Print Friendly, PDF & Email
dents et douleur lointaine

Dents et Douleurs Lointaines

Quand on parle de dents et de douleur, on n’ose avancer plus loin, tant cette association semble pour tout un chacun d’une évidence absolue.

Par contre, il suffit de lire certaines interventions dans le blog pour s’apercevoir que l’expression « dents et douleur » est bien plus riche qu’il n’y paraît.

Bien entendu, nous ne mentionnerons pas les classiques « rage de dent » « abcès », qui sont d’origine connue et ne font pas l’objet de développement dans ce site. Les cas d’hypersensibilité dentaire au froid peuvent intervenir en cas de DTM (Dysfonctionnement Temporo-Mandibulaires).

A l’heure actuelle, la bibliographie internationale reconnait avec un ensemble remarquable  la concordance des symptômes entre le Dysfonctionnement Temporo-Mandibulaire, (TMD en anglais) et:

  • – fibromyalgie
  • – syndrome de fatigue chronique
  • – syndrome de l’intestin irritable
  • – troubles du sommeil
  • – dépression
  • – éréthisme cardiaque
  • – arthrite rhumatoïde
  • – sclérose systémique
  • – lupus érythémateux
  • – psoriasis
  • – syndrome de Gougerot-Sjören
  • – dysphonie
  • – dysphagie

 

Après 50 ans de recherches fondamentale et clinique, j’affirme que le bruxisme sous toutes ses formes est à la genèse et l’entretien des différentes pathologies précitées. Parmi les différentes formes de bruxisme précitées le bruxisme centré ou serrement de dents s’avère, et de loin, être l’étiologie la plus rencontrée et méconnue.

La notion de douleur est bien entendu subjective. Mais à vous lire, c’est bien de souffrance dont il est question dans la majorité des messages du blog.

J’ajouterai que le Directeur de l’Assistance publique de Marseille, en 1982 avait créé à mon intention une consultation consacrée spécifiquement au traitement de la douleur. Cette consultation fonctionna pendant onze ans. Des médecins et chirurgiens des hôpitaux (comme le Pr H. Gallais et le Pr René Louis, bien informés de mes travaux) m’adressaient des cas de patients souffrant de douleurs et de pathologies diverses que rien n’avait pu soulager ni même en expliquer la cause.

Sans compter les centaines de patients qui venaient spécialement me consulter en provenance de tous les coins de France.

Une fois le diagnostic de serrement de dents confirmé, par l’anamnèse et mon examen, je mettais systématiquement en place la technique Hartmann-Cucchi.

C’est ainsi que je peux avec objectivité faire état de milliers de guérisons dont certaines avec un suivi d’une vingtaine d’années sans récidive.

A vous lire dans le blog, vous me rajeunissez car j’ai l’impression de revivre cette époque.

Jugez par vous-même le contenu de certains messages du blog concernant les symptômes décrits :

  • La fatigue excessive : Stan, Fouzia, Raphaël, Annabel, Remy, Thomas, Laure, Patrick…
  • Crampes dans les muscles masticateurs : Steve, Sylvain, Helene, Cécilia, Véronique, Sandrine, Jennifer, Amandine, Amaury, Isabelle, Stéphane…
  • Oreilles bouchées, acouphènes : Raphaël, Fouzia, Remy, Zaini, Corinne, Gaëlle, Emilie, Julie…
  • Migraine, douleur aux tempes : Raphaël, Annabel, Valérie, Remy, Sylvain, Corinne, Thomas, Emilie, Pou, Gaëlle, Sandrine, Géraldine, Noémie, Sofia, Carine, Ameline…
  • Douleurs cervicales : Fouzia, Remy, Marc, Flavien, Noémie, Amandine, Mélanie, Nicole, Véro….

Certains font état  avec force détails de leur détresse morale et comme une litanie on peut lire, avec regret, la réponse  désespérée de l’incompréhension rencontrée.

La douleur morale représente le dénominateur commun à tous vos messages.

N’oubliez-pas le cercle vicieux : stress – douleur – bruxisme – stress – douleur…. j’ajouterai un des facteurs principaux : la frustration.

Cette douleur perturbe votre vie quotidienne, vous empêche de dormir, de vous concentrer, de travailler, de vous reposer. Elle affecte votre humeur et perturbe vos relations sociales. Vous êtes très nombreux à le mentionner.

Combien de témoignages de conjoint(e)s parlent de cet « enfer » quotidien ?

Il est quand même assez ahurissant de compiler tous vos messages pour s’apercevoir que vous avez tous les mêmes symptômes, que vous avez tous les mêmes questions sans réponses de la part de la médecine.

Au final, vous êtes plutôt « seuls » face à vos maux.

Pouvez-vous compter les fois ou l’on vous a demandé si vous souffriez de bruxisme ? l’expression « serrer les dents » a-t-elle été utilisée lors de l’anamnèse avec votre médecin ?

Je ne compte plus celles et ceux qui se plaignent de s’être entendu dire : Mais voyons, tous vos examens sont normaux : c’est dans votre tête.

Il faut bien prendre conscience que le bruxisme est un formidable générateur de douleur et de souffrance.

Si le système de santé français pouvait enfin admettre que de nombreuses pathologies sont de cause dentaire,  si enfin ce déni systématique du « C’est dans la tête » pouvait  être abandonné lors de la consultation médicale, des milliers de patient en auraient le bénéfice. Quand on connait le déficit actuel de la Caisses Primaire d’ Assurance Maladie CPAM, on peut s’offusquer de l’oubli systématique du bruxisme lors de l’anamnèse au profit d’examens onéreux et majoritairement inutiles dans cette pathologie très précise.

 538 total views,  4 views today

1 Comment

  1. Bonjour Professeur,

    Je me permets de vous adresser ce message car comme certains je me sens désespérée et seule dans mes douleurs;
    Voilà, cela va faire un an que je souffre de douleurs en général diffuse dans les dents (localisé dans les dents du haut), parfois une dent fait plus mal que l’autre; Mais le soucis est que j’ai vu pas mal de dentistes et on me dit que je n’ai rien au dents … pourtant mes douleurs sont bien là , des jours quasiment pas et des jours c est insupportable;
    J’ai bien sur essayer pas mal de choses, j’ai fait pas mal d’examens et recherches, rencontré des personnes sur des forums médicaux, mais j’avance pas …
    Avec de telles douleurs (qui parfois me remontent dans le visage, mais quand meme je dirai que mon plus gros soucis c est cette douleur dans les dents), j’ai vu médecin de la douleur , arret de travail, je suis donc sous Cymbalta et Tegretol;
    Je cherche en vain un moyen de me guérir et les causes; on m’a mise dans la catégorie des douleurs neuropathiques, névralgies faciales;
    J’ai des pistes : stimulation magnétique transcranienne (docteur parain) qui soigne les douleurs chroniques, pas sur que ca marche sur moi et c est loin de chez moi; la methode QUERTANT (neuro training) , pareil pas sur que cela soit efficace pour mes douleurs dans les dents;
    Enfin j’ai trouvé la méthode RESC
    Au final je suis désemparée car je ne trouve pas de causes et surtout de traitement, les médicaments me font juste beaucoup dormir…
    Il faut savoir au niveau de mes dents : que j ai eu beaucoup de caries étant enfant, mais à ce jour tous les composites ont été refait donc à priori pas de mercure; J’ai 2 implants (un en haut et un en bas)
    Je fume malheureusement (des vogues), et important : je serre les dents mais c est totalement inconscient, mais on m’a fait une gouttière pour la nuit que je vous avoue je ne mets pas tout le temps car les douleurs sont là malgré ca;
    Après en rencontrant aussi une guérisseuse, elle a pensé que mes douleurs pouvaient venir du fait que je serre les dents à cause d’un choc émotionnel que j’ai eu étant jeune (prise d’otage);
    Je cours également beaucoup, et j’ai une discopathie au niveau des cervicales;
    Bref j espère ne pas etre trop longue dans mon message… Vous l’aurez compris j’ai des douleurs inexpliquées dans les dents (mâchoire haute) , qu’en pensez vous ? Est il possible que cela soit du domaine neuropathique, psychosomatique, ou bien y a t il une explication réelle médicale ,? serrer les dents peut il engendrer des douleurs telles dans les dents ,
    Que me conseillerez vous ?
    Mille merci par avance pour vos réponses
    Bien cordialement

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer