Print Friendly, PDF & Email

La Technique Hartmann-Cucchi

Infiltrations d'anesthésique dans la fosse infra-temporale ( Relaxing & Moderating Treatment en anglais ( R.M.T.)
La technique Hartmann-Cucchi : infiltration d’anesthésique dans la fosse infra-temporale n’existerait pas si je n’avais, jusqu’en 1988 à la Faculté de Chirurgie dentaire de Marseille, le bonheur d’avoir eu auprès de moi dans ma consultation le docteur Gérard Cucchi. Sans son aide  et son soutien fidèle il m’aurait été impossible de mener à bien ces recherches. Depuis ces années il ne cesse de m’apporter ses compétences et son amitié. Aujourd’hui encore ses magnifiques et efficaces illustrations agrémentent ce site.

Merci Gérard.

ATTENTION : la technique Hartmann-Cucchi décrite dans ce site ne doit en aucun cas être appliquée sans une véritable formation préalable dispensée par un professionnel qualifié. Nous l’exposons ici à des fins scientifiques et de vulgarisation mais non point d’application.

Serrer les dents de façon intense et/ou prolongée est une calamité !

Parmi la population de patients concernés : femmes 90%, hommes 10%

Tous les chirurgiens dentistes, tous les stomatologistes (en voie de disparition car la directive européenne de 1978 a donné aux chirurgiens dentistes les mêmes droits thérapeutiques qu’aux médecins stomatologistes), tous dis-je, emploient la gouttière pour traiter le bruxisme de grincement et de serrement de dents.

Comme chirurgien dentiste libéral j’ai utilisé pour mes patients ce moyen thérapeutique classique. Très souvent spectaculaire au début, je me suis rapidement aperçu, qu’après un temps extrêmement variable, le réflexe d’ouverture de la mandibule (la mâchoire) s’épuisait et ne fonctionnait plus.

Bien pis, le patient le plus souvent serrait sur sa gouttière bien plus fortement qu’ il ne le faisait lors de la première consultation.

Bien entendu, les symptômes initiaux souvent s’aggravaient, d’autres nouveaux parfois survenaient : migraines, cervicalgie, crampes nocturnes dans les mollets et dans un second temps le syndrome de fatigue chronique et troubles intestinaux, voire urinaires.

1979 : le prix national de la recherche française en Odonto-Stomatologie est attribué à Francis Hartmann
Ma thèse expérimentale sur les différents récepteurs du nerf trijumeau, réalisée sous la direction de Noël MEI, responsable du Laboratoire de Neurophysiologie Végétative C.N.R.S. Marseille m’avait permis d’obtenir en 1979 le prix national de la recherche française en Odonto-Stomatologie.

Lorsque le Directeur de l’Assistance Publique de Marseille créa en 1982 à mon intention en tant que professeur une consultation sur la douleur au Centre Dentaire du Pharo (Marseille), je pris conscience qu’il était de mon devoir d’enseignant-chercheur de remplacer la voie classique connue (rarement utilisée), très douloureuse et dangereuse (trans-sigmoïdienne) qui permettait déjà d’atteindre le nerf mandibulaire (le V3). Le but était de décontracturer  le muscle ptérygoïdien latéral.  Une thérapeutique pour pallier l’inefficacité à moyen et à long terme de la gouttière.

J’ai été profondément influencé par les travaux du Dr Janet Travell et son « jump sign =signe du saut» concernant un muscle de la mastication : le muscle ptérygoïdien latéral. Ce muscle palpé, en cas de bruxisme sévère, provoquait systématiquement un sursaut du patient. Travell avait pressenti l’importance de l’intégrité de ce muscle : c’est le premier muscle à souffrir de l’effet délétère du bruxisme centré.

Le Dr Janet Travel fut aussi le seul médecin à avoir su soulager de ses intenses douleurs musculaires le président John F. Kennedy.

Comment ?

Elle utilisait des infiltrations d’anesthésique dans tous les points douloureux des muscles du dos.

J. F. Kennedy - Janet Travell - 1960

Je conçus d’appliquer ces deux techniques : la palpation et l’utilisation d’anesthésique sur le muscle ptérygoïdien latéral aux malades souffrant de douleurs des muscles de la mâchoire au cours d’un D.A.M.

Après une recherche approfondie j’ai conçu une voie d’abord endo–buccale totalement indolore et inoffensive, acceptée sans sourciller par les patients. Inoffensive parce que l’étude anatomique de la région exigeait au préalable une courbure de l’aiguille pour ne pas léser la zone vasculaire et atteindre la fosse infra temporale, plus connue en France sous le terme de fosse pterygo-maxillaire. Laquelle est reconnue comme parfaitement étanche.

les résultats sur les patients traités dépassèrent au bout de 2 , 3, 4 séances mes plus folles espérances : un arrêt complet du serrement s’établissait et en même temps disparition totale, selon le cas, des symptômes précités.

En 1988 en collaboration scientifique avec le Dr SARRAT (+) médecin radiologiste de l’hôpital St Joseph (Marseille),  je réalisais une injection dans la fosse infra-temporale vérifiée au scanner. La pointe de mon aiguille était située dans la fosse infratemporale à 8mm exactement de l’entrée du nerf dans le Foramen Ovale. L’étanchéité de la fosse infra-temporale devait permettre à la solution d’anesthésique de ne pas fuir et de rester active au moins 8 jours. L’anesthésique diminue singulièrement l’activité motrice des muscles qui permettent de serrer les dents, sans pour autant, empêcher la mastication.

La Technique Hartmann-Cucchi

Infiltrations d'anesthésique dans la fosse infra-temporale
Elle consiste en une infiltration bilatérale hebdomadaire
Aiguille courbée précisément pour passer par le trigone rétro-mollaire
Sens impératif de l’injection : de bas en haut, de dedans en dehors en visant la partie inférieure du lobe de l’oreille.
Anesthésique à 3% de mépivacaïne, sans adrénaline
Dans la fosse infra-temporale (ex fosse ptérygo-maxillaire)
Pendant 8 semaines
Est ce à dire que l’utilisation de la gouttière doit être abandonnée ?

Point du tout.

L’expérimentation sur des milliers de cas a démontré que la pose de la gouttière mandibulaire nocturne en résine dure, après la 4ème séance d’infiltration permettait à celle ci de pérenniser son efficacité et faire en sorte que la récidive ne se produisait plus.

Technique Hartmann-Cucchi : thérapeutique inoffensive, opposée à l’usage du BOTOX qui, selon la littérature internationale, produit des effets négatifs IRREVERSIBLES. En particulier des raideurs et des changements structurels dans les muscles de la face ce que nous déconseillons.

Référence bibliographique
…et ouvrez la référence bibliographique pour accéder à l’article original

P.Panel L.Mathevon F.Michel P.Decavel B.Fernandez B.Parratt. Evaluation de la structure musculaire et de la raideur après injection de Botox. Une revue systématique. Annals of Physica and Rehabilitation Medicine Volume 58, Issue 6, December 2015, Pages 343-350

Print Friendly, PDF & Email

P.Panel L.Mathevon F.Michel P.Decavel B.Fernandez B.Parratt. Muscle structure and stiffness assessment after botulinum toxin type A injection. A systematic review Annals of Physica and Rehabilitation Medicine Volume 58, Issue 6, December 2015, Pages 343-350

 

Toxine botulinique = BOTOX

 119,911 total views,  24 views today

Toxine botulinique = BOTOX

 119,910 total views,  23 views today

362 Comments

  1. Bonjour Professeur,

    Je suis une femme âgée de 38 ans, sans problèmes de santé particuliers jusqu’à il y a quelques mois quand sont apparus les « troubles » dont je souffre.
    J’ai découvert votre site et vos précieuses recherches il y a deux mois après une errance médicale et un état proche de la dépression!

    J’applique à présent depuis presque 2 mois la méthode Hartmann-Cucchi de manière drastique, après avoir essayé tout un tas de choses….
    -Tout a commencé en décembre, je me suis réveillée avec une oreille complètement bouchée, qui a fait suite à des vertiges importants qui m’ont conduite aux urgences. Diagnostic de l’ORL : surdité brusque idiopathique. Sans aucun accompagnement etc.
    -S’en sont suivis, des acouphènes, des crépitements dans les oreilles… une chaleur sur la joue, les joues rouges, des douleurs aux tympans, aux cervicales, des fourmillements sur le crâne, une impression que ma tête était déformée, comme compressée dans un étau, etc.
    J’ai donc pendant plus d’un mois erré d’ORL en médecins généralistes, jusqu’à me rendre à l’évidence seule Dieu merci, que le problème venait de ma mâchoire, sans pour autant avoir des douleurs à cet endroit.

    Rdv pris chez mon dentiste, dont j’ai pu constater l’incompétence sur cette question, mais qui m’a quand même prescrit une gouttière occlusale rigide tout en me disant que selon lui je ne faisais pas de bruxisme (pas de signes).
    J’ai donc porté ma gouttière rigide et hyper inconfortable (je positionnais le mandibule en arrière et non sur les encoches qui sont trop en avant), quasiment jours et nuits pendant un mois.
    Je constatais moins de douleurs directes sur les tempes, une légère diminution des acouphènes, mais je sentais parfois que je mordais la gouttière la nuit, ou je la retrouvais à l’autre bout de la chambre le matin quelques fois 🙂
    Mais d’autres troubles sont apparus : déglutition difficile, sensation d’étranglement, muscles qui claquent en dessous du menton… J’ai donc décidé d’arrêter de la porter ne sachant pas si elle me faisait plus de mal que de bien, et mon dentiste ne pratiquant pas de suivi ni de rajustement de la gouttière.

    J’ai ensuite rencontre un osthéo spécialisé dans les problèmes de mâchoire début mars, et il m’annonce que je fais du bruxisme centré, origine de tous mes symptômes.

    Je fais donc des recherches sur le bruxisme et je tombe sur votre site. Je décide aussitôt d’appliquer votre méthode et je note donc dans un tableau l’évolution de chaque symptôme de semaine en semaine.

    Je vous relate donc aujourd’hui les évolutions que j’ai notées suite à l’application de toute la méthode après presque 2 mois:
    -quasi disparition des douleurs aux tympans,
    -disparition des fourmillements sur le crâne
    -oreille droite qui se bouche moins souvent mais je suis dans l’incapacité de mâcher à droite sinon elle se rebouche et des acouphènes à droite apparaissent (en plus de ceux du côté gauche qui persistent et varient en intensité)
    -douleurs cervicales et vertèbres persistantes
    -douleurs tempes disparues
    -problème de déglutition toujours présent même si la sensation d’étranglement est moins présente
    -acouphènes (et c’est le plus dur et anxiogène pour moi) persistants
    -douleurs et crispations des muscles de la mâchoire toujours aussi importants. Je ne peux pas parler longtemps, sans que mes autres symptômes (surtout les acouphènes) se voient aggravés.
    -claquement toujours présent dans les oreilles même si les crépitements sont moins présents
    -J’ai l’impression que mes muscles ne veulent/savent plus se relâcher, et la nuit, je prend conscience que dès que je sombre dans le sommeil « profond », ma mâchoire se ferme, et les dents sont en contact. Je ne pense pas serrer très fort, sinon ma gouttière serait abîmée, mais on dirait que le repos pour moi c’est de serrer les dents.

    Je précise que mes dents ne se touchent JAMAIS la journée, je relâche la mâchoire systématiquement avec des exercices de rééducation posturale (langue collée au palais), et je serre les lèvres pour tout relâcher quand je sens des crispations, ce qui marche bien. J’ai totalement arrêté de me ronger les ongles, joues, lèvres depuis 2 mois et demi… Je me suis mise au yoga, je masse les muscles des joues etc quotidiennement, mais j’ai comme l’impression que le processus ne peut plus être enrayé… Ces crispations musculaires sont toujours présentes je ne comprends pas pourquoi puisque je relâche tout la journée.

    Je refuse d’avoir recours au Botox, et je vous sollicite donc pour savoir si les injections pratiquées par un confrère que vous avez formé pourraient me sortir enfin de ce cercle vicieux?
    J’habite dans le nord est dans les Vosges, je peux me déplacer à Nancy, Strasbourg, ou même Montpellier si personne n’est formé dans le Grand Est (ma belle famille y réside).

    Je vous remercie infiniment,

    Cordialement,
    Lina

    1. Bonjour Lina ,
      Après une lecture attentive de vos symptômes et de vos commentaires: comportement satisfaisant le jour, mais catastrophique la nuit. D’abord vous énoncez une contre vérité : « je ne pense pas serrer très fort, sinon ma gouttière serait abimée »; Faux archi faux ! Vous devez serrer toute la nuit avec la force d’une jeune trapéziste qui se maintient à son trapèze avec la seule force de vos muscles de la mâchoire dents serrée, sans abimer votre gouttière en quoi que ce soit. Le bruxisme centré épargne TOTALEMENT les gouttières. Vous détruisez la nuit tout le bienfait apporté par votre bon comportement le jour; Le cérémonial de la prise du sommeil, est omis ou très mal exécuté;
      NB: Un comportement parfait le jour n’a , malheureusement aucune influence, sur ce que vous vous infligez pendant le sommeil ! Dont acte.
      Bien à vous

      1. Bonjour Professeur merci beaucoup d’avoir pris le temps de me répondre. Je n’ai effectivement pas abordé le rituel du coucher, que j’effectue pourtant à l’aide des gommettes comme vous le préconisez dans vos vidéos. Que dois-je faire? Je ne vois vraiment pas vers qui me tourner. Merci encore pour votre aide. Cordialement, Lina

        1. Bonjour Lina
          Juste au moment où vous allez éteindre la lumière pour prendre votre somme(l (jamais avant) , vous regardez vos gommettes et vous FIXEZ votre pensée sur um moment TRÈS AGRÉABLE de votre vie:
          -*très agréable:vos mâchoires restent écartées toute la nuit
          * le moindre souci avant de vous endormir, vos dents restent serrées toute la nuit
          Compte rendu : fin mai
          Bien à vous

      2. Professeur Hartmann bonjour,
        Je ne suis pas arrivée à vous envoyer un mail si ce n’est par ce biais.Je suis un peu comme tous les commentaires que j’ai vu ,dents serrées en permanence la nuit,douleurs aux machoires++ au réveil ,problèmes ORL oreilles qui glougloutent et maux de gorge ,difficulté de déglutition+++.très mauvaises nuits(ORL,gastro ne trouvent rien ).J’ai un problème de cervicales en C5/C6,les trapèzes contractés en permanence ,plus une agénésie congénitale très importante je n’ai que 18 vraies dents , 1 petit bridge collé sur les 2 incisives du bas et un autre en haut à gauche molaire.D’où vous vous en doutez une occlusion catastrophique avec les dents qui se déchaussent.Je prends soin de mes dents mais là je ne sais plus quoi faire et surtout je voudrais anticiper pour mes vieux jours (j’ai 58 ans ).J’habite à Cagnes sur mer qui pourrais je aller voir pour appliquer votre méthode.Je peux me déplacer dans tout le sud.Mon dentiste est un simple dentiste de quartier qui ne sait pas trop quoi me conseiller .Merci infiniment pour votre réponse Bien cordialement Martine Farineau

        1. Bonjour Marttine ,
          Je vous fais parvenir l’adresse d’une mes correspondants rompu à mon traitement . Lisez toutefois mon livre . Mal de dos, Fatigue , Migraine……si vous serrez les dents Ed Kawa. Tenez moi au courant
          Bien à vous

  2. Bonjour Professeur Hartmann,

    Je vous remercie beaucoup pour votre site et le partage de vos recherches, ainsi que la possibilité que vous donnez d’échanger avec vous !
    Je suis un homme de 29 ans atteint d’un type de bruxisme peu courant qui rend ma vie particulièrement pénible, et c’est dans un état de profonde détresse que je me tourne vers vous. Je m’excuse par avance de la longueur de ce message

    Le bruxisme que je subis combine deux aspect :
    1) Un serrement de dent nocturne plutôt classique (absent en journée), mais qui n’est pas très important et qui n’est pas la cause de ma détresse : les muscles de la mâchoire ne sont pas trop contractés (confirmé par ma kiné maxillo-faciale), mes douleurs au niveau de la mâchoire sont légères et je n’ai aucun maux/vertige de tête, aucune douleur au niveau des cervicales, etc.
    2) Un tapotement particulièrement violent (donc plutôt des claquements) des dents entre elles (particulièrement les incisives), qui a pour conséquences de fissurer les dents et d’endommager leur nerfs, et engendre donc des douleurs et des handicaps de mastication importants.
    Il fonctionne de la manière suivante : pendant la nuit (et parfois en journée, lorsque je suis fatigué et que je commence à m’assoupir), la mandibule avance et vient taper les dents du haut (incisives au début, et depuis février dernier les canines et les prémolaires), et ce parfois d’une façon “marteau-piqueur”, parfois par un simple claquement toutes les 30 min.
    NB : Je porte une gouttière occlusale en résine dure sur les dents du bas, mais étant “dure” justement, elle ne protège pas les dents du haut lors des chocs (ou seulement certaines, moyennant un surplus de “poids/choc” pour les autres).

    Historique : j’ai commencé à bruxer il y a 5 ans lors d’une année où j’ai été soumis à un grand stress et où j’ai perdu la qualité de mon sommeil (année de préparation à un concours + voisinage bruyant). J’ai alors développé un bruxisme dont le principal symptôme était le claquement de dent, claquement qui a causé une hypersensibilité (devenue permanente) de mon incisive supérieure gauche (un cone beam a montré un nerf entamé). A la suite de cette première année de bruxisme, on m’a prescrit une gouttière occlusale que j’ai porté jusqu’à janvier dernier : elle a protégé mon incisive atteinte et a donc bien fonctionné.
    Mais depuis quelques mois, je subis une grande anxiété + un dentiste m’a fait une nouvelle gouttière en février (2020) qui, selon un autre dentiste que j’ai consulté depuis, était mal réglée. La combinaison de tout cela a généré un tapotement beaucoup plus frénétique qu’avant : je me suis mis à tapoter/claquer toutes mes dents supérieures et dès que nous modifions la gouttière pour protéger certaines dents, d’autres se retrouvent atteintes.

    => par conséquent, depuis deux mois, toutes mes dents supérieures sont comme inflammées et hypersensibles (comme l’était seulement mon incisive gauche auparavant), et même en remettant ma gouttière précédente, ces douleurs ne disparaissent pas. Ces douleurs sont tellement importantes que j’ai peur d’aller dormir et développe donc des insomnies ; pire encore, je ne peux plus me nourrir convenablement car la mastication est très douloureuse. J’ai dû me mettre en arrêt et prendre des somnifères pour dormir (je suis toujours dans cette situation).

    Par rapport à cette situation dramatique pour ma vie tant professionnelle que familiale, j’ai principalement trois questions :

    1) Sachant que je ne bruxe pas la journée et que mon bruxisme nocturne est à 80 % du tapotement, j’ai peur que la technique Hartmann-Bratzlavski ne suffise pas à régler le problème, car j’ai cru comprendre qu’elle s’appliquait surtout à des serrements forts et continus (il faudrait dans mon cas que le serrement de lèvre coïncide précisément aux moments espacés et très brefs où je claque les dents, et ce de plus pendant que je dors), mais peut-être que je me trompe ; qu’en pensez-vous ? (Je précise que je réalise déjà un rituel avant de dormir à base de cohérence cardiaque, mais cela diminue peu le tapotement nocturne).

    2) Ces mouvements involontaires étant cependant dûs aux muscles de la mâchoire, je me dis que mon seul espoir est peut-être la technique Hartmann-Cucchi dont vous parlez ; qu’en pensez-vous ?
    NB : Vous déconseillez fortement l’utilisation de Botox, mais malheureusement les seuls praticiens spécialisés dans les injections contre le bruxisme dont j’ai réussi à avoir les coordonnées ne proposent que cette méthode ; pourriez-vous me donner les coordonnées de praticiens formés à la technique Hartmann-Cucchi s’il vous plaît ? (dans l’idéal sur Toulouse ou Montpellier, je suis bien sûr prêt à aller plus loin pour me soigner)

    3) Pourriez-vous me conseiller des lectures et me diriger vers des spécialistes concernant ce bruxisme de tapotement violent ? Je ne trouve des informations que sur le serrement/grincement de dents (même après la lecture de plusieurs thèses de dentistes concernant le bruxisme..).

    Je vous remercie grandement d’avance pour votre aide !!

    Bien cordialement, Amaury

    1. Bonjour Amaury
      Détrompez vous, en premier lieu, le tapotement des dents est considéré comme une parafonction susceptible d’être rangée dans la catégorie du bruxisme. Mes confrères japonais ont publié un article remarquable sur ce sujet. Il doit être traité au début parla technique Hartmann-Bratzlavzki décrite dans ce site accompagnée de vidéos. Lecture approfondie d’abord, vidéos seulement APRÈS avoir obtenu une très bonne compréhension de la technique qui comporte 3 étapes:
      :gommettes, lèvres, cérémonial de la prise du sommeil, indissociables et d »égale importance à effectuer de manière OBSESSIONNELLE pour obtenir un résultat et A VIE pour éviter une rechute. Lecture recommandée : Mal de dos ,fatigue ,migraine………si vous serrez les dents Ed Kawa dont je suis l’auteur Donnez moi de vos nouvelles fin juin
      Bien à vous

      1. Bonjour Professeur Hartmann,

        Je vous remercie beaucoup pour votre réponse. Toutefois, ma situation continue d’empirer : en dépit des gommettes et du cérémonial de la prise du sommeil, mes douleurs dentaires et musculaires sont telles que je ne peux quasiment plus manger ni dormir. Je ne serre ni ne tape jamais en journée (mes vérifications obsessionnelles grâce aux gommettes m’en assurent), mais uniquement la nuit ; cette situation devenant invivable, il faut absolument que je trouve un moyen de détendre mes muscles par une autre méthode que l’autocontrôle effectué en journée.

        Je pense donc avoir besoin de consulter un dentiste formé dans la technique Hartmann-Cucchi d’injection d’anesthésique ; pourriez-vous s’il vous plaît me communiquer les coordonnées d’un de vos confrères pouvant pratiquer cette opération ?

        En vous remerciant d’avance pour votre réponse,
        Bien cordialement,

        Amaury

        1. Bonjour,
          Je viens de recevoir votre liste de praticiens pratiquant la technique Hartmann-Cucchi, je vous en remercie beaucoup !

          Je reviens vers vous sur ce blog parce je suis complètement perdu après avoir consulté un nouvel occlusodontiste : selon lui, l’aggravation de mes claquements-serrements dentaires nocturnes du fait de mon changement de gouttière (qui n’a pas été faite par lui) proviendrait avant tout… du fait de porter une gouttière en soi ! Selon lui, la gouttière est un traitement d’urgence ne devant pas dépasser quelques mois, mais qui aggrave le bruxisme si elle est portée plus longtemps ; il m’a dit que c’était une aberration d’avoir porté une gouttière pendant 4 ans. Celle-ci étant trop vieille, la solution ne serait pas d’en faire faire une nouvelle comme je l’ai fait, mais tout simplement de m’habituer à ne plus porter de gouttière et de me focaliser sur les causes de mon bruxisme (selon lui, en faisant du yoga et de la relaxation par exemple).

          Mais étant donné que pour le moment, je serre et surtout tape fortement mes dents la nuit, n’y a-t-il pas un risque que l’arrêt du port de la gouttière diminue mon bruxisme sans le faire disparaître, ce qui aggraverait en revanche l’usure dentaire ?

          J’hésite donc entre :
          – essayer de trouver un bon occlusodontiste qui pourrait éventuellement me faire une gouttière que je supporterai mieux que la nouvelle qui m’a été faite récemment
          – arrêter progressivement le port de toute gouttière
          Qu’en pensez-vous ?

          En vous remerciant d’avance,
          Bien cordialement

  3. Bonsoir,
    Je suis une femme âgée de 25 ans , cela va faire maintenant bientôt 2 ans que je souffre au quotidien de différents maux très handicapants…. Cela est apparu du jour au lendemain, lors de mes premiers jours de vacances, 2 semaines avant je me faisais retirer un implant contraceptif. Ma première réflexion s’est portée sur un problème hormonal, je me suis rendue aux urgences afin que l’on puisse me donner des réponses . Mais le médecin m’a envoyé voir un psychologue directement sans vraiment chercher la cause. Je suis une personne perfectionniste et parfois stressée, mais je reste persuadée que cela est dû à autre chose (que dans ma tête).
    Le jour ou mes maux sont apparus , c’était un matin, j’étais en voiture (conduire me stresse), je me souviens avoir serré fortement mes dents et quelques minutes plus tard des maux de tête sont arrivés (mais d’une puissance que je ne connaissais pas ), j’en avais des nausées. Je me suis posée dans mon canapé , mes oreilles se sont bouchées et je ressentais une sensation d’ébriété. J’étais complètement déboussolée et paniquée. Je n’avais jamais eu peur pour ma vie mais ce jour là a changé ma manière de voir les choses…. J’ai eu peur d’avoir quelque chose de grave.
    Je pensais alors que c’était q’une passade que cela allait durer que quelques jours, mais s’en est devenu chronique. Je me suis tournée vers de multiples spécialistes mais sans résultat.
    Voici les maux que j’ai pu avoir: acouphènes , oreilles bouchées, sensations de sinusite, et d’otite, syndrome d’ébriété, maux de tête, sensations de pression au niveau de la tête et des oreilles, douleurs dans les cervicales, dans les bras (avec fourmillement), grosse fatigue, difficulté à avaler, sentiment de courbatures au niveau du cou avant, nez bouché, douleurs derrière les yeux ( la lumière peut accentuer quelques maux), palpitations. Voici en grande partie ce que j’ai pu ressentir.
    Je peux sentir mes oreilles se boucher et cette pression essentiellement durant les transports (train, bateau, voiture) , cela est handicapant , je dois effectuer le moins de trajet possible, et je ne peux quasiment plus conduire.

    Points positifs, après mes petites recherches et mes multiples rendez-vous je me suis tournée vers une orthoptiste qui elle même m’a envoyé chez une chirurgien dentiste afin de pouvoir travailler sur mon cas ensemble. Je porte depuis peu une gouttière , qui me soulage la nuit pour le moment, par la suite je mettrai une gouttière de décompression; je me rends toujours chez l’orthoptiste pour suivre mes séances.

    Avant toute cette histoire, je me rongeais les ongles, dormais sur le ventre, j’avais la langue en bas et les dents serrait au quotidien , dés à présent je fais attention à toutes mes mauvaises habitudes. Je souhaite qu’une seule chose, me sortir de ce cercle vicieux et handicapant, afin de pouvoir vivre pleinement ma vie, et me sentir comprise…. Parce que ma douleur ne se voit pas forcement, mais celle-ci me fatigue tous les jours.

    La découverte de vos méthodes , et des commentaires ci-dessous m’ont touché, je me suis enfin sentie comprise et pas seule dans ce cas là…
    Je souhaitais avoir votre avis concernant mon cas, est-il nécessaire que j’envisage d’effectuer la technique Hartmann-Cucchi?

    Je vous remercie d’avance pour vos réponses,
    Cordialement, Chloé

    1. Bonjour Chloé,
      Devant un cas semblable au votre : commençons par la technique Hartmann-Bratzlavzki à effectuer de manière OBSESSIONNELLE et à VIE.
      Pour votre analyse et comprendre Loi de neurophysiologie dentaire : les dents ne sont en contact NORMAL entre ELLES que lors de la déglutition. Vous ne respectez pas cette loi ? la punition est gravissime : votre état actuel. Rassurez vous, j’ai traité et guéri des milliers de cas comme le votre. Consultez : la référence et toutes les vidéos du site.
      Arrêtez impérativement de dormir sur le ventre et de vous ronger les ongles car ce sont des facteurs aggravant du bruxisme et vous rendent inguérissable !
      Ne désespérez-pas.
      Donnez moi de vos nouvelles fin avril.
      .Bien à vous

  4. Bonjour Professeur Hartmann,
    La découverte de votre blog est pour moi une réelle source d’espoir car je suis arrivée au bout de ce que je peux supporter de la douleur. Je vais tâcher d’être le plus brève possible pour résumer une longue histoire et vous donner les éléments nécessaires à votre appréhension de mon problème.
    Je suis une femme de 47 ans, professeur, je souffre de douleurs faciales depuis 8 ans et je vis à Bordeaux.
    Je bruxe (serrement central) depuis plusieurs décennies et mes premiers souvenirs remontent à l’enfance.
    Il y a 15 ans et sans causes physiologiques identifiées, je me suis mise à souffrir dans tout le petit bassin et on m’a alors diagnostiqué une névralgie pudendale (du nerf interne honteux), y avait-il déjà un lien avec mon bruxisme ?
    Il y a 8 ans, suite à des soins dentaires (changement de couronne sur 27), le dentiste n’arrivait plus à endormir le nerf, la dent a été dévitalisée, couronne mise et peu de temps après je me suis mise à avoir des brûlures sur la mâchoire supérieure gauche (territoire des 27 et 28), la douleur persistait donc on a arraché la dent (27 – suspectant une fêlure – mais il n’en était rien) et quelques mois après mis un implant. Je précise que le travail a été bien fait et contrôlé à maintes reprises. Mais la douleur, elle, n’a jamais cessé et n’a fait qu’empirer. Je précise que j’étais dans une période difficile de ma vie et de stress et que mon bruxisme devait être à son paroxysme.
    Toujours est-il que 8 ans après et malgré le port d’une gouttière, une errance médicale avec des consultations multiples et variées (neurologue, stomato, dentistes, ostéopathe, hypnothérapeute, acupuncteur, auriculothérapeute, services de douleur chronique, psychologue, j’ai pris toutes sortes de médicaments, eu une injection de botox, fait des séances de RTMS, de la méditation de pleine conscience pour me distancier de la douleur etc.) sans aucun soulagement de ma douleur : brûlures dans la mâchoire supérieure gauche qui irradie à la langue, dégénère en céphalées, douleurs des muscles temporaux, masséter, du cou, de la nuque, épaule, je hurle de douleur quand on touche à mon ptérygoïdien (pour moi clé), il m’arrive aussi d’avoir des vertiges, bref je suis à bout. Je me lève le matin dans un état d’épuisement d’avoir bruxé toute la nuit, et plus je dors plus je suis épuisée et plus j’ai mal. Aujourd’hui après toutes ces années de lutte je suis entrée dans une dépression.
    Dans tout mon parcours médical, à part le fait de me proposer une gouttière, personne n’a entrepris de travailler sur mon bruxisme, c’était comme une fatalité avec laquelle je devais composer.
    Il y a 3 mois, je tombe sur votre site et c’est pour moi une révélation, ça correspond à mes symptômes et j’ai enfin le sentiment que l’on met des mots sur mes maux! J’ai suivi toutes vos recommandations, mis des gommettes partout dans la maison et sur les accessoires qui me suivent à l’extérieur, je fais le cérémonial du sommeil. Il y a certains jours où je sens au réveil que j’ai un peu moins serré mais ça ne suffit pas, je suis toujours dans un état de douleur extrême. J’aimerais pouvoir bénéficier de la méthode Hartmann-Cucchi sur la région de Bordeaux. Il est grand temps que je retrouve ma vie. Pouvez-vous me tendre une main ? Par avance je vous remercie INFINIMENT.

      1. Bonjour Professeur,
        Je vous remercie de votre réponse même si je suis bien sûr déçue que vous n’ayez personne à me recommander sur Bordeaux. Cependant je suis dans un tel état que je suis prête à me déplacer. Pouvez-vous entrer en contact avec moi par messagerie afin de me diriger sur la région la plus proche de Bordeaux ou sur Marseille (ou toute autre région dans laquelle je pourrai me déplacer facilement). J’aimerais également beaucoup avoir un retour sur mon témoignage. Par avance merci.

        1. Bonjour Charlotte,
          Il est très difficile de poser un diagnostic précis sans vous avoir examinée. Toutefois la douleur au niveau du muscle ptérygoÏdien tend à localiser la genèse de vos maux. Nous allons vous faire parvenir l’adresse et le numéro de téléphone d’un de mes correspondants à Marseille.
          Bien à vous

          1. Bonjour Charlotte,
            Avez- vous pris contact avec un de mes correspondants sur Marseille ?
            Par ailleurs, vous écrivez: « Il y a 15 ans et sans causes physiologiques identifiées, je me suis mise à souffrir dans tout le petit bassin et on m’a alors diagnostiqué une névralgie pudendale (du nerf interne honteux), y avait-il déjà un lien avec mon bruxisme ?  » Ma réponse:à 1OO% : oui.
            Réinvestissez vous à 1OO% de manière obsessionnelle et A VIE dans la technique Hartmann-Bratzlavzki .
            Loi de neurophysiologie dentaire : Les dents ne sont en contact normal entre elles que lors de la déglutition
            – Gommettes à recoller partout : glace de la salle de bain, frigidaire , machines à laver , sac à main tableau de bord de la voiture etc , etc …;en pensant : Charlotte, tu es la seule responsable de tous tes maux, Votre cerveau, par voie sub-liminaire captera le message et vous interdira de serrer. Dés que vous posez, au réveil, un pied sur le sol :vivez toute la journée SANS CESSE les lèvres en simple contact d’une commissure de lèvres à l’autre ……….> Impossibilité de fermer et de mettre les dents en contact. Si échec, vous trichez .
            – Cérémonial de la prise du sommeil: il FAUT que la pensée soit AGRÉABLE , lèvres en contact pour prendre votre sommeil avec ce type de pensée Un souci de la journée , vous serrerez vos dents, au cours de la nuit, avec la force que fait une trapéziste pour maintenir son corps à son trapèze par la seule force de des dents serrées ! Résultat le matin au réveil vous n’êtes pas fatiguée, non vous êtes EXTÉNUÉE !
            Bien à vous

  5. Bonjour Professeur,

    Je viens de découvrir votre méthode, je vais commencer à l’appliquer en espérant que cela me soulage !

    Je me reconnais dans tous les messages ci dessus avec les mêmes douleurs + errance médicale dans le domaine des ATM et le SADAM

    Suite IRM , j ‘ai une luxation irréductible du coté gauche de la machoire j ‘ai perdu mes clichés surement auprès d’un professionnel qui a oublié de me les rendre

    Je m ‘appelle Claudine , j ‘ai 51 ans .
    Je travaillais avec rdvs clients toute la journée + écran, souffre des mâchoires et SADAM depuis 2017 ,été arrêtée 9 mois et j’ ai du changé de poste de travail car je ne pouvais plus parler tellement j’avais mal aux mâchoires + cervicale + trapèze + membres supérieurs avec vertiges et accouphènes . Bref mal partout !!

    J’ ai vu divers médecins : dentiste qui m ‘a fait une gouttière inéfficace pendant 5 mois , un occlusiondontiste qui m’a réglé cette gouttière , j ‘ai eu un soulagement pendant quelques mois

    J’ai vu un neurologue, un stomatologue , kiné maxillo faciale pendant 2 ans , un peu de soulagement mais sans plus

    J ‘ai ensuite rencontré l’année dernière une osteo spécialisée dans les ATM , j ‘ai fait 7/8 séances extrêmement douloureuses mais cela a été efficace

    Or depuis 15 jours je recommence à avoir des douleurs au niveau des mâchoires avec le moral en berne car suis complètement perdue , ne sais plus quoi faire !!

    J’ai vu un occlusiondondiste la semaine dernière avec en compte rendu de ma visite une dysharmonie entre la position de repos gnathologique et occlusale
    Il me propose la mise en place d’une gouttière d’occlusion type MICHIGAN et réglage avec rajout de cales en 33 4
    Total de la facture 2000€

    J ‘ai rdv avec 2 autres occlusiondontistes la semaine prochaine pour avoir 2 autre avis

    J ‘habite en banlieue parisienne les Yvelines (78) , et travaille sur PARIS , pouvez vous me communiquer les coordonnées de professionnels qui pratiquent votre technique dans cette région

    Merci de votre retour
    Bonne réception
    Claudine

    1. Bonjour Claudine
      Surtout ne vous découragez pas.
      Devant une luxation irréductible, le recours à la technique hartmann-Cucchi devient impérative.
      je vous fait parvenir l’adresse d’une de mes correspondantes à Paris. Pour avec pose d’une gouttière mandibulaire en résine dure avant la 4ème séance d’ infiltrations.
      8 séances IMPERATIVES à exécuter même si disparition des symptômes . Ceci pour éviter la récidive.
      Bien à vous

  6. Bonsoir Professeur,
    Je m’appelle Kathy, j’ai 41 ans et je vis en Belgique. Je vous avais déjà laissé un commentaire vers 01/2019 où j’expliquais les douleurs et les errances médicales que j’avais pu rencontrer (suite à une chute en 03/2013 – névralgie pudendale et luxation mâchoire G). J’ai mis en place depuis quelques temps les gommettes, le serrement des lèvres, les exercices mandibulaires et repiratoires. Le cérémonial de nuit également. Est-ce que je dois prendre en plus un myorelaxant?
    J’ai des douleurs aux ATM ++ (sensation de muscles tendus), douleurs/chatouillements /sensation de pression au niveau des oreilles, vision floue / yeux qui piquent, contracture trapèze G, cervicalgie, arthrose nuque, fatigue dès le réveil, sensation de « souffle court », etc. Je suis au bout du rouleau. Pourriez-vous m’aider SVP ?

    1. Bonjour Kathy,
      J’ai le plaisir de vous signaler qu’ une internaute fréquentant ce site présentait une névralgie pudendale accompagnée de brûlures de la vulve et de dyspareunie a obtenu une guérison définitive en appliquant scrupuleusement de manière OBSESSIONNELLE toutes les étapes de la technique Hartmann- Bratzlavzki
      Un internaute de ce site a écrit dans ce site;Pensez- vous qu’ avec simplement la technique HB je pourrais me débarrasser de ces symptômes horribles ? J’ai répondu:
      Très certainement avec un engagement, sans cesse à 1OO% et ce, de manière OBSESSIONNELLE. Sachez vivre toute la journée les deux lèvres en simple contact, légèrement appuyées sur TOUTE LEUR LONGUEUR, difficile, j’en conviens, mais terriblement payant. A vous de jouer!. Résultats à donner, fin mars;
      Par ailleurs, la prise de myorelaxant est particulièrement conseillée.
      Bien à vous

      1. Bonjour Professeur,
        Un énorme merci pour m’avoir répondu. Je vais tâcher d’appliquer la technique Hartmann-Bratzlavski que vous me proposez. Je vous ferais part des résultats fin mars.
        Pourriez-vous me donner un nom de myorelaxant susceptible de fonctionner dans le relâchement des mâchoires/sévèrement dentaire ?
        Merci d’avance pour votre réponse.
        Kathy

        1. Bonjour Kathy,
          Attention, je suis à la retraite, ce n’est pas une prescription, mais pour votre demande d’information : source GOOGLE:
          « Mode d’administration et posologie du médicament THIOCOLCHICOSIDE BIOGARAN. La dose recommandée et maximale est de 8 mg toutes les 12 heures (soit 16 mg par jour). La durée du traitement est limitée à 7 jours consécutifs. »
          Bien à vous

          1. Bonjour Professeur,
            Un grand merci car c’est exactement le type d’information dont j’avais besoin pour aller consulter mon médecin généraliste. Je reviendrai vers vous fin mars pour vous donner les nouvelles.

  7. Bonjour je m’appelle Romain je souhaite vous racontez mon histoire qui mais arrivé il y a 8 mois d’un seul Coup étant sportif rugbymen étant donné que j’ai prit des choques traumatisme etc…
    Et depuis je souffre des muscles ptérygoïdien parfois uni latéral et parfois bilatéral, cela va au oreilles sensation bizzare ensuite des fourmillements au visage, menton, vers les yeux parfois enfin très désagréable également au niveau des tempes des maux de tête , j’ai vue divers praticiens ostheo dentiste kiné orthodontiste stomato acupuncture je ne sais plus j’ai tout le temps une gêne pensais vous que cela vient de mes mâchoires troubles atm car irm radio je n’ai pas de luxation ou autres choses je n’ai pas l’impression de serrer mes dents.
    J’ai fait du botox dans les masseter qui n’a rien fait alors je m’en remet à vous en espérant avoir des réponses et je vous en remercie d’avance.

    Romain.

    1. Bonjour Pavoni
      Consultez dans ce site l’article « diagnostiquez-vous » et donnez moi une réponse. Si vous n’êtes pas susceptible de répondre
      avec PRÉCISION aux différentes formes de bruxisme, étant donné que vous ne pensez pas serrer les dents, je le regrette dans ce cas vous êtes hors de ma compétence
      Bien à vous

  8. Bonjour Docteur,
    Félicitations pour tout ce que vous faites et je suis d’autant plus touchée que je suis d’origine marseillaise. Vous faites avancer la communauté médicale sur ce sujet, enfin !
    Je suis tombée sur votre site il y a plus d’un an et cela m’a fait dire : « Peut-être que ma vie n’est pas fichue et qu’il y a une solution. » Je me décide enfin à vous écrire.
    Je suis une femme de 36 ans. Je vis à Paris.
    J’ai de gros problèmes de mâchoire : douleurs au dents (précisément en haut à gauche), oreilles bouchées, douleurs cervicales, arthrose cervicale, ventre ballonné en permanence, je me suis cassé une partie des dents du bas avec les dents du haut. On m’a dit que j’avais une ossification secondaire qui s’était créée au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire. On m’a dit que mon cerveau ne respirait pas. On m’a demandé plusieurs fois si j’avais eu un accident de voiture, un coup du lapin, mais non. Je me sens tellement mal dans cette région. Ma tête est comme un gros rocher douloureux et coincé.

    En 2011, je suis allée voir un dentiste qui m’a enlevée une carie entre deux dents, j’ai un souvenir d’une douleur insupportable, comme un poteau qui se plante entre deux dents. Et depuis j’ai mal mal à cet endroit, alors que les dentistes me disent qu’il n’y a plus rien.
    Quelques années après, mon oreille gauche s’est bouchée, tout d’un coup.
    J’ai vu un ostéopathe qui m’a manipulée, il m’a dit qu’il allait me rééquilibrer, quelques jours après je me mouche et cela me bouche l’oreille droite. Depuis, je vis avec une sensation d’oreille bouchée dans les deux oreille.
    J’ai vu beaucoup de médecins : ostéopathes, kinésithérapeutes, dentistes… tous soi-disant spécialisés mâchoire mais cela n’a rien arrangé. J’ai porté une gouttière. J’ai fait des rééducation de la langue. On m’a même poncé les dents (horreur !)

    J’ai pratiqué votre technique du pincement de lèvres, qui m’a beaucoup aidé pour la journée.
    Pour la nuit, je n’y arrive pas à le faire bien.
    Je me réveille mal, très mal. J’ai mal à la tête, au cou, toute la région des muscles autour de mes oreilles est comme tendue, gonflée, douloureuse. C’est épuisant, angoissant.
    J’aimerais faire les injections, si vous pensez que c’est adapté à mon cas.
    Merci pour vos conseils et votre aide. Bonne journée.

    1. Bonjour Nono,
      Si je ne vous ai pas répondu, la faute en revient à mon état de santé. j’ai du subir une opération. Je m’en remets avec difficulté.
      « J’aimerais faire les injections, si vous pensez que c’est adapté à mon cas » écrivez-vous
      Ma réponse, votre message et les détails précis que vous donnez ne laissent aucun doute : c’est une indication majeure, indispensable à votre cas clinique.
      Bien à vous.

  9. Bonjour, je suis à la recherche d’un spécialiste à La Réunion pouvant traiter une dystonie cervicale causée fort probablement par mon ATM.
    Déménageant au mois de mai pour le Pays Basque (Saint-Pée-sur-Nivelle), auriez-vous également un spécialiste au Pays Basques ?

    Bien à vous,

  10. Bonjour professeur. Merci pour tous ces conseils avisés et cette méthode qui je l’espère m’aidera. J’ai 32 ans atteinte de douleurs chroniques depuis 9 ans. Impossible d’avoir un diagnostic clair. Il m’a fallu attendre pour comprendre d’où venait mes douleurs. (radio irm toukiurs pk). Trapèzes ultra contractes, douleurs mâchoires insupportables, cervicalgies et fatigue extrême. Je ne connais aucun jour sans douleur depuis 9 ans. Le pire étant de se lever avec un pointe dans la tête. Après avoir essayé toutes médecines possibles conventionnées ou non, je m’arrête sur votre traitement. Je m’attelle au cérémonial du soir mais j’aimerai réaliser les infiltrations (j’ai déjà fait des injections de toxique botulique mais j’ai fait une réaction avec fièvre et perte de sensibilité dans le bras) je fais parfois de la mesotherapie mais pas de résultats probants. Ou puis-je bénéficier de votre méthode dans le 33? Merci pour votre aide.

  11. Bonjour Professeur,

    Je souffre depuis 2016, de bruxisme, je serrais déjà les dents enfant mais aucun symptômes, maintenant les symptômes qui me gâchent la vie, c’est une fatigue chronique dès le réveil, des acouphènes aigus et légers, les trapèzes, la nuque douloureuses ainsi que le dos, j’ai sans arrêt envie de le craquer. Ma mâchoire est comme engourdie, et douloureuse, je peux manger sans problème mais je sens qu’elle est lourde, contractée et quand j’ouvre grand la bouche, elle craque un peu. J’ai aussi par moment une sensation de pression sur la tête, comme si quelqu’un m’écrasait la tête. et aussi un symptôme, l’un des plus insupportables, c’est la sensation d’être bourré quasi 24h sur 24. Je n’ai pas de problème pour marcher ou courir mais des fois quand je marche j’ai l’impression que dévie légèrement sur le côté, et j’ai l’impression d’être dans un rêve. Pendant longtemps j’ai cru que je devenais fou. Je pense que je souffre de ce dont vous parlez dans ce blog. J’ai commencé aujourd’hui la technique HB. Pensez-vous qu’avec seulement la technique HB, je pourrais me débarrasser de ces symptômes horribles ? Est-ce que mes symptômes correspondent bien au mal que vous décrivez ? J’ai une totale confiance en votre technique et je compte l’appliquer à 120%.

    Merci pour tout ce que vous faites.

    1. Bonjoiur Moetaz
      Vous écrivez : » Pensez- vous qu’ avec simplement la technique HB je pourrais me débarrasser de ces symptômes horribles ? Très certainement avec un engagement, sans cesse à 1OO% et ce, de manière OBSESSIONNELLE. Sachez vivre toute la journée les deux lèvres en simple contact, légèrement appuyées sur TOUTE LEUR LONGUEUR, difficile, j’en conviens, mais terriblement payant. A vous de jouer!. Résultats à donner, fin mars
      Bien à vous

  12. Bonjour Professeur Hartmann,
    J’ai 27 ans et je vous contacte car cela fait environ 7 ans que je souffre quotidiennement de douleurs aux cervicales, aux lombaires, sur les côtés des mâchoires et des tempes et de fatigue. Après avoir consulté durant ces années maintes ostéopathe, ethiopathes, acupuncteur, kinésithérapeutes, j’ai aussi fait des radios des lombaires, des cervicales qui après examens des médecins étaient en parfait état. On m’a conseillé à cause de ma taille (196cm) de faire du sport, chose que j’ai faite et que je fais toujours de façon régulière mais sans évolution notable de mon dos. Je me suis aperçu que je serrais énormément les dents la nuit il y a un peu plus d’un an. Suite à ça, j’ai fais une IRM des ATM qui s’est avérée être tout à fait normale J’ai donc consulté un chirurgien dentiste qui à tout d’abord arraché une dents de sagesse qui pouvait être à l’origine du problème. La douleur à disparue deux à trois jours après l’opération (durée pendant laquelle ma mâchoire était très gonflée) puis est revenue par la suite. Suite à ça le chirurgien dentiste m’a fait une gouttière, que j’ai porté environ 4 mois. Celle-ci n’a guère eu d’effet, la douleur étant différente, pas exactement aux mêmes endroits dans le dos mais toujours là. Un rééquilibrage des dents à aussi été fait mais sans réel effet non plus. J’ai pris connaissance de la méthode Hartmann-Bratzlavski seulement en novembre dernier et m’attèle rigoureusement à l’effectuer mais je ne décèle pas d’effet positif. Je souhaiterai donc pourvoir échanger sur mon cas avec vous pour en savoir un peu plus sur les solutions qui pourraient s’offrir à moi.
    Merci par avance.

    1. Bonjour Flavien,
      Je suis désolé, si vous n’avez aucun effet positif, êtes-vous sûr de bien exécuter la technique Hartmann-Bratzlavzki : Gommettes, lèvres et cérémonial de la prise du sommeil doivent être exécutées chacun à100%. Effet insuffisant je l’admets, l’exécution de manière anecdotique : effet= 0 . Sur des milliers de cas j’ai pu le vérifier.
      Bien à vous.

      1. J’ai relu plusieurs fois les étapes à effectuer, la douleur étant bien ancrée je pense bien les effectuer mais pas suffisamment être concentré sur les gommettes la journée. Je vais intensifier mais effort et reviendrai vers vous pour vous communiquer l’évolution.

      2. Bonjour docteur, je reviens vers vous, exécutant la technique Hartmann-Bratzlavski pas à pas et avec un maximum de rigueur depuis nos derniers messages, j’ai en effet constaté une amélioration dans le sens ou mes douleurs lombaires ont disparues et j’ai senti ma mâchoire légèrement moins douloureuse en me levant le matin. Malheureusement, mes douleurs cervicales et dorsales restent intenses et impactent douloureusement les mouvements de mon cou et mes tempes ainsi que les côtés de ma mâchoire mon font toujours souffrir. Je vous suis extrêmement reconnaissant car mes lombaires me posaient beaucoup de problèmes au quotidien, et cette technique à réussi à m’enlever ce fardeau mais j’avoue avoir de plus en plus de mal à vivre avec cette sensation d’avoir la tête et le haut du dos tiraillés et douloureux jour et nuit. Serait-il possible que vous m’orientiez auprès d’un professionnel exécutant la technique Hartmann-Cucchi dans la région centre ou parisienne? Je suis prêt à me déplacer loin pour me débarrasser de cette douleur qui me gâche la vie depuis beaucoup trop longtemps.
        Je vous remercie infiniment de m’avoir permis de voir une issue à ce fardeau.

      3. Bonjour Professeur,
        Depuis mon dernier message, je n’ai de cesse que de continuer à appliquer très strictement la méthode Hartmann-Bratzlavski. Soit ma façon de faire n’est pas la bonne, soit certaines étapes ne sont pas bien appliquées, mais j’ai pourtant visualisé vos vidéos, lu les commentaires pour les retours sur expériences et vos descriptions de mise en application, j’ai acheté votre livre pour compléter les informations que j’avais déjà sur le sujet, je suis passer des gommettes rouges à des gommettes verte (ce qui a rendu étrangement l’exercice plus agréable à effectuer), pincer mes lèvres est actuellement un réflexe lorsque je vois les gommettes, lesquelles ont étés collées aussi sur mon lieu de travail (je travail dans un magasin, j’en ai mis dans tous les rayon et sur les engins de manutention).  J’ai mis en place un tableur excel répertoriant mon évolution sur un mois grâce à l’article « vous qui souffrez, soyez efficace » sur laquelle j’ai constaté des évolutions sur la globalité de mes douleurs mais pas vraiment suffisantes pour me soulager.. Je ne me suis jamais surpris à serrer les dents en pleine journée en regardant les gommettes. J’ai adapté ma vie de couple (horaires décalés) pour appliquer le cérémonial de prise de sommeil de façon stricte. J’ai malheureusement et depuis quelques années pris l’habitude de me faire craquer les cervicales, dorsales et lombaires de façon compulsive même si je sais que le soulagement n’est que temporaire . J’ai aussi des spasmes de temps en temps au niveau de la mâchoire qui me font claquer les dents très violemment (suffisamment pour que je vérifie si je ne me suis pas fêlé une dent). J’avoue être complètement à bout et exténué … je veux sortir à tout pris de ce cauchemar mais plus le temps passe, plus je désespère..

        1. Bonjour Flavien,
          Je vous adresse à ma correspondante parisienne qui appliquera sur vous la technique Hartmann- Cucchi. : soIt huit infiltrations bilatérales hebdomadaires d’anesthésique, sans ADRÉNALINE, dans la fosse infra temporale, avec pose, AVANT la 4 ème séance, d’une gouttière mandibualire en résine dure parfaitement équilibrée. Tenez moi au courant.
          Bien à vous

          1. Merci infiniment, je reste donc dans l’attente de contact de votre correspondante et vous tiendrai bien entendu au courant de l’avancée du traitement et de ses effets. Encore mille fois merci..

  13. Bonjour professeur Hartmann

    Soulagée de voir que mes maux et situation parlent enfin à quelqu’un.
    Bruxisme depuis plus de 20ans j’ai 37 ans aujourd’hui et depuis 10 mois, vertiges, douleurs cervicales dos bras jambes œil droit (souvent d’un côté avec sensation de fourmillement même d’un coté du corps), Sifflements d’oreilles (les cliquetis ont presque disparus), même palpitations sûrement dû à l’anxiété déjà présente mais exacerbée par cette situation (effet d’engrenage certains).
    De même que beaucoup d’entre nous, une errance médicale pour comprendre ce qu’il m’arrivait (bon nombre de spécialiste et examens médicaux sans aucun diagnostic) m’a conduite à voir des ostéopathes qui me trouve un blocage / verrouillage derrière le crane et l’omoplate et une tension des cervicales et muscles de la mâchoire celle ci étant constamment serrée ou tendue.
    Je détends ma mâchoire le plus souvent possible tout au long de la journée depuis plusieurs mois mais ne trouve pas encore d’amélioration à mon état qui n’est pas stable (selon les jours sans raison identifiable).
    Mes sensations d’instabilité sont quasi permanentes.
    Je travaille sur ordinateur à 100%, dès que je travaille et tiens ma souris d’ordinateur, rapidement je ressens une forte douleur et tension dans tout le bras, épaule jusqu’à l’oreille et la tempe en passant derrière le crane, comme si toute mauvaise posture même brève ne m’était plus supportable.
    Je débute bien sur votre méthode avec les gommettes à la lecture de votre site mais aimerais rencontrer un professionnel formé par votre technique sur Paris/région parisienne.

    Vous remerciant par avance de votre retour
    Bien cordialement
    Gaelle

    1. Bonjour Gaelle,
      Bon début: les gommettes, mais ne pas oublier la mise en contact de vos lèvres sur toute leur longueur et le CÉRÉMONIAL de la prise du sommeil . Le tout de manière OBSESSIONNELLE et à VIE. Quand vous aurez installé l’ensemble pendant un mois, écrivez dans le blog , faites moi le point de la situation j’envisagerai de vous adresser à un correspondant. Rendez vous fin février sur le site.
      Bien à vous

  14. Bonsoir,
    Je m’appelle Clémentine, j’ai 27 ans, cela fait 5 ans que je fais du bruxisme. Cela a commencé suite a une rupture, la peur d’être seule la nuit. Et ce syndrome s’est amplifié durant ces années. Je porte une gouttière depuis 4 ans. On me fait des injections de toxine botulique dans les masseters depuis un an. Je pratique le yoga, la danse classique. J’essaye de toutes mes forces de me détendre. Cela fait un mois que je m’oblige à être rigoureuse dans la methode de pincement des lèvres, avec le cérémonial de nuit. Il y a du mieux. Mes migraines sont moins violentes. Mais la douleur ne se fait jamais oublier totalement malgré tout. Je suis jeune, j’ai eu un cancer de la thyroide aussi il y a 2 ans, je veux vivre pleinement, ne plus être sans cesse rattraper par la douleur. Je n’en peux plus des decontractants musculaires, anti inflammatoires etc
    Avez-vous une solution pour m’aider? En attendant je continue scrupuleusement la méthode
    Merci beaucoup d’avance,
    Clémentine

    1. Bonjour Clémentine,
      Arretez d’urgence l’injection de toxine botulique! La bibliographie internationale s’accorde à reconnaitre l’effet néfaste sur votre organisme = Perte de dents et/ou perte osseuse de vos maxillaires rendant par exemple impossible la pose d’implants. Je tiens les articles à votre disposition. J’en parle dans le site.En attendant, redoublez d’attention sur les gommettes et donnez leur cette signification « Clémentine si je continue mon BRUXISME, je vais vieillir prématurément et les rides vont envahir mon visage » Je ne connais pas un cerveau féminin qui ne réagirait pas devant une telle alerte ! Vivez 48 heures en vous forçant à regarder les gommettes en répétant mentalement cette phrase et laissez faire votre cerveau . Il va vous INTERDIRE de bruxer !
      Bien à vous

    2. Bonjour professeur Hartmann,

      J’ai 37 ans et je suis une femme avec 2 enfants qui travaille beaucoup et qui est sujette à beaucoup de stress au travail.
      J’ai consulté plusieurs médecins généralistes, ORL et dentistes car de fortes douleurs à la tête, tempes, gorge, oreilles, douleurs dans la poitrine, difficulté à respirer, douleurs dans les dents et odorat faible et même sensation de douleurs dans les cordes vocales sans parler des douleurs cervicales et du dos mais personne ne comprends.
      Je fini par aller à l’hôpital pitié Salpetriere sur conseil d’une orthodontiste qui me diagnostique un bruxisme qui est à mon sens le serrage des dents et de la mâchoire.
      Mais à part 10 séances de kinésithérapie, rien d’autres proposés sauf que cela soulage un peu mais les séances arrêtées, toutes les douleurs reviennent et la déprime qui va avec aussi même si je lutte contre tout les jours, je ne sais pas où aller pour soulager ces douleurs !!!
      J’habite sur Romainville, tout proche de Paris alors pourriez-vous me transmettre les coordonnées de docteurs qui applique vos méthodes, s’il vous plaît ?
      J’en ai vraiment vraiment besoin.

      J’ai également une gouttière depuis près de 9 mois et je ne vois aucune amélioration et je pense faire une injection de notice dans mes masséters pour voir si cela me guéri,

      Merci beaucoup d’avance et j’espère avoir une réponse rapidement.

      Très cordialement.

      1. Bonjour Najua,
        Les effets délétères du (DTM) Dysfonctionnement Temporo Mandibulaire en anglais : Temporo Mandibular Disorders (TMD) dépassent tout ce que l’on pouvait imaginer. Ainsi , je viens de mettre en évidence chez deux femmes le lien manifeste et indiscutable, eu égard aux résultats, entre un bruxisme centré continuel (clenching) et la vulvodynie : brûlure et/ou démangeaison de la vulve. Encore plus inconcevable , en première analyse, entre un bruxisme centré continuel avec la dyspareunie (douleur vaginale insupportable lors d’un rapport sexuel). Ce qui confirme une loi neurophysiologique qu’une femme ne peut se permettre de transgresser : LOI :LES DENTS NE SONT EN RAPPORT NORMAL ENTRE ELLES QUE LORS DE LA DÉGLUTITION
        Dont acte avant toute chose : technique Hartmann-Bratzlavzki, EN ENTIER, décrite dans ce site, indispensable et non négociable pour la patiente qui veut guérir. Application OBSESSIONNELLE et à VIE des vos lèvres en simple contact, sur toute leur longueur. Efficacité redoutable quand c’est parfaitement exécuté. Envoyez moi de vos nouvelles fin mai.
        Bien à vous

  15. Chers professeurs,chers sauveurs,

    D’errances médicales en errances médicales, j’ai d’abord perdu pieds et bien cru que je ne m’en sortirais jamais avant de faire votre rencontre salutaire, bénéfique et rédemptoire.
    Avant vos soins, j’étais presque convaincu par les diagnostics des médecins spécialistes et généralistes que finalement tous mes problèmes de santé provenaient probablement de mon état psychique, comme ils le disaient, bien que ma voix intérieure ne l’admettait pas… et j’ai eu bien raison de ne pas suivre leur pronostic. ( au-delà de leur formations respectives et honorables ) ils n’étaient pas informés sur les nombreuses méthodes et soins que vous m’avez prodigué et qui m’ont libéré et ensuite guéris.

    Aujourd’hui, vous m’avez guéris. J’ai récupéré mon emploi, ma vie de femme et ma santé.
    Un simple « Merci » n’est pas assez fort car au travers de vos compétences médicales et scientifiques et votre bienveillance, vous êtes aussi capable de dévouement pour la recherche et la médecine.
    C’est une preuve de générosité et de volonté d’apporter votre aide au plus démunis.

    Alors pour moi vous êtes un peu plus que des hommes…
    Vous êtes l’évidence que la médecine ne peut pas se passer de tels hommes de travaux et de sciences.

    Je vous remercie du fond de mon cœur, pour toutes les étapes difficiles dans lesquels vous m’avez toujours épaulé soigné et enfin guéri.
    Vous avez mis un vrai mot sur mes maux, que beaucoup de médecins n’ont même pas eu l’ombre d’un soupçon.
    Oui, vous êtes une mine d’or pour les malades et la médecine Messieurs !
    Je ne pourrai jamais vous rendre ce que vous m’avez donné, mais à défaut, j’aide sur mon chemin différentes personnes que je rencontre présentant mes anciens symptômes, que rien n’est perdu en leur communiquant vos recherches et vos méthodes exceptionnelles.

    Je vous remercie sincèrement et profondément du fond de mon cœur de m’avoir redonner vie !!!

    Que dieu vous garde et vous bénisse !

    Merci Dct TOUBOL son assistante Patricia et Professeur Hartmann.

    Merci

    1. Bonjour Samira,
      Je suis très touché par vos propos. Le Dr Toubol chirurgien dentiste, retraité, ancien assistant à la Faculté d’Odontologie de Marseille qui vous a soigné grâce à la technique Hartmann-Cucchi doit être très fier du résultat qu’il a obtenu sur vos symptômes. Je vous remercie de cette attestation. Elle va servir aux lecteurs de ce site pour garder moral et espoir.
      Bien à vous

  16. Bonjour Pr Hartmann,

    Je me permets de vous contacter car j’ai 33 ans et je suis à la recherche d’un dentiste formé selon vos techniques au niveau des muscles de l’articulation temporo mandibulaire.
    Je souffre de problème au niveau des ATM avec des répercussions sévères et douloureuses à distance et quotidiennes notamment urinaires++++, « faux » vertiges+++, spasmes des muscles de la face et du rachis cervical+++ (entre autres) , douleurs au niveau temporal++, problèmes au niveau des yeux+++ ( photophobie, yeux rouges, douleurs à l’angle des yeux, yeux lourds …) dystonie ortho/para avec tout ce qui va avec+++ , raideur de la nuque+++, douleurs importantes au niveau C1, C2 +++, troubles de la posture et de la statique +++, effacement de courbure, névralgie cervicale ++, douleurs lombo sacrés, céphalées++, limitation pour ouvrir la bouche, fatigue chronique très importante… Cela dure depuis bientôt 15 ans.
    Je précise que tout cela a donné lieu à des explorations médicales poussées et sérieuses à tous les niveaux ( irm cérébraux, dopplers vasculaires, scanner, bilans sanguins divers et variés, bilan cardio, ophtalmo, gynéco, Orl, vestibulaire, rééducation… Etc) sans résultat probant et sans « axe » de travail.

    J’ai entrepris de mon fait il y a quelques temps maintenant un travail en posturologie avec semelles, rééducation des yeux…
    Le gros souci se situe au niveau de la mâchoire.
    Je souffre en effet de bruxisme centré et sévère qui dure depuis des années.
    Les imageries à ce niveau là sont normales.
    Je n’ai pas eu de gros travaux dentaires si ce n’est l’extraction de 3 dents de sagesse.
    J’ai eu une gouttière d’occlusion qui ne résout rien, car à mon sens je serre des dents encore plus sur la gouttière, ce qui accentue mes troubles et ce dès le réveil.
    Le seul prémices de  » soulagement » assez net en lien avec les ATM vient de l’ostéopathie au niveau notamment entre autres….des ATM… quand mon ostéopathe essaie de me travailler les muscles de la mâchoire notamment les ptérygoïdiens afin de tenter de les « détendre » mais cela est très difficile car ces muscles sont très douloureux (à bondir !!!! ) et très durs au toucher. Les muscles cervicaux sont aussi très douloureux et tendus. Je suis quelque peu dans l’impasse mais cela me laisse entrevoir la possibilité d’une amélioration en ayant un traitement adapté à ce niveau là.
    Les difficultés d’équilibres qui vont avec, les troubles de la proprioception qui rendent la position debout très compliquée, les spasmes et les cervicalgies, les cystalgies, pas pour ne parler que de cela rendent le quotidien plus que compliqué et mon état est à ce jour plus que difficile et sévèrement handicapant vu l’intensité des troubles.
    À force de recherches et d’investigations de mon côté, j’ai pratiqué votre technique avec les gommettes, le rituel du coucher ainsi que le pincement des lèvres et ce depuis plusieurs mois afin d’arrêter de serrer les dents. J’ai trouvé cette technique d’un grand secours, elle m’a permis de prendre conscience de mon serrement de dents. Cela semble avoir amélioré les choses la nuit avec notamment au réveil une raideur moi importante des cervicales et un sommeil globalement plus réparateur. Donc des améliorations mais cela reste malgré tout difficile et les troubles persistent.
    J’ai aussi pratiqué l’hypnose pour aider à ce niveau là.

    Aussi je me permets de vous contacter pour savoir si à tout hasard vous auriez la gentillesse de me communiquer le nom d’un confrère dentiste connaissant et pratiquant la technique de Hartemann Cucchi afin que je puisse le consulter car au fur et à mesure de mon parcours, de mes recherches et des diverses tentatives qui ont été les miennes, le lien entre mon dysfonctionnement temporo mandibulaire et beaucoup de mes troubles me paraît criant !!!

    Je ne vous cache pas (et hélas je ne suis pas la seule) que mon parcours médical a été très difficile et lourd. Ce n’est pas la volonté qui me manque mais j’aimerais vraiment aujourd’hui rencontrer un dentiste au fait de tout cela et qu il puisse évaluer la situation en connaissance de cause et me prendre en charge à ce niveau si nécessaire. Et je n’ai trouvé personne qui soit au fait et curieux de la neuro physiologie dentaire, de ses conséquences et des traitements possibles.
    Je réside entre Bordeaux et Toulouse (Agen) mais vu la distance que mon parcours médical m’a amenée à parcourir, je peux tout à fait me déplacer plus loin sans aucun souci.

    Voila j’espère vous avoir résumé la situation du mieux possible.

    Je vous remercie par avance. Merci d’avoir pris le temps de me lire et merci pour votre travail.

    Dans l’attente de votre réponse.

    Bien cordialement,

    Marion

    1. Bonjour Marion,
      Dans mon premier livre publié en 1993, soit il ya 26 ans, je faisais déjà état de guérisons, souvent avec recul, de symptômes analogues aux vôtres provoqués par le bruxisme centré, à savoir la crispation continuelle des mâchoires dents serrées.
      Vous souffrez depuis 15 ans. Rassurez vous, dans toute ma carrière, j’ai rencontré et traité, avec succès, par le biais, de la technique Hartmann-Cucchi de très nombreux cas comme le votre. Je vous fait parvenir l’adresse d’un chirurgien-dentiste ex-assistant à la Faculté d’Odontologie de Marseille, formé par mes soins, qui me tiendra informé de l’évolution de votre cas. Bien à vous.

      1. Bonjour Pr Hartmann, merci beaucoup pour votre réponse.
        J attends donc votre mail avec les coordonnées du chirurgien dentiste formé vos soins.
        Encore merci, bien à vous.
        Marion

        1. Bonjour

          Professeur

          Je suis une femme de 36 ans .Suite au décès de ma mère, il y a un ans j’ai commencé à avoir des douleurs aux tempes, cervicale, mâchoires qui craque grince, dents, chatouillent dans les oreilles avec impression de mouiller désagréable besoin fréquent d’uriner impression d’infection
          urinaire sans infection, douleur jambe style crampe insomnie fatigue.

          Je suis de nature très stressée, j ai aussi remarqué que je serrai très fort les dents, surtout la nuit port de gouttière que j’ai cassée.
          Mon dentiste m’a soigné un abcès il a manipulé une dent de sagesse qu’il devait retirer et au final il me la limé.

          Quelle solution pour mon cas ?
          Puis je appliquer votre méthode

          Cordialement

          Désolé pour les fautes

      2. Bonjour M. Hartmann,

        Merci beaucoup pour votre travail. Vos publications me font tout à fait sens. Je souffre depuis plusieurs années de bruxisme. Après 2 ans de gouttière de nuit en dur cela s’est intensifié et je souffre désormais de fatigue chronique et de douleurs et contractions de plus en plus régulières + Infections Urinaires chroniques. Après plusieurs recherches je me suis également rendu compte d’une hypertrophie de mes masséters : je n’avais pas le visage carré auparavant et je l’ai désormais, ce qui au delà de l’inconvenience des contractures me gêne esthétiquement. J’ai commencé de voir une ostéopathe très compétente en ce qui concerne la mâchoire à Paris. Aussi pourriez-vous me communiquer le nom de confrères chirurgiens-dentistes à Paris ou à Dijon formés à vos techniques ?

        Merci beaucoup,

        Laura

      3. Bonjour Docteur,
        Je souffre des mêmes douleurs chroniques à cause du bruxisme depuis 6 ans, serait-il possible d’avoir le contact du chirurgien -dentiste de Marseille aussi?
        Merci beaucoup par avance,
        Margaux

        1. Bonjour Margaux
          L’orientation vers la technique Hartmann- Cucchi requiert de la part du demandeur, son âge et une description détaillée de tous ses symptômes . Je ne suis pas une boite aux lettres..
          Vous êtes protégée par l’anonymat.
          Bien à vous.

  17. Bonjour Professeur,
    Je suis un homme de 34 ans. Je souffre d’un SADAM depuis une dizaine d’années. Je pense avoir tout essayé : gouttière, orthodontie, ostéopathie, semelles orthopédiques, acuponcture, décontractant musculaire, meulage, botox… Rien ne m’a véritablement soulagé sur le long terme.
    Ma mâchoire craque, j’ai des tensions en permanence dans le masséter qui tremble parfois, tout comme le temporal. Je ressens des gènes au niveaux des oreilles : acouphènes, sensation de bouchon, douleur aiguës qui me rappellent mes otites de petit garçon.
    J’ai essayé votre méthode des gommettes pour la journée, mais je n’arrive pas à arrêter de serrer la nuit. Les réveils sont douloureux, je me sens comme oppressé au niveau de la cage thoracique en plus des douleurs au niveau des ATM.
    Je suis désespéré, je ne vois pas le bout du tunnel, les spécialistes que j’ai consultés jusqu’à présent sont impuissants et ne parviennent pas à me soulager.
    Pouvez-vous, s’il vous plaît, me conseiller l’un de vos confrères qui pratique votre méthode d’infiltration sur la région de Nancy ?
    Merci beaucoup.
    Jérémy

    1. Bonjour Jeremy,
      Ne pas avoir de résultats la nuit DÉMONTRE, à l’évidence que vous n’avez pas appliqué correctement la technique Hartmann-Bratzlavzki : ICI
      dot être exécuté A la PERFECTION et à vie. Application PARFAITE de TOUTES Les étapes.
      Votre compte rendu fin janvier. Courage OBSTINATION !
      Bien à vous

      1. Bonjour Professeur,
        Je reviens vers vous comme convenu. Sur les conseils de mon ostéopathe, j’ai commencé des exercices de rééducation de la mâchoire grâce à un petit outil développé par des kinésithérapeutes alsaciens (http://www.head-balance.com/), médaille d’or au concours Lépine en 2005. Le connaissiez-vous ? J’ai commencé des exercices de yoga en parallèle.
        Je n’arrive toujours pas à desserrer les dents la nuit malgré les gommettes en face de mon lit… Pourriez-vous, s’il vous plaît me recommander à l’un de vos confrères travaillant dans l’Est de la France ? (Nancy-Metz-Strasbourg), j’ai besoin d’être accompagné par un professionnel, je n’y arriverai pas seul.
        Merci beaucoup et restant à votre écoute.
        Jérémy

          1. Bonjour Professeur,
            Je me permets de revenir vers vous, nous avons échangé il y a plusieurs mois maintenant. Avez-vous vous un confrère à me conseiller sur Nancy ?
            Merci beaucoup, je reste à votre disposition.
            Très cordialement,
            Jérémy

              1. Bonjour Professeur,
                Merci pour votre message. Ça ne va pas mieux, je désespère pour tout vous dire. Je traverse une période d’acouphènes particulièrement violente. Mon généraliste m’a mis sous antidépresseurs, je passe une IRM des ATM dans 10 jours. Je suis prêt à me déplacer jusqu’à Marseille si vous avez un confrère à me recommander. Merci beaucoup.
                Jérémy

                1. Bonjour Jeremy,
                  Un préalable indispensable pour vous:
                  * Acouphènes , sons graves réussite 95 à 100%
                  * Acouphènes sifflements (aigus) 0 à 2%
                  Attention le tranxène par exemple fait serrer les dents.
                  A vous lire
                  Bien à vous

  18. Bonjour Professeur

    J’ai 38 ans et cela fait maintenant depuis plus de 20 ans que je souffre d’acouphènes d’intensités et de sons variables mais désormais permanents et invalidants. C’est très difficile à supporter au quotidien.
    Mon dentiste a diagnostiqué un bruxisme il y a 10 ans, confirmé par deux autres chirurgiens dentistes et un ostéopathe qui tente de me soulager régulièrement.
    Je souffre de douleurs cervicales et de crampes aux mollets ( soulagées par la prise de potassium quotidiennement).
    Après recherches, je pense que mes acouphènes sont directement liés au bruxisme car dès que j’entre en période de stress ils sont plus intenses. De plus, je me réveille souvent épuisée et avec des douleurs dans la macheoire.
    Récemment, je me suis inquiétée car ces douleurs sont remontées au niveau de l’oreille et m’ont réveillée en pleine nuit. On aurait dit une otite…. mais ma macheoire ne s’ouvrait plus entièrement et certains mouvements étaient très douloureux. J’ai été soulagée par mon Osteopathe qui m’a rendu ma mobilité de ma macheoire ( ces gestes furent très douloureux) mais j’ai encore des douleurs qui me lancent dans l’oreille droite lors de certains mouvements. J’ai aussi des problèmes de glandes ( thyroïde, surrénales, hypophyse ) mais je ne sais pas si c’est lié.
    Je suis suivie par un médecin généraliste qui pratique la phytothérapie et je prends quotidiennement beaucoup de compléments alimentaires naturels pour m’aider à tenir la journée.
    Pourriez-vous svp me recommander un praticien qui pratique vos méthodes sur Paris ou la région parisienne svp ?
    En vous remerciant
    Aurélia

    1. Bonjour Aurelia,
      Mille excuses, je m’aperçois que j’ai omis de vous répondre. Pour les acouphènes, mon traitement:
      – Sons graves :95 à 100% de résultats positifs
      – Sifflements : 0 à 2%  »  »  »
      Pour les autre symptômes, on vous fait parvenir l’adresse souhaitée
      Bien à vous

  19. Bonjour

    je suis vraiment soulagée d’avoir pu trouvé votre site et de voir que l’on peut échanger avec vous

    j ‘ai rencontré il y a quelques mois un dentiste qui m’ a proposé ces infiltrations d’anesthésique
    dans la fosse trigéminale sous le nom de protocole Hartmann Cucchi,
    or ça n’a rien changé à mon problème qui est :
    – douleur sus-orbitaire diagnostiquée jusque là comme une névralgie d’arnold car douleurs/contractures cervivales rebelles dans la zone C1-C2 (
    – serrage de dents diurne depuis toujours, (petite béance labiale compensée depuis probablement toujours, surcharge occlusale postérieure) mais au moment de la proposition le bruxisme avait dejà cessé, mon occlusion étant devenue tellement inconfortable depuis des mois que je ne supporte plus de serrer les dents est devenue de toute façon)
    – pas de syndrome dououreux des ATM avant….douleurs maintenant que je ne serre plus les dents car, a priori, je n’arrive pas à trouver une bonne position de repos

    j’ai rencontré ce dentiste suite à une consultation avec un orthodontiste qui a diagnostiqué un trouble de l’occlusion
    avec déviation latéro mandibulaire et surcharge occlusale postérieure
    j’ai bien sur donné tous les éléments que j’ai exposé à ce dentiste lors de la première consultation.

    comme cela n’a rien changé à mon problème je suis très perplexe alors pouvez vous me dire
    quelle(s) indication(s) précise(s) et quelle démarche diagnostic mènent à utiliser cette technique ?

    j’ai l’impression que dans mon cas le diagnostic du dentiste est erroné, alors je me demande aussi
    comment etre sure que ce dentiste a bien suivi votre formation ?

    je vous remercie par avance
    Dolores

    1. Bonjour Dolorès ,
      Avant toute réponse de ma part, votre latéro déviation mandibulaire laisse à craindre une luxation discale de vos articulations temporo mandibulaires (ATM), plus précisément celle du côté de la déviation à l’ouverture de la bouche. En conséquence, il est impératif que vous me communiquiez lerésultat de l’examen d’une IRM de vos ATM.
      bien à vous

      1. Bonjour

        je vous remercie chaleureusement de votre réponse rapide, et j’avoue être un peu émue car très récemment un kiné m’a suggéré qu’il faudrait peut etrefaire une imagerie des ATM.
        Je n’en ai jamais eues et étant donné ma problématique et les différents points que j’ai pu observé il craint qu’on passe à coté de quelquechose… je vois un ORL la semaine prochaine donc grace à votre réponse je me sentirai plus à l’aise pour lui demander s’il ne m’en parle pas spontanément. Je vous tiendrai au courant
        car je vois à quel point vous êtes passionné et impliqué.
        Merci encore
        Bien cordialement
        Dolorès

        1. Bonjour Dolorès,
          Précisez moi le côté où votre mandibule dévie lors de la fermeture de la bouche dès maintenant.
          Par ailleurs : combien d’infiltrations avez vous eu en tout ? Quel dosage de la solution d’anesthésique ? et surtout, combien de semaines d’infiltrations très exactement ?
          Vous me dites ne pas serrer la nuit, comment en êtes-vous certaine dés lors que vous dormez !
          En effet, fréquemment un serrement douloureux le jour est très bien supporté la nuit.
          Dans votre premier témoignage dans ce blog , vous faites état comme symptôme d’une douleur sus- orbitaire. je ne peux croire que c’est le seul symptôme. N’avez vous rien oubliés sur le plan cardio- vasculaire, respiratoire, digestif, voire urinaire ? En conclusion, ce serait EXCEPTIONNEL d’être en présence d’une luxation discale de L’ATM qui se limite à une seule douleur sus-orbitaire. Faites moi connaitre le nom du praticien qui vous a fait ces infiltrations. Bien entendu, je ne ferais pas connaître son nom après avoir pris connaissance de votre réponse !
          Bien à vous

          1. Bonjour Professeur Hartmann

            j’ai vu l’orl qui m’a parlé d’un problème « pas articulaire mais musculaire »,
            je lui ai dit qu’un orthodontiste m’avait orienté pour avis chez un
            chirurgien maxillo facial pour « bilan articulaire » et il a approuvé
            en me disant que ça permettrait sans doute un meilleur éclairage de la situation
            (sans pour autant se diriger vers une chirurgie)
            Alors d’une part je suis un peu deconcertée de voir un tel spécialiste après de longues années
            de galère mais je me dis que je vais peut etre enfin avoir une véritable analyse de
            ma problématique.
            Ensuite vous m’invitez à préciser des informations qui n’ont pas vocation à être publiées,
            je vais rédiger un second message pour cela

          2. Je vous remercie de me donner la possibilité de donner des informations « en privé »
            concernant le dentiste qui m’a proposé un protocole Hartmann Cucchi
            Il s’agit du Dr ML exerçant à la Réunion (mais je ne sais pas depuis quand)
            son compte rendu mentionne des injections de xylocaine sans précision de dosage.
            J’ai décidé d’arrêter après la 6e car j’ai eu une crise de névralgie intense et qui a duré 3 semaines alors que je n’avais pas eu de crise de ce genre depuis plus de 6 mois.
            Cela m’a alors semblé évident que la technique ne correspondait pas à mon cas.

            C’est pour cela que je vous ai d’abord posé les questions des indications précises
            et de la démarche diagnostic
            En termes d’autres symptomes c’est un peu compliqué car j’ai une maladie orpheline
            avec une symptomatologie assez peu spécifique mais dont l’association
            et le soulagement de certains symptomes par les médicaments anti H1/antiH2.
            Ces symptomes comprennent notamment des troubles digestifs avec troubles du transit proches d’yn syndrome du colon irritable avec de très nombreuses intolérances qui sont des marqueurs plus spécifiques de la maladie orpheline.
            Le dentiste a noté des « signes neurofocaux (pathologie trigéminale) »: en plus des douleurs cervico-faciales, syndrome du colon irritable, nausées, tachycardie essentielle.
            (NB La tachycardie essentielle est peu spécifique, elle peut être liée à de l’anxiété mais en dehors d’un contexte anxieux j’ai finalement remarqué que ça arrivait quand je mangeais plus chaud que d’habitude alors peut on l’inclure ?)

            Je précise que j’ai su que c’était de la xylocaine quand j’ai demandé un compte rendu pour mon médecin.
            Sur votre site le protocole mentionne la mepivacaine et pas une autre molécule alors je m’interroge sur l’utilisation d’une autre molécule par ce dentiste même si c’est aussi un anesthésique, si vous précisez le nom d’une molécule en particulier c’est qu’il doit y avoir
            une raison alors je suis encore plus perplexe…

            Je me rends compte que je n’ai pas répondu dans mon premier message concernant :
            – serrage des dents : complètement terminé, était a priori diurne car jamais de symptomes au réveil
            – déviation mandibule : bouche fermée léger décalage à droite, possiblement liée à l’occlusion dentaire… je le repréciserai de façon plus détaillée dans un prochain message après l’avis du chirurgien maxillo facial

            merci encore pour votre sollicitude et meilleurs voeux également : )
            Dolorès

  20. Bonsoir docteur,
    Je m’appelle Thomas et j’habite à Paris.
    Je suis un homme de 30 ans.
    Je souffre de douleurs à la mâchoire, dans le dos et le cou depuis plus de 3ans.
    Ma mâchoire tremble, j’ai des vertiges et une sensation de fatigue chronique.
    Après avoir consulté de très nombreux spécialistes en tous genres, j’utilise entre autres une goûtiere pour dormir. Je suis sous anti dépresseurs depuis 2 ans
    (On m’a conseillé de consulter un psy pour apaiser mes douleurs).
    La goutiere, kiné et anti dépresseurs ne faisants pas effet, j’ai régulièrements des seances « d’ondes «  pour replacer ma mâchoire.
    Malheureusement cette dernière ne cesse de « resauter », les vertiges reviennent et la fatigue avec. Ma vie sociale et pro en sont très affectées et je ne trouve pas de solution à mon problème.
    Pourriez-vous me conseiller un confrère en région parisienne afin de mettre en pratique votre méthode ?
    Merci beaucoup,

    Très cordialement,

    Thomas

    1. Bonjour Thomas ,
      STOP aux antibiotiques-dépresseurs. Le tranxène, (expérience personnelle) m’a fait serrer les dents ! Pour commencer, investissez- vous à 100% dans TOUTES les étapes de la technique Hartmann- Bratzlavzki décrite dans ce site. Huit jours après (jamais avant), regardez très attentivement la VIDÉO consacrée à cette technique; elle est destinée à corriger éventuellement vos défauts d’exécution. Supprimer la gouttière, devenue inefficace au bout d’un certain temps, phénomène normal.Parfois certains patients serrent encore plus fort sur leur gouttière qu’ils ne le faisaient au début . Donnez moi de vos nouvelles , fin janvier
      Bien à vous

  21. Bonsoir,

    Je cherche activement un spécialiste qui pourrait m’orienter. Je souffre depuis mon enfance de bruxisme et sommeil agité. Certaines périodes ont été plus difficiles que d’autres. J’ai actuellement une gouttière mais, je « mange » le plastique. Depuis le temps, j’accumule de la fatigue. Je suis située dans les Alpes de Haute provence. Avez-vous quelqu’un à me recommander ? Merci !

  22. Bonsoir Docteur,
    Je vous contacte car je ne supporte plus mes douleurs.Voila maintenant plus de 3 ans que je souffre de bruxisme centré.Depuis tous ce temps je n’ai pas arrêté de chercher le moyen de me soulager, mais malheureusement sans résultat!
    Je vais commencer votre technique et je vous partagerez mon ressenti .Mais j ‘aimerais aller plus loin et mettre toute les chances de mon côté pour me débarrasser de ces douleurs qui m’empêchent de vivre comme je le voudrais. Je suis prêt pour faire les infiltrations mais je ne trouve personne dans le Nord de la France ,j’aurais besoin de votre aide pour me conseiller un de vos confrères.Ou si il le faut et que cela est possible , vous rencontrez?

      1. Bonjour Julien,
        Merci de me préciser votre âge : indispensable
        Je tiens à vous préciser que la technique Hartmann-Bratzlavzki, parfaitement exécutée ne doit pas être considérée comme une étape préalable aux infiltrations. Elle peut à elle seule résoudre tout vos problèmes si elle est appliquée à la perfection et à vie. Je suis certain que conforté dans vos résolutions, vous allez pour le moins obtenir, si vous respectez, à la perfection les différentes étapes, une amélioration significative.
        Bien à vous

        1. Merci pour votre retour rapide. Ca fait du bien d’être écouté .Je vais appliquer rigoureusement la technique.J ‘aimerais laisser un petit message qui s’adresse au lecteur : »on va s’en sortir et reprendre une vie normal  » : )

  23. Professeur,

    l’absence de réponse de votre part me conduit à penser que mon cas ne rentre pas dans les cas de figures où vous pouvez aider.
    Ayant de grosses douleurs provenant du ptérygoïdien droit suite à mon pb d’occulsion, je pensais que les injections pouvaient m’aider en attendant si c’est possible de le résoudre.
    J’ai bêtement mis mon nom et prénom sans penser à la préservation de mon anonymat sur ma toile.
    Pouvez vous effacer mes commentaires ?
    Merci et bonne continuation

  24. Bonjour Professeur

    Je viens vers vous car cela fait 4 ans que je souffre de douleurs aux muscles de la mâchoire.
    J’ai eu des soins de type meulage par un stomatologue qui m’a expliqué que ma déviation mandibulaire en fermeture était causée par mon occlusion dentaire et que mes disques de l’atm n’etait plus en place. J’ai fait confiance et il a procédé à 4 meulages sur une période de 3 ans et une extraction des dents de sagesse. Cependant depuis 2015 je souffre mes muscles sont épuisés notamment le ptérygoïdien droit et j’ai une gouttière prescrit par une dentiste puisque le stomatologue ne veut plus me prendre en charge heureusement.
    Cette dentiste m’aide et avec les gouttières j’ai un peu de mieux cependant je souffre énormément coté droit.
    J’ai mis de côté la thèse du bruxisme car mes gouttières sont pas abîmées et je les ai maintenant depuis 3ans…j’ai tenté votre méthode ne pas serrer mais je ne le fais pas. Seulement je suis épuisée musculairement.
    Ma dentiste m’a envoyé faire une IRM de l’atm qu s’est révélée parfaite.
    J’aimerais pouvoir bénéficier de votre technique d’injection car je soupçonne le ptérygoïdien de me faire cette douleur de type brûlure, le botox ds les masseters n’ayant rien apporter de bénéfique.
    Avez-vous des coordonnées sur Strasbourg ? Je peux aussi si nécessaire me deplacer sur Paris.
    Merci

    1. Bonjour Cecilia,
      Non, je ne vous ai pas oubliée et nous avons rendu vos messages anonymes.
      – Le stomatologue n’avait pas tort en liant votre déviation mandibulaire à une éventuelle luxation des disques de l’ATM. Ces 4 meulages n’ont donc pas eu selon-vous d’effet positif. Merci de confirmer.
      – Vous ne pouvez décemment éliminer l’hypothèse du bruxisme au prétexte que votre gouttière n’est pas abimée.
      – Le bruxisme centré peut vous épuiser musculairement et laisser votre gouttière intacte. De plus il est rigoureusement impossible d’avoir mal aux muscles de la mâchoire sans les solliciter par une forme de bruxisme quelle quelle soit .
      Lisez bien cette page : https://tmd-dentalmedical.org/2019/05/02/vous-qui-souffrez-soyez-efficaces/
      – On peut avoir des douleurs dans sa mâchoire et une IRM parfaite.
      – Pour le Botox , la bibliographie internationale s’accorde à reconnaître son éventuelle inefficacité.
      – Quand vous parlez de ptérygoïdien, Sachez qu’il y en a deux, le médial (interne) qui ferme la mandibule et le latéral (externe) qui participe à son ouverture : merci de préciser. Tous ces renseignements me sont indispensables pour que je puisse envisager la technique Hartmann-Cucchi.

      1. Bonjour Professeur,

        Je vous réponds tardivement.
        J’ai néanmoins appliqué votre méthode depuis votre réponse fin de l’année 2019.
        Cela m’a permis de prendre du recul.
        En appliquant le cérémonial, le princement de lèvres et vos recommandations, j’ai n’ai plus de maux de tête depuis janvier.
        Néanmoins, j’ai toujours très mal du côté gauche de ma mâchoire au point où on m’a prescrit du laroxyl.
        Le kiné me parle de ptérygoïdien latéral du côté gauche qui est douleur. Il le masse en mettant l’index dans ma bouche le long de ma gencive du haut.
        Moi-même j’ai acheté un livre sur les triggers points et les massages.
        Pour ce qui est des meulages, non cela ne m’a pas aidé du tout. J’ai commencé à avoir des douleurs quelques mois après les meulages.
        Est ce que des meulages peuvent aussi fatigués les muscles comme le bruxisme ?
        Merci

  25. Bonsoir,
    Je souffre également de serrement des dents bruxime depuis un accident. Des radios n’ont rien perçu. Maux de tête mal à l’oreille et tout du côté gauche, douleur cervicale.
    Je suis une femme âgée de 44 ans . Ma dentiste m’a fait une gouttière légère mais vu les commentaires je préfaire faire votre méthode.. cela fait une semaine et c’est vrai je me sens mieux. Mais pas encore ça. A qui demander les infiltrations dont vous parlez ? J’habite en haute Savoie.. aidez-moi s’il vous plaît , car je suis rentrée dans une spirale infernale. Connaissez-vous un confrère ici où je puisse le voir, car ni mon médecin et ma dentiste ne comprennent pas . Merci de votre retour
    Cordialement Nathalie

        1. Bonjour Professeur,

          Merci pour votre réponse.

          J’ai appliqué votre méthode depuis novembre 2019. Je vais poursuivre sans relâche mais j’ai besoin d’être aidé.
          J’ai du mal à vivre avec cette douleur dont je vous parlais et j’évite de serrer les dents la journée. La nuit, j’applique votre cérémonial. Je pense que je fais un bruxisme centré parce que mes gouttières ne sont pas abîmées depuis 4 ans
          Je n’ai plus de maux de tête mais la douleur à la mâchoire m’est difficile à supporter et fait qu’il est difficile de relâcher.
          Je souhaiterai être suivi par un dentiste spécialisé même s’il faut me déplacer. Il
          Je suis motivée pour faire les efforts nécessaires mais j’ai besoin de casser ce cercle vicieux de la douleur. J’ai le sentiment que vos injections pourraient m’aider.
          Merci de m’avoir lu

          1. Bonjour Cecilia,
            Supprimer le port des gouttières, sans regret. Pourquoi? :Au bout de 4 ans, le réflexe d’ouverture de la mandibule initié par la gouttière s’est totalement épuisé. Bien pis, vous serrez la nuit maintenant encore plus fort que vous ne faisiez au début du port de la gouttière. Endormez vous avec la simple sensation que vos lèvres sont en léger contact d’une commissure des lèvres à l’autre, accompagnée du souvenir d’une situation TRÈS AGRÉABLE.
            En septembre, je vous dirigerai auprès d’une mes anciens collaborateurs sur Marseille.
            Bien à vous

            1. Merci pour votre réponse professeur.

              Je vais arrêter de porter les gouttières la nuit.
              Parfois, je les utilise aussi la journée pour m’aider à me relaxer musculairement.
              Je vais continuer à suivre vos préconisations à vie.
              Mon médecin me repropose du botox mais cela ne m’a pas aidé car on ne peut pas en injecter dans les ptérygoïdiens.
              En lisant votre site, j’ai compris la dangerosité du botox. Je vous en remercie.

              Le soir, avant de me coucher, je pense systématiquement aux meilleures vacances que j’ai passé. Cela m’apaise ais j’ai vraiment besoin d’aide d’un spécialiste.
              J’ai acheté votre livre qui est très intéressant.

              Je reviendrai vers vous en septembre.

              Bien cordialement

          2. Bonjour Cecilia,
            .Pour l’heure, cessez IMMÉDIATEMENT le port de votre gouttière, jour et NUIT +++ Au bout de 4 ans le réflexe d’ouverture de la mandibule, initié par la pose de la gouttière s’est complètement EPUISÉ., bien pis, la gouttière actuellement vous fait serrer les dents avec plus dé force que vous ne le faisiez avant la pose de votre gouttière.Notez bien que le bruxisme centré = le serrement de dents, n’use EN RIEN la surface de votre gouttière .Vous recevrez l’adresse demandée quand vous m’aurez fait savoir dans ce BLOG, début septembre l’absence d’amélioration. le cas échéant
            Deux moi, sans gouttière : INDISPENSABLE!
            Bien à vous

            1. Bonjour Professeur,

              J’ai continué le cérémonial pendant ses 2 mois (et je le continuerai à vie) et j’ai supprimé les gouttières la nuit. J’ai même inclus du sport pour vider ma tête et évacuer le stress.
              J’ai eu du mieux par moment et ensuite des rechutes avec toujours les mêmes douleurs côté gauche.
              Là je suis en crise, ça me motive pour vous écrire. J’ai besoin d’être accompagnée et soulagée pour avancer et dompter cette ennemi nocturne.

              Si vous êtes enclin à me donner le nom d’un correspondant pour les infiltrations et autres précieux conseils, je vous en serais reconnaissante.

              Je vis en Alsace, il est plus simple de me déplacer sur Paris. Néanmoins si vous estimez que me rendre chez votre confrère de Marseille serait plus utile, je me déplacerais dans mon intérêt et ma volonté d’avancer.

              La vie est stressante, elle est parfois animée de coup dur….le bruxisme doit malheureusement compenser….j’ai appliqué votre cérémonial et je continue mais je me suis rendue compte que mes cauchemars me faisaient serrer les dents de manière centrée. Ce qui me perturbe c’est d’avoir mal que du côté gauche là où l’extraction de la dent de sagesse a été chaotique

              Merci pour votre écoute.

              Signée une bruxeuse centrée qui veut s’en sortir

              1. Bonjour Cécilia,
                Bravo pur votre motivation. Avec la technique Hartmann- Cucchi , qui vous sera appliquée vous avez toutes les chances de guérir. je vous fais parvenir l’adresse du Dr J.O à Marseille.Lisez mon livre paru aux éditions Kawa. Donnez moi de vos nouvelles fin novembre.
                Bien à vous

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer