Print Friendly, PDF & Email

La Technique Hartmann-Cucchi

Infiltrations d'anesthésique dans la fosse infra-temporale ( Relaxing & Moderating Treatment en anglais ( R.M.T.)
La technique Hartmann-Cucchi : infiltration d’anesthésique dans la fosse infra-temporale n’existerait pas si je n’avais, jusqu’en 1988 à la Faculté de Chirurgie dentaire de Marseille, le bonheur d’avoir eu auprès de moi dans ma consultation le docteur Gérard Cucchi. Sans son aide  et son soutien fidèle il m’aurait été impossible de mener à bien ces recherches. Depuis ces années il ne cesse de m’apporter ses compétences et son amitié. Aujourd’hui encore ses magnifiques et efficaces illustrations agrémentent ce site.

Merci Gérard.

ATTENTION : la technique Hartmann-Cucchi décrite dans ce site ne doit en aucun cas être appliquée sans une véritable formation préalable dispensée par un professionnel qualifié. Nous l’exposons ici à des fins scientifiques et de vulgarisation mais non point d’application.

Serrer les dents de façon intense et/ou prolongée est une calamité !

Parmi la population de patients concernés : femmes 90%, hommes 10%

Tous les chirurgiens dentistes, tous les stomatologistes (en voie de disparition car la directive européenne de 1978 a donné aux chirurgiens dentistes les mêmes droits thérapeutiques qu’aux médecins stomatologistes), tous dis-je, emploient la gouttière pour traiter le bruxisme de grincement et de serrement de dents.

Comme chirurgien dentiste libéral j’ai utilisé pour mes patients ce moyen thérapeutique classique. Très souvent spectaculaire au début, je me suis rapidement aperçu, qu’après un temps extrêmement variable, le réflexe d’ouverture de la mandibule (la mâchoire) s’épuisait et ne fonctionnait plus.

Bien pis, le patient le plus souvent serrait sur sa gouttière bien plus fortement qu’ il ne le faisait lors de la première consultation.

Bien entendu, les symptômes initiaux souvent s’aggravaient, d’autres nouveaux parfois survenaient : migraines, cervicalgie, crampes nocturnes dans les mollets et dans un second temps le syndrome de fatigue chronique et troubles intestinaux, voire urinaires.

1979 : le prix national de la recherche française en Odonto-Stomatologie est attribué à Francis Hartmann
Ma thèse expérimentale sur les différents récepteurs du nerf trijumeau, réalisée sous la direction de Noël MEI, responsable du Laboratoire de Neurophysiologie Végétative C.N.R.S. Marseille m’avait permis d’obtenir en 1979 le prix national de la recherche française en Odonto-Stomatologie.

Lorsque le Directeur de l’Assistance Publique de Marseille créa en 1982 à mon intention en tant que professeur une consultation sur la douleur au Centre Dentaire du Pharo (Marseille), je pris conscience qu’il était de mon devoir d’enseignant-chercheur de remplacer la voie classique connue (rarement utilisée), très douloureuse et dangereuse (trans-sigmoïdienne) qui permettait déjà d’atteindre le nerf mandibulaire (le V3). Le but était de décontracturer  le muscle ptérygoïdien latéral.  Une thérapeutique pour pallier l’inefficacité à moyen et à long terme de la gouttière.

J’ai été profondément influencé par les travaux du Dr Janet Travell et son « jump sign =signe du saut» concernant un muscle de la mastication : le muscle ptérygoïdien latéral. Ce muscle palpé, en cas de bruxisme sévère, provoquait systématiquement un sursaut du patient. Travell avait pressenti l’importance de l’intégrité de ce muscle : c’est le premier muscle à souffrir de l’effet délétère du bruxisme centré.

Le Dr Janet Travel fut aussi le seul médecin à avoir su soulager de ses intenses douleurs musculaires le président John F. Kennedy.

Comment ?

Elle utilisait des infiltrations d’anesthésique dans tous les points douloureux des muscles du dos.

J. F. Kennedy - Janet Travell - 1960

Je conçus d’appliquer ces deux techniques : la palpation et l’utilisation d’anesthésique sur le muscle ptérygoïdien latéral aux malades souffrant de douleurs des muscles de la mâchoire au cours d’un D.A.M.

Après une recherche approfondie j’ai conçu une voie d’abord endo–buccale totalement indolore et inoffensive, acceptée sans sourciller par les patients. Inoffensive parce que l’étude anatomique de la région exigeait au préalable une courbure de l’aiguille pour ne pas léser la zone vasculaire et atteindre la fosse infra temporale, plus connue en France sous le terme de fosse pterygo-maxillaire. Laquelle est reconnue comme parfaitement étanche.

les résultats sur les patients traités dépassèrent au bout de 2 , 3, 4 séances mes plus folles espérances : un arrêt complet du serrement s’établissait et en même temps disparition totale, selon le cas, des symptômes précités.

En 1988 en collaboration scientifique avec le Dr SARRAT (+) médecin radiologiste de l’hôpital St Joseph (Marseille),  je réalisais une injection dans la fosse infra-temporale vérifiée au scanner. La pointe de mon aiguille était située dans la fosse infratemporale à 8mm exactement de l’entrée du nerf dans le Foramen Ovale. L’étanchéité de la fosse infra-temporale devait permettre à la solution d’anesthésique de ne pas fuir et de rester active au moins 8 jours. L’anesthésique diminue singulièrement l’activité motrice des muscles qui permettent de serrer les dents, sans pour autant, empêcher la mastication.

La Technique Hartmann-Cucchi

Infiltrations d'anesthésique dans la fosse infra-temporale
Elle consiste en une infiltration bilatérale hebdomadaire
Aiguille courbée précisément pour passer par le trigone rétro-mollaire
Sens impératif de l’injection : de bas en haut, de dedans en dehors en visant la partie inférieure du lobe de l’oreille.
Anesthésique à 3% de mépivacaïne, sans adrénaline
Dans la fosse infra-temporale (ex fosse ptérygo-maxillaire)
Pendant 8 semaines
Est ce à dire que l’utilisation de la gouttière doit être abandonnée ?

Point du tout.

L’expérimentation sur des milliers de cas a démontré que la pose de la gouttière mandibulaire nocturne en résine dure, après la 4ème séance d’infiltration permettait à celle ci de pérenniser son efficacité et faire en sorte que la récidive ne se produisait plus.

Technique Hartmann-Cucchi : thérapeutique inoffensive, opposée à l’usage du BOTOX qui, selon la littérature internationale, produit des effets négatifs IRREVERSIBLES. En particulier des raideurs et des changements structurels dans les muscles de la face ce que nous déconseillons.

Référence bibliographique
…et ouvrez la référence bibliographique pour accéder à l’article original

P.Panel L.Mathevon F.Michel P.Decavel B.Fernandez B.Parratt. Evaluation de la structure musculaire et de la raideur après injection de Botox. Une revue systématique. Annals of Physica and Rehabilitation Medicine Volume 58, Issue 6, December 2015, Pages 343-350

Print Friendly, PDF & Email

P.Panel L.Mathevon F.Michel P.Decavel B.Fernandez B.Parratt. Muscle structure and stiffness assessment after botulinum toxin type A injection. A systematic review Annals of Physica and Rehabilitation Medicine Volume 58, Issue 6, December 2015, Pages 343-350

 

Toxine botulinique = BOTOX

 123,047 total views,  34 views today

Toxine botulinique = BOTOX

 123,046 total views,  33 views today

375 Comments

  1. Bonjour Professeur,

    Je m’en remets à vous car je suis dans une situation désepérée. je souffre de maux de têtes 24h/24 7j/7 depuis plus de 20 ans. J’ai suivi des thérapie comportementale et cognitive, suis suivie pour dépression liée à ces maux de tête… J’ai 4 méningiomes lié sà la prise d’androcur, mais d’après les neurologues, ils ne seraient pas responsables des maux de tête qui sont sans doute multifactoriels dans mon cas.
    En parallèle je souffre de bruxisme centré, je ne fais pas de mouvements mais serre très fortement; un de mes dentistes m’a dit que je possédais des machoires de « pitbull !!. j’ai une gouttière occlusale mais qui ne m’empêche pas de serrer et je me demande même si je ne serre pas plus fortement. Je les casse régulièrement elle est sur la machoire supérieure, celles de la machoire inférieure mes provoquaient des morsures de la face interne des joues. J’ai eu une IRM des ATM et j’ai les 2 ménisques luxés. La gouttière ne m’apporte donc pas satisfaction, en plus des maux de tête, je souffre raideur de la nuque et des difficultés à la mastications. J’aimerais tenter le botox mais je ne sais pas vers quel praticien me tourner à Lyon. j’en ai fait il y a des années je pense que cela avait amélioré les choses mais je ne souhaite pas retourner vers le praticien que j’avais eu à l’époque et qui a fait un gros raté sur une personne que je connais (bouche de travers pendant des mois). Il m’avais déconseiller une intervention de la mâchoire.
    Qu’en pensez-vous ? Avez-vous une autre idée ?
    Je vous remercie iinfiniment de l’attention que vous porterez à mon message et de la réponse que vous pourrez y apporter.

    1. Bonjour Carole,
      BOTOX : Stop, Stop , Stop danger:+++
      * perte de dents
      * déminéralisation de vos maxillaires
      Arrêt du port de la gouttière qui n’a plus d »effet. Bien au contraire, vous serrez sur votre gouttière plus fort qu’au début. Mise en route de la technique Hartmann-Bratzlavzki décrite, en détail das ce site et ce de manière OBSESSIONNELLE pendant un mois. Ensuite, présentez moi vos améliorations .
      Bien à vous

  2. Bonjour Professeur,
    C’est une bouée de sauvetage que je lance dans un océan de douleurs.
    Mon épouse souffre depuis 6 ans de céphalée quotidienne qui ne trouve pour l’instant aucune origine.
    Nous avons essayé l’ensemble des traitements dont récemment la stimulation magnétique TMS qui ne donne aucun résultat.
    J’ai découvert récemment vos articles qui semblent m’alerter en fonction des symptômes de mon épouse :
    -Bruxisme nocturne,
    – Céphalé quotidienne (sauf le matin),
    – Anxiété,
    – Désordre du sommeil sans médication,
    – soulagement de la douleur lors de la mastication,
    – fibromyalgie..

    Qu’en pensez vous, avez vous un confrère dans notre région en Loire atlantique que vous pourriez nous recommander ?

    Cordialement.

    1. Bonjour Couturier,
      A l’évidence votre épouse présente un dysfonctionnement temporo-mandibulaire dont les symptômes sont créés et entretenus par son bruxisme nocturne. Avant de vous adresser à un confère, il IMPORTE +++ que votre épouse s’investisse de manière OBSESSIONNELLE dans la technique Hartmann-Bratzlavzki
      Toutes les étapes sont d’égale valeur. Pour l’aider, pour briser ce Trouble 0bsessionnel Compulsif(T.O.C.) qu’est le bruxisme nocturne, toute la journée, elle doit avoir l’impression de sentir ses lèvres en contact d’une commissure à l »autre.
      Lors du cérémonial la prise du sommeil; y penser+++, sinon échec assuré!
      Donnez moi de ses nouvelles, fin décembre
      Bien à vous

  3. Bonjour Pr,

    Je place beaucoup d’espoir dans la technique que je viens de découvrir. J’ai un sadam depuis presque 15 ans mais il n’a été découvert et amoindri par une gouttière, à porter la nuit, il y a seulement 8 ans. J’ai 40 ans. Mes dents qui étaient belles et saines sont devenues horriblement usées et douloureuses. J’ai l’impression que je fais du bruxisme également le jour alors que ce n’était que la nuit auparavant.
    Pour moi, l’origine serait l’extraction violente d’une dent de sagesse incluse (ht drte) lors de laquelle le dentiste m’a déplacé la tête sur la 3e cervicale. Vivant à l’époque (en 2003) en Asie, le déplacement n’a pas été décelé avant plusieurs mois, presque un an. Ce fut atrocement douloureux et anxiogène. Je suis devenue accro à l’opium pendant des années à cause de ça. Ma mâchoire craque, il y a comme du sable dans l’articulation et au niveau des cervicales. Les côtés de la mâchoire sont tendus à bloc en permanence. Mon dos est douloureux et la 9e dorsale est bloquée. Mon œil droit est douloureux derrière l’orbite, en permanence, le gauche par intermittence. J’ai des céphalées 3 à 5 fois par semaine et de plus en plus des migraines. Des problèmes urinaires sont apparus récemment et j’ai eu une pyelite du rein droit. Mon genou gauche part tout seul vers l’intérieur et les hallux valgus des deux pieds se sont déchaînés, surtout le gauche.Je dors affreusement mal et me réveille tous les matins exténuée. Je suis survivante d’un cancer péritonéal d’origine ovarienne que j’ai eu il y a 4 ans. Pas encore en rémission mais j’y crois. Ce problème de DAM prend trop/toute la place et je suis devenue très agressive avec la fatigue et la douleur incessantes, et quasi dépressive alors que je devrais être, à l’inverse, joyeuse. Je suis angoissée à la simple pensée d’aller dormir, c’est incroyable les proportions qui se décuplent quand il s’agit des effets délétères du bruxisme. Je suis au bout, je ne peux en supporter plus, je ne vis plus et ne suis plus capable de m’occuper de ma famille pleinement. Je dois trouver une solution. Pouvez vous m’aider s’il vous plaît?

    1. Bonjour Magali,
      Dans un premier temps : garder espoir, vous êtes guérissable SI :
      * Vous lisez attentivement mon site, il est riche et bien illustré. Appliquez la technique H-B que vous trouverez facilement.
      Je ne peux pas faire de publicité mais vous pouvez aussi lire mon derner livre : Mal de dos, fatigue, migraine…….si vous serrez les dents. Ed Kawa. Surtout l’introduction pour vous donner du moral.. Une fois la lecture faite , après avoir bien étudié les schémas, après avoir visualisé les projections incroyables des récepteurs tactiles dentaires dans tout l’organisme, reprenez contact dans ce site, ma réponse vous apaisera.
      Bien à vous

  4. Bonjour docteur,
    Si je peux me permettre je vous raconte mon histoire,
    Il y a 3 ans une amie me fait remarquer que j’ai la mâchoire qui claque quand je mange. Je prends le temps de m’écouter et me rends compte qu’elle claque à chaque grande ouverture ou aliments dures. A l’ouverture elle se decalle légèrement sur la gauche puis claque et se remet droite. Idem à la fermeture.
    Je vais consulté mon médecin traitant qui m’envoie chez un kiné. Je fais 15 séances de rééducation exercice + manipulation intrabuccale des muscles.
    Il m’envoie également chez un chirurgien maxillo-facial qu’il m’examine et me fait passer un panoramique dentaire pour voir l’état des articulations , qui selon eux sont abîmées. Ils pensent au bruxisme.
    Je refais 20 séances de kiné. Légère amélioration de la douleur mais toujours le craquement.
    Je vais chez le dentiste qui me diagnostique un bruxisme nocturne lié au stress.
    Entre temps je fais 2 fois des injections de botox masséters/temporaux a 6 mois d’intervalle.
    Je fais de la kiné de l’épaule gche car douleur et mauvais positionnement.
    On me fait faire une gouttière nocturne que je dois mettre quand je suis stressée.
    On m’envoie chez un orthodontiste qui me dit qu’il me faut un traitement d’Orthodontie sans savoir vraiment si ça va résoudre le problème …

    Aujourd’hui ça fait 1 mois que je suis à saint Martin aux Antilles, absence de stress, je pensais que tout rentrerait dans l’ordre mais je vous écris car tout les matins je me réveille avec la mâchoire côté gche raide, douloureuse, je mets plusieurs minutes de massage pour l’ouvrir avec moins de douleurs, j’ai mal, je ne sais plus quoi faire…
    j’ai l’impression que la gouttière m’accentue et me donne inconsciemment envie de mastiquer le plastique…
    j’ai l’impression de contracture/ crampes dans ma mâchoire a gche.
    Je fais de la kiné des cervicales qui me soulage peu.

    J’appelle à vos connaissances pour m’aider et me guider dans cette errance médicale.
    Savoir la conduite à tenir, que faire …
    je suis dépitée …

    Dans la plus grande attente de votre
    Réponse,
    Cordialement
    Charline

    1. Bonjour Charline;,
      Si la gouttière présente que de aspects négatifs, supprimez la.
      Par ailleurs, le vrai problèmes est de savoir si ces problèmes de mâchoire sont oui ou non ac accompagnés d »autre symptômes tels que ceux qui sont décrits dans le site ou évoqués par les patients qui se confient dans ce BLOG
      RSVP
      Bien à vous

      1. Bonjour
        Merci de votre réponse,
        Je serre des dents, pas de frottements entre elles.
        J’ai des douleurs Épaule/trapèze gche, un peu des douleurs sciatique gche ainsi que le syndrome de l’essuie-glace genou gche dans je fais beaucoup de sport en montagne.
        J’ai aussi une hyper activité des muscles de l’œil gche… c’est l’ophtalmo qui a dit ça ! Il pensait à une myopie mais non. Je n’ai pas d’appareillage.
        Voilà pour les douleurs…

        Quand pensez vous ?
        Que pouvez vous me proposer ?

        Merci beaucoup docteur
        Cordialement
        Charline chaussard

        1. Bonjour Magali,

          Comme le l’écris souvent, il faut garder espoir, vous êtes guérissable.

          Vous avez trouvé mon site. Maintenant il vous appartient de le parcourir en fonction des symptômes que vous allez mettre en évidence chez vous.
          Vous verrez, les cas cliniques cités sont éloquents et la technique Hartmann-Bratslavski le point de départ gratuit et facile pour enfin vous mettre sur le chemin de la guérison.
          Dans tous les cas, les résultats seront à la hauteur de votre motivation. A vous de mettre l’énergie nécessaire pour vous guérir. Je vous l’assure, c’est possible.
          Bien à vous

  5. Merci professeur

    J’ai acheté ce livre et c’est pour cela que je me suis tournée vers vous.

    Merci encore. Je vais contacter ce médecin dès votre envoi et vous informerai des suites

  6. Bonjour Professeur,

    J’ai continué le cérémonial pendant ses 2 mois (et je le continuerai à vie) et j’ai supprimé les gouttières la nuit. J’ai même inclus du sport pour vider ma tête et évacuer le stress.
    J’ai eu du mieux par moment et ensuite des rechutes avec toujours les mêmes douleurs côté gauche.
    Là je suis en crise, ça me motive pour vous écrire. J’ai besoin d’être accompagnée et soulagée pour avancer et dompter cette ennemi nocturne.

    Si vous êtes enclin à me donner le nom d’un correspondant pour les infiltrations et autres précieux conseils, je vous en serais reconnaissante.

    Je vis en Alsace, il est plus simple de me déplacer sur Paris. Néanmoins si vous estimez que me rendre chez votre confrère de Marseille serait plus utile, je me déplacerais dans mon intérêt et ma volonté d’avancer.

    La vie est stressante, elle est parfois animée de coup dur….le bruxisme doit malheureusement compenser….j’ai appliqué votre cérémonial et je continue mais je me suis rendue compte que mes cauchemars me faisaient serrer les dents de manière centrée. Ce qui me perturbe c’est d’avoir mal que du côté gauche là où l’extraction de la dent de sagesse a été chaotique

    Merci pour votre écoute.

    Signée une bruxeuse centrée qui veut s’en sortir

    1. Bonjour Professeur,

      Je me permet de vous laisser un message car depuis 2 ans je souffre énormément au point de perdre mon autonomie à cause des douleurs.
      Je souffre particulière d’un seul côté de la tête du cou et du corps.
      Tout à commencé par des douleurs cervicales puis ça s’est empiré et à force de recherche je pense en effet que cela vient du bruxisme et de la machoire car je me surprend le jour et la nuit à contracter ma machoire et mon visage.
      Par contre cela se traduit d’un seul côté chez moi. Et je ressens des noeuds musculaire au niveau de la machoire à droite. Mon cuir chevelu me fait mal, les muscles de mon cou sont tellement tendu que je penche la tête et par conséquent mes épaules et le reste du corps bascule à droite. J ai la sensation que mon oreille droite est bouchée et je me sens constamment déséquilibrée du coup je ne conduis plus et j ai même du mal à rester debout trop longtemps.

      Je vis l’enfer a 33 ans. J ai commencé à suivre votre technique pour essayer de détendre un peu mais je pense avoir besoin des infiltrations pourriez vous svp me diriger vers un confrère sur Nice ?

      Merci d’avance pour votre aide
      Emmanuelle

      1. Bonjour Emmanuelle,
        Pour être pleinement efficace, il faut appliquer la technique déjà mise en route de manière OBSESSIONNELLE.
        Les 3 étapes sont d »égale importance (gommettes, lèvres, cérémonial) Vivez, dès votre réveil avec la sensation que vos LÈVRES sont continuellement en contact d’une commissure à l’autre encore plus efficace que le pincement). C’est moi qui envisagerai fin septembre la suite des évènements.
        A vous lire à la fin du mois
        Bien à vous

  7. Bonjour monsieur Hartmann,

    Je suis un homme de 21 ans. Je souffre d’un bruxisme nocturne (jamais la journée, seulement quand je dors) quotidien depuis mes 17 ans, date à laquelle j’avais un appareil dentaire pour réaligner mes dents (qui sont aujourd’hui bien alignées) et suite à une opération d’extraction de mes 4 dents de sagesse. J’ai depuis consulté plusieurs dentistes qui m’ont fabriqué plusieurs gouttières (j’en ai cassé 3 en 4 ans). En plus de serrer des dents la nuit, je les claque entre elles de façon répétitive (plusieurs fois par seconde) ce qui produit un bruit qui empêche les compagnes avec qui j’ai pu dormir de dormir (on entend les claquements même dans la pièce d’à côté !). A mes 17 ans je n’avais presque pas de symptômes hormis les marques impressionnantes creusées dans la gouttière. Puis, au fil des mois et des années j’ai commencé à avoir des gènes à l’articulation de la mâchoire puis des douleurs quand je mange. J’arrive à ouvrir la bouche en grand mais ce n’est pas ressentie comme naturel pour moi (je dois me « forcer »). On me dit très souvent que je ne parle pas fort et que je n’articule pas. Moi je ne m’en rends pas compte mais ce doit être parce qu’inconsciemment je dois préférer ne pas vouloir ouvrir grand la bouche. J’entends des bruits de frottement (de « sable ») quand j’ouvre la bouche, et j’ai depuis 4 mois des acouphènes au 2 oreilles, en plus d’une sensation d’oreille gauche bouchée après le sport (je fais de la musculation plusieurs fois par semaine) qui dure pendant 30min à 1h (je la mets en relation avec l’augmentation de la pression sanguine provoquée par le sport). Enfin, je suis constamment fatigué le matin même lorsque je dors 10h. D’ailleurs, plus je dors longtemps plus j’ai les muscles de la mâchoire, des tempes et de l’avant du cou qui sont tendus au réveil. J’ai aussi des céphalées et la mâchoire légèrement penchée (mon menton n’est pas totalement horizontale, le côté gauche de mon menton est plus bas que le droit de quelques millimètres).

    Vous l’aurez compris, je souhaite faire disparaitre tous ces symptômes. Or, les gouttières ne me font rien à part protéger les dents. De plus, je ne pense pas que mes problèmes soient causés par le stress, comme on a pu me le dire, puisque je ne suis pas quelqu’un de très anxieux et que je serre et claque des dents toutes les nuits même lorsque je suis en vacances sans aucun stress. J’ai essayé des exercices de relaxation le soir mais cela n’a absolument rien fait.
    Ainsi je crois que mon bruxisme est un réflexe acquis qui s’enclenche dans une certaine phase de sommeil (j’alterne entre serrage des dents continue et claquements des dents). En effet, lorsque je fais des siestes de 30min je me réveil avec la mâchoire relaxée (donc le bruxisme n’intervient que lors de mon sommeil profond).

    Je veux donc stopper la cause de mes symptômes, à savoir serrer et claquer des dents et non pas seulement mettre des gouttières comme me le proposent tous les médecins que je vais voir.
    Ainsi docteur je voudrais, s’il vous plait, savoir ce que vous pensez de mon cas. Auriez-vous des spécialistes à me conseiller sur Toulouse, où alors le plus proche que vous connaissiez de Toulouse (je suis prêt à faire de la route) ? J’ai vu que des injections de toxine botulique ou les prothèses SCI (Sleep Clenching Inhibitor) stop/réduisent la contraction musculaire. Que pensez-vous de ces méthodes ? Quelle est la différence avec votre méthode Hartmann-Cucchi ? Et laquelle est selon vous préférable dans mon cas ?

    Je vous remercie d’avance pour votre réponse (vous pouvez me répondre par mail).
    Je vous remercie infiniment pour votre engagement médical qui me redonne espoir dans la recherche d’une vraie solution à mes problèmes (je ne peux même pas dormir avec quelqu’un et j’ai déjà plusieurs fois arrêté la musculation à cause de mes symptômes qui parfois me dépriment). Je suis jeune et je souhaite régler ce problème maintenant avant qu’il n’empire davantage.

    1. Bonjour BASTIEN;
      Ik est incontestable que vos souffrances sont dues à un dysfonctionnement temporomandibulaire DTM typique. Les deux « manies  » serrement + tapotement des dents en sont la cause profonde.
      Il convient :
      d’bandonner +++ l’idée d »employer le Botox! Lisez l’article que j’ai publié sur le sujet.
      IL m’appartient et non à vous de décider le traitement. vous devez appliquer la technique Hartmann-Bratzvaslzki de manière OBSESSIONNELLE et à vie. Les 3 étapes sont à respecter avec le même sérieux. Un exemple, le matin dès que vous posez les pieds à terre, vous devez, TOUTE la JOURNÉE sentir un contact de vos lèvres d’une commissure à l’autre.
      Ce n’est pas chose aisée. Le succès ..? tout dépend de votre MOTIVATION. RSVP dans 2 mois.
      Bien à vous

      1. Monsieur Hartmann,

        Je vous remercie beaucoup pour votre réponse.
        Comme je vous l’ai dit, je serre des dents uniquement la nuit et jamais le jour. J’ai déjà essayé la relaxation avant de dormir mais cela n’a aucun effet sur mon bruxisme nocturne.
        Ainsi je ne comprends pas l’aide que pourrait m’apporter la technique Hartmann-Bratzvaslzki puisque dans mon cas le bruxisme s’active vraiment par reflexe lorsque je dors, et quoi que je fasse.
        Il me semble que la technique Hartmann-Cucchi serait la plus appropriée dans mon cas. Pourriez-vous s’il vous plait me communiquer les coordonnées de médecins la pratiquant dans les environs de Toulouse ?
        Je n’arrive pas à trouver votre article sur le botox. Ou puis-je le trouver svp ?

        Je vous remercie encore une fois pour votre réponse et l’aide que vous m’apportez, qui me sont très précieuses.
        Bien à vous

  8. Cher professeur,

    Claire, 24 ans, région Bouches-du-Rhône, bac +5 en droit, 66 kg 1.70m. Je devais être avocate et j’ai dû tout arrêter.
    C’est devenu un handicap dans ma vie : demande MDPH en cours

    Les traitements arrêtés car peur d’une dépendance aux opiacés : TRAMADOL IZAGIE ET LAMALINE

    Traitement actuel : LUMIROLAX COMBINÉ AVEC LODIN 300

    Diagnostic actuel : SADAM depuis 2 ans.

    Compte rendu: bruxisme jour + bruxisme nuit

    compte rendu IRM des ATM : début d’arthrose ATM droit
    Douleurs gauches + droites (je peux vous l’envoyer via mail j’ai le compte rendu complet)

    Suivi actuel : centre antidouleur
    Demande par le médecin en cours : ALD ET MDPH

    A ce jour : hospitalisation de 5 jours dans le service
    Actes réalisés :
    – injection sous cutanée de kétamine (et oui tristement et seulement à 24 ans et gratuite en plus)

    – injection toxine botulique dans masseters mâchoire + cervicales + crâne

    Effet à ce jour : les craquements arrivent à grand pas peu à peu l’effet botox redescend avec des douleurs en fond qui reviennent.

    Refus total d’antidepresseurs ! (Engrenage entraînant dépendance c’est la douleur qui rend déprimé pas l’inverse j’ai encore toute ma tête même si 2 ans de souffrances je lutte encore et reste vigilante en vérifiant dans le VIDAL à chaque proposition de médicaments bonheur)

    Ce Vendredi 14 août à 11H: Injection de cortisone dans l’articulation de la mâchoire des deux côtés par un radiologue.

    Espoir : moins de craquements
    Pendant 2 ans j’ai tout essayé : kiné posturologue 9 dentistes. 6 ostheo, psy, psychiatres, kiné maxillo faciale, hypnose, autohypnose, yoga, chirurgien plasticien ..

    Voici maintenant mon histoire :

    Cher professeur,
    J’ai consulté à ce jour 64 médecins durant les deux années d’errance médicale et de maltraitance médicale face à des egos qui considèrent tout psychosomatiques alors que l’IRM démontre un problème d’ordre mécanique. Ou des dentistes qui pensent qu’il faut mettre un implant à la 47 alors que j’avais les douleurs avant l’extraction.
    Port de goutierre posée par un interne à la Timone : rejet systématique de la goutierre la nuit. Le lendemain je la trouve à côté ou parterre.

    J’ai fais du bruxisme à 18 mois. Ensuite plus jamais.
    Somnanbulisme 2x/ ans à peu près
    Traitement orthodontique plusieurs années la timone pour enfant appareil dentaire.
    Voilà je cherche à traiter la cause et non plus les conséquences. Car systématiquement les douleurs reviennent et sont foudroyantes. Après avoir lu plusieurs thèses sur les DAM le syndrome , après avoir contacté et vu 64 médecins Région PACA, après avoir épuisé ma curiosité intellectuelle sur mon propre syndrome car cela me rassurait je me retrouve moi-même épuisée à 24 ans d’entendre tout et n’importe quoi. Comme le professeur X qui me dit que j’aurai pas du faire d’IRM car c’est anxiogène et que selon lui le SADAM n’existe pas c’est psychologique ca part comme c’est venu. J’ai besoin d’un sachant expérimenté qui m’aiguille vers ceux qui s’intéressent réellement au syndrome de sadam, costen, Dam au final peu importe son nom car son mal est persistant et bien connu de ma mâchoire.

    En attente de votre réponse, bien respectueusement.
    Claire

    (edit de modération : nous avons enlevé les références personnelles sur le message publié dans le blog – merci pour votre compréhension)

    1. Bonjour Claire,
      Pour avoir (modestement) une chance de bien comprendre votre problème, protégée par votre anonymat, merci de me communiquer l’ensemble de vos symptômes depuis la racine de vos cheveux jusqu’à la plante de vos pieds. Sans oublier les éventuels troubles respiratoires, digestifs, cardiovasculaires, etc, etc…
      Bien à vous

      1. Voici mes symptômes au quotidien à géométrie variable selon l’heure, la période et le temps :

        Je force sur mes yeux quand je suis très fatiguée
        J’ai des vertiges (tous les jours souvent le matin)
        Acouphènes en permanence Je n’ai plus jamais entendu normalement sans ces acouphènes depuis le début du syndrome + oreille qui se bouche et se débouche à chaque respiration
        Nez souvent bouché
        Je me mouche pratiquement jamais
        Problème de déglutition
        Je baille que très rarement même quand j’en ai envie
        Sensible aux bruits
        Bourdonnement dans l’oreille
        Toute la zone de l’oreille très sensible
        Déséquilibre quand je me lève trop vite
        Mâchoire qui craque sensation de sable dans l’articulation
        Brûlures dans les joues
        Sorte de sensation de décharge électrique dans les dents
        Gencives qui saignent
        Craquements en permanence à chaque mot que je prononce
        Souvent une Insensibilité des lèvres quand je les mord Même très fort je sens strictement rien
        Joues qui se coincent facilement avec dent qui mort dessus
        Comme une sensation que la mâchoire est mal positionnée lorsque je me réveille souvent lorsque l’épisode du bruxisme a été violent dans la nuit
        Bruxisme jour + nuit
        Mal de dos mal au cou mal aux cervicales
        Au réveil : sensation de ne pas avoir dormi je suis exténuée : je fais des siestes.
        Crampes aux pieds/ bassin qui se bloque / crampes aux cuisses
        Bras droit qui craque en même temps que l’ATM droit craque
        Douleurs musculaires permanentes
        Pendant mes menstruations accentuation terrifiante des craquements de la mâchoire qui raisonnent de manière extrêmement forte dans mes oreilles
        Problème également de glaires qui s’accumulent dans la gorge
        Petit Saignement hebdomadaire des oreilles
        Mains qui se crispent si position trop longue
        Épaules qui se crispent l’une est plus basse que l’autre coté Atm droit
        Perte de cheveux conséquente

        Pendant les grandes crises où la mâchoire fait très mal tout mon système digestif se retrouve bloqué :
        Avec problème de transit et problème de retard également dans mes menstruations qui sont devenues irrégulières il m’est arrivé de ne pas les avoir pendant 1 mois
        Problème de concentration (15 min pas plus par jour)
        Je n’arrive plus à lire des livres le bruit des craquements et des acouphènes m’empêchent de me concentrer sur ce que je lis
        Tout ce qui attrait à l’intellectuel je n’arrive plus à réfléchir impression que tout est bloqué
        Je pense en boucle à la douleur et lorsque j’y pense pas elle est là aussi ce qui m’empêche lorsque je discute avec une personne de me concentrer sur ce qu’elle dit car je dois à la fois écouter chaque craquement de ma mâchoire pendant qu’elle me parle et en même temps faire en sorte que cela ne se voit pas.
        Le soir épuisée / si je laisse trop fermer ma mâchoire possible d’un gros CRAC dans la bouche
        Problème de mastication j’évite la viande et le pain je fatigue au repas quand je mâche trop longtemps envie de m’allonger

        1. Bonjour Claire,
          Beaucoup d’espoir pour sortir de votre enfer. Il convient que votre MOTIVATION soit exceptionnelle et de longue durée. Vous devez appliquer de manière OBESSIONNELLE et sans faille la technique Hartmann-Bratzlavzki décrite, en détail dans ce cite :https://tmd-dentalmedical.org/2018/02/14/la-technique-hartmann-bratzlavski/
          Une fois la lecture faite regardez les différentes Vidéos du site.
          Sachez que les 3 étapes gommettes, lèvres, cérémonial de la prise du sommeil sont d’égales importances.
          Dans 2 mois : RSVP
          Bien à vous

  9. Bonjour Professeur,

    J’espère que vous allez bien. Je vous remercie beaucoup de m’avoir transmis votre liste de praticien pratiquant votre technique. Je suis allé voir votre correspondante de Paris et elle m’a recommandé en plus de votre technique un grand nombre de choses à un prix assez élevé. Je suis jeune diplômé et je n’ai pas entre 2 et 3000e à mettre. Votre correspondant m’a dit d’aller voir une dame pour me faire une thérapie oculo-posturale pour mes yeux, un podologue- posturologue et une autre dame pour effectuer une réeducation linguale ainsi qu’un osteopathe dont elle m’a passé les cartes de visite.

    Elle m’a aussi dit qu’il va falloir faire des meulages occlusaux par coronoplastie dans un 1er temps et après faire en sorte que toutes mes dents se touchent. quand je serre les dents car elle m’a dit que toutes mes dents ne se touchaient pas et cela pouvait occasionner mon bruxisme et elle m’a dit que la technique Hartmann Cucchi ne serait surement pas suffisante pour stopper mon bruxisme/serrement de dents.

    Elle m’a dit que mes dents ne sont pas abimé. Je ne dis pas que cette dame n’est pas compétente, je me pose juste des questions et je veux avoir votre avis Professeur si je dois faire tout cela ou pas car ma situation financière est difficile pour le moment et avoir une ardoise de 4000e alors que je travaille pas ça m’a un peu subjugué.

    Encore une fois je n’ai pas assez de mots pour vous remercier car vous m’avez redonné espoir mon cher Monsieur et si vous me dites que tout ceci est nécessaire je le ferais car j’ai une totale confiance en vous et en votre bienveillance.

    Excellent week-end à vous Professeur.

    Dans l’attente de vous lire.

  10. Bonjour Professeur Hartmann,

    Tout d’abord je voulais vous remercier pour avoir créé ce site et de nous donner la possibilité de pouvoir échanger avec vous.
    Je voulais également remercier les nombreuses personnes qui viennent partager leurs expériences.
    Ce site, ainsi que le livre que vous avez publié aux éditions KAWA m’ont donné espoir de pouvoir guérir un jour du bruxisme et m’ont également permis de m’apercevoir que je ne suis pas touché par les symptômes les plus sévères bien que cela m’handicape fortement.

    Je suis un homme de 38 ans sans problèmes de santé particuliers mais je souffre d’un bruxisme centré la nuit.
    J’ai commencé à serrer des dents la nuit il y a maintenant 5 ans de cela à la suite d’une année où j’ai été soumis à une grande période de stress (préparation à des examens, très peu de sommeil, problèmes familiaux) .Même si je pense qu’il m’arrivait occasionnellement de serrer les dents la nuit bien avant cela mais de manière modérée puisque j’avais souvent mal aux gencives.
    A la suite de cette période, mon bruxisme est devenu progressivement de plus en plus fort la nuit …avec de nombreux symptômes que vous décrivez très justement.
    Pour vous en citer une partie : douleurs dans les mâchoires, cou, toute la partie du dos, serrement de la main droite avec difficulté à l’ouvrir le matin, crampes dans les mollets et j’en passe…
    Mais ce qui me préoccupe le plus ce sont les récents symptômes qui viennent d’apparaître (janvier 2020)…
    En effet, j’ai des épisodes ou il m’arrive d’avoir un sentiment d’oppression dans la poitrine, avec des difficultés respiratoires (souffle court) …comme si je n’arrivais plus à contrôler ma respiration correctement. Le plus souvent à cela des crises de tachycardie viennent s’ajouter. Cela survient aux lendemains de nuits ou je serre tellement fort des dents que cela me réveille plusieurs fois par nuit.

    Et pour finir des problèmes gastriques (RGO + douleurs intestinales) et un retrait flagrant des gencives sur mes dents (avec des douleurs insupportables et la peur de perdre mes dents alors que j’ai une hygiène dentaire irréprochable et que je ne fume pas).
    Je tiens en outre à préciser que j’ai fait tous les examens cardiaques nécessaires et mon cœur va très bien … (écho cardiaque, ECG, Holter rythmique, test d’effort, exploration électro-physiologique).
    Je sais que vous en parlez dans votre livre mais les troubles cardiaques et respiratoires arrivent-ils fréquemment ?
    Pour vous expliquer le chemin thérapeutique que j’ai suivi aux cours de ces dernières années :
    Je suis assez allé voir plusieurs stomatologues qui m’ont conseillé une gouttière que je portais maintenant depuis 4 ans et que je viens d’arrêter depuis 2 mois à la suite de la lecture de vos articles.
    Bien que je me rendais compte que je serais plus fort des dents la nuit, je gardais cette gouttière pour protéger l’émail dentaire et éviter la fracture de dents.
    Depuis un an et demi J’ai également bénéficié d’injections de toxine botulique dont l’effet positif était limité dans le temps (1 mois) avec un énorme effet rebond (serrements encore plus intenses) après trois mois ( je vais également y mettre fin suite à votre lecture).
    Je suis allé voir des kinés spécialisés, ostéo….mais sans succès.

    Depuis maintenant, plus de deux mois je suis la technique Hartmann-Bratzlavzki en respectant chaque étape et de manière obsessionnelle au point qu’il m’arrive de me répéter dans mon sommeil de ne pas serrer les dents. (En cette période c’est d’ailleurs même plus facile de suivre votre technique à la lettre avec le port du masque sans passer pour un « original »  ).
    Après deux mois et demi, j’ai en effet constaté un relâchement, une diminution des douleurs musculaires tant au niveau de la mâchoire que sur le reste de mon corps mais malgré tout je serre encore fortement des dents la nuit.

    Aussi professeur j’espérais que vous puissiez m’adresser à l’un de vos confrères parisien, car je pense que la technique Hartmann-Cucchi pourrait être salvatrice pour moi et m’aider à enfin sortir de cette spirale destructrice.

    En vous remerciant par avance et en vous témoignant mon profond respect pour l’énorme travail que vous effectuez mais également pour redonner espoir aux personnes.

  11. Bonjour Professeur, j’espère que vous allez bien. J’ai témoigné sur votre site en mars concernant mes problèmes et vous m’avez recommandé la technique Hartmann.B que j’ai appliqué, il y a eu une légère amélioration mais malheureusement je vis dans un climat très stressant à la maison avec mes acouphènes. Je vis actuellement un enfer et je suis au bord de la dépression, si je ne suis pas déjà dedans.

    J’ai 26 ans, je pèse 74kg pour 1,82m à la suite d’une succession de chocs psychologiques, j’ai développé une anxiété chronique qui rend ma vie difficilement supportable. Outre ces angoisses, les symptômes physiques sont nombreux : névralgie faciale du nerf trijumeau, douleurs orbitales intenses, douleur au dos constantes, omoplates, trapeze, nuque,cystite, insomnies, acouphènes permanents, vertiges, lumbago, perte de mémoires, troubles intestinaux, peau déshydraté.

    Je suis épuisé dès le réveil et je dois fréquemment m’allonger durant la journée. Je ne peux être posé longtemps devant un écran ou mon ordinateur, juste écrire ce message m’est très pénible.
    Je souhaite bénéficier des injections de votre technique Hartmann Cucchi. Je suis sur Paris et vous êtes absolument mon seul espoir, j’ai acheté votre libre et je suis TOTALEMENT convaincu que la solution se trouve chez vous. Je peux même venir vous voir à Marseille ou n’importe ou. Juste aidez moi à sortir de cet enfer. J’ai 26 ans et je vois ma jeunesse défiler devant mes yeux.

    1. Bonjour Zani;
      je vous fais parvenir l’adresse désirée à Marseille. Si vous obtenez la guérison, je vous serais très obligé de le faire savoir en donnant des nouvelles dans ce site.
      Merci d’avance.
      Bien à vous

  12. Bonjour,
    J’ai toujours souffert de bruxisme mais depuis cette année les douleurs se sont intensifiées et je multiplie les arrêts de travail à cause de migraines très invalidantes. Ma gouttière efficace au début ne l’est plus. Pouvez vous m’indiquer qui aller voir sur Paris ou sur Marseille? Je suis prête à faire les déplacements pour pouvoir bénéficier des infiltrations. J’ai mis en place aussi les gommettes depuis plusieurs mois mais c’est insuffisant car la douleur vient « percuter » une cicatrice dans la tête (opération d’un cavernome cérébelleux). Je Suis perdue et très déprimée. Merci à vous

    1. Bonjour Pou
      Je ferai le nécessaire pour que votre demande soit satisfaite. Toutefois, consultez AVANT et de ma part le praticien qui s’est occupé de votre cavernum cerébelleux ; je tiens à avoir son avis sur votre état actuel.
      Bien à vous

  13. Bonjour Professeur,
    Je reviens vers vous pour faire suite à mes posts précédents (datant du 16 janvier), en effet depuis mes derniers messages, j’ai continué obstinément et rigoureusement à appliquer toutes les étapes de la technique Hartmann-Bratzlavski. Concernant les gommettes j’ai augmenté leur nombre drastiquement et changé leur couleur, après vous avoir fait mon premier retour concernant cette méthode le 27 janvier (étant vendeur magasinier j’en ai même collées partout dans le magasin ainsi que sur les engins de manutention avec lesquels je travaille et il n’y a pas un endroit chez moi ou une gommette n’est pas visible) et je m’obstine toujours à pincer les lèvres à chaque fois que mon regard en croise une. Pareil pour le cérémonial de prise de sommeil, cela va bientôt faire plus de 6 mois que je l’exécute tous les soirs. J’ai mis en place un tableur excel avec l’aide de votre article « Vous qui souffrez, soyez efficaces ! » pour me faire un suivi et voir l’évolution de mes douleurs. C’est suite à ce tableau que je vous avais fait part de certaines améliorations de mon état principalement vis-à-vis de mes douleurs lombaire dans mon dernier message datant du 12 mars (qui depuis, malgré la poursuite de la techniques Hartmann-Bratzlavski, sont revenu épisodiquement mais de façon moins intense qu’avant) et d’un relâchement léger sur les côtés de ma mâchoire. Je dois avouer que même avec une fréquence très élevé de pincement de lèvres, je ne me suis jamais surpris à serrer les dents pendant la journée. C’est principalement la nuit ou je me réveille, et prend conscience que j’ai le coup complètement contracté, la tête inclinée vers l’arrière et la sensation d’avoir une pression qui à été exercé sur l’arrière des dents du haut et l’avant des dents du bas. Le problème qui s’ensuit est qu’encore une fois même en appliquant la technique Hartmann-Bratzlavski, le matin, j’ai toujours de très grosse difficulté à me lever, hormis la fatigue, mon corps reste extrêmement douloureux tout au long de la colonne vertébrale et plus particulièrement au niveau du coup et des trapèzes, et ma mâchoire craque très régulièrement. La douleur est tellement aigue que par moment la seule façon pour moi de la soulager est de faire craquer ma nuque et mon dos, ce qui est, j’en ai bien conscience sans doute mauvais et ne me soulage que brièvement. Cela m’arrive aussi de claquer des dents de temps en temps, de façon similaire à un spasme, mais tellement fort que je vérifie par la suite si je n’ai pas de fissure à la dent (cela reste assez rare et heureusement..). Je suis tenace notamment quand l’objectif est de sortir de ce cercle vicieux qu’est le bruxisme centré, et je dois dire que depuis les six derniers mois que j’applique cette technique, j’ai vu une amélioration que je ne peux pas nier (je n’arrivais pas à me baisser le matin quand je me levais tellement le bas de mon dos me faisait mal, ce qui n’ai presque plus le cas) mais j’ai toujours cette sensation de me lever le matin avec le corps complètement cassé, de sentir cette sensation légèrement s’atténuer après avoir fais du sport (j’en pratique beaucoup depuis 4 ans, après que l’on m’ai dit que mes douleurs venaient d’un manque de muscles dans le bas de mon dos) ou en fin de journée quand les muscles sont chauds, et finalement, le lendemain, ça recommence.
    Voilà j’avoue être à bout et me dire que parfois, je vais devoir vivre avec ce problème au quotidien.

  14. Bonjour Dr Hartmann,

    La lecture de votre site découvert il y a quelques jours après des recherches sur le bruxisme m’ouvre les yeux et me rend pleine d’espoir en apprenant qu’il existe méthode douce possible pour « réhabiliter » ma mâchoire (votre technique en 3 étapes gommettes, lèvres, rituel coucher)

    Je suis une femme dei 49 ans. Depuis quelques années, divers symptômes (ceux qui sont décrits sur votre site) et la consultation récente d’un dentiste spécialisé en bruxisme me font conclure sans aucun doute possible que je souffre de bruxisme (forme « clenching ») aigu, avec des symptômes qui évoluent et sont de plus nombreux au fil du temps :
    – 2 dents cassées il y a 13 et 2 ans alors qu’elles étaient saines,
    – céphalées,
    – douleur dans le haut du dos et cou,
    et depuis le confinement (stress ? ) :
    – douleurs dentaires très aigües sans aucune autre raison (je consulte le dentiste régulièrement),
    – douleurs articulaires,
    et très mauvais sommeil (alors que je m’endors bien) avec une impression d’être extrêmement fatiguée et d’avoir lutté toute la nuit.
    L’utilisation d’une gouttière proposée « dure » par mon dentiste il y a 2 ans, n’a fait qu’aggraver à mon sens la situation car ma mâchoire s’en est trouvée renforcée. Je ne la porte plus.

    Je cherche à y remédier et vais à partir d’aujourd’hui appliquer votre technique en 3 étapes à la lettre, méthode que je comprends comme une sorte de « re-programmation ».
    Je me pose les questions suivantes :
    – en combien de temps d’application de votre technique en 3 étapes peut on espérer les premières améliorations (6 mois ? 1 an ? plus ?)
    – le dentiste que j’ai consulté il y a une semaine me propose un « traitement de réhabilitation neuro-occlusal » alliant port de gouttières souples en journée et nuit, exercices, et respiration, puis rajout d’amalgame sur les incisives … pendant un an, à un prix que je suis prête à mettre si j’étais persuadée de l’efficacité (je ne connais personne qui ait fait cela) …
    qu’en est il de l’utilité du port de gouttières souples ?
    – quel spécialiste recommanderiez vous sur Lyon ?

    Je vous remercie par avance de votre retour.

    Bien à vous

    Gé.

    1. Bonjour Ge,
      – Gouttière souple, amalgame sur les incisives : interdiction ABSOLUE.
      Vous écrivez: « je ne connais personne qui ait fait cela »; Moi non plus.
      Vous écrivez: « en combien de temps d’application de votre technique en 3 étapes peut on espérer les premières améliorations ? » Réponse : tout dépend de la manière avec laquelle vous allez appliquer la technique
      * Gommettes : les coller en PENSANT systématiquement : c’est pour me rappeler que JE SUIS LA RESPONSABLE de mes maux en serrant les dents tout le temps.
      * Lèvres: je dois vivre SANS CESSE en ayant l’impression que mes lèvres sont toujours en contact d’une commissure à l’autre.
      -Cérémonial de la prise du sommeil: Avant d’éteindre la lumière, fixer les gommettes en face de votre lit, les lèvres en contact en pensant OBLIGATOIREMENT à une situation AGRÉABLE
      *Agréable: les mâchoires s’entrouvrent
      *Un souci ruminé: les dents se mettent en contact serré.
      Non négociable
      Bien à vous

      1. Merci beaucoup Dr Hartmann pour votre réponse. Cela m’éclaire.
        Je m’attelle aux exercices avec application depuis 9 jours et … je n’ai pas eu de névralgie dentaire depuis, c’est un bonheur ! je n’avais jamais remarqué que lorsqu’on pense à serrer les lèvres, on a conscience que la mâchoire s’entrouvre …. Je poursuis …
        Bonne journée.

      2. Merci beaucoup Dr Hartmann pour votre réponse.
        Je vous tiens au courant après quelques semaines d’application de la méthode.
        Bien à vous

  15. Bonjour Professeur Hartmann,
    J’ai des soucis de douleur au niveau des ATM, après avoir éliminé les douleurs dentaires, il s’avère que c’est bien des problèmes ATM, J’ai 37 ans, mes problèmes ont commencés quand j’avais 25 ans, depuis plus de trois mois,je porte une gouttière anti occlusion la nuit, j’ai l’impression que cela a bien diminué mes problèmes, enfin de journée je ressens une douleur au niveau des ATM car, la force de voir parler et manger, cela me crée des douleurs, toujours du même côté gauche, effectivement ma mâchoire est mal équilibré, j’ai un côté qui est plus ouvert que l’autre, j’ai vu des dentistes pour me faire un traitement pour équilibrer cela, pensez-vous qu’il serait peut-être nécessaire de faire un traitement comme vous le suggérez «  anesthésie des nerfs », enfin peut-être de pouvoir relaxer ceci qui me permettrait de retrouver un équilibre normal de la mâchoire, ainsi je ressens mon épaule et mon bras gauche déséquilibré par rapport au côté droit. Merci de pouvoir m’aider…Bien à vous

    1. Bonjour Stéphane,
      Il est indispensabile que vous vous investissiez dans la technique Hartmann-Bratzlavzki (décrite dans ce site). Les 3 étapes doivent être respectées de manière OBSESSIONNELLE et à vie de façon à pouvoir espérer un résultat.
      Bien à vous

  16. Bonjour Professeur Hartmann,
    Je suis une femme de 40 ans.
    J’ai lu votre livre avec beaucoup d’attention et votre site me donne une lueur d’espoir…
    Voilà 2 ans que ma vie a basculée dans la souffrance à cause de ces douleurs provoquées par un serrement de dents me dit-on (probablement pas nouveau). Je vous explique mon parcours du combattant depuis pour que vous compreniez la situation.
    Au départ, les douleurs étant assez diffuses, je suis allée consulter un ORL car je sentais que quelque chose avait changé au niveau de ma mâchoire, je ressentais des raideurs, j’avais des maux de tête au niveau des tempes, je sentais des douleurs au niveaux des maxillaires. Je suis allée consulter différents spécialistes (ORL, dentistes, stomatologues, neurologue, occlusioniste, ostéopathe, kinésithérapeute, généraliste).
    Tous semblent bien d’accord : il y a un serrement de dents (bruxisme nocturne) qui pourrait être à l’origine de mes douleurs cranio-faciales.
    Les douleurs sont généralement situées d’un côté du visage, rarement des 2 cotés.
    Lorsque j’ai une crise, celle-ci s’accompagne de douleurs au niveaux des dents supérieures (maxillaires) et remontent au niveau des tempes avec douleurs allant jusque dans la nuque.
    J’ai réalisé panoramique dentaire, dental scan et rien à signaler de ce côté là.
    La crise peut durer jusqu’à plus de 48h sans rien pour me soulager et ce toutes les semaines.
    J’ai porté une gouttière de jour et de nuit pendant 9 mois confectionnée par un occlusioniste. Sur conseil de l’occlusioniste, je suis allée faire un test pour une exploration neurophysiologique qui a confirmé que je souffrais d’un trouble de l’ATM. Le neurologue m’a donc prescrit du rivotril pour atténuer mes douleurs (migraines) : je suis maintenant à 3 fois 5 gouttes par jour.
    Au début, j’ai eu l’impression que cela allait mieux avec la plaque + prise du rivotril mais cela a été de très courte durée. Aujourd’hui, 2 ans plus tard, j’en suis toujours au même stade au niveau des douleurs. J’ai été voir d’autres spécialistes qui m’ont dit que la gouttière confectionnée par cet occlusioniste datait du 20eme siècle et surtout que le rivotril ne servait à rien pour traiter des crises d’atm.
    Je suis maintenant dépendante physiquement et psychologiquement de ce médicament qui ne présente plus que des effets secondaires…
    Je suis donc perdue sans savoir vers qui me tourner ? Je vie avec cette douleur insupportable depuis 2 ans avec 2 enfants en bas âge, inutile de vous dire que je me sens incapable de m’occuper d’eux lorsque je suis en crise, travailler au bureau, n’en parlons pas, la vie sociale devient de plus en plus difficile à cause des douleurs (j’ai des difficultés à parler longtemps, donc une longue soirée de discussion au restaurant ou entre amis peut provoquer une crise le lendemain).
    Comment continuer à vivre dans ces conditions à mon âge, ce n’est juste pas une vie…. jusqu’à présent, personne n’a été en mesure de m’aider.
    J’ai essayé différentes choses : technique de relaxation, méditation, exercices (marche, sport), gouttière mais toujours pas de solution.
    Je vous serai vraiment reconnaissante de me donner des coordonnées de confrères en Belgique qui sont formés et qui pratiquent votre technique Hartmann-Cucchi.
    Je ne sais pas si celle-ci pourrait m’aider mais en tout cas, je suis prête à essayer même si je dois me déplacer en France.
    Merci infiniment pour votre aide…
    Bien à vous

    1. Bonjour Véro,
      Devant la lourdeur et la complexité de ce cas, Je vous dirige sur Marseille Où un de mes anciens assistants s’occupera spécialement de vous . Une fois par semaine pendant 8 semaines.
      Bien à vous

      1. Bonjour Professeur Hartmann,
        Avant tout, je vous suis très reconnaissante d’avoir pris la peine de me lire et de répondre à mon message.
        J’ai bien noté que vous aviez quelqu’un à me recommander sur Marseille.
        Habitant en Belgique, Je suis prête à me déplacer en France, par contre, si vous aviez une adresse sur Paris, cela serait plus facile de m’organiser pour m’y rendre à moins que vous ayez des confrères en Belgique, cela serait encore mieux (j’en demande peut être trop:)).
        Merci encore pour ce blog et tout ce que vous faites pour venir en aide aux personnes souffrantes….
        Bien à vous
        Véronique

  17. Bonjour Professeur,

    Déjà je vous remercie pour ce site et votre implication pour les gens qui souffrant de SADAM.

    Je suis une femme de 36 ans et je serre des dents depuis plus de 16 ans ou plus. J’ai eu des gouttières fait de la kine avec des hauts et des bas. Aujourd’hui je resserre à nouveau énormément je sents les douleurs aux tempes. Mais ça ne s’arrête malheureusement pas la. Vertige sensation d’ébriété oreille bouchée je fais actuellement de la kine vestibulaire. Et j’ose en parler aujourd’hui car je l’ai vu sur le site et je ne m’y attendais pas du tout j’ai aussi une vulvodynie depuis plus de 12 ans. Des douleurs dans les mollets. Une pesanteur dans la vessie dont trois années très compliquées mais du mieux aujourd’hui. Et voute plantaire douloureuse kine et du mieux également. Si tout cela est dû aux ATm c’est avec plaisir que j’aimerais avoir des pistes ou confrères j’habite pas loin de Marseille. Et j’ai envie de guérir de tous ces soucis… Je vous remercie beaucoup de votre attention. Et vous souhaite à vous et à tous du courage pendant ces temps compliqués.

    Cordialement

    AMÉLINE

    1. Bonjour Ameline,
      Commencez avec rigueur la technique Hartmann-Bratzlavzki, et les 3 étapes INDISSOCIABLES:
      gommettes, contact continuel des lèvres, d’une commissure à l’autre, cérémonial de la prise du sommeil. Regardez APRÈS, mais jamais avant la vidéo concernant cette technique.
      Donnez moi de vos nouvelles fin juin.
      Bien à vous.

  18. Bonjour Alex,
    Dans ce cas précis, j’accepte de vous diriger vers une de mes correspondantes. Avec les huit infiltrations bilatérales d’anesthésique à 3%, sans adrénaline, dans la fosse infra temporale elle procédera à la pose d’une gouttière mandibulaire en résine dure AVANT d’exécuter la 4 ème infiltration: ceci pour permettre à l’efficacité de la gouttière de perdurer dans le temps
    Bien à vous

    1. Bonjour professeur,

      Voilà maintenant 2 ans et demi que je souffre de bruxisme ou du moins que les symptômes sont un vrai handicap au quotidien, mal aux ATM, dans les joues, maux de têtes, troubles de la vision Avec léger voile, les yeux constamment fatigués ( très déconcertant pour moi étant donné que je passe l’essentiel de mon temps sur la route avec mon métier) sensation de malaises, d’ébriété, fatigue, maux de dos , cervicales, sensation de vertiges et j’en passe..Quand tous ces symptômes me sont apparus j’ai instantanément cru au pire.. après plusieurs examens ( irm cérébrale, scanner des sinus, prises de sang, vu des dizaines de spécialistes osthéo, généraliste, dentiste avec gouttières, ophtalmologue, kiné.. tous n’avait qu’une seule chose à la bouche: « il faut vous détendre » ce n’est clairement pas la réponse que j’attendais mais j’ai fait ce qu’il fallait afin de me relaxer un maximum.. rien y fait. J’ai 25 ans et je veux reprendre une vie normale, je n’en peu plus d’être dans cet état et surtout je ne sais plus vers qui me diriger, Je veux que mon état s’améliore mais je ne trouve aucun spécialiste dans ce domaine, j’ai l’impression que c’est un sujet qui est bien trop souvent pris à la légère, je fais appel à votre expérience car c’est un infernal cercle vicieux :(, je suis de Nîmes et je suis bien sûr prête à me déplacer afin de rencontrer un professionnel dans ce domaine. Je suis en train de perdre goût à la vie et pourtant ça ne me ressemble pas , j’ai peur que ma carrière soit mise à mal, j’ai besoin de votre aide. Vous en remerciant, bien a vous.

      Jennifer

      1. Bonjour Jennifer,
        Le nerf trijumeau ( V) est composé de 3 nerfs V1 V2 V3
        Je vous dirige sur Marseille, les problèmes oculaires sont très importants . Ils dépendent d’un mauvais fonctionnement du nerf ophtalmique (V1). Le nerf maxillaire ( V2) = dents supérieures et le nerf mandibulaire (V3)= dents inférieures participent au mauvais fonctionnement du nerf ophtalmique (V1)par le biais du bruxisme. Votre problème est de cause dentaire +++
        Les autres symptômes sont également de cause dentaire.
        Donnez moi de vos nouvelles à la fin du traitement.
        Bien à vous

  19. Bonjour professeur,

    Je souffre de bruxisme nocturne et de la multitude de symptômes handicapants que cela engendre depuis plusieurs années (j’ai 28 ans).
    Je suis tombé sur votre site il y a deux mois de cela et j’ai alors décidé d’essayer la méthode Hartmann- Bratzlavzki, malheureusement sans grand succès jusque là malgré mon application certaine.

    Désespéré de trouver une solution je souhaiterais me renseigner sur la technique Hartmann-Cucchi.
    Serait-il possible d’obtenir des adresses de vos confrères en région parisienne capables de la dispenser ?

    Merci par avance pour votre retour et bon courage en cette période difficile.

    Cordialement.

    1. Bonjour Alex,
      Mille excuses pour mon absence de réponse . Votre demande est tombée à un moment où j’étais moi même malade .Je vous dirige sur Paris .Ma correspondante doit vous faire huit infiltrations bilatérales d’anesthésique à 3%sans adrénaline dans la fosse infra temporale, (une par semaine) accompagnées de la pose d(une gouttière mandibulaire, avant la 4ème infiltration, suivie d’une équilibration de la gouttière en bouche; N’acceptez aucun autre traitement pour le moment, sauf un léger meulage d’équilibration de vos dents si cela est nécéssaire.
      A la mi-décembre donnez moi de vos nouvelles.

Répondre à Steve (Cancel reply)

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer