Print Friendly, PDF & Email

Cas Clinique :

Nous présentions aujourd’hui un cas intéressant concernant les acouphènes

(tinnitus), le prurit (démangeaisons)  des conduits auditifs externes (CAE) et un bruxisme.

Ce cas est d’autant plus intéressant qu’il présente une rareté chez les femmes : la présence simultanée des deux types de bruxismes : serrement et grincement.

Nous rappelons que ce sont, en général, plus les hommes qui grincent contrairement aux femmes qui en majorité serrent.

Si la proximité entre l’oreille et les dents permet de facilement associer les troubles, il n’en reste pas moins étonnant de voir dans ce cas, l’apparition d’autres symptômes comme la gène à la déglutition (sensation constante de cheveux dans la gorge à la déglutition): dysphagie

Cet ensemble de symptômes classiquement rangés dans les troubles inconnus (étiquetés jadis spasmophilie)  et plus récemment dans le cadre de la fibromyalgie sont bel et bien les conséquences d’un dysfonctionnement temporo-mandibulaire (DAM, SADAM, DTM…)

Ce sont des centaines et des centaines de cas analogues que nous avons été amenés à traiter et à guérir durant  10 ans à la consultation dans le cadre de l’Assistance Publique de Marseille.

Mme D.Y., 55 ans, consulte pour un ensemble de douleurs cranio-faciales et nuchales apparues à la suite d’un accident de la circulation quatre ans auparavant et aggravées par la présence d’une prothèse complète dejà ancienne et très usée par un grincemeDt de dents intempestif. Ce dernier, doublé d’un serrement tout aussi intense, a déterminé une perte de la dimension verticale d’occlusion (DVO). Alors que la limitation de l’ouverture buccale, déviation mandibulaire et craquements des ATM sont absents du tableau, la patiente, se plaint d’acouphènes intenses notamment du côté droit, accompagnés de prurit dans les CAE, ainsi qu’une dysphagie. Une tomographie de routine conclue à la présence d’anomalies morphologiques et statiques compatibles avec une malposition ancienne des disques malgré l’absence de limitation de translation condylienne à l’ouverture. La palpation digitale révèle en particulier des zones hyper-algiques en regard des muscles ptérygoïdiens latéraux. Le traitement myorelaxant local (six séances) et général se complète d’une motivation axée contre la parafonction. Devant la rapidité de la myorésolution, dès la troisième séance il est procédé à la pose d’une plaque de surélévation portée jour et nuit (sauf pour les repas) pendant quatre mois et rectifiée à plusieurs reprises afin de déterminer la DVO la plus confortable possible , cette dernière a permis de confectionner de nouvelles prothèses, dès lors que se confirmait la disparition du tableau clinique et de la tendance parafonctionnelle.

Ce résultat se maintient avec près de trois ans de recul. La patiente n’étant plus revenue, nous pouvons penser que le maintient est encore valable.

Encore un cas qui illustre  l’action positive de  notre technique  Hartmann- Cucchi (infiltration  bilatérale d’anesthésique dans la fosse infra temporale)  pour  le prurit du CAE,  la dysphagie les acouphènes à type de  bourdonnement et nous permet hélas de souligner son inefficacité pour les acouphènes  à type de sifflements.

Conseil aux patients : pour la majorité d’entre vous, l’expression de vos symptômes est toujours très claire et complète, seule manque la prise de conscience de l’existence d’un bruxisme et c’est pourtant le facteur déterminant pour, de ma part, poser un diagnostic valable.

Prière de ne plus l’oublier..

Parmi les hypothèses concernant la genèses de ces symptômes, il convient de mentionner une sursimulation due à n’importe quelle forme de bruxisme d’une branche du nerf mandibulaire V3 : le muscle tenseur du tympan (ex muscle du marteau).

Une autre hypothèse fondée sur une recherche scientifique approfondie retient la projection dans le noyau de la cochlée d’informations en provenance du complexe sensitif du nerf trijumeau (nerf des dents).

Bibliographie internationale avec le cas clinique cité
ouvrez pour accéder aux articles

Projections from the trigeminal nuclear complex to the cochlear nuclei: a retrograde and anterograde tracing study in the guinea pig. Zhou J , Shore S. J Neurosci Res. 2004 Dec 15;78(6):901-7.

Print Friendly, PDF & Email

In addition to input from auditory centers, the cochlear nucleus (CN) receives inputs from
nonauditory centers, including the trigeminal sensory complex. The detailed anatomy, however,
and the functional implications of the nonauditory innervation of the auditory system are not fully
understood. We demonstrated previously that the trigeminal ganglion projects to CN, with
terminal labeling most dense in the marginal cell area and secondarily in the magnocellular area
of the ventral cochlear nucleus (VCN). We continue this line of study by investigating the
projection from the spinal trigeminal nucleus to CN in guinea pig. After injections of the
retrograde tracers FluoroGold or biotinylated dextran amine (BDA) in VCN, labeled cells were
found in the spinal trigeminal nuclei, most densely in the pars interpolaris and pars caudalis with
ipsilateral dominance. The anterograde tracers Fluoro-Ruby or BDA were stereotaxically injected
into the spinal trigeminal nucleus. Most labeled puncta were found in the marginal area of VCN
and the fusiform cell layer of dorsal cochlear nucleus (DCN). A smaller number of labeled puncta
was located in the molecular and deep layers of DCN and the magnocellular area of VCN. The
trigeminal projection to CN may provide somatosensory information necessary for pursuing a
sound source or for vocal production. These projections may have a role in the generation and
modulation of tinnitus.
(c) 2004 Wiley-Liss, Inc.

18 Comments

  1. Bonjour Professeur,

    Je vous contacte car je souffre d’un acouphène à l’oreille droite (bourdonnement) à une fréquence d’environ 80Hertz, permanent depuis 3 mois mais qui a en fait commencé de manière intermittente il y a 18 mois. J’ai également une sensibilité aux sons graves type amplification.

    Quelques mois avant que cela commence (il y a 24 mois), j’avais consulté un ORL pour sensation de corps étranger dans la gorge et douleur à la respiration et déglutition dans la gorge, ce qui n’avait rien donné. J’ai toujours cette sensation régulièrement ainsi qu’oreille bouchée (même si moins maintenant), et douleur type brûlure dans la trompe d’eustache (en tout cas j’ai l’impression que c’est localisé là), et douleur dans la mandibule à droite sous les dents du bas près du menton. 

    J’ai également un trouble de l’ATM à droite, mâchoire qui claque à chaque fois que je mache à droite. 

    Soupçonnant que mon acouphène est dû à cela, je suis allé consulté un osteo spécialisé en troubles de l’ATM. J’y ai découvert que je faisais du bruxisme centré diurne. En effet je passais ma journée à mastiquer ma langue. Mes masséters étaient très tendus. Il m’a appris à repositionner ma langue dans ma bouche (comme votre méthode) et à faire des exercices de rééducation de la mâchoire. J’ai également été consulté un ami chirurgien maxillo qui m’a fait des injections de Botox dans les muscles, et à également confirmé mon trouble de l’ATM par des manipulations. J’ai bien vu votre avis sur le Botox, si j’avais su je n’aurais pas fait cela. 
     

    Cela fait donc maintenant 2 mois que je traite cela et j’ai vu les améliorations suivantes :

    – sensation dans les dents et muscles complètement différente

    – oreille quasiment plus bouchée à droite et trompe d’eustache qui refonctionne de ce côté 

    En revanche je ne vois toujours pas de résultat sur l’acouphène. Je me demande donc si vous avez des indications de durée pour voir des améliorations et si vous auriez le contact d’un spécialiste qui utilise votre méthode afin que j’aille consulter. 
     

    Merci de votre aide

    1. Bonjour Alexandre;

      Je suis satisfait que vous sollicitiez mon aide pour vous délivrer d'un acouphène à type:bourdonnement Pourquoi? Parce que la technique Hartmann- Cucchi permet d'obtenir 95 à100% de guérisons avec recul, alors que la même technique n'obtient que 0 à 2% de succès pour les acouphènes à type de son aigus ( sifflements) Pour l'heure, regardez la vidéo sur la page d'accueil de mon site, ensuite  lisez et appliquez, à la lettre, les conseils qui font suite à la vidéo. Vous devez déjà obtenir, par vous même, obtenir une amélioration, si vous vivez de manière OBSESSIONNELLE les lèvres , en simple contact d'une commissure à l'autre , sauf pour parler et pour manger.

      Bien à vous

      NB: Fin août , dans le site faites moi part de l'évolution de votre acouphène

      1. Bonjour Professeur,
        J'espère que vous allez bien. Comme convenu je reviens vers vous. Après avoir pratiqué votre méthode depuis 2 mois, je dirais que l'acouphène est légèrement moins fort qu'avant.
        Je serais ravi de pouvoir rencontrer une de vos recommandations pour la technique Hartmann-Cucchi à Paris ou en région parisienne afin de pouvoir potentiellement commencer le traitement. Auriez-vous un contact à me partager ?
        Merci beaucoup,
        Alexandre

        1. Bonjour Alexandre, 

          Je vous dirige vers une correspondante parisienne que j'ai formée pour effectuer sur vous la technique Hartmann-Cucchi et un traitement d'ostéopathie éventuel post – traitement et jamais avant.   Huit  séances bilatérales d'injection d'anesthésique, sans adrénaline, dans la fosse infra-temporale (ex fosse ptérygo-maxillaire) Ne pas arrêter avant la 8 ème si guérison, par exemple, à la 4ème séance = risque de récidive +++ Pose d'une gouttière mandibulaire en résine cuite ,à la 4 ème séance Fin novembre : compte rendu du traitement dans le blog. Sinon, je me désintéresse totalement de votre cas. OK? RSVP

          1. Bonjour Professeur,
            Avec plaisir pour la direction vers votre correspondante parisienne et le compte rendu à la 4ème séance. N'hésitez pas à me transmettre ses coordonnées.
            Bien à vous,
            Alexandre

            1. Bonjour Alexandre, 

              Le compte rendu ne doit pas  m'être adressé à la 4ème séance, mais a  la fin du traitement, c'est à dire au bout de 8 semaines. La technique Hartmann-Cucchi décrite en dêtail dans ce site avec équilibration occlusale éventuelle et pose de gouttière mandibulaire avant la 4ème séance, est la seule thérapeutique que je préconise. Ne rien accepter d'autre, sauf un traitement complémentaire par un ostéopathe en fin de traitement, NB Les coordonnées vont vous être données par le  Rédacteur.
               

              Bien à vous

               

  2. Bonjour, je reposte au bon endroit  (bruxisme et acouphènes) , je suis une femme de de 47 ans et je souffre de douleurs aux mâchoires, otalgies (surtout gauche) et acouphènes (des deux côtés, du côté droit un sifflement et du côté gauche comme une radio mal réglée genre bourdonnement ou grésillement) ,j'ai des douleurs aux cervicales et au dos également. et au genou droit (claquement). Des claquements des articulations et déviation de la mâchoire  quand j'ouvre la bouche . Des maux de tête de tension surtout le matin (d'ailleurs mes mâchoires sont très contractées le matin même avec la gouttière que je porte, un ostéopathe m'a demandé si les empreintes de ma gouttière avaient été faites en relation centrée, je lui ai dit que je ne savais pas, à priori non). Une stomatologue m'a diagnostiqué un bruxisme et je porte donc la gouttière dont je vous parlais depuis bientôt trois mois et aucun résultat. Un dentiste m'a dit lui aussi que je souffrais sans doute d'un bruxisme centré et que j'avais des points de contacts donc pas de malocclusion, mais pourtant m'a meulé légèrement les dents de sagesse car gêne quand je fermais les dents. Je m'apprête à faire des séances de kiné du rachis cervical car très douloureux ( et début arthrose apparemment selon la radio). Je pratique votre méthode (pincement lèvres , gommettes et rituel du soir) depuis deux-trois semaines mais pas de résultats pour le moment. J'aimerai consulter un praticien de la méthode Hartmann-Cucchi en Ile-de-France (injections et gouttière appropriées ) ainsi qu'un ostéopathe spécialisé. Les seules radios que j'ai faites sont : atm et rachis cervical et dorsal, et sinus (j'ai une légère déviation nasale et début arthrose cervical mais rien au niveau atm , j'imagine qu'une IRM des atm  serait plus indiqué? ) .Merci car cette situation qui dure depuis une décennie m'angoisse beaucoup.

    1. Bonjour Corinne;

      La déviation de votre mandibule fait immédiatement penser à une luxation discale (ex:méniscale f'une ATM réductible ou irréductible du coté où se  fait la déviation. En conséquence, une IRM des ATM posera le diagnostic. écrivez moi dans le blog la conclusion.

      Bien à vous

  3. Bonjour professeur,

    Ce que j’ai posté hier semble avoir disparu, je recommence donc.

    Je suis une femme de 44 ans.

    On m’a diagnostiqué un SADAM : je serre très fortement les dents la nuits, et la journée aussi semble-t-il.
    J’ai souvent des douleurs aux cervicales que j’arrive à soulager en allant chez un ostéopathe.
    Malheureusement depuis maintenant 3 mois des acouphènes (sifflements et parfois bourdonnements) sont apparus du côté droit. L’ORL qui me suit pense que ces derniers ont été déclenché par mon bruxisme. En effet 2 jours après l’apparition de ces acouphènes, j’arrivais à peine à ouvrir la bouche. L’ORL m’a orienté vers un dentiste qui m’a fait une gouttière SCI : celle-ci m’a soulagé pendant plus d’un mois, ce qui a atténué mes acouphènes et permis un début d’habituation. Malheureusement depuis quelques jours j’ai de nouveau très mal au côté droit de la mâchoire, ainsi qu’aux oreilles ce qui semble avoir intensifié mes acouphènes. Mon ORL pense éventuellement à es injection de botox. Je ne sais pas vraiment quoi en penser. Je suis actuellement très fatiguée et déprimée à cause de ces acouphènes et aimerait pouvoir m’y habituer rapidement… mais mon bruxisme n’arrange pas les choses.

    Que me conseillez-vous par rapport au botox ? Je vais commencer vos exercices.
    Pourriez-vous, s’il vous plait, me donner le nom et adresse d’un confrère qui applique la méthode Hartmann-Cucchi ?

    Bien cordialement
    Fouzia

    1. Bonjour Fouzia,

      Les vacances sont responsables de ma réponse tardive. BOTOX : grand risque de perte de dents et de déminéralisation de vos maxillaires. Données confirmées par la bibliographie internationale. Le rédacteur du site va accéder à votre demande.Donnez moi de vos nouvelles après l'Hartmann- Cucchi . Pour l'heure, regardez la Video de la page d'accueil du site ensuite lisez attentivement le  texte qui fait suite .NB: Le contact des lèvres doit être exécuté de manière OBSESSIONNELLE, sauf pour parler et pour manger, sous peine d"échec.

      Bien à vous

       

  4. J’ai commencé à souffrir de l’ATM à l’âge de 26 ans, suite à un important bruxisme. A cette époque, j’ai consulté à l’hôpital et l’on m’a fait une gouttière qui avait pour but de protéger mes dents de l’usure (il n’y a pas eu de prise en charge avec articulateur).
    En 2012, j’ai eu une chute de vélo et ma tête a frappé un poteau. J’ai commencé à constater de limitation du cou à partir de cette date.
    En 2013, j’ai eu l’opportunité de consulter un occlusodontiste dans un autre hôpital. Celui ci m’a fabriqué une gouttière qui visait notamment à corriger mon occlusion (béance classe 2) en faisant en sorte que la gouttière (moulée sur les dents du bas) rentre en contact avec les dents du haut.
    Pour autant, j’avais régulièrement des douleurs de type halo au niveau de l’ATM gauche à un point tel que je pensais souffrir d’otite ainsi que des acouphènes associés.
    A partir de l’été 2016, j’ai commencé à souffrir de contractures importantes dans le trapèze droit.
    A l’automne 2016, j’ai été heurtée par un bus alors que j’étais sur mon vélo à l’arrêt (bras et épaule droits). Depuis cette date est apparue une cervicalgie à droite résistante à tout traitement pour laquelle j’ai tout essayé. L’examen clinique ne montre qu une légère discopathie C5-C6. J’ai essaye tous les traitements possibles et inimaginables: ains, anti douleur, infiltration facettaires c4/c5/c6, botox etc. J’ai sollicité un autre occlusodontiste
    hospitalier, qui m’a suggéré d’arrêter de porter la gouttière et de travailler sur les dimensions psychologiques pour cesser le bruxisme. Il m’a recommandé une rééducation linguale, que je suis. Toutefois, Il m’a délégué à un jeune étudiant de 4eme année qui m’a limé certaines dents, provoquant une sensibilité pérenne sur une dent.
    Intuitivement, je suis persuadée du lien entre le trauma crânien de 2012, le bruxisme et l’apparition de la cervicalgie.
    J’ai tenté de très nombreuses approches. J’ai consulté de nombreux professionnels (rhumatologue, médecin du sport, médecine interne, etc). En désespoir de cause, j’ai même consulté en centre anti douleur où, sans examen aucun, je me suis vue entendre par le médecin responsable, qu’il fallait que j’en apprenne à vivre à la douleur. Or, cette idée m’est insupportable, tout comme la douleur que je ressens chaque jour, sans discontinuer depuis plus de 3 ans.
    Je vous avoue ne plus savoir quoi faire et je vous écris dans l’espoir que vous pourrez peut être me conseiller un professionnel susceptible de m’aider.

    1. Bonjour Nadia,
      Cette succession de traumatismes me pousse, avant toute chose, à vous demander le compte rendu scanné d’une IRM de vos Articulations Temporo Mandibulaires (A.T.M.). Cette demande peut être faite par votre dentiste ou par votre généraliste.
      Bien à vous

  5. Bonjour Docteur
    Je vous remercie de prendre connaissance de mon problème, je suis une femme de 47 ans et depuis 1 an et demi je suis en errance médicale
    Tout à commencé par des problèmes orl avec une oreille bouchée, un acouphène et une perte d audition, par la suite des vertiges, les orl m’ont diagnostiqué une maladie de meniere mais le problème c’est que je n’ai pas des crises, je suis mal en permanence
    J ai des douleurs dans la nuque et entre les omoplates, dans le sinus droit et parfois dans la figure, je serre énormément les dents la nuit, une instabilité permanente et une grande fatigue, c’est très pénible
    J applique votre technique et un orl m a parlé du syndrome de costen, j aimerais si possible voir un spécialiste à Paris ou en région parisienne, vous serait il possible de me communiquer un nom ? Merci beaucoup d avance

    1. Bonjour Eve,
      Certes , je vous ferais parvenir l’adresse d’un correspondant à Paris. Au préalable, il est INDISPENSABLE que la triade : 1 Gommettes , 2 Sensation de mise en contact CONTINUEL de vos lèvres d’une commissure à l’autre ,3 Cérémonial de la prise du sommeil soit exécutée à la PERFECTION et de manière OBSESSIONNELLE.
      Rendez moi compte fin mars dans le site de l’amélioration détaillée de chaque symptôme décrit le 3 février
      Par exemple, de 0 à 5 je dois voir apparaitre :
      3 Fév: Fatigue+++++
      Fin Mars: Fatigue ++ etc …
      Bien à vous

      1. Bonjour docteur
        Je fais suite à votre réponse du 22 février
        J’ai bien appliqué votre méthode, les résultats sont les suivants
        Fatigue 5 fev +++++
        Fatigue fin mars ++
        Acouphène oreille bouchée 5 fev ++++
        Acouphène oreille bouchée mars ++++
        Cervicales 5 fev +++++
        Cervicales fin mars +++
        Instabilité février ++++
        Instabilité fin mars ++
        Douleur sinus février +++++
        Douleur sinus mars +++++
        Bruxisme février ++++
        Bruxisme mars ++
        Voilà
        Auriez vous l amabilité de me communiquer un spécialiste à Paris ?
        Bien cordialement

  6. Bonjour professeur,

    J’ai posté un commentaire il y a qq temps mais impossible de savoir si il a été lu et je n’en trouve aucune trace sur le site.
    Alors je recommence.
    Je suis un homme de 45 ans, je souffre de cervicalgies depuis une trentaine d’années, de douleurs lancinantes dans l’oreille gauche ( comme des coups de couteau dans le tympan) depuis 15 ans, de troubles digestifs, une douleur en position accroupi ou sur un vélo au niveau du point de macburnay depuis plus de 15 ans, d’anxiété et dépression…
    Le matin au réveil je suis exténué comme vous le dites dans une vidéo et dans votre livre et ce depuis 30 ans.
    J’ai pris conscience que je serre les dents, le jour et la nuit. Mes muscles masticateurs sont douloureux et raides.
    J’ai reçu un traitement orthodontique pour un repositionnement mandibulaire par gouttières qui m’a aidé au début, la douleur dans l’oreille était partie pendant plusieurs mois mais est revenue depuis.
    Je suis convaincu que tout ou partie de mes problèmes viennent du serrement de dents surtout depuis que j’ai vu vos vidéos et lu votre livre.
    J’essaie de faire attention dans la journée à ne pas serrer mais la nuit malheureusement c’est compliqué !
    Ma question est la suivante, à qui m’adresser pour les injections ? Est ce que mon médecin traitant peut (si il me prend au sérieux) me faire ces injections ?
    Mon dentiste ? Ou alors pouvez vous me diriger vers quelqu’un dans ma région ou ailleurs, je suis prêt à traverser la France s’il le faut!
    Merci d’avance pour votre réponse en espérant que vous trouverez le temps de me lire.
    Bien à vous
    Christophe
    Saint avold en Moselle

    1. Bonjour Christophe,
      Votre description clinique &tant précise, vous décrivez les méfaits que peuvent donner dans un organisme le serrement de dents = bruxisme centré. Je vous donne plein d’espoir de guérison à une condition express :* d’appliquer scrupuleusement, A LA LETTRE, la technique Hartmann-Bratzlavzki décrite, en détail dans ce site , ensuite, et pas avant, de regarder la video se rattachant à cette technique,
      * dés que vous aurez obtenu une amélioration suffisante, je vous adresserai àun de mes correspondants à Marseille par qu’il vous applique la technique Hartmann-Cucchi décrite également dans ce site. Vous devez, en particulier,’appliquer de manière OBSESSIONNELLE le cérémonial de la prise du sommeil pour lutter contre le serrement de nuit
      Bien à vous

      1. Bonjour professeur,

        Merci pour votre réponse, je vais appliquer la technique du mieux possible et reviendrai vers vous quand j’aurai remarqué une amélioration.
        Encore merci pour tout ce que vous faites, grâce à vous j’ai l’espoir de sortir de tout ça un jour.
        Bien à vous
        Christophe

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer