Print Friendly, PDF & Email

La Technique Hartmann-Cucchi

Infiltrations d'anesthésique dans la fosse infra-temporale ( Relaxing & Moderating Treatment en anglais ( R.M.T.)
La technique Hartmann-Cucchi : infiltration d’anesthésique dans la fosse infra-temporale n’existerait pas si je n’avais, jusqu’en 1988 à la Faculté de Chirurgie dentaire de Marseille, le bonheur d’avoir eu auprès de moi dans ma consultation le docteur Gérard Cucchi. Sans son aide  et son soutien fidèle il m’aurait été impossible de mener à bien ces recherches. Depuis ces années il ne cesse de m’apporter ses compétences et son amitié. Aujourd’hui encore ses magnifiques et efficaces illustrations agrémentent ce site.

Merci Gérard.

ATTENTION : la technique Hartmann-Cucchi décrite dans ce site ne doit en aucun cas être appliquée sans une véritable formation préalable dispensée par un professionnel qualifié. Nous l’exposons ici à des fins scientifiques et de vulgarisation mais non point d’application.

Serrer les dents de façon intense et/ou prolongée est une calamité !

Parmi la population de patients concernés : femmes 90%, hommes 10%

Tous les chirurgiens dentistes, tous les stomatologistes (en voie de disparition car la directive européenne de 1978 a donné aux chirurgiens dentistes les mêmes droits thérapeutiques qu’aux médecins stomatologistes), tous dis-je, emploient la gouttière pour traiter le bruxisme de grincement et de serrement de dents.

Comme chirurgien dentiste libéral j’ai utilisé pour mes patients ce moyen thérapeutique classique. Très souvent spectaculaire au début, je me suis rapidement aperçu, qu’après un temps extrêmement variable, le réflexe d’ouverture de la mandibule (la mâchoire) s’épuisait et ne fonctionnait plus.

Bien pis, le patient le plus souvent serrait sur sa gouttière bien plus fortement qu’ il ne le faisait lors de la première consultation.

Bien entendu, les symptômes initiaux souvent s’aggravaient, d’autres nouveaux parfois survenaient : migraines, cervicalgie, crampes nocturnes dans les mollets et dans un second temps le syndrome de fatigue chronique et troubles intestinaux, voire urinaires.

1979 : le prix national de la recherche française en Odonto-Stomatologie est attribué à Francis Hartmann
Ma thèse expérimentale sur les différents récepteurs du nerf trijumeau, réalisée sous la direction de Noël MEI, responsable du Laboratoire de Neurophysiologie Végétative C.N.R.S. Marseille m’avait permis d’obtenir en 1979 le prix national de la recherche française en Odonto-Stomatologie.

Lorsque le Directeur de l’Assistance Publique de Marseille créa en 1982 à mon intention en tant que professeur une consultation sur la douleur au Centre Dentaire du Pharo (Marseille), je pris conscience qu’il était de mon devoir d’enseignant-chercheur de remplacer la voie classique connue (rarement utilisée), très douloureuse et dangereuse (trans-sigmoïdienne) qui permettait déjà d’atteindre le nerf mandibulaire (le V3). Le but était de décontracturer  le muscle ptérygoïdien latéral.  Une thérapeutique pour pallier l’inefficacité à moyen et à long terme de la gouttière.

J’ai été profondément influencé par les travaux du Dr Janet Travell et son « jump sign =signe du saut» concernant un muscle de la mastication : le muscle ptérygoïdien latéral. Ce muscle palpé, en cas de bruxisme sévère, provoquait systématiquement un sursaut du patient. Travell avait pressenti l’importance de l’intégrité de ce muscle : c’est le premier muscle à souffrir de l’effet délétère du bruxisme centré.

Le Dr Janet Travel fut aussi le seul médecin à avoir su soulager de ses intenses douleurs musculaires le président John F. Kennedy.

Comment ?

Elle utilisait des infiltrations d’anesthésique dans tous les points douloureux des muscles du dos.

J. F. Kennedy - Janet Travell - 1960

Je conçus d’appliquer ces deux techniques : la palpation et l’utilisation d’anesthésique sur le muscle ptérygoïdien latéral aux malades souffrant de douleurs des muscles de la mâchoire au cours d’un D.A.M.

Après une recherche approfondie j’ai conçu une voie d’abord endo–buccale totalement indolore et inoffensive, acceptée sans sourciller par les patients. Inoffensive parce que l’étude anatomique de la région exigeait au préalable une courbure de l’aiguille pour ne pas léser la zone vasculaire et atteindre la fosse infra temporale, plus connue en France sous le terme de fosse pterygo-maxillaire. Laquelle est reconnue comme parfaitement étanche.

les résultats sur les patients traités dépassèrent au bout de 2 , 3, 4 séances mes plus folles espérances : un arrêt complet du serrement s’établissait et en même temps disparition totale, selon le cas, des symptômes précités.

En 1988 en collaboration scientifique avec le Dr SARRAT (+) médecin radiologiste de l’hôpital St Joseph (Marseille),  je réalisais une injection dans la fosse infra-temporale vérifiée au scanner. La pointe de mon aiguille était située dans la fosse infratemporale à 8mm exactement de l’entrée du nerf dans le Foramen Ovale. L’étanchéité de la fosse infra-temporale devait permettre à la solution d’anesthésique de ne pas fuir et de rester active au moins 8 jours. L’anesthésique diminue singulièrement l’activité motrice des muscles qui permettent de serrer les dents, sans pour autant, empêcher la mastication.

La Technique Hartmann-Cucchi

Infiltrations d'anesthésique dans la fosse infra-temporale
Elle consiste en une infiltration bilatérale hebdomadaire
Aiguille courbée précisément pour passer par le trigone rétro-mollaire
Sens impératif de l’injection : de bas en haut, de dedans en dehors en visant la partie inférieure du lobe de l’oreille.
Anesthésique à 3% de mépivacaïne, sans adrénaline
Dans la fosse infra-temporale (ex fosse ptérygo-maxillaire)
Pendant 8 semaines
Est ce à dire que l’utilisation de la gouttière doit être abandonnée ?

Point du tout.

L’expérimentation sur des milliers de cas a démontré que la pose de la gouttière mandibulaire nocturne en résine dure, après la 4ème séance d’infiltration permettait à celle ci de pérenniser son efficacité et faire en sorte que la récidive ne se produisait plus.

Technique Hartmann-Cucchi : thérapeutique inoffensive, opposée à l’usage du BOTOX qui, selon la littérature internationale, produit des effets négatifs IRREVERSIBLES. En particulier des raideurs et des changements structurels dans les muscles de la face ce que nous déconseillons.

Référence bibliographique
…et ouvrez la référence bibliographique pour accéder à l’article original

P.Panel L.Mathevon F.Michel P.Decavel B.Fernandez B.Parratt. Evaluation de la structure musculaire et de la raideur après injection de Botox. Une revue systématique. Annals of Physica and Rehabilitation Medicine Volume 58, Issue 6, December 2015, Pages 343-350

Print Friendly, PDF & Email

P.Panel L.Mathevon F.Michel P.Decavel B.Fernandez B.Parratt. Muscle structure and stiffness assessment after botulinum toxin type A injection. A systematic review Annals of Physica and Rehabilitation Medicine Volume 58, Issue 6, December 2015, Pages 343-350

 

Toxine botulinique = BOTOX

77,998 total views, 130 views today

Toxine botulinique = BOTOX

77,997 total views, 129 views today

202 Comments

  1. Bonjour Professeur,
    J’ai aujourd’hui 59 ans et j’ai eu depuis plusieurs années des troubles que j’avais pu relier au serrement des mâchoires : migraines, acouphènes, douleurs cervicales, craquements au niveau de l’articulation mandibulaire. J’ai réussi, quand j’en ai pris conscience, à maîtriser par la relaxation le bruxisme en journée, mais cela est beaucoup plus difficile la nuit. Je fais régulièrement des cures de magnésium à cause de crampes aux mollets ou paupière qui tremble. Je n’ai pris aucun autre traitement : ni médicament, ni gouttière.
    Il y a deux ans, j’ai pris des cours de chant et j’ai eu, dans l’année qui a suivi, plusieurs laryngites et extinctions de voix avec gêne au fond de la gorge. Le phoniatre a diagnostiqué un forçage vocal sans autre anomalie et m’a prescrit une rééducation orthophonique. Au bout de quelques séances, l’orthophoniste m’a conseillé d’arrêter car elle trouvait cette rééducation contre-productive. Après plusieurs visites chez l’ostéopathe, la gêne s’est déplacée du fond de la gorge vers le haut, au dessus du palais. J’ai alors pensé que ce nouveau problème doit avoir un lien avec le bruxisme. Avez-vous déjà rencontré ce genre de symptômes ?
    Depuis mon enfance, j’ai des problèmes de dents. Une molaire a été arrachée à 8 ans, deux jaquettes ont été posées sur les incisives du haut à 15 ans, puis remplacées vers 35 ans. Les nouvelles jaquettes étaient trop larges et trop longues, le dentiste les a posées en forçant et a limé les dents du bas pour éviter le chevauchement. Le temps que je réagisse et c’était trop tard. J’ai depuis changé plusieurs fois de dentiste, mais le dernier m’a dit, lorsque je consultai pour des douleurs dentaires, « je ne vais pas encore dévitaliser une dent alors que j’en ai dévitalisé une pour rien l’année dernière ». Bien évidemment, j’ai aussi fui ce cabinet. Je n’ai plus aucune confiance mais je dois consulter un dentiste, peut-être un stomato ou un orthodontiste. J’habite à côté de Nîmes, pouvez-vous m’indiquer des praticiens qui sont formés à votre méthode, même si je dois me déplacer ?
    Je vous remercie pour vos vidéos youtube par lesquelles je suis arrivée sur votre site.
    Cordialement.

    Ghislaine

    1. Bonjour Ghislaine,
      Après une lecture attentive de vos doléances, il importe IMPÉRATIVEMENT :
      1°)que vous appliquiez A la LETTRE la technique Hartmann-Bratzlavzki décrite en détail dans ce site
      2°) Que vous me regardiez, encore une fois, dans la Video
      Après une longue période d’utilisation parfaite
      , reprenez contact dans ce blog, fin avril.

  2. Bonjour Professeur,

    Je découvre avec plaisir votre site internet ainsi que vos recherches et je voulais vous remercier de ce partage sur le SADAM et ses douleurs. J’ai commandé votre livre que j’attends avec impatience.

    Je souffre du SADAM depuis maintenant 5 ans. Vertiges, Acouphènes, Céphalés, raideurs au niveau des cervicales, douleurs de dos, mal de gorges, RGO…)
    Après de nombreux mois d’errances médicales, mon généraliste m’a orienté vers un dentiste spécialisé dans les dysfonctionnements de l’ATM il y a 2 ans. Le diagnostique a été posé et j’ai eu une gouttière à porter le jour, puis trois mois après, une gouttière à porter la nuit.

    Plus tard, J’ai été orienté vers un posturologue afin de redresser ma posture, due à une bascule du bassin, semelles que je porte depuis 8 mois maintenant.

    A ce jour, mon dos se porte mieux voir beaucoup mieux. Les vertiges sont beaucoup moindre. Je sais à nouveau tourner la tête de gauche à droite dans raideurs particulière au niveau des épaules. Cependant ma nuque semble toujours raide et les céphalés sont toujours présentes.
    Je me rend bien compte que ma mâchoire se resserre la nuit, et je pense que c’est la dernière clé à mon problème.

    J’ai appris au travers de vos recherches que le muscle ptérygoïdien latéral serait toujours contracté et ce qui expliquerai le fait de continuer à serrer les dents la nuit, même avec ma gouttière.

    Selon vous, un ensemble de séance d’infiltration pourraient elles me soigner/soulager, et si oui, avez vous des praticiens à me recommander dans la région des Haut de France ( Je suis sur St Quentin), au pire, Lille, Amiens, Reims.?

    Merci par avance et merci encore pour votre site.
    Bien Cordialement,
    Sebastien

    1. Bonjour Sébastien,
      Quitter sans regret le port de la gouttière la nuit : Pourquoi? Parce que dans plus de 8O% des cas, la gouttière qui, au départ, déclenche un réflexe d’ouverture de la mandibule voit se réflexe s’amenuiser jusqu’à disparaître; bien pis, cette gouttière entraine le malade à serrer encore plus fort qu’il ne le faisait avant la mise en place de la gouttière, d’où stagnation des amélioration (= votre cas) voire, aggravation souvent des symptômes.C’est pourquoi, en si bonne voie, il importe
      IMPÉRATIVEMENT que vous appliquiez A la LETTRE la technique Hartmann-Bratzlavzki décrite en détail dans ce site. Tous les détails doivent être minutieusement respecté. Il y a la description du site mais surtout la Vidéo mise en ligne le 7 février( Entretien Vidéo) ou oralement je vous fais comprendre comment appliquer à le perfection ma technique / Gommettes PINCEMENT DE LÈVRES++. Honnêtement, je pense , fin mars vous vous serez auto guéri de vos symptômes résiduels. Autre avantage cette technique impose de ne plus porter de gouttière le jour. Attention, je ne conteste nullement l’efficacité de gouttières, mais incontestablement le réflexe d’ouverture de la mandibule n’agit plus principalement la nuit.
      IL convient de parfaire votre traitement ce à quoi je m’emploie dans ma réponse
      Bien à vous.
      PS Ce serait qu’un cas d’échec avéré , que j’envisagerai les infiltrations qui dan un premier temps ne me semble pas indispensables . A Vous lire fin mars.

      1. Bonjour Professeur,

        Merci pour votre réponse.

        Je souhaitait avoir un renseignement complémentaire vis à vis de mon cas et des conseils proposés.

        D’après mon dentiste, mes problèmes d’ATM proviennent de deux facteurs :
        – Un problème de mâchoire inférieur, qui est trop courte ( Classe 2), ce qui signifie que lorsque je serre les dents, mes incisives inférieurs sont complétement recouverte par mes incisives supérieurs. Dents serré, l’espace entre mes incisive inférieur et supérieur étaient de 10mm dans la profondeurs (vers la gorge).
        – Un problème d’occlusion générale, c’est à dire l’engrènement des dents n’étaient pas conforme et j’ai un problème de hauteur entre le coté droit et gauche.

        Aujourd’hui, la gouttière est sensée compenser cela.

        Ma crainte, en retirant la gouttière de nuit, serai d’aggraver à nouveau l’articulation de part la position de ma mandibule qui sera libre de retrouver une mauvaise position, et de recréer de nouvelles tensions musculaires a cause de l’engrènement des dents.

        Qu’en pensez vous ?

        Merci par avance pour votre retour
        Cordialement
        Sebastien

        1. Bonjour Sebastien, « Ma crainte, en retirant la gouttière de nuit, serait d’aggraver à nouveau l’articulation de part la position de ma mandibule… Je me rend bien compte que ma mâchoire se resserre la nuit, et je pense que c’est la dernière clé à mon problème » écrivez vous. C’est vous même qui décrivez à quel point votre gouttière la nuit est devenus TOTALEMENT inefficace. Il faut choisir : Relisez moi avec attention: il importe IMPÉRATIVEMENT que vous appliquiez A la LETTRE la technique Hartmann-Bratzlavzki décrite en détail dans ce site. Ou vous me faites totalement confiance où vous restez dans votre état actuel.
          Bien à vous

  3. Bonjour Pr HARTMANN,

    J’ai 33 ans et je souffre actuellement d’Hyperacousie et Acouphènes invalidants depuis 2 ans et je m’interesse beaucoup à votre technique Hartmann-Cucchi.

    En quelques mots mon histoire:
    -beaucoup d’otites enfant.
    -Depuis 10 ans : soucis ATM, machoire bloquée de temps en temps, douleurs et positions inconfortables de la machoire : séances ostéo et port de gouttière rigide la nuit mais cela ne semblait pas me soulager énormément..
    -Depuis toujours : avion et montagne difficiles niveau pression oreilles : bouchées et douleurs en avion quand j’étais petite.
    -3ème mois de grossesse fin 2016: perte de 4kgs + modification hormonale qui peut visiblement jouer dessus! j’ai senti que mon oreille droite se bouchait tous les matin après la douche (pourtant sans mouiller mon oreille), peut-être juste l’effet de l’humidité ? Et impossible de déboucher de mon oreille avec vasalva. Elle restait bouchée 2h, autophonie et sensation vraiment desagréable. Problème tubaire trompes d’eustache? Mais lequel?
    – quelques saignements de nez à mon reveil le matin autour du 3ème-4ème mois. L’orl a uniquement décelé une rhinite de grossesse mais sans parler de soucis tubaire et aucun test n’a été fait.
    -début du 5ème mois de grossesse : avion plutôt bien passé en débouchant mon nez régulièrement.. puis traumatisme sonore en fevrier 2017 lors d’un séminaire de travail sur 5j extrememenr bruyant : fanfares, assise pres des enceintes lors de repas… j ai commencé à sentir que mes oreilles ne supportaient plus les bruits au fil des jours… et au 5ème jour du seminaire, des acouphenes de type signal tv « chhhhhhh » sont apparus… bilateraux + un bruit de moteur par moment ds la tete et un leger biiiiip dans l oreille droite.
    -depuis ce jour –> hyperacousie/acouphènes invalidants permanents.
    -douleurs au bruits de chocs récidivantes. (La cause est-elle le Claquement trompe d’eustache entrée de l’oreille ou tympan ? Douleurs de coup aux bruits type vaisselle/metal/clic/clac sur certaines fréquences. et douleurs parfois quand je parle à l’oreille droite).
    -tension machoires régulières et la stomatologue m’a identifié un décalage de la machoire. L’ATM ressort à droite quand j’ouvre grand la bouche. Ce serait signe d’un déséquilibre de l’ATM gauche et la droite compenserait…
    Je pense aussu que je sers les dents la nuit.
    -sport : systématiquement 2 oreilles qui se bouchent (la droite plus longtemps), autophonie, impossible de les déboucher par moi-même. Si je m’allonge ça passe mais je dois attendre 1h ou 2 debout pour que la sensation disparaisse.

    J’ai une malocclusion de la machoire côté droit et des petites boules d’os se sont formés sous ma langue sur l’avant de ma machoire inférieure, apparement dû à des tensions/mouvements ATM/langue repetitis, et je n’ai pas l’impression que mes dents soient en contact mais je ressens regulierement de fortes tensions/contractures au niveau de la machoire qui remonte sur le crâne, maux de tête, migraines..

    Afin de guerir de mon hyperacousie, j’ai débuté une thérapie sonore au printemps (travail emotionnel egalement), j’ai recupérer une dynamique auditive et mes seuils d’inconforts sont remontés mais je n’ai pas pas d’amélioration sur les bruits secs plutot aigus, j’ai toujours mal comme des acoups brusques dans les oreilles. Et mes acouphènes sont toujours présents.

    Pour autant, des symptomes residuels persistent notamment des douleurs à l’entrée de l’oreille sur des ‘petits bruits’ et choc type vaisselle/metal/clic/clac du plastique surtout sur l’oreille droite. Je pense aussi avoir un souci de trompes d’eustache résiduel d’après tout ce que je constate. Mes oreilles sont régulièrement bouchées.

    Je n’ai pas l’impression de serrer les dents la journée, je suis de nature angoissée et stressée de façon encore plus accrue depuis mon traumatisme sonore.

    Je devrais recevoir une gouttière souple (dentosophie – Michel Montaud) la semaine prochaine. Celle-ci sera à porter la nuit (inconscient) et 3 fois 15/20min en pleine conscience et au repos.

    D’après votre experience…Pensez-vous que ces douleurs/symptomes auditifs residuels peuvent avoir un lien avec mon trouble ATM? comment expliquer ces douleurs aux petits bruits impulsionnels?
    La trompe d’eustache? Les muscles de l’oreille reliés aux ATM ou aux trompes ?
    Avez-vous déjà constaté une disparition de l’hyperacousie grâce à votre methode? Les injections d’anesthesiques pourraient-elles agir en profondeur sur ces symptomes? Le nerf auditif et la trompe d’eustache sont-ils liés aux mouvements de la machoire?

    J’essaye désepérement de trouver des reponses et des solutions afin de guerir au plus vite de ces pathologies.

    J’ai cru lire dans une de vos reponses que vous recommandiez un confrère sur LYON? Je serai interessée de le contacter pr un echange selon votre avis/reponse sur mon histoire.

    D’avance un immense merci
    Alice

    1. Bonjour Alice, Pensez-vous que ces douleurs et les symptômes auditifs résiduels peuvent avoir un lien avec mon trouble ATM ?dites-vous. Réponse oui.
      Je vous ai lue avec attention.Tout votre pronostic, selon mon expérience, réside selon la tonalité de vos acouphènes. Tantôt , vous écrivez un son:ch ch ch ch ch ch.
      est ce de tonalité grave ? Si oui : pronostic favorable avec la technique Hartmann-Cucchi.
      % de réussite
      – Sons graves : 95-100%
      – Sons aigus : 0-2%
      En résumé, après 8 séances minimum d’infiltrations bilatérale dans la fosse infra-temporale pronostic favorable pour vos différent symptômes, sauf pour les sons aigus. Je suis désolé, mais je ne saurais vous mentir sur ce point.
      Je préviendrai mon correspondant de Lyon qu’il prolonge les infiltrations, sans hésiter et qu’il ne pose la gouttière mandibulaire en résine dure, pas avant la 4ème séance d’infiltrations.
      Toutefois, il convient, avant que je vous adresse à Lyon que vous vous investissiez totalement dans la technique Hartmann-Bratzlavzki, décrite dans ce site et que vous consultiez la Vidéo mise ligne dans ce site le 7 février. Je vous parle.
      Bien à vous. A vous lire dans trois semaines pour que je puisse apprécier l’évolution de votre cas .

  4. Cher professeur,
    Malheureusement mon dentiste a refusé de me prescrire l’IRM. Lorsque j’ai évoqué votre méthode, il s’est montré très sceptique. Il m’a seulement indiqué le nom d’un stomatologue qu’il connaît bien afin que lui puisse juger de l’utilité de cette prescription. Que dois-je faire? Quitte à voir un spécialiste, je préfère voir quelqu’un qui connaît votre méthode et pourra à ce titre me suivre efficacement.
    Sinon je suis toujours votre méthode et les douleurs sont globalement passées de 5 à 4 avec un réveil beaucoup moins douloureux.
    Attendant vos conseils,
    Bien cordialement

  5. Cher collègue,
    Merci de votre réponse rapide. Je dois vous dire que j’applique votre méthode depuis 48 heures à la lettre avec les lèvres pincées quasiment en permanence (c’était le week-end donc pas de cours..) et cela a littéralement changé ma vie déjà. Depuis deux jours plus de douleurs dans les cervicales, les mâchoires et le dos au réveil (la nuit est cependant plus agitée car le contrôle du serrage de dents dans le sommeil n’est pas évident et de plus des angoisses remontent; je pense que le serrage de dent a une fonction au niveau de la gestion du stress). Le matin, je sens mon corps mobile comme si un poids m’avait été enlevé. Je peux bouger le cou, les épaules, sans douleur, contrairement à avant, où me lever était une épreuve (cou hypertendu, trapèzes douloureux, mâchoires tendues, maux de têtes parfois).
    Mon visage est plus reposé, mon entourage l’a déjà remarqué. Je suis moins fatiguée alors que mes nuits semblent plus agitées. Je vous remercie vraiment beaucoup et vais continuer. Cela demande une réelle discipline (ma maison est envahie de gommettes et le serrage des lèvres en permanence nécessite une attention constante) mais quel résultat !!

    J’ai pris RV avec mon dentiste et je vous tiendrai au courant pour l’IRM.
    Pour la diffusion de vos travaux, ce que vous me dîtes ne m’étonne guère car spécialiste justement du genre et du droit médical, je sais que les femmes ne bénéficient pas des mêmes attentions notamment en termes d’études ou d’essais médicamenteux. Il y a un vrai déficit thérapeutique à dénoncer. Je reste à votre disposition pour évoquer ce point ensemble.
    Une question: dois je faire de la kiné maxillo faciale pour l’instant ou j’attends l’IRM?

    Vous remerciant encore,

  6. Monsieur le professeur,
    J’ai laissé un message très bref tout à l’heure et ayant mieux compris votre démarche, je vous explique ma situation.
    J’ai 46 ans, 4 enfants et j’ai un métier assez prenant (professeur d’université). J’ai longtemps mis mes problèmes de cervicales sur le compte du stress et aussi d’un accident de la circulation. En effet j ‘ai subi un coup du lapin il y a 20 ans à cette occasion et les radios montrent qu’au niveau des cervicales, je n’ai pas de courbure de la colonne. On m’a toujours dit que mes problèmes de dos (cervicales, trapèzes, homoplates) étaient liés à cela. Cela fait quinze ans que je fais des séances de kiné pratiquement non stop, avec une fois le cou complètement bloqué (sans pouvoir me lever).
    Par ailleurs j’ai une mâchoire qui m’ a toujours fait souffrir. La mâchoire du dessus est beaucoup plus avancée. Elle claque quand je baille ou ouvre trop grand. Je ne peux pas manger de sandwich par exemple car elle peut se bloquer. je la débloque mais c’est douloureux. Mon dentiste a diagnostiqué il y a trois ans que je serrais les dents et m’a fait porter une gouttière. Au début cela m’a vraiment soulagé, mais depuis quelque temps, le réveil est très difficile. Mal à la mâchoire, et mes douleurs cervicales me réveillent parfois la nuit.
    J’ai aussi des cistites non infectieuses de façon régulière ( une à deux par an).

    Voilà. J’ai lu votre méthode et ayant en principe un gros mental, je compte la suivre à la lettre, mais j’avoue redouter de ne plus mettre ma gouttière et les nuits. Je suis dans la région toulousaine et j’aimerais pouvoir bénéficier de vos contacts. Est il opportun de faire des séances d’osthéopathie spécialisée?

    Vous remerciant pour tout

    Sophie

    1. Bonjour Chère Collègue, En effet, tout remonte à votre coup du lapin. Lors de cet accident, il survient chez la victime un réflexe réactionnel (malheureusement méconnu des médecins) = le bruxisme centré ou serrement de dents, accompagné ou non d’une luxation des disques de vos articulations temporo-mandibulaires (ATM). Il m’ importe, en tant que spécialiste que vous demandiez à votre chirurgien-dentiste la prescription d’une IRM de vos ATM. ( Pour plus d’infos, consultez la rubrique  » Coup du Lapin réalisée dans ce site). Une fois que les conclusions de l’IRM me seront parvenues je serais susceptible de faire le point de votre situation actuelle. Je m’occupe de vous. En retour, je demande au professeur d’université de m’aider, à alerter les journaux féminins et de faire comprendre que les femmes +++ victimes comme vous sont sujettes à tomber dans l’anxiété ou la dépression. Pourquoi les femmes ? La littérature internationale l’explique fort bien : le nerf trijumeau (nerf des dents) sur-stimulé par le bruxisme en présence d’oestrogènes (hormones féminines) déclenche des douleurs à distances somatiques ou végétatives (votre cystite) Une anecdote pour un cas semblable, il est prescrit par les médecins un anxiolytique le tranxène: j’ai du le vérifier sur moi-même, le tranxène fait serrer les dents! No comment. En attendant nous avons réalisé une Vidéo dans ce site intitulée : Technique Hartmann-Bratzlavzki: appliquez la A la LETTRE.
      A vous lire, les conclusions de l’IRM .
      Bien à vous

    2. A l’attention de Sophie : j’avais oublié de vous répondre :
      1°) Quitter sans regret le port de la gouttière la nuit : Pourquoi? Parce que dans plus de 8O% des cas, la gouttière qui, au départ, déclenche un réflexe d’ouverture de la mandibule voit se réflexe s’amenuiser jusqu’à disparaître; bien pis, cette gouttière entraine le (la+++) malade à serrer encore plus fort qu’il (elle) ne le faisait avant la mise en place de la gouttière, d’où aggravation souvent des symptômes.
      2°) Consulter un ostéopathe, je le recommande. Mais TOUJOURS, après avoir enlevé l’obstacle temporo-mandibulaire, jamais avant car soulagement certain mais récidive OBLIGATOIRE et appliquer à la perfection:
      a) les recommandations que je donne dans la Vidéo mise en ligne le 7 février (et la diffuser)
      b) par conséquent appliquer à 100% la technique Hartmann-Bratzlavzki.
      c) la prise de connaissance que j’aurai de votre IRM guidera ma conduite.
      Bien à vous

  7. Bonjour,
    Je viens grâce à votre site de comprendre enfin ce qui m’arrive. Cela fait longtemps que je serre les dents très forts, j’ai même une gouttière; Mais je fais enfin le lien avec mes douleurs cervicales et dorsales très présentes, mes cystites à répétition. je vais de ce pas acheter des gommettes et suivre votre méthode.
    Je me permets de vous demander des contacts sur la région toulousaine afin de pouvoir être suivie et autre question: dois je enlever brutalement la gouttière?
    Merci pour tout et pour cette belle vulgarisation de vos travaux. Etant moi aussi professeur d’université (mais dans une toute autre discipline, le droit), je suis sensible à votre démarche auprès du grand public.
    Bien à vous
    Sophie

  8. Merci pour votre réponse et la vidéo. C’est super !!! Dois je pratiquer à longueur de journée ( continuellement) ou exercices ponctuels. Tout le temps, ce n’est vraiment pas confortable… Pourquoi ne pas plutôt entrouvrir la bouche ( plus de contact non plus)? Ma question est sûrement idiote mais je me permets toutefois car j’ai beau chercher dans le site, je ne vois pas de réponse, et je suis désolée de vous faire perdre du temps si vous aviez déjà expliqué. SURTOUT, Pourriez-vous me faire parvenir une liste de praticiens exerçant dans le nord pas de calais que je puisse vérifier si je m’oriente vers le bon demain s’il vous plaît. J’ai bien compris qu’il fallait d’abord exécuter la méthode HB pendant un mois au préalable. Bien à vous, et mille mercis pour votre immense dévouement pour le bien être de malades en errance médicale.

    1. Bonjour Aurélie,
      Vous jugez ma Video excellente; je vous en remercie. Elle répond à toutes vos questions et élimine , si vous m’ avez bien écouté, certaines de votre part qui ne sont pas fondées . En conséquence, suivez mes conseils A la LETTRE et appliquez les jour et nuit TELLES QUE JE LES AI DÉCRITES avec soin. Rendez vous dans deux mois.: délai indispensable pour que je puisse apprécier votre application STRICTE de mes recommandations.
      Bien à vous

  9. Bonjour Professeur,
    Je souffre de plusieurs maux: fatigue chronique, symptômes de fybromyalgie ( douleurs et contractions trapèzes, scalenes, syndrome du défilé cervico brachial, douleurs dents et mâchoires, tremblements, pressions au front, trouble de l’équilibre). Il y a peu de temps, après insistance auprès de mon dentiste, ce dernier m’a diagnostiqué un bruxisme à l’aide d’un carbone et me dirige vers un stomato. En investiguant, je lis votre site qui me laisse de l’espoir et ai quelques questions :
    Je vis à Dunkerque et J’ai rdv avec un chirurgien dentiste spécialisé dans l’occlusion près de Valenciennes à quarouble je crois et me demande s’il sera mon bon interlocuteur ?( il y a plus de 3 heures de route aller retour, j’aimerais ne pas me tromper si je dois y retourner pour des soins réguliers et onéreux).
    -Avez- vous quelqu’un à me proposer plus près de chez moi? Ce chirurgien est il  » le bon « ?
    -Dois je m’investir dans les deux techniques: cucchi et bratlavzki ? Simultanément ?Pour cette dernière, j’aurais bien aimé une photo du pincement des lèvres et la pression? Je crois avoir compris que le but était que mes dents ne se touchent plus, sans forcément forcer ? Est ce une position à acquérir ?quelle fréquence/ durée idéale en journée et pendant combien de temps ?Je ne ne la trouve pas très naturelle et un peu inconfortable au niveau de certains muscles du cou. Je pensais que tout le monde avait les dents qui reposaient les unes sur les autres ?
    Vous expliquez qu’un ostheo spécialiste de la région crânienne peut être vu plutôt en aval. Pourquoi n’ont ils pas la capacité de « bouger  » la mâchoire en amont pour éviter le serrement ? Qui aller voir et où dans mon cas.
    D avance, merci pour vos réponses.
    Actuellement, on me soigne pour dépression, mais je sais très bien que je ne suis pas dépressive. Juste que cet état ne me donne pas le moral en effet…
    Bien à vous,
    Aurélie

    1. Bonjour Aurélie,
      Vous tombez bien. Nous venons d’installer dans ce site aujourd’hui une Vidéo dans laquelle je réponds avec précision à votre question. Consultez la rubrique Vidéo du site et appliquez avec une rigueur TOTALE, sans rien omettre, la technique Hartmann-Bratzlavzki que je décris en détail . De plus elle est rédigée dans ce site vous pourrez ainsi vérifier tous les détails et ainsi ne rien omettre.Tout doit être effectué à 100%.
      Rappel: Loi de neurophysiologie= les dents ne sont normalement en contact entre elles que lors de la déglutition.Pourquoi n’ont ils pas la capacité de « bouger » la mâchoire en amont pour éviter le serrement écrivez-vous? J’enseigne depuis longtemps au Collège d’Ostéopathie d’ Aix-Marseille et apprends aux étudiants que l’obstacle dentaire doit être enlevé au préalable, sinon amélioration en général, mais récidive habituelle.
      Bien à vous

  10. Bonjour Professeur,

    Merci pour votre rapide réponse.
    Il se trouve que malgré le fait que j’habite à Bruxelles, je ne vais quasiment jamais à Paris… Peut-être auriez-vous des contacts près de Lille aussi ? En revanche, je me rend régulièrement dans la Drôme provençale (d’où je viens). Du coup, si vous aviez des contacts dans le sud-est de la France cela m’arrangerai. Jusqu’à Marseille aucun problème pour me déplacer.
    Merci d’avance pour votre attention. Je ne manquerai pas de vous tenir au courant.

    Très cordialement.

  11. Bonjour Professeur Hartmann,

    Merci beaucoup pour votre réponse et en plus très rapide !
    J’avoue avoir regardé la technique Hartmann-Cucchi et je vais donc m’interesser à cette technique et vous tiens au courant.
    Y-à-il un spécialiste sur ma région le 93 qui pourrait me suivre via votre technique ?
    Merci beaucoup, très sincèrement.
    Bien à vous.
    Nadia

  12. Bonjour professeur Hartmann,
    J’ai 37 ans et je suis une femme avec 2 enfants qui travaille beaucoup
    et qui est sujette à beaucoup de stress au travail.
    J’ai consulté plusieurs médecins généralistes, ORL et dentistes car de
    fortes douleurs à la tête, tempes, gorge, oreilles, douleurs dans la
    poitrine, difficulté à respirer, douleurs dans les dents et odorat
    faible et même sensation de douleurs dans les cordes vocales sans
    parler des douleurs cervicales et du dos mais personne ne comprends.
    Je fini par aller à l’hôpital pitié Salpetriere sur conseil d’une
    orthodontiste qui me diagnostique un bruxisme qui est à mon sens le
    serrage des dents et de la mâchoire et crispation de la mâchoire.
    Mais à part 10 séances de kinésithérapie, rien d’autres proposés sauf
    que cela soulage un peu mais les séances arrêtées, toutes les douleurs
    reviennent et la déprime qui va avec aussi même si je lutte contre
    tout les jours, je ne sais pas où aller pour soulager ces douleurs !!!
    J’habite sur le 93, tout proche de Paris alors pourriez-vous me
    transmettre les coordonnées de docteurs et spécialistes qui applique vos méthodes,
    s’il vous plaît ?
    J’en ai vraiment vraiment besoin.
    Merci beaucoup d’avance et j’espère avoir une réponse rapidement.
    Très cordialement.
    Nadia

    1. Bonjour. Il est impératif que vous accomplissiez avec minutie la technique Hartmann-Bratzlavzki, et tout particulièrement ce que j’appelle le « cérémonial de la prise du sommeil ». Investissement à 1OO% et vous aurez 90% de bons résultats mais si vous vous investissez à 80% = O résultat.
      Reprise de contact dans un mois impératif.
      Bien à vous

  13. Bonjour Professeur,

    Tout d’abord je vous souhaite une très belle année 2019.
    La mienne commence bien car je viens de découvrir votre site !

    En effet, je souffre de divers maux depuis très longtemps (depuis l’adolescence voir l’enfance) et je n’ai réussi jusqu’ici à les soulager que très partiellement et épisodiquement, principalement en étant attentive à mon alimentation, par la pratique du yoga et de techniques de relaxation.
    Pourtant les douleurs réapparaissent de façon assez aléatoire et après plus de dix ans à la recherche d’une solution je suis toujours confrontée aux mêmes problèmes chroniques.

    Voici mes symptômes :
    – fatigue chronique (je me réveille exténuée même après 9h de sommeil !)
    – difficulté à me concentrer
    – sensation, par période, de pression dans la tête
    – maux de têtes par période, fatigue oculaire
    – acouphènes par période
    – problèmes digestifs chroniques (intestins irritables, constipation)
    – douleurs abdominales quotidiennes
    – douleurs quotidiennes aux cervicales (surtout à droite), mâchoires, trapèzes, douleurs névralgiques dans le bras droit qui descendent parfois jusque dans la cheville droite, sciatique
    – engourdissements dans les membres

    J’ai longtemps cru que la source de mes problèmes venait du ventre. Pourtant je n’ai ni intolérance alimentaire, ni dysbiose, ou autre problème vraiment identifiable. Mais je me suis rendue compte que les douleurs cervicales s’intensifiaient en même temps que mes douleurs abdominales, ou inversement. Je me suis donc dit qu’il fallait peut-être prendre le problème par l’autre bout… Et là il m’a semblé qu’il se passait quelque chose.
    Cela a été flagrant après un massage ayurvédique où la praticienne s’est particulièrement attardée sur la région de la tête. J’ai ressenti une détente très profonde et j’avais l’impression que toutes les douleurs étaient parties au passage. Ce qui n’arrivait pas du tout si elle se concentrait plus sur le ventre par exemple. Petit à petit j’ai pris conscience que je serrais les dents la plupart du temps, le jour, mais aussi la nuit.
    D’ailleurs enfant, j’ai grincé des dents pendant de nombreuses années. Apparemment, devenue adulte, je les serrent…

    J’ai donc développé une certaine attention au serrage quand je suis éveillée, et j’arrive assez bien à relâcher la mâchoire quand j’en prends conscience. Par contre la nuit c’est beaucoup plus difficile (quoiqu’il m’arrive parfois de m’en rendre compte dans mon sommeil).
    Il m’arrive aussi parfois de faire une nuit complète sans serrage, et là c’est la révolution ! Je me réveille fraîche et de bonne humeur, sans douleur aucune !

    J’ai donc décidé d’appliquer la technique Hartmann-Bratzlavski pour aller plus en profondeur (car il y a encore du chemin à faire), mais j’aimerai aussi être accompagnée par un spécialiste et envisager la technique Hartmann-Cucchi si besoin.
    Pourriez-vous m’orienter vers un praticien à Bruxelles, s’il vous plaît ?

    Je vous remercie d’avance pour votre attention.
    Bien cordialement,
    Pauline P

    1. BonjourPauline.Que répondre à une patiente qui a posé avec acuité son diagnostic. Malheureusement je n’ai pas de correspondant en Belgique. pour le moment. Je m’occupe de vous transmettre une liste de mes correspondants à PARIS. je vous serais très obligé si vous me teniez au courant de votre cas .
      Il est IMPÉRATIF que la gouttière que le praticien vous proposera ne soit mise en bouche gras qu’après la 4ème séance gras d!infiltration ( Technique Hartmann-Cucchi) Le réflexe neuro physiologique d’inhibition ses muscles élévateurs de la mâchoire s’épuisant inévitablement après un temps.
      Bien à vous

  14. Bonjour Professeur,
    Je reviens vers vous suite à mon rendez-vous avec la dentiste que vous m’avez conseillée à Paris.
    Je voulais simplement vous informer de ma déception ou plutôt de ma désillusion suite à ce rendez-vous médical sur lequel J’ai fondé beaucoup d’espoir.
    En effet , J’ai d’abord été écoutée puis …la dentiste m’a proposé un meulage , une pose de couronne etc …le tout pour la modique somme de 1300 €.
    J’ai expliqué que je venais pour les infiltrations en vu d’être soulagée mais selon la dentiste , ce serait inutile.
    Pour être honnête, J’ai eu l’impression qu’elle ne tenait pas compte de ma souffrance.
    Je ne sais si vous avez eu des retours sur cette dentiste mais le but de mon message aujourd’hui est d’éviter la désillusion pour les personnes souffrantes comme moi.
    En ce qui me concerne, mon état ne s’est pas amélioré et j’envisage la radiotherapie ou le traitement GammaKnife en espérant que cela fonctionnera.
    Je vous remercie pour votre professionnalisme, votre empathie et votre réactivité.
    Bien à vous.

  15. Bonjour professeur je ne crois que vous avez reçu mon message car je n ai pas de réponse, ce bruxism dans la journée et la nuit me donne des douleurs à presque toutes les dents pouvez vous m adresser un confrère sur nice merci cordialement Marie Claire

    1. Bonjour Marie-Claire.
      A vous lire, si réellement vous n’avez comme seul symptôme que les dents douloureuses : la technique Hartmann- Bratzalvzki décrite avec minutie dans ce site vous sera suffisante et vous fera faire des économies substantielles. A une condition : que le pincement continuel des lèvres, la pose des gommettes, le cérémonial de la prise du sommeil, que tout cet ensemble soit exécuté : A la LETTRE.
      RDV sur site début 2O19
      Bien à vous

  16. Bonjour professeur, j’aimerais savoir si ces injections, à l’instar des injections de botox pour le bruxisme, permettaient de réduire le volume des muscles de la machoire qui « déforme » le bas du visage, causé par le travail incessant de ces muscles du au bruxisme ? Merci à vous

    1. Bonjour Sophie,
      La technique Hartmann-Cucchi permet au patient de mâcher mais interdit totalement aux muscles élévateurs de la mâchoire d’effectuer jour et/ou nuit toute forme de bruxisme. Comparez vous à une spécialiste de « body building » qui cesse totalement son entrainement journalier; sa musculature impressionnante va fondre progressivement en un temps plus ou moins long. Une fonte musculaire des muscles bas du visage va s’installer N’oubliez pas que ma technique requiert obligatoirement 8 infiltrations bilatérales, 1 par semaine, pendant 8 semaines.
      Bien à vous

  17. Bonjour Professeur,

    Je viens vous demander de l’aide pour un problème de migraines permanentes qui durent depuis quelques années déjà. Dernièrement je me suis rendu compte que je serrais inconsciemment les dents pendant mon sommeil. Je n’ai par contre pas l’impression de particulièrement les serrer le jour, ou en tout cas beaucoup moins. Je me réveille bien souvent avec une douleur à la mâchoire, et mes migraines sont toujours plus fortes au réveil. Je pense qu’il y a une corrélation évidente entre ces migraines incessantes et ce serrement des dents nocturne.

    J’aimerais savoir si vous pouviez m’indiquer un de vos confrère formé pour ces injections en Rhône-Alpes ?

    Merci d’avance pour réponse.

    1. Bonjour Clément,
      C’est un ancien migraineux qui vous répond. Je vous fais parvenir l’adresse de mes correspondants à Lyon. Toutefois, il convient de me préciser auparavant, dans votre réponse, si votre migraine est simple ou « accompagnée » d’un prodrome = troubles visuels, nausées, vomissements RSVP
      Bien à vous.

      1. Bonjour Professeur,

        Mes migraines sont effectivement simples, pas de nausées ni troubles visuels.
        En attente de vos correspondants à Lyon.

        Cordialement.

  18. Bonjour professeur je souffre de bruxisme intense et je souhaiterai avoir une adresse d un confrère dans les Alpes Maritimes merci d avance

    1. Bonjour Marie Claire. Ce site doit être vivant. J’essaierai bien entendu de vous satisfaire. Il convient néanmoins de faire comprendre les méfaits que votre bruxisme intense provoquent dans un organisme féminin. je suis impatient de vous lire.
      Bien à vous.

  19. Bonjour Vanessa,
    Je vous ferais parvenir l’adresse d’un confrère à Paris. Il importe pour moi que ce site soit vivant. Aussi, vous serais-je très obligé, de préciser en réponse, la localisation exacte de vos douleurs du dos. Habituellement, ces douleurs liées au bruxisme sont toujours localisées au cou et aux membres supérieurs avec engourdissement des doigts (comme des fourmis), accompagnées ou pas, de douleurs basses, lombaires et/ou sacrées. Personnellement, « je n’ai jamais rencontré de douleurs dues au bruxisme comprises entre la 1ère vertèbre dorsale et la 12ème vertèbre dorsale. A préciser SVP, pour permettre aux futurs lecteurs de mieux appréhender leur problème.
    Avant la technique Hartmann-Cucchi, pour qu’elle prenne son plein effet; il convient que vous appliquiez, A la LETTRE la technique Hartmann-Bratzlavzki décrite, en détail dans ce site :
    * Pincement de lèvres
    * Gommettes
    * Cérémonial de la prise du sommeil
    Après 20 jours d’application très consciencieuse, j’aimerais vous relire dans ce site.
    Par ailleurs le bruxisme entraine effectivement des problèmes urinaire, ces derniers ne sont jamais INFECTIEUX .
    Si il y a une infection, voyez votre urologue. Par contre le bruxisme peut être à l’origine de problème urinaire, type cystite interstitielle (dite de cause inconnue) appelée encore « syndrome de la vessie douloureuse ». Problème de l’infection à me préciser dans votre réponse SVP
    – En résumé dans l’immédiat = la localisation très exacte de vos douleurs
    – Dans 3 semaines compte rendu des actes indissociables
    Bien à vous

    1. Merci beaucoup pour votre réponse si rapide professeur.
      Je vais bien sûr pratiquer la méthode Hartmann-Cucchi pendant 20 jours comme demandé.
      Mes douleurs se situent dans la nuque et base du crâne arrière, les trapèzes, les lombaires et parfois j’ai aussi des sciatiques. Ses douleurs sont chroniques et rien ne les soulage.
      J’ai noté aussi l’engourdissement de mes doigts parfois.
      Les infections urinaires sont parfois liées à un germe, mais je ressens aussi très régulièrement comme une gêne dans la vessie sans raison apparente.
      Voilà, j’espere que mes précisions sont assez détaillées.
      Merci pour votre temps et votre bienveillance.
      Bien à vous.

      1. Bonjour Vanessa
        Je suis heureux de voir confirmer les habituelles localisations des douleurs du dos dues au bruxisme. Paradoxalement les douleurs dues au bruxisme épargnent la région dorsale proprement dite. Seules la région cervico-brachiale et les régions lombaires et sacrées sont ciblées par le bruxisme. Ainsi, ne soyez pas étonnée d’avoir un engourdissement dans vos doigts et une douleur sacrée dans la région du nerf sciatique.
        Rendez vous ici dans 3 semaines. Bien à vous

  20. Bonjour professeur,
    Tout d’abord, merci pour votre site extrêmement instructif. C’est la première fois depuis plus de dix ans (date approximative à laquelle on a détecté mon bruxisme) que je trouve des solutions autre que porter une gouttière la nuit. Ce que je fais depuis des années mais cela de résout en aucun cas le fond du problème et les séquelles quotidiennes qui en découlent.
    Pourriez-vous s’il vous plaît me recommander un confrère à Paris qui pourrait pratiquer la méthode Hartmann-Cucchi? Je pense que ma fatigue chronique, mes maux de dos, de tête et de cervicales, aisin que mes infections urinaires à répétition peuvent être étroitement liés à cette pathologie.
    Je vous remercie par avance de votre réponse et du temps que vous accordez à chacun.
    Bien à vous.

  21. Bonjour Professeur,
    Je vous remercie , j’ai bien reçu la liste des praticiens de votre méthode.
    Je vais me diriger vers l’un d’entre eux et continuer mon traitement « pincement de lèvres  » dans sa globalité.
    J’espère avoir un soulagement dans les semaines prochaines.
    Je vous tiendrai bien-sûr informé.
    Merci encore pour votre aide.
    Bien à vous

  22. Bonjour professeur,
    Connaissez vous le centre Neurodent de Montreux ? Ils parlent de vous sur leur site est ce sérieux ? Puis je y aller sans crainte ?
    Merci,
    Cordialement,
    Nicole

  23. Bonjour Cher Professeur,
    Pourriez-vous me diriger vers quelqu’un près des Hauts-de -seine afin d’effectuer les infiltrations ?
    J’ai essayé votre méthode: pincement de lèvres etc…qui n’a rien donnée.
    Mon cas est un désespéré puisque je souffre de douleurs atroces depuis maintenant 15 ans sans la moindre amélioration…
    J’ai essayé tellement de choses , c’est un véritable parcours du combattant, une véritable torture que mon entourage ne comprend pas.
    Aidez-moi svp.
    Je vous remercie infiniment.
    Bien à vous.

    1. Bonjour Aïcha – Certes je vais vous faire parvenir une liste de praticiens susceptibles d’appliquer mon traitement. Néanmoins, il semble que vous n’appliquez pas la technique Hartmann-Bratzlavzki dans sa totalité surtout pour la nuit. Elle est décrite en détail dans ce site; il convient de l’appliquer A LA LETTRE.
      *Gommettes:
      * Pincement de lèvres (que vous faites )
      *Cérémonial de la prise du sommeil ++++
      Le tout est INDISSOCIABLE pour espérer un résultat positif
      J’attends votre réponse dans 15 jours
      Bien à vous

  24. Bonjour. je viens d’acheter et de lire votre livre. quel soulagement de voir, comme je le pressentait, un lien de cause à effet entre mon serrement des dents et ma fatigue et douleurs au dos. Pourriez-vous m’indiquer si vous connaissez des praticiens formés à l’injection d’anesthésiant proche de Bayonne (64). merci beaucoup.

    1. Dans un mois, je serai en mesure de vous fournir l’adresse d’un praticien à Bayonne que je dois former. En attendant appliquez A LA LETTRE l’ensemble de recommandations que vous trouverez concernant la technique Hartmann-Bratzlavzki décrite en détail dans ce site
      Bien à vous

  25. Bonjour Professeur ,
    C’est un réel au secours que je vous envoie , ma vie est un enfer.
    Je me réveille toutes les nuits avec des douleurs insoutenables et la journée la douleur est permanente.
    Névralgiques faciales côté droit dues au serrement de dents depuis 15 ans.
    La vie m’est insupportable, tout me fait mal : manger, dormir, bouger, le bruit…
    J’ai d’abord vécu une errance médicale pendant 7 ans , sans rien trouver.
    Dentistes , ophtalmo , neurologues, kinés n’ ont rien pû faire pour moi.
    Je croyais devenir folle mais j’ai gardé espoir.
    J’ai toujours su que tout cela était dû au serrement de dents INCONTRÔLABLE.
    Après scanner, IRM , angio-scanner, biopsie de l’artère temporaire avec suspicion de la maladie de Hirton , prise pendant des années de traitement type ; tegretol , lyrica,laroxyl,topalgic +tranzene etc….
    J’ai perdu 18 kilos, je n’avais qu’une envie c’est que ma vie s’arrête.
    Mais je ne sais pas pourquoi , je me bats encore…j’y crois encore.
    J’ai également essayé médecine chinoise , ayurvédique,pratique du Gi Gong , aromathérapie, phytothérapie etc…
    J’ai alors testé votre méthode, la journée tant que je suis consciente , je m’y tiens.
    Mais la nuit , c’est comme si c’était un réflexe incontrable que je n’ai pas encore réussi à déprogrammer de mon cerveau.
    Pourriez-vous m’envoyer les coordonnées d’un praticien près de chez moi , j’habite dans les hauts-de-seine.
    Je vous remercie infiniment.
    Bien à vous

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer