 views today

Toxine botulinique = BOTOX

 187,581 total views,  59 views today

471 Comments

  1. Bonjour docteur, 

    Je m'appelle Maxime, j'ai actuellement 16 ans et cela fait maintenant 3 ans que je souffre d'acouphènes. 

    Après avoir essayé d'éclaircir mon problème chez quelques spécialistes, je me suis finalement lancé dans le processus d'un ostéopathe de Bordeaux (dont la réputation est assez est encourageante). Sa solution consiste à régler un déséquilibre sensoriel probablement auteur de ces acouphènes. Le serrage dentaire serait notamment à l'origine de mon problème qui s'accompagne par ailleurs de difficultés d'ouverture de la mâchoire et de mastication.

    Après un rééquilibre corporel (vision, pause d'une gouttière nocturne, adoption de semelles ou encore obtention d'une meilleure déglutition), j'attend aujourd'hui une diminution de mes acouphènes qui peut selon le docteur prendre plusieurs mois. Malheureusement, mon problème s'empire progressivement et mon serrage dentaire commence à me créer des douleurs aux cervicales assez inquiétantes pour mon jeune âge. Ipso facto, il arrive également que j'éprouve des vertiges et des nausées.

    Il se peut que mon stresse soit également un facteur de ce problème.

     

    Assez inquiété, je voulais donc connaitre votre avis sur le processus suivi et si vous avez un correspondant proche de ma région (Nouvelle-Aquitaine, Bordeaux) à me conseiller.

    Sinon peut être peut-on trouver la méthode détailler sur internet?

    Merci d'avance!

     

  2. Bonjour, 
    Je m'appelle Céline et j'ai 38 ans. Cela fait des années que je pense faire du bruxisme centrée. J'ai eu longtemps des gouttière "molles" qui me soulageaient entièrement.

    Depuis 3 ans elles ne me suffisent plus. Je suis suivi par un dentiste occlusionniste qui m a moulé une gouttière dure sur les dents du haut. Je reconnais une grande utilité à cette gouttière mais cela n'est pas suffisant. En effet, j'ai continuellement mal au dents. Une fois du côté droit, une fois à gauche. Cela dépend de la manière dont je dors. J'ai l'impression que ma machoire prend une position particulière en dormant et que je serre malgré tout. Je sens les muscles des haut du dos et des masseters tendus mais rien d'insurmontable. C'est la douleur qui se portent sur les dents qui est insupportable au quotidien.

    En journée, pour ne pas serrer des dents je me rend compte que j'appuie ma langue sur le haut du palais souvent assez fort. Cela fait-il empirer le bruxisme ?

    Je n'en peux plus, cette douleur devient obsetionnelle. Je suis dans le Cantal et je suis prête à me rendre chez un praticien même loin s'il le faut. Pourriez vous me donner votre avis et/ou les coordonnées d'un patricien ?

    Bien à vous et merci pour vos recherches.

    Céline

    1. Bonjour Céline,

      Mes excuses pour mon erreur, vous méritiez une réponse directe.Le webmaster cous fera parvenir la liste de mes correspondants à Marseille. A la fin dutraitemnt, faites moi connaitre dans le blog votre état.

      bien à vous

      1. Bonjour professeur,

        Merci pour votre réponse. J'utilise rarement les blogs, du coup je ne sais pas comment trouver la liste de correspondants dont vous parlez. Je n'ai rien reçu par mail. Dois-je aller sur une page en particulier ?

        En vous remerciant grandement pour votre aide.

        Céline

  3. Bonjour Monsieur Hartmann,

    J’ai 38 ans et je fais du bruxisme depuis au moins 15 ans (anxiété + problème d'occlusion + langue hypotonique qui pousse ma mâchoire inférieure vers le bas et l'avant) mais les symptômes se sont aggravés il y a 1 an : vertiges, maux de tête, douleurs quasi constantes dans les mâchoires et tremblement de celles-ci, légères douleurs autour de l'oreille gauche ainsi que les trapèzes, pectoraux… J'ai aussi une fatigue musculaire dans les mains et les pieds, crampes aux pieds. J’ai souvent sommeil en journée même après une nuit qui m’a semblée bonne. J’ai parfois aussi des démangeaisons à l'intérieur de l'oreille et sur la peau (surtout cuir chevelu). Depuis peu j'ai une gouttière en haut qui me soulage un peu. Ce dentiste m'a aidé à régler un problème d'occlusion avec beaucoup de soin et de patience. J'ai aussi de la rééducation de la mâchoire (qui comprend le pincement des lèvres entre autres) à cause d'une langue hypotonique (j'ai trop longtemps sucé mon pouce). Les anxiolytiques comme décontractant musculaires, à prendre la nuit me soulagent peu.

    J'ai peur que tout cela ne suffise pas à me soulager voire à me guérir et je souhaiterais consulter un spécialiste de la méthode Hartmann-Cucchi. Je supporte de moins en moins les douleurs musculaires et les vertiges. Je vous remercie par avance de votre aide.

    J’habite en banlieue parisienne.

    1. Bonjour Ariane,

      Une langue hypotonique, par définition, ne peut avoir la force que vous envisagez. Seule une  langue hypertonique pourrait avoir quelque effet.  N'auriez vous pas plutôt une déviation mandibulaire qui expliquerait beaucoup de choses; en conséquence, faites vous prescrire une IRM des articulations temporomandibulaires ATM. Pour établir un diagnostic, il est INDISPENSABLE de savoir s'il existe une forme de bruxisme que vous ne signalez pas.

      Dans l'attente, bien à vous

      1. Bonjour Monsieur Hartmann,

        Merci de ce retour rapide. Mon message n'était peut-être pas très clair mais il commence par le fait que je fais du bruxisme depuis 15 ans.  Le diagnostique d'une langue hypotonique est établi et sa "mollesse" fait qu'au lieu de se plaquer derrière mes incisives du haut contre le palais, elle repose sur, et "pousse" mes incisives du bas vers l'avant et vers le bas et force donc ma machoire à se contracter pour corriger.

        Bien à vous,

        Ariane

        1. Bonjour Ariane,

          Votre message est très clair. Mais permettez moi de contester ce diagnostic  d'hypotonie. Je ne partage pas cet étiologie du bruxisme et ne peut aider valablement  une patiente qui s'accroche à une telle hypothèse. Il y quinze ans, vous avez vraisemblablement subi une  frustration cause su bruxisme. Tachez de vous souvenir.

          Bien à vous
           

           

           

          1. Bonjour Monsieur Hartmann,

            Je pense que ce bruxisme date de la mort de mon père (2004), mais comme je ne m'en suis pas aperçue tout de suite, je n'en suis pas sure. C'est pourquoi dentiste et kiné ont émis l'hypothèse que si je suis autant genée aujourd'hui c'est une accumulation entre plusieurs facteurs : anxiété de longue date (sur laquelle je travaille en psychothérapie), problème d'occlusion (réglé en début d'année + gouttière) et langue qui pousse mes incisives du bas vers l'avant et le bas + probablement le climat actuel qui a rajouté une couche à l'anxiété de base.

            Depuis que j'ai la gouttière (fin janvier), mes machoires tremblent toujours mais mes maux de tete ont disparus. Par contre, je dois contracter mes trapèzes, mes mains et mes jambes la nuit car mes muscles sont épuisés. Comme si le fait de devoir contracter les muscles s'était déplacé dans le corps du fait que la gouttière entrave désormais le processus au niveau des machoires.

            Bien à vous

  4. Bonjour,
     

    Je me permets de vous demander les coordonnées d'un spécialiste pratiquant la méthode Hartmann-Cucchi en Ile de France.

    Je viens de terminer la lecture de votre livre "Mal de dos, Fatigue, Migraine…. si vous serrez les dents", qui est encore plus complet et plus clair que le site web et j'ai pleuré de tristesse mais aussi de joie.

    De tristesse parce que je me sentais tellement incomprise par tous mes dentistes et les conséquences du serrement de dents sont tellement énormes que ça m'inquiète.

    Et de joie car au moins il y a une solution et j'ai vu une petite amélioration avec votre méthode des gommettes.

    Dans le livre, vous parlez du "coup du lapin" et j'ai fait le lien entre ce coup du lapin avec mon accident de vélo – celui qui m'a valu une incisive cassée.

    Bien évidemment, à cette époque, je n'ai pas été dirigée vers un ostéopathe, ou chirurgien-dentiste spécialiste en mandibulaire car l'urgence était esthétique : comment retrouver un sourire acceptable.

    Cette incisive cassée a enclenché tout un tas de soucis dans les 20 ans qui ont suivi l'accident : composite, puis dévitalisation, puis 3 couronnes faites en l'espace de 9 ans seulement.

    Et je suis certaine que c'est la première couronne mal ajustée (beaucoup trop épaisse) qui m'a déclenché pour la première fois le bruxisme.

    En suivant les indications de votre livre, je me suis auto fait le diagnostic suivant :

    – Douleurs maxillaires à la mastication

    – Craquement de l'ATM gauche 

    – Déviation de la mandibule à gauche à l'ouverture

    – Fortes migraines au réveil si jamais je ne porte pas de gouttière

    Même s'il y a une petite amélioration avec la méthode de pincement des lèvres et des gommettes, j'aimerais consulter un spécialiste pratiquant la méthode Hartmann-Cucchi et pour vérifier également l'occlusion dentaire, qui n'est peut-être plus au top à cause des molaires très abîmés. Auriez-vous quelqu'un à me recommander en Île de France ?

    Je tiens aussi à vous remercier pour l'effort que vous avez fait pour faire connaître la fonction tactile de la dent.

    Vos explications sont très faciles à comprendre et de nombreux schémas aident vraiment à vulgariser le sujet.

    Je viens aussi d'acquérir votre livre en anglais pour en savoir plus.

     

    Je vous souhaite une bonne année. Merci Docteur et bonne santé à vous !

    Anh

      1. Bonjour, Anh,

        La précision de vos symptômes me permet d'affirmer que vous souffrez d'une luxation discale (ex méniscale) d'une articulation temporo-mandibulaire située du côté où se fait la déviation de votre mandibule. En conséquence, avant toute chose, faites vous prescrire une IRM des articulations temporo-mandibulaires (ATM). Scannez moi ensuite le compte rendu du radiologue et envoyez le sur l'adresse de contact du site pour savoir si cette luxation est réductible ou irréductible. En cas d'irréductibilité, il conviendra d'exécuter une gymnastique de la mandibule.

        Bien à vous

         

  5. Bonjour, voila 4 mois que j attends le nom de votre confrere sur marseille… j en ai vraiment besoin car les douleurs augmentent et la gouttiere ne fait plus effet!! Merci par avance. 

  6. Bonjour Docteur,

    Je crois que mon premier message n'a pas fonctionné. Je le réitère.

    Je suis une femme de 39 ans et j'habite près de Lille.

    Je souffre de bruxisme et de serrement de dents depuis très longtemps (installation pérenne et sournoise des maux et douleurs). L'origine de ma cause, je crois, c'est un traitement orthodontique réalisé quand j'avais 24 ans. Je n'ai pas mes 1ères prémolaires supérieures et l'incisive centrale inférieure. J'ai donc beaucoup d'espacement corrigé entre les dents par l'orthodontiste sauf pour les incisives.

    Je me trouve serrer automatiquement mes molaires la nuit. La douleur s'irradie jusqu'au crâne et aux cervicales. Je souffre depuis plus de 11 ans. mal partout (acouphène horrible, hernie discale, mal à la mâchoire, trouble de l'humeur++++, mal au cou et aux cervicales).

    J'ai vu des stomatologue et dentistes.. je porte depuis plus de 9 ans une gouttière qui provoque l'effet inverse.. Pourriez-vous docteur me communiquiez les coordonnées d'un spécialiste sur Lille. je suis prête à venir à Marseille pour au moins poser un diagnostic. Merci pour le bien que vous partagez.

    1. Bonjour Lamia,

      L'évocation par vous même de vos épisodes constants de bruxisme centré confirme le lien avec vos maux. Je fais le nécessaire pour vous diriger sur Marseille . Pour les acouphènes, succès UNIQUEMENT pour les sons graves. Sifflements en général = échec.

  7. Bonjour Professeur,

    Je me permets de vous contacter car j’ai de nombreux symptômes que je pense liés à mon bruxisme, existant depuis de nombreuses années. J’ai 44 ans.

    J’ai d’ailleurs fais récemment tout un tas d’examens sanguins endoscopiques et radiologiques ne décelant aucune maladie auto immune ni maladie digestive caractérisée.

    J’ai des douleurs aux sinus (frontaux et maxillaires), aux oreilles (douleurs lancinante dans l’oreille gauche, une fois celle-ci a duré 3 mois sans qu’aucun orl ne trouve quoi que soit, sauf aux urgences où l’on m’a parlé de sadam). Démangeaisons dans les conduits auditifs. Vertiges.

    Mes mâchoires sont douloureuses et serrées notamment la nuit, ce qui me réveille fréquemment. (j’ai aussi les poings serrés souvent la nuit). Craquements parfois, douleurs musculaires. Mon ostéo essaie de détendre tout ça mais récidive rapide. Il me dit que ma mâchoire s’ouvre de manière déviée. Voix changeante, laryngite sans infection fréquente.

    Une dent (molaire côté haut droit)arrachée l’année dernière car problème de racines et pas encore remplacée car traitement endodontie en cours, ce qui n’a surement rien arrangé.

    Douleurs cervicales (bloquées régulièrement), trapèzes, douleurs lombaires, sciatalgies, crampes mollet la nuit parfois. Douleurs articulaires, surtout dans les mains et doigts.

    Fatigue persistante depuis de nombreuses années et expliquée par une légère anémie (règles abondantes)

    Problèmes digestifs depuis de très nombreuses années, notamment intestinaux (duodénite lymphocytaire, ballonnements permanents, douleurs), transit très lent.

    Vessie nerveuse, dyspareunie.

    Troubles du sommeil, 2 à 4  réveils par nuit, difficultés à se rendormir. Lever épuisée.

    Anxiété (tempérament depuis l’enfance).

    Que pensez-vous de ces manifestations ?

    Je vis en Corse, je peux me déplacer à Paris, Marseille, Nice.

    Merci beaucoup pour votre aide et pour votre travail si précieux pour les patients.

    Emma

    1. Bonjour EMMA,

      Que pensez-vous de ces manifestations ? Ecrivez- vous.

      Vous présentez, hélas pour vous, un tableau symptomatique  quasi complet d'une luxation discale   vraisemblablement réductibld' une articulation  temporomandibulaire, à confirmer IMPERATIVEMENT par une IRMSi votre ostéopathe a fait un bon diagnostic : du côté de celle dont il a remarqué la déviation de votre  mâchoire. Scannez moi le compte rendu de l'IRM et je vous dirigerai sur Marseille.
      Bien à vous

       

  8. Bonjour Professeur,

    Je souffre d'un serrement de dents mâchoires serrées depuis au moins 45 ans, à l'origine très probablement de problèmes récurrents d'articulations et de dos, et d'allergies.

    Grâce aux conseils trouvés dans votre livre, j'ai pu réduire en grande partie ce serrement de dents dans la journée (notamment grâce aux gommettes) mais j'ai un peu "rechuté" à la suite d'un banal accident avec fracture du poignet droit (je suis droitière).

    Reste en tout cas le problème de la nuit : je trouve très difficile l'auto-hypnose, je n'y arrive pas (pas encore du moins).

    Je souhaiterais me faire aider par un professionnel qui pratique la technique Hartmann-Cucchi.

    J'ai pu me faire restaurer l'occlusion dentaire il y a deux ans (dents très usées et fragilisées entièrement refaites), vraiment très bien, par un excellent chirurgien dentiste dont vous m'aviez donné les coordonnées, en Guyane, mais il ne pratique pas cette technique.

    Depuis je suis revenue dans ma région d'origine, dans l'Isère, proche de la Savoie.

    Pourriez-vous me communiquer les coordonnées d'un de vos correspondants qui pratique cette technique dans la région de Chambéry/Grenoble/Albertville/Lyon je vous prie ?

    Ou plus loin de chez moi si nécessaire : étant très motivée, je ne crains pas les kilomètres.

    Bien cordialement,

    Isabelle

  9. Bonjour, 
    Je suis Virginie et j'ai 41 ans .
    Cela fait des années que j'essaye diverses méthodes sans grand succés ( goutières diverses, suivi et pose de cales avec un occluso dentiste, posturologie, travail sur l'atlas, réeducation linguale…) 
    Mais journées restent difficiles car dès le réveil les douleurs dans ma tête, mâchoires, cervicales, dos, hanches, jambes m'handicapent pour réaliser ce que j'aimerai.
    J'ai découvert la technique Hartmann – bratzlavski il y a quelques jours et je l'applique à la suivre. Cela me fatigue beaucoup car je sens que le pincement des lèvres entraine un relachement musculaire et travaille sur ma posture. Pour le moment j'applique toujours un puissant serrement des machoires la nuit.
    Je suis dans le Gard et je suis prête à me rendre chez un praticien pour des injections si cela peut m'aider.
    Nîmes, Montpellier ou Marseille si il faut…
    Merci d'avance de me conseiller.

    Bien à vous et merci pour vos recherches

    1. Bonjour Professeur,

      Je m'appelle Lamia. J'ai 39 ans et j'habite près de Lille.

      Mon cas de figure ressemble à celui de Virginie et à tous ceux qui souffrent de bruxisme. L'origine de ma cause, je crois, c'est un traitement orthodontique réalisé quand j'avais 24 ans. Je n'ai pas mes prémolaires du haut. J'ai donc beaucoup d'espacement corrigé par l'orthodontiste mais mes dernières molaires (du fond) n'ont aucun espacement. Je les serre automatiquement. Je souffre depuis plus de 11 ans. mal partout (acouphène horrible, hernie discale, mal à la mâchoire, trouble de l'humeur++++.). J'ai vu des stomatologues, je porte depuis plus de 9 ans une gouttière qui provoque l'effet inverse.. S'il vous plait professeur, je souhaiterais que vous me communiquiez les coordonnées d'un spécialiste sur Lille. je suis prête à venir à Marseille pour au moins posé un diagnostic. Merci pour le bien que vous partagez.

  10. Bonjour, merci pour votre réponse… j attendrais donc le nom de ce medecin sur marseille avec impatience!!! Merci…et mon prenom est Marine… Cordialement.

    1. Bonjour Marine, 

      Je vous adresse à un chirurgien- dentiste, Maitre  Assistant à la Eaculté  d'Odontologie de Marseille et non pas un médecin pour vous  traiter en se servent de la technique HARTMANN-CUCCHI.
      Vous recevrez son adresse ainsi que d’autres (en cas d’impossibilité) sous peu.

      En fin de traitement , si guérison, témoignage dans le site SVP

      Bien à vous

  11. Bonjour, je viens de decouvrir votre technique… Apres des annees de tentatives échouées, kine maxillo faciale avec massages, un echec … on m a conseillé le botox que j ai refusé. Puis une gouttiere uniquement pour les dents de devant ce qui m a permis , et c est déjà pas mal, de ne quasiment plus avoir de maux de tete!!! Mais je serre toujours autant les dents, jours et nuit, avec une mauvaise posture de la langue que je n arrive pas a retablir… j ai de grosses douleurs a la nuque , cervicales et reste de colonne  je fais des seances d osteo regulierement mais ca soulage un temps…pas mieux… Y auraot il quelqu un qui soit formé a votre techniqie vers Montpellier a tout hasard?? A savoor que tous ces troubles viennent sûrement du fait que je suis tres tendue, tout le temps. Merci d avance pour vos conseils. Cdt. 

    1. Bonjour Besnard,

      J'eusse préféré, en m'adressant à une femme  vous répondre en citant votre prénom. Il est normal que l'ostéopathie n'ait  sur vos douleurs qu' un effet transitoire. Enseignant  au collège d'Ostéopathie d"AIX- MARSEILLE, je ne cesse de souligner aux étudiants que tant que l'obstacle dentaire : (bruxisme centré) n'est pas supprimé, la récidive est constante.La gouttière pour les dents de devant est efficace, mais elle possède un inconvénient majeur: elle favorise l'égression de vos molaires. En conséquence, arrêt du port de cette gouttière, à remplacer par une lecture attentive de la page d'accueil de ce site. Il convient, pour lutter efficacement contre le serrement de dents, le jour, d'appliquer les recommandations proposées de manière OBSESSIONNELLE. Pour lutter efficacement contre le serrement nocturne, je vais vous faire parvenir, via le webmaster, l'adresse d'un de mes correspondants à Marseille. Tenez moi au courant.

      Bien à vous

       

       

  12. Bonjour, mon problème est tout d'abord le sommeil. Je me réveille très souvent (parfois toutes les heures) depuis des années, souvent en sueur, les dents serrées, les oreilles qui me démangent et des crampes dans le pied qui montent au mollet et m'obligent à me mettre debout pour les passer. J'ai souvent une douleur dans l'oreille droite. J'ai été constipée longtemps mais résolu le problème avec des bains dérivatifs. Mes accouchements étaient compliqués.
    C'est mon dentiste qui m'a conseillé votre livre, mes dents sont en mauvais état depuis l'enfance et après avoir consulté de nombreux dentistes (en fonction de mes lieux de résidence) , celui ci m'a redonné le moyen de bailler correctement…
    Merci pour vos conseils,  bien cordialement,
    Brigitte

    1. Bonjour Brigitte,

      Voulez vous vraiment dormir ? Cessez de serrer les dents toute la nuit ! Comment cela se passe t-il ?  Les dents sont NORMALEMENT en contact entre elles que lorsque vous avalez votre salive. Lorsque vous serrez sans cesse les dents, vous envoyez des informations nuisibles, à votre santé dans votre hypothalamus . A ce niveau , existe un noyau spécifique : le noyau supra-chiasmatiqu= centre de l'éveil. Un serrement CONTINUEL vous interdit de trouver le sommeil. Vous  êtes donc RESPONSABLE de votre propre malheur! Je suis désolé de vous l' apprendre.S'endormir avec des soucis, en tête faire serrer IMMANQUABLEMENT  LES MÂCHOIRES. S'ENDORMIR, par contre, AVEC UNE PENSÉE AGRÉABLE LES LAISSE OUVERTES TOUTE LA NUIT. Vivez deMANIÈRE OBSESSIONNELLE LES LÈVRES EN CONTACT (Cf : la page d'accueil du site)

      A vous de choisir!

      Bien à vous

       

       

       

       

       

  13. bonjour monsieur le professeur,

    je viens de lire un article sur les problèmes de sadam, j'ai commandé votre livre !

    En effet, j'ai été diagnostiqué avec un problème de machoire très jeune 28ans.

    je souffre de névralgie glosso pharyngé depuis longtemps qui se sont aggravées au fil du temps, j'ai un dentier dans les dents du haut, le dentiste m'a avancé les dents pour dégager la machoire, j'ai une douleur dans la gorge, des décharges electriques dans le muscle au niveau du cou, impression d'otite, et quand ce là commence à aller mieux des douleurs au bassin, je ne connais aucun médecin ou ostéo qui sont spécialisés dans ce domaine, je prends beaucoup de médicaments, kiné, mésothérapie chez un médecin anesthésite et ostéopathie. Connaissez vous un médecin ou ostéopathe qui peux m'aider ? j'habite en meurthe et moselle.

    cordialement

     

    1. Bonjour Elise;

      Hélas ce ne sont pas les médecins qui seront susceptibles de vous soulager.Les ostéopathes pourront atténuer vos douleurs mais tant que l'obstacle dentaire n'est pas supprimé  leurs traitements sont susceptibles de récidives. Aussi, puis- je empressé de vous recommander la lecture de la page d'accueil de mon site et de l'appliquer de manière OBSESSIONNELLE. Je pense, à la lecture de vos symptômes, que vous devez présenter un bruxisme centré ( à confirmer) RSVP.
      Bien à vous 

  14. Bonjour Professeur,

    Pourriez-vous m'indiquer un clinicien qui travaille avec votre méthode sur la région Bourgogne Franche Comté svp ?

    Je viens de lire votre ouvrage avec beaucoup d'intérêt, je serre les dents depuis 60 ans surtout la nuit. Mes problèmes de sommeil, de crampes aux mollets et d'oreilles qui démangent me semblent liés à ce bruxisme.

    Un grand merci pour vos recherches, bien cordialement,

    BC

    1. Bonjour Brigitte;

      Il m'est difficile de vous adresser à un confère sans savoir, moi-même les symptômes provoqués par le serrement  de dents; Je vous prie donc de me les énumérer TOUS en partant du cuir chevelu jusque' à éventuellement la plante du pied sans oublier les éventuels symptômes : respiratoires, cardio-vasculaires, digestifs, urinaires, gynécologiques = (vulvodynie, dyspareunie).

      Bien à vous

Répondre à Pr francis Hartmann (Cancel reply)

Your email address will not be published.

*

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer