Print Friendly, PDF & Email

La Technique Hartmann-Bratzlavski :

  • Serrement des lèvres
  • Gommettes colorées
  • Cérémonial de la prise de sommeil
Lexique
dyskinésie : du grec, « Dus » : mauvais, « Kinesis » : mouvement
Le serrement des lèvres.

Dans les années 70, un neurophysiologiste belge, M. BRATZLAVSKI est venu donner une conférence et présenter des travaux très originaux à l’Institut de Neuro-Physiologie INP1 du C.N.R.S. (Marseille) où je préparais ma thèse expérimentale de 3ème cycle en Sciences Odontologiques.

Devant une assemblée de neuro-physiologistes attentifs et admiratifs, ce chercheur nous fit la demonstration suivante : un nerf crânien stimulé naturellement, sans aucun médicament, provoque systématiquement chez les mammifères la paralysie motrice d’un autre nerf crânien. Pourquoi cette conférence a-t-elle été à l’origine de la méthode « Hartmann-Bratzlavski » ?

N’oublions pas que quelques années auparavant, j’avais été hospitalisé en urgence à l’Hôpital Ste-Marguerite à Marseille dans le service de Neurologie du Pr Mouren pour des céphalées intenses accompagnées de nausées et de vomissements. À l’époque, pas de scanner ni d’IRM, je subis une électro-encéphalographie, une gamma/encéphalographie réalisée par le docteur Micheline Vigouroux et une artériographie. Examens qui ont mis en évidence un cancer du cerveau, pour lequel les examens cliniques laissaient toutefois un doute profond. Un chef clinique avait proposé au Pr Mouren une électro-encéphalie gazeuse. Connaissant les effets douloureux susceptibles d’être provoqués par ce type d’examen, je le refusais.

« Eh bien » dit le Pr Mouren, « laissons le tranquille puisqu’il le refuse »…

Avant mon départ de l’hôpital, le Pr Mouren réunit son staff  et me présenta ainsi : « Voici le cas d’ une migraine accompagnée avec nausées et vomissements et examens para-cliniques alarmants contradictoires (…) je prescrirai simplement de l’optalidon ». (Sous entendu, « il est perdu, la zone n’est pas opérable, laissons à ce malade le choix de mourir chez lui »).

De retour chez moi, mes migraines intenses étaient toujours présentes.

Ma belle soeur me rapporta par la suite que le docteur Micheline Vigouroux, son amie, lui avait confié « ton beau-frère est perdu ».

« Un jour, la douleur aux tempes étant d’une telle intensité, Christian, cherchant à éviter le serrement des dents, réagit instinctivement en pressant ses lèvres l’une contre l’autre et les garda ainsi durant un très long moment. Ô miracle: une atténuation significative des douleurs temporales ! Christian s’appliqua à répéter dans les jours suivants cet exercice. A chaque fois il pouvait noter une diminution de ses maux de tête. Déconcerté mais heureux, il prit l’habitude de pincer ses lèvres de plus en plus souvent. Les maux des tempes (la « migraine atypique » comme disaient les médecins) s’atténuaient voire disparaissaient. Christian s’exerça à pincer ses lèvres avant de s’endormir. »

Extrait de l'ouvrage "Mal de dos, Fatigue, Migraine ...si vous serrez les dents !"

Editions KAWA - https://www.editions-kawa.com/18__francis-hartmann

C’était  moi, en 1966 – Francis Christian José Hartmann

Pourquoi la conférence de Bratzlavski a-t-elle été la confirmation expérimentale de ma simple intuition ?

Essayons de supprimer au maximum le jargon scientifique.

C’est l’exploitation d’ un phénomène  physiologique, donc naturel, de l’influence d’un nerf le nerf facial (VII=7ème nerf du crâne) sur le nerf trijumeau (V=5ème nerf du crâne) . Exploitation très efficace à but thérapeutique : nous proposons aux personnes présentant une manie, un tic, un T.O.C irrepressible de s’en débarrasser impérativement

L’auto-stimulation mécanique des lèvres, par pincement volontaire de celles-ci, détermine obligatoirement un blocage total des muscles de fermeture de la mâchoire.

Les lèvres sont innervées par le nerf facial (VII) et les muscles de la mâchoire par le (V). Autrement dit, pincer les lèvres stimulent le VII et  ce denier interdit alors au V moteur son activité normale c’est à dire de permettre aux muscles de la mâchoire de fermer celle ci et par conséquent de serrer les dents.

les nerfs crâniens

Innervation crânienne : le V 1, V 2, V 3

les nerfs crâniens

Innervation crânienne : le VII (7) - Patrick J. Lynch, medical illustrator

fréquence du serrement des lèvres : le plus souvent possible et noter s’il libère les dents serrées ou pas. Si à chaque fois que vous pensez à serrer les lèvres, vous vous apercevez que vous n’aviez pas les dents en contact, c’est que vous êtes sur le bonne voie ! Par contre, si le serrement des lèvres « libère » vos dents de leur serrement, continuez le plus souvent possible !
La pression à exercer lors du pincement des lèvres est celle qui sera suffisante pour inhiber le serrement des dents, il n’y a pas de règle précise, cela varie selon l’individu. Vous pouvez tester « à vide » pour vous calibrer efficacement.
Les gommettes ou comment un signal sub-liminal agit effectivement comme un pense-bête.

Pour rappeler au patient qu’il est impératif pour sa santé de cesser de serrer les dents (bruxisme centré des professionnels), l’usage des gommettes ou des post-it s’avère très efficace. Nous préférons, quant à nous, l’usage des gommettes, celles-ci sont beaucoup plus discrètes et aussi efficaces.

Le/La patient(e) (car souvenez-vous, les femmes sont à 80% plus concernées que les hommes) choisira sa couleur préférée. Pas de contrariété à ce niveau.

Les gommettes auront pour mission:

– d’envahir l’environnement du patient. A cet effet, elles seront collées sur la glace de la salle de bains, le  réfrigérateur, le machine à laver le linge, la vaisselle, le sac à main, le tableau de bord de la voiture, le bureau de travail etc..

Leur rôle est de sans cesse vous rappeler que votre santé est corrélée à l’arrêt définitif du serrement de dents.

Si on colle les gommettes  en pensant, en même temps : je dois acheter 2 kilos de poireaux, par exemple, l’effet sera totalement nul.

Par contre, penser au symptôme le plus intense et à sa future disparition due à l’arrêt du serrement de dents.

Par votre vision périphérique votre cerveau captera le message de la gommette et vous aidera supprimer ce T.O.C.

Reste le problème de la nuit...
Période durant laquelle le serrement est généralement le plus fort et que nous ne pouvons plus obtenir d’effet subliminal constant.
Cérémonial de la prise du sommeil

– Vous aurez au préalable collé 20 à 30 gommettes de votre couleur préférée sur une feuille de  papier de taille moyenne (cette feuille est affichée à vie ! L’emporter avec vous, si vous partez en voyage)

Où l’afficher ?

– sur le mur ou la cloison de votre chambre à coucher située en face de votre lit

Quand la regarder et quoi faire ?

– Uniquement au moment d’éteindre la lumière pour vous endormir (jamais avant)

– fixez les gommettes

– Mettre vos lèvres en contact et forcez-vous à vous endormir sur une pensée, une situation très AGRÉABLE (pensée agréable : ouverture de la mâchoire assurée pendant le sommeil, pensée désagréable : serrement de dents automatique).

 48,563 total views,  20 views today

235 Comments

  1. Bonjour Professeur

    Je sollicite votre aide
    Je souffre de bruxisme depuis plus de 30 ans
    Ces dernières années le problème s’est aggravé au point que tout mon corps est sous tension quasiment en permanence

    J’ai des douleurs partout dans le corps
    On m’a diagnostiqué une fibromyalgie
    Mais je suis persuadée que la fibromyalgie est la conséquence du bruxisme et non l’inverse
    Pourriez-vous me communiquer le nom d’un confrère à même de m’aider ?
    Je vous remercie
    Virginia Castro

    1. Bonjour Virginia,,
      il est réconfortant de constater que les patientes, comme vous, ont parfaitement appréhendé le problème alors que certains médecins refusent d’admettre que votre cas relève d’un dysfonctionnement temporo-mandibulaire
      Consultez dans mon site la Technique Hartmann-Bratzlavzki, appliquez les trois étapes, d’égale valeur, de manière OBSESSIONNELLE, Il convient d’effectuer deux mois d’application stricte de la technique pour essayer de vous débarrasser de ce TOC (Trouble Obsessionnel Compulsif) qu’est chez vous le bruxisme por que j’envisage ensuite positivement votre demande.
      Exemple : dès que vous vous levez , vous devez vivre toute la journée avec la sensation que vos lèvres sont bien en contact sur toute leur longueur , d’une commissure à l’autre . Supérieur au pincement de lèvres.
      A vous de jouer+++
      Bien à vous

  2. Bonjour docteur,
    J’ai 31 et Depuis que j’ai consulté un dentiste il y a 2 mois qui m’a ajouté un morceau de dents sur une incisive j’ai des douleurs insupportables du côté droit à la mâchoire. Je porte une gouttière SCi depuis 3 ans qui semblait me soulager mais elle s’est cassée durant un voyage en Espagne. Un dentiste m’a cree sur place une gouttiere rigide. Cependant j’ai l’impression qu’elle ne me convient pas. J’ai dû rentrer en urgence de mon voyage car les douleurs empiraient
    Ma bouche craque quand je l’ouvre et ma mâchoire semble déviée. Mes molaires se touchent plus du côté droit. J’ ai consulté un Maxillo qui m’ a injecté du botox. Mais voilà toujours des genes, des douleurs dorsales et des crampes au niveau des mollets. Je ne sais plus quoi faire … auriez vous des confrères que je peux consulter sur Paris ?

    1. Bonjour Chloé,
      Si votre mâchoire dévie , Il est impératif de demander à votre dentiste la prescription d’une IRM de vos A.T.M. Articulations Temporo-Mandibulaires et de faxer au Webmaster les concluions de cet examen.
      Bien à vous

  3. Bonjour,

    je suis un homme de 40 ans, 1m95 pour 120kg, sportif et massif. Suite à un phénomène de fatigue perpétuelle et de sommeil non récupérateur, j’ai consulté tout d’abord pour apnée du sommeil suite aux remarques de personnes partageant mon lit. Après une Orthèse d’avancée mandibulaire pendant plus de 12 mois, j’ai abandonné l’idée de la porter. Pourquoi ? Car mon dentiste avait constaté que ma mandibule inférieure n’avait plus le retrait usuel et l’emboîtement des dents. Depuis je suis équipé d’un respirateur à pression positive pour la nuit et les premiers relevés montrent une quasi absence des périodes d’apnée.

    Toutefois, le syndrôme de fatigue perpétuel persiste et m’a déjà valu des désagréments professionnels. J’ai consulté il y a 3 ou 4 ans un ostéo qui m’a indiqué la technique des gommettes mais on n’a pas dû se comprendre sur le pincement des lèvres.

    Résidant sur Marseille, pourriez-vous me communiquer les coordonnées d’un spécialiste qui pratique votre méthode ?

    Par avance, je vous remercie.

      1. Bonjour et merci pour votre réponse, toutefois je n’ai rien reçu à l’adresse en question, pouvez vous réessayer s’il vous plaît ?

        Merci d’avance

  4. Bonjour professeur,
    Je vous écris cela pour vous exprimer mon problème qui dure maintenant depuis plus de 3 ans quand j’avais encore 16 ans . Des douleurs qui se sont installées progressivement après que ma mâchoire aie craqué j’ai eu un sentiment d’oreille bouchée je suis donc allé consulter un orl qui ne voit rien. Quelque jour après cette sensation d’oreille bouchée je me suis réveillé avec la mâchoire qui me faisait mal une douleur et surtout au niveau des tempes du côté gauche avec un sentiment de coup d’électricité dans le côté gauche du crâne. Après tout cela des maux de tête se sont installés. Pour moi le point de départ de ces douleurs qui s’enchaînent provenaient de la mâchoire qui avait craqué. J’ai donc commencé à rechercher n’importe quel moyen médical ou autre pour sentir un soulagement face à ces coups d’électricité qui commençaient à me rendre fou.
    Au fur et à mesure je ne pouvais plus suivre mon cursus scolaire c’était devenu impossible de réfléchir à cause de ces douleurs qui me prenaient totalement la tête.
    J’ai vu de nombreux spécialistes durant ces 3 années dans un premier temps on m’a fait faire des irm scanner ect … pour écarter tous problèmes graves. Après cela on me dit que tous ces maux de tête et douleurs étaient au maximum des migraines mais sans comprendre comment elles pouvaient être chroniques et permanentes. On me dit aussi qu’il est possible que le nerf d’Arnold soit aussi touché, on m’a prescrit de l’anafranil pour calmer ces douleurs neuropathique au centre antidouleur de bordeaux. Mais sans savoir dire pourquoi ces douleurs sont arrivéesdu jour au lendemain de facons progressive.
    Une fois arrivé à ce stade plus aucune nouvelle du centre antidouleur qui me proposait seulement de voir un psychiatre à cause de mon moral qui commençait à être au plus bas.
    J’ai continué ensuite à vouloir trouver des solutions pour sortir de ces douleurs je suis donc parti consulter une neurologue sur paris pour essayer de mieux comprendre ces douleurs. J’ai donc passé un irm ou le compte rendu était : que j’avais le nerf trijumeau a cause possiblement d’un problème d’atm. Cette neurologue m’a alors conseillé des medecin sur paris mais je devais donc attendre ces rendez vous donc pendant ce temps elle m’avait prescrit du rivotril ou effectivement au début je ressentais ces douleurs nerveuse diminuées avec une montée progressive jusqu’à voir ces médecins qui m’ont seulement conseillé de voir des Kinés et que cela ce rétablirait.
    Et de continuer à prendre le rivotril pendant ce temps. Cela fait donc plus de 2 ans que je prends ce médicament ou je ne ressens presque plus d’effet positif mais avec une dépendance physique quand je ne le prends pas avec un sentiment de manque.
    Pour continuer à expliquer tous ce parcours thérapeutique : j’ai ensuite vu une personne sur Perpignan pour avoir une gouttière qui était dite comme exceptionnelle comme toujours au départ je sentais un mieux puis avec le temps j’ai commencé à avoir des tensions encore plus grande au niveau de la mâchoire et des mandibules. Depuis j’ai donc arrêté cette gouttière et vu un Kiné Maxilo faciale pour rétablir les tensions de ma mâchoire. Maintenant j’ai arrêté tout traitement à proprement parler pour essayer d’améliorer ce serrage de dents et surtout des muscles de la mâchoire contractée la journée et serrage de dent la nuit. Depuis ces 3 ans j’ai donc appris à vivre avec les douleurs enfin plutôt essayer d’avancer dans ma vie malgré les douleurs en revoyant mes projets d’étude et autre.
    Mais toujours en gardant en tête d’essayer de trouver une solution pour ce serrage de dent puis je suis tombé sur votre page lu vos articles et commencé à pratiquer votre méthode en mettant des Gommettes le plus possible pour penser à faire votre méthode.
    J’aimerai pouvoir donc consulter des personnes que vous pourriez me conseiller de voir je suis capable de me rendre n’importe où en France pour enfin ressentir du mieux dans toute ces tensions que je ressens dans mon visage provoquées par ma mâchoire.
    Je voulais aussi vous indiquer que mon bassin est décalé je ne sais pas si cela est lié avec mon problème de mâchoire mais je voulais vous le préciser
    Je vous remercie d’avoir pris le temps pour me lire.

    Raphaël

    Ps(je crois avoir eu un problème avec l’envoie de mon première envoie)

    1. Bonjour Raphaël,
      Veuillez excuser le retard avec lequel nous vous répondons, nous avons rencontré certains problèmes avec l’hébergement du site et certaines réponses se sont retrouvé bloquées et d’autres mélangées.
      Nous avons en partie résolu le problème et nous terminerons les mises à jour sous peu.

      Pour vous répondre :
      Il est indispensable qdepratiquer de manière OBSESSIONNELLE la technique Hartmann-Bratzlzavzki décrite dans ce site : IL N’ A PAS QUE LES GOMMETTES et de respecter les « étapes avec le même sérieux.
      Bien à vous

  5. Bonjour Professeur,

    J’ai 39 ans. Il y a quatre ans j’ai été prise de vertiges et d’une sensation d’oreilles bouchées qui m’ont menées aux urgences où j’ai passé un certain nombre d’examens (prise de sang, scanner thoracique, irm du cerveau, examen orl, ophtalmo…). Ayant eu un lymphome il y a quelques années, les médecins voulaient s’assurer qu’il ne s’agissait pas d’une rechute. Tous les examens étaient normaux si ce n’est des tâches blanches au cerveau dont on ignore la signification et qui n’ont pas évolué depuis. J’ai consulté des kinés, des ostéopathes, un acupuncteur, un dentiste qui m’ont fait réaliser que je serrais les dents, nuit et jour. Ce dernier m’a recommandé une posturologue qui n’a rien remarqué de particulier. Il m’a aussi prescrit une gouttière que je porte toutes le nuits depuis un an. Aujourd’hui, je n’ai plus cette sensation d’oreilles bouchées mais je souffre très régulièrement de maux de tête qui gênent considérablement ma réflexion. Socialement, je me suis progressivement mise en retrait.
    Pendant le confinement j’ai découvert votre site que j’ai parcouru avec attention et beaucoup d’espoir. J’ai appliqué votre méthode Hartmann-Bratzalvzki scrupuleusement pendant un peu plus de 2 mois, le pincement des lèvres, les gommettes partout, le rituel du coucher. Si j’arrive à me maîtriser la journée, mes réveils sont difficiles, je suis toujours fatiguée et je sens que mes mâchoires sont tendues. Le plus invalidant étant la lourdeur de la tête qui perdure, cette douleur lancinante que rien ne soulage et qui m’épuise. Je commence réellement à reperdre espoir, c’est pourquoi après une longue réflexion je me permets de vous demander le nom d’un confrère vers lequel vous pourriez m’orienter. J’habite la région nantaise.

    Un grand merci Professeur pour ce que vous faites.

    1. Bonjour Annabel,
      Lisez avec attention le témoignage de Valérie, sous ma réponse. No Comment.
      Votre propos met en évidence que le cérémonial de la prise du sommeil n’est pas correctement exécuté. La fatigue au réveil en est la preuve. je vous rappelle:
      * Une vingtaine de gommettes à recoller dans votre appartement : glace de la salle de bain, porte du frigidaire, machine à laver, sac à main etc, etc… De manière OBSESSIONNELLE voici votre nouveau comportement
      – En recollant la gommette, pensez « ANNABEL, tu es la seule responsable de ton serrement de dents, tu te détruis ! » Si vous pensez, par contre, Annabel : tu dois acheter 2 Kg de poireaux : Effet = 0
      – Dès le réveil, vous devez avoir, de manière OBSESSIONNELLE, la sensation de vivre avec vos lèvres en contact d’une commissure à l’autre. Pour le cérémonial :
      * Fixez Les 20 gommettes collées sur un papier écolier sur la cloison oui mur en face de votre lit avec:
      – Pensée très agréable :les mâchoires se séparent d’elles-mêmes .
      – Un simple souci: les dents restent serrées AVEC FORCE TOUTE LA NUIT; le matin vous n’êtes pas fatiguée, mais EXTÉNUÉE
      Non négociable
      Compte rendu en septembre. Accrochez – vous, je n’ai pas de correspondant à Nantes;.

      Bien à vous

      1. Bonjour Professeur,
        J’ai beaucoup lu tous vos articles et mes symptômes chroniques pourraient correspondre à du bruxisme. ( forts maux de tête, maux de nuque, fatigue chronique, yeux fatigués, atm douloureuse, nausées)
        Ceci dit je ne pense pas que mes dents serrent les unes contre les autres. Ma langue est toujours entre mes mâchoires. Serait il possible que tous ces symptômes soient dus uniquement à une crispation continuelle de la mâchoire ?
        Le fait de pencher la tête en avant (lorsque je dessine par exemple) aggravent fortement les symptômes…qu’en pensez vous?
        J’ai commandé votre livre…en attendant,
        je vous remercie infiniment pour votre réponse,
        Cécile

        1. Bonjour Voltz,
          Il est pourtant écrit de manière explicite dans la page d’accueil CES MOTS :
          Vos demandes doivent être exprimées dans le blog associées à chaque article et toujours précédées de la description de vos symptômes et de votre cas de manière anonyme hormis votre prénom ou pseudo (indiquez si vous êtes un homme ou une femme et n’oubliez-pas votre âge, ces points sont essentiels pour les éventuelles implications hormonales et physiologiques).
          Dans l’attente……..
          Bien à vous

  6. Bonjour Professeur Hartmann,
    Je tenais à vous remercier sincèrement car j’avais énormément de symptômes des vertiges palpitations au cœur crise d’angoisse malaise migraine je ne sentais plus mes bras ni mes jambes je ne faisais plus rien de ma vie pendant deux ans une personne m’a parlé de votre site je me suis rendu et et pratiquer la technique Hartmann brasvwalski de façon obsessionnelle et mes symptômes ont diminué voir disparaître est à ce jour je me sent mieux.
    Aucun médecin ne s est rendu compte de mon serrement des dents.
    Tous me disait c’est dans votre tête !!
    Et me prescrivait des anti dépresseurs que je n ai jamais pris

    Que dieu vous bénisse
    Merci pour votre aide Qui sera partagé
    Une maman qui revit

  7. Bonjour Professeur,
    Je suis Marc j’ai 29 ans. Cela fait maintenant 9 ans que je survis face au bruxisme. Durant mes deux années de PCEM1 et PACES pour faire face au stress j’ai volontairement serré mes dents histoire de me donner du pep sans savoir que ce sera la cause de ma perte. Cela a commencé début 2011 en pleine période de stress durant les révisions de la PACES par des douleurs aux cervicales localisées quasi exclusivement du côté droit au niveau de la base du crâne, puis douleurs aux m masseter, temporaux, trapèze, acouphènes d’intensité variable en fonction du stress/anxiété/fatigue et sensation de voile au niveau de la vision. Depuis il m’est quasi impossible de me concentrer d’un point de vue cognitif (travail, réflexion, interaction sociale, lecture…). Ma copine m’a fait remarquer que j’avais tendance à claquer des dents, parler la nuit bref un sommeil agité. J’ai donc entrepris de réaliser des analyses poussées en commençant par un bilan sanguin dans un premier temps puis : radiographie panoramiques des maxillaires, IRM des articulations temporo mandibulaires, scanner cérébrale + rocher, TDM des sinus de la face et une IRM du rachis cervicale. J’ai par ailleurs fais retirer les 4 dents de sagesse. Entre temps j’ai fait réaliser une gouttière dure. J’ai consulté le Dr Cheynet du service Stomatologie qui m’a permis d’éliminer toute cause pathologiques autre que le bruxisme et m’a fait deux injections de toxine botulique sans grand succès. J’ai également consulté le service de douleur de la Timone où j’ai été pris en charge par la Dr Piano qui m’a prescrit de l’isoptine sans succès et m’a réorienté vers le Dr Daniel qui m’a prescrit du Laroxyl mais également sans succès. Après toutes ces tentatives d’amélioration infructueuses de mon état, J’ai consulté le pavillon d’odontologie de la Timone avec le Pr Orthlieb qui m’a fait faire un bruxcheker et m’a donné une feuille sur comment changer ses habitudes où dans l’exercice il y est mentionné de mettre en contact les lèvres sans serrer / crisper ces dernières. Mais je n’ai pas réussi à obtenir l’effet escompté de relaxation des m Masseter. Pensez-vous que c’est parce que je ne pince pas assez les lèvres ? Je suis à l’écoute de conseils malgré le fait que je sois à bout en terme d’exclusion sociale et professionnelle. Un retour de votre part serait fort appréciable.
    Bien cordialement
    Marc

    1. Bonjour Marc,
      J’ai lu avec attention votre message.;Ayant décrit dns ce site les conséquences CATASTROPHIQUES susceptibles d’être provoquées, selon la bibliographie internationale par : des injections de Botox =
      * Perte de dents
      * Déminéralisation du maxillaire et de la mandibule rendant toute pose d’implants impossible.
      En conséquence, Il est sage d’avoir cessé ce type d’injections.
      Je suis très amusé, par ailleurs de constater les échecs successifs du Centre de la Douleur, pourtant DUMENT INFORMÉ sur la pathogénie et la thérapeutique du Bruxisme centré, par la communication ,que j’avais faite sur l’ordinateur du Dr Stéphanie Garnier, en sa présence au Centre de la ,Douleur.
      Reprenez contact, avec moi dans le Blog en septembre ( Juillet, août: vacances)
      Bien à vous

  8. Bonjour Pr. Hartmann,

    Avant tout chose, permettez-moi de vous félicitez et de vous remercier pour vos travaux qui aide grandement une patientèle en souffrance. Vous semblez avoir tenu bon face à l’orgueil et au dogme de la médecine française, dans un unique but philanthrope.

    Je m’appelle Sylvain, je suis un homme de 29 ans et je souffre depuis quelques années de douleurs chronique sur le dessus de yeux et d’une sensation de « tensions et douleurs faciale ». Il y a un an (en fin de thèse de doctorat) j’ai subit un aggravation de ces symptômes (anxiété généralisé, vertiges, fatigue généralisé, maux d’estomac, tremblements, migraines ophtalmiques … ).

    Malgré de nombreuses consultations chez des spécialistes et examens sur Paris (ophtalmologie, IRM cérébrale, généraliste, dentistes, ostéopathes, Kiné, …) aucune amélioration. (A noté que le changement de mes lunettes chez un opticien posturologue m’a permis de soulagé sensiblement les douleurs sur le dessus des yeux(modération :lien enlevé – nous ne pouvons pas faire de publicité – merci de votre compréhension)

    J’ai réalisé au fur et à mesure et notamment grâce à la lecture de votre livre le lien avec mon bruxisme et mon serrage des dents/mouvements de mâchoires constants.

    Bien décidé à en finir avec ces problèmes qui me gâchent la vie:
    – je suis une psychanalyse depuis plusieurs mois,
    – je médite et pratique le yoga
    – j’execute à la lettre votre méthode « gommette » et ne porte plus ma gouttière d’occlusion depuis quelque temps.
    – je me masse quotidiennement les zones douloureuses (épaules, mâchoires, tempes, mollets, … ) avec des huiles essentielles (dites antispasmodiques, myorelaxantes et anti-inflammatoires).

    Malgré quelques amélioration sur mon sommeil et ma santé en générale. Je fais souvent des « rechutes »:
    – mes masséters semblent se contracter souvent tout seul.
    – j’entretien le sentiment que ma mâchoire reste « décalé ». (et comme vous l’expliqué dans votre livre, un bon alignement des dents est nécéssaire à une harmonie physiologique générale).

    Mes questions sont les suivantes:
    – Auriez-vous un confrère susceptible de m’examiner en accord avec vos préceptes et m’orienter vers un traitement (dentaire, rééducation de la mâchoire, injection toxine botulique … ou autre) (NB: je vis à Madrid mais suis susceptible de me déplacer)
    – Sauriez-vous expliquer mon accalmie des douleurs au niveaux des yeux après mon passage chez l’opticien/posturologue ?

    Un grand merci pour votre aide.
    Bien à vous,

    Sylvain

    1. Bonjour Sylvain,
      Le nerf trijumeau (V)= 5ème paire crânienne comme son nom l’indique est TRIPLE = formé de 3 nerfs
      *Le V1: nerf ophtalmique : vue
      *Le V2: nerf maxillaire (sensibilité tactile et douloureuse des dents supérieures)
      *Le V3: nerf mandibulaire (sensibilité tactile et douloureuse des dents inférieures et sensibilité motrice des muscles élévateurs de la mandibule).
      Conclusion votre opticien a effectué une action positive sur le nerf trijumeau.
      Quant au BOTOX : Stop ++++ La bibliographie internationale s’accorde à reconnaître son effet néfaste parfois même après une seule injection de Botox
      – Perte de dents
      – Déminéralisation du maxillaire et de la mandibule rendant impossible ultérieurement toute pose d’implants ! Vous trouverez sur ce site une bibliographie complète sur ce sujet.
      Conclusion: Le Webmaster va vous faire parvenir l’adresse d’un de mes correspondants à Marseille.
      Tenez moi au courant
      Bien à vous

      1. Bonjour Pr,

        Merci beaucoup pour votre réponse et vos explications.
        je n’ai pas encore reçu le contact par le webmaster. En espérant qu’il n’y ai pas eu une erreur d’envoi dans l’adresse. Merci d’avance.

        Cordialement,

        Sylvain

  9. Bonjour Docteur,
    Je suis une femme de 31 ans, avec des vertiges depuis 1 mois accompagnés de maux de tête et de raideur dans la nuque qui ont commencé suite à un épisode de grand stress. Je me suis aperçue que les vertiges étaient bien plus présents en position assise, lorsque je travaille sur ordinateur ou que je dois me concentrer fortement. Je souffre depuis des années du syndrome du colon irritable. J’ai également des douleurs à la mâchoire auxquelles je prêtais peu attention avant de tomber sur des forums parlant du bruxisme et de lire votre méthode. Je me suis souvenue alors avoir consulté un dentiste il y a quelques années ayant la sensation d’avoir très mal au dents, je pensais avoir des caries. Le dentiste m’a alors dit que mes dents allaient très bien mais que j’avais la mâchoire totalement contractée probablement parce que je serais les dents. En m’observant ces derniers jours, après avoir découvert le bruxisme, je me suis rendue compte qu’effectivement je serre les dents de manière inconsciente durant la journée. Il est fort probable que ce serrement de dents ai lieu également durant la nuit puisque je me réveille très souvent fatiguée le matin, je dors très mal. Je suis également de nature très anxieuse et stressée en raison de traumatismes d’enfance. Bien sûr j’ai été voir un Orl, fait un IRM pour trouver la cause des vertiges et les examens sont négatifs. Mon médecin est désemparé et n’a aucune solution à m’apporter. Je ne peux durablement pas rester dans cet état très invalidant, ce n’est pas une vie. Je suis prête à faire tout ce qu’il faudra pour retrouver un état normal. Je voudrais essayer votre méthode. Pouvez- vous me rapprocher d’un praticien formé à votre méthode ? J’habite Arras dans le pas de calais. Merci d’avance.
    Véronique.

    1. Bonjour Véronique,
      Il convient , pour vous, d’appliquer pendant 2 mois minimum la technique https://tmd-dentalmedical.org/2018/02/14/la-technique-hartmann-bratzlavski/ et ce de manière OBSESSIONNELLE en respectant SCRUPULEUSEMENT les 3 étapes.
      -Gommettes = » Véronique , sache bien que tues RESPONSABLE de ton sort
      – Lèvres, vous devez sans cesse vivre en ayant l’impression que vos lèvres sont en contact d’une commissure à l’autre, sans plus.
      – Cérémonial, comme indiqué. Non négociable
      Bien à vous

  10. Bonjour Pr Hartmann,

    Je vous remercie pour votre site et vos recherches qui donnent beaucoup d’espoir. Le confinement m’a enfin fait prendre conscience d’un bruxisme très ancien (l’enfance peut-être) accentué par un énième choc post traumatique datant de 2018 et toujours de mise. Je présente des acouphènes depuis 12 ans, apparues à mes 20 ans en période d’examen, et pour lesquelles aucune solution ne se présentait. Dépression et consultations médicales en tout genre (dangereuses pour certaines) ont rythmé cette dernière décennie.

    Depuis quelques jours je me forçais à garder la bouche grande ouverte en journée ainsi qu’au coucher. À la lecture de votre site je passe donc au pincement de lèvres, et sous un masque de protection au Covid, je le fais comme bon me semble. Je reviendrai vers vous pour vous faire part des résultats.

    Bien à vous,
    N.H

    1. Bonjour Nathalie,
      Je suis obligé, pour ne pas vous décevoir , de vous donner les % de RÉUSSITE de mes traitements concernant les acouphènes
      *Sons graves: 95 à 100%
      *Sifflements :0 à 2%
      Attention, la technique Hartmann- Bratzlavzki ne peut ,en aucune manière être exécutée  » comme bon vous semble ». Elle comporte 3 étapes distinctes qui doivent être RESPECTÉES à la lettre :
      – La pose des gommettes (couleur de votre choix): en PENSANT : stop serrement, sinon dépression
      – Sensation, dès le réveil, de vivre les lèvres en contact permanent d’une commissure à l’autre.
      – Cérémonial de la prise du sommeil : les lèvres en contact, s’endormir en ayant en tête une pensée très agréable. En effet, pensée agréable les mâchoires s’entrouvrent automatiquement. Par contre, le simple souci de la journée ressassé, les dents se mettent spontanément en contact fortement toute la nuit.
      A vous de jouer.
      Bien à vous
      NB : Ne revenez vers moi qu’en ayant respecté mes recommandations, à la lettre
      PS : Quid de vos énièmes chocs post traumatiques ?

  11. Professeur bonjour,
    Je suis une femme de 41 ans et depuis 2 ans je souffre de vertiges ou plutôt de sensations d’instabilité quasi permanentes associées à des cervicalgies, migraines ce qui impacte énormément ma vie familiale, professionnelle…
    Mon mari (kinésithérapeute) m’a rapporté des épisodes de bruxisme très importants la nuit et me dit que tous mes maux viennent du fait que je serre les dents en permanence .
    Je porte une gouttière la nuit que j’ai réussi à casser au niveau des molaires .
    Ce matin après une errance de quasi 2 ans , je découvre vos articles sur les vertiges et le bruxisme ainsi que votre méthode . C’est déjà très rassurant pour moi car tous les examens que j’ai passé se sont révélés normaux (ORL, imagerie,…)
    Il n’en ressort qu’une hypersensibilité vestibulaire.
    Je vais m’employer dès aujourd’hui à mettre en œuvre votre méthode.
    Par contre j’habite la région de Marseille et j’aimerai avoir le nom de spécialistes que vous pourriez me conseiller.
    Merci beaucoup.
    Bien à vous
    Emmanuelle

    1. Bonjour B,
      La disparition de vos vertiges idiopathiques sont dus effectivement à votre bruisme centré. La technique Hartmann- Bratzlavzki vous permettra de vous en débarrasser à une condition, non négociable une application OBSESSIONNELLE et méticuleuse des 3 étapes (gommettes, lèvres, cérémonial de la prise du sommeil) HB : pour les lèvres ; inutile de presser, il suffit que vous sentiez un contact harmonieux, CONTINUEL d’une commissure à l’autre Compte rendu : fin juin.
      Bien à vous
      PPS: Félicitez votre mari de ma part por la justesse de son diagnostic.

  12. Bonjour

    J’ai une dysfonction des ATM suite à un bruxisme diurne et nocturne et une malformation de l’une des ATM (trop courte). Je porte une gouttière, ai suivi 18 séances de kiné et ai reçu déjà 4 injections de toxines botuliques sans résultats.
    J’ai des maux de têtes et de visage constamment.
    Mon bruxisme est apparemment dû à une grande anxiété mais les antidépresseurs semblent l’augmenter donc j’ai arrêté.

    Je ne sais plus quoi faire.

  13. Bonjour Docteur. Je viens de connaître votre site grâce à une personne que vous avez soigné en 1989. Elle vous a recommandé largement !!!! Hélas vous n’exercez plus.
    J’ai 39 ans. Il y a trois semaines je me réveille avec la mâchoire qui ne s’emboîte plus et se trouve décalée à droite. Douleur sous l’oreille gauche, douleur cou, impossibilité de mâcher je n’y arrive plus du tout et sécheresse buccale. J’ai perdu déjà trois kilos. Je n’ai pas tarder à savoir que j’ai un Sadam. Mon dentiste me conseille la gouttière dans un premier temps. Ostéopathe ORL stomatologue en cours kiné pour arranger ma posture. A savoir que je suis extrêmement stressée en permanence. Pensez vous que cela peut se remettre seul ? Je ne sais pas si c’est le confinement qui m’a déclenché ce syndrome. Et je ne sais pas si je serre des dents la nuit. J’aimerais un de vos conseils sur les professeurs sur Marseille Nice ou Paris qui s’occupe de cet étrange mal. Je vis à Ajaccio et malheureusement je pense que nous sommes en manque de Docteurs qui connaissent ce sujet. Pour ma part je vais décortiquer votre site et vos vidéos. Bien à vous.

    1. Bonjour,
      « Pour ma part je vais décortiquer votre site et vos vidéos. » écrivez-vous. Excellente initiative. N’oubliez jamais que :
      Gommettes; contact continuel des lèvres d’une commissure à l’autre , cérémonial de la prise du sommeil sont 3 étapes inséparables. Contactez-moi et donnez-moi de vos nouvelles fin mai.
      Bien à vous.

      1. Bonsoir Professeur !!! J’ai bien lu et regardé vos vidéos. Je me suis efforcée de faire les trois rituels. Mes douleurs se sont atténuées dans l’oreille mais les douleurs cervicales épaules et difficultés à manger sont toujours présentes. J’ai des sensations mal de dent qui ne persistent pas. Depuis mon premier message j’ai consulté donc un kinésithérapeute qui me dit que mon côté gauche est « bloqué » « fermé » par rapport au droit. Je suis mon rituel chaque jours je ne sers pas les dents j’utilise mes gomettes bleues. J’essaye de garder le moral mais ça commence à être difficile. J’ai arrêté le sport et le travail trop contraignant pour le moment de travailler de nuit et de s’occuper de deux enfants. Beaucoup de professionnels de santé que j’ai pu rencontrer veulent me donner du Lexomil et mettent « ça » sur le facteur stress. Que dois je faire ? Et qui dois-je voir ? J’ai l’impression de tourner en rond . Excusez moi pour mon lâché prise. IRM cervicale C6/C7 et IRM Temporo Mandibulaire pour bientôt.
        Bien à vous.
        Emilie d’Ajaccio

  14. Bonjour Professeur Hartmann,

    J’applique votre technique des gommettes depuis deux mois, et même si j’ai une amélioration notable, il y a des jours ou j’ai des douleurs importantes.
    Je souffre de péricardites récidivantes et de divers problèmes cardiaques, avec pour cause mes dents, mon bruxisme entrainant des pulpites et des nécroses dentaires . Je n’en peux plus, car à chaque fois je finis aux urgences cardiologiques de Bordeaux. Hors, pour eux, à chaque fois, ils préconisent l’avulsion des dents problématiques, mais cela ne fait renforcer mon bruxisme. Pourriez vous svp me communiquer, en mp, les coordonnées dun de vos confrères sur Bordeaux ou sur la France, qui pourrait m’aider? Par avance merci.

    Cordialement,

    PC

    1. Bonjour Pascal,
      M’écrire : j’applique la technique des gommettes seulement relève de la plaisanterie. C’est un avertissement pour votre cerveau qu’il faut appliquer sans cesse le contact de vos lèvres d’une commissure à l’autre et le soir de respecter de manière OBSESSIONNELLE et à VIE le cérémonial de la prise du sommeil ; R.SV.P
      Bien à vous

  15. Juste des noms de confrères à vous, comme vous êtes à la retraite. Je vais m’atteler à la technique des gommettes. Mais la nuit est terrible je serré tellement fort la mâchoire que je redoute de dormir.
    Quel mal étrange.
    Merci à vous pour vos futures réponses Cher Monsieur

  16. Bonjour,

    J’ai été diagnostiqué avec un syndrome de costen ou sadam depuis quelques année, je ne sais plus quoi faire, je souffre énormément en me réveillant trouble oculaire cervicalgies aigues nevralgies fatigue extrême, mâchoire qui craque..
    Connaîtriez vous des spécialistes à me recommander? N’importe où en France, Marseille ou paris qu’importe. Je n’ai plus une vie un sommeil et une santé normale depuis des années..
    Merci d’avance

    1. Bonjour Anaïs,
      Je vous fais parvenir l’adresse désirée à Marseille
      Je vous demande après deux mois de traitement , si vous êtes guérie d’avoir l’obligeance et la délicatesse de le signaler dans ce site
      Bien à vous.

  17. Bonjour, je m’appelle Héloïse, j’ai 19 ans et ça doit bien faire 4 ans que je fais du bruxisme immobile seulement la nuit, à l’époque c’était de temps en temps et depuis 2 ans (je pense car j’ai très mauvaise mémoire) c’est toutes les nuits, je suis sujette à des migraines chaque matin et chaque soir, grosse fatigue, sentiment très pesant le matin, et j’ai à cause de tout ça très mauvaise humeur. Je pensais que c’était dû à mes rêves car j’en fait énormément et ils sont très éprouvants.. J’ai lu votre méthode sur les gommettes mais je n’arrive pas à m’y tenir. De plus j’ai une gouttière mais impossible de m’endormir avec elle me gêne beaucoup trop. Avez vous des conseils à me donner ?
    Vraiment j’y pense sans cesse et mes migraines me bouffent la vie ..
    Cordialement

    1. Bonjour Héloise,

      Il est regrettable que vous ne puissiez appliquer la technique Hartmann-Bratzlavski avec rigueur. C’est pourtant le premier pas vers une amélioration de votre état.
      Vous me demandez conseil ? je vous demande de mettre plus de volonté et plus de hargne à appliquer cette technique. Si je suis aussi autoritaire et si (pardonnez-moi) je vous secoue un peu, c’est uniquement dans votre intérêt. Autant cette méthode est simple et facile à mettre en œuvre, autant la respecter à la lettre et de manière obsessionnelle est difficile. Seule une vraie motivation a guérir vous donnera la force nécessaire à son application.
      Surtout n’oubliez aucune étape de cette technique; elles sont indissociables.
      Bien à vous.

      1. Bonjour Professeur Hartmann,
        Je m’appelle Mallo, j’ai 24 ans, et je souffre de migraines post-coïtales depuis cinq ans, ainsi que des céphalées quotidiennes qui me gâchent la vie. Je suis très intéressé par la méthode que vous développez ici puisque j’ai tenté plusieurs dizaines de visites chez des praticiens, sans résultats concrets pour l’instant.
        Je présente aussi beaucoup d’autres symptômes, tels que l’éréthisme cardiaque, des troubles urinaires, des tensions cervicales, aux épaules et dans le cou, ainsi que des petites hémorragies conjonctivales quasi quotidiennes et une sensation constante de mouche devant les yeux. J’ai aussi une tendance aux malaises vagaux, aux vertiges quotidiens et à la fatigue chronique.
        Mon neurologue m’a dit que le nerf vague était en cause à la vue de tous ces symptômes.
        Je fais aussi du bruxisme depuis de nombreuses années, particulièrement la nuit. Je porte une gouttière uniquement la nuit depuis deux ans.
        J’ai plusieurs questions à vous poser,
        Tout d’abord, pour que votre méthode fonctionne, est-ce que la gouttière permet de stopper totalement le bruxisme ou bien faut-il éliminer totalement l’action de serrage de la mâchoire de notre cerveau ?
        Deuxième question, est-ce qu’une technique comme l’hypnose peut être un bon complément à votre méthode pour faire disparaître ce TOC de bruxisme ?
        Enfin, est-ce possible de vous rencontrer vous ou l’un de vos confrères partageant votre méthode, soit par Skype ou bien en direct ?
        J’habite à La Rochelle, en Charente-Maritime.
        Merci, bien à vous.
        Mallo

        1. Bonjour Mallo,
          Si je me fie à la qualité de votre orthographe, je présume que vous êtes un homme. ll convient de me le confirmer :
          1ère question: Non la gouttière ne permet en aucune manière d’avoir un effet DURABLE sur les effets délétères du bruxisme. Pourquoi ? Dans un premier temps, elle a le plus souvent un effet positif : elle provoque un réflexe incontestable d’ouverture légère de la mandibule. Malheureusement, le plus souvent, après un certain temps, très variable d’un patient à l’autre, le réflexe d’ouverture s’épuise et le patient se met à serrer sur sa gouttière avec une force supérieure à celle qu’il exerçait à l’origine. C’est la raison pour laquelle pour conserver l’effet d’ouverture d’origine de la gouttière de façon pérenne, je préconise la pose d d’une gouttière mandibulaire en résine dure avant la quatrième séance d’infiltration de la technique Hartmann-Cucchi, décrite en détail dans ce site.
          2ème Question: En temps que président de la société d’hypnose-sophrologie du sud-est, je réserve ma réponse à un entretien privé. Pour l’heure, il convient pour vous, d’appliquer de manière OBSESSIONNELLE les différentes étapes de la technique Hartmann- Bratzlavzki décrite dans ce site.
          Bien à vous

          1. Bonjour, merci pour votre réponse Professeur.
            Oui je suis en effet un homme.
            Je me permets d’insister puisque tous les symptômes que j’ai décrit dans mon premier message m’ont obligé à arrêter la totalité de mes activités professionnelles (je suis journaliste), et mes activités sportives. Donc mon cas est assez urgent à traiter. Est-ce qu’il serait possible d’obtenir un rendez-vous en privé avec vous ou l’un de vos confrères ? Soit après le confinement, ou bien en vidéo. Je suis prêt à faire des centaines de kilomètres s’il le faut.
            Bien à vous,
            Mallo

            1. Bonjour Mallo,
              Le confinement et la fermeture des cabinets dentaires sont la raison de mon silence
              La masse de vos symptômes , leur gravité et leur complexité m’incitent à vous déplacer
              et à vous faire venir surMarseille où mes ex assistants, attachés sont les mieux susceptibles de bien traiter ce cas difficile en utilisant directement la technique Hartmann- Cucchi. En cas de difficulté , ils m’auront sous la main par téléphone.
              Pourrez vous envisager le déplacement?
              Bien à vous

  18. Je viens de voir que vous avez des soucis de santé et j en suis bien triste 🙁 j espere un rétablissement rapide et sachez que j ai recu votre livre mal de dos fatigue …et que je vais suivre votre technique et que j y crois ! bien a vous docteur en esperant de vos nouvelles au plus vite ! sonia

    1. Bonjour Sonia,
      Merci por votre compassion .
      En clair: Gommettes , Lèvres , Cérémonial de la prise du sommeil à exécuter de manière OBSESSIONNELLE et à VIE , vous aurez ainsiz toutes les chances d’ aller dans le sens de la guérison . Donner moi de vos nouvelles fin avril.
      Bien à vous

          1. Bonjour Docteur,

            Je viens de découvrir votre site et c’est une révélation pour moi.
            Souffrant des dents serrées la nuit depuis plus de 7 ans (apparues lors de ma 1ere grossesse lors d’une poussée de dents de sagesse), avec de nombreuses douleurs associées, (machoires, cervicales, dents) j’ai decidé de suivre un traitement orthodontique.
            Il s’agissait d’améliorer mon occlusion dentaire (qui en avait besoin, certaines dents n’étaient pas en contact) et d’aligner mes dents.

            Cela fait presque 3 ans de traitement. J’ai porté des gouttières (Haut et bas) que je changeais tous les 15jours. Les douleurs se sont un peu calmées les 6 premiers mois, sans doute aidées par les gouttières qui soulageaient le serrement de mes dents.
            Puis les douleurs se sont amplifiées, serrement des dents la nuit et le jour car les gouttières occupaient de l’espace dans ma bouche et m’incitaient a serrer machinalement.
            J’ajoute que depuis 3 ans j’ai des douleurs musculaires ou tendinites symétriques dans le bas des jambes et aux pieds. Ces douleurs se réveillent a la moindre marche et sont très handicapantes au quotidien. Comme je redoutais la douleur a la marche, j’ai du serrer encore plus les dents sans, au début, m’en apercevoir.
            Depuis 15 jours, le traitement d’orthodontie est terminé. Seulement il ne l’est pas, car les gouttières portées 22h/24 pendant 3 ans ont empêché l’occlusion parfaite des mes molaires entre elles. Quelle déception. Je dois porter une gouttière en résine la nuit pour stabiliser les mouvements des dents du haut et espérer que les dents du bas bougent un peu pour se remettre en contact avec celles du haut.
            Depuis 1 an, je vois un kiné qui masse toutes les contractures au cou, machoire, cervicales, dos qui sont générée chaque nuit par le serrage de dent ;-( J’ai vu pleins d’ostéo, de kinés, de podologues, de medecins du sport….
            Peu ont compris que mes douleurs aux jambes pouvaient etre correlées au mouvement de mes dents et au serrage de celles ci la nuit. On m’a parlé de fibromyalgie…
            Bilan, je serre toujours et encore les dents toute la nuit…Les réveils le matin sont difficiles. Je finis par déprimer. Je ressens une double peine : douleurs dans les jambes tendiniteuses m’empêchant d’avoir une vie normale et traitement ortho encore inachevé…
            Est-ce que les douleurs et le serrage des dents est majoré en cas de mauvaise occlusion dentaire ? Cela va t-il aller en s’améliorant ?
            Depuis 3 semaines, j’applique a peu près la methode Hartmann-Bratzlavzki sans le savoir. Je vais désormais la suivre scrupuleusement.
            J’aurais aimé connaitre les coordonnées d’ un praticien pour la méthode Hartmann-Cucchi s’il vous plait, j’ habite à Rennes (35).

            Je vous remercie beaucoup pour votre expertise et votre écoute.
            Bien à vous.
            Noémie

            1. Bonjour Noémie,
              Vous écrivez : « Est-ce que les douleurs et le serrage des dents est majoré en cas de mauvaise occlusion dentaire ? »Réponse : OUI .Votre décision d’appliquer scrupuleusement la technique H.B est d’un excellent pronostic quant à une évolution
              favorable de votre lutte contre le bruxisme centré.
              Résumons : Tech,-nique H-B = 3 étapes ;
              1°) Gommettes: de la couleur de VOTRE CHOX, les coller dans toute la maison. Elles signifient :
              2°) Tes lèvres: NOÉMIE, pense à vivre TOUTE la JOURNÉE les lèvres en contact d’une commissure à l’autre.!
              3°) Cérémonial de la prise du sommeil après avoir collé sur une feuille de papier écolier une trentaine de gommettes sur le mur ou la cloison en face de votre lit, au moment d »éteindre la lumière (jamais avant), vous fixez vos gommettes en prenant votre sommeil avec, en tête, une pensée très agréable+++
              – Agréable : les dents se séparent spontanément
              -Souci: le bruxisme centré se met en route
              Bien à vous

        1. Bonjour ; il me semblait avoir repondu mais je ne vois rien … je suis du Tarn 81 en pleine campagne .. pas si loin de toulouse ou Albi merci

  19. bonjour , je m appelle Sonia , j ai bientot 50 ans et jamais malade sauf depuis 3 ans ou je vis l enfer ! commencé par une tumeur a l oreille (cholestéatome ) en 2017 operé en 2018 1 an de souffrance , j ai trouvé moi meme par internet et mes symptomes car c etait juste sois disant nerveux !! .. avec névralgie faciale et sans écoulement .. ménopausé en 2017 egalement , operation des 2 carpiens en 2018 aussi c etait affreux la nuit ; je ne pouvais meme plus porter une assiette .. avec tout ca de forte douleur cervicales jusqu au épaules je ne pouvais meme plus étendre un linge , thermocoagulation avec infiltration fin 2018 , 3 semaines pire puis enfin un effet positif ! depuis ma tumeur a l oreille ; j ai toujours la sensation d un noyau d olive dans l oreille ; d un coup de poing dans la joue qui me parait endormi ; des douleur d oreille , de deglutition avec sensation de boule dans ma gorge .. mais depuis quelques mois ce sont rajouté des douleurs partout , articulation coudes trés douloureux surtout gauche , genoux avec boules derriere mais qui ne sont pas des kystes poplités sois disant mais le droit me fait souffrir depuis 1 an je ne peux m accroupir ou avec difficulté et douleur , picotements jusquau chevilles ; mal au bassin hanche et pelvien des diffusions douloureuses , transpiration trés excessive la nuit mais pas de bouffé de chaleur et depuis plus de 1 an mon homme me dit que je grince des dents quasi toutes les nuits ( avant c etait plus que rare )et il est vrai que je sens une difference de comportement ; je me surprend a serré par moment la journée ou je me leve en etant serré crispé de la machoire et des dents , cette nuit une crampe affreuse a droite au mollet ma mené dans mes recherches a vous et je me sens moins seule d un coup avec mes douleurs partout en sachant que tout les irm scanner pet scan echographie .. ont eté fait et que je suis pleine d arthrose aux genoux , cervicales nuque en S colonne avec pincements et bec de perroquets et meme dans l oreille bec de perroquet …je suis a bout épuisé j ai mal partout et rien a part de l arthrose , si tout cela vient de mon bruxisme je veux que cela cesse !! je veux vivre ou revivre pour mon petit fils adoré je ne veux plus m accroupir en souffrant ou etre trop fatigué et mal aux jambes bassin hanche mollet … pour une promenade avec lui 🙂 merci et bien a vous Sonia

    1. Bonjour Sonia,
      Pour commencer : regardez et retenez avec attention l’enseignement que je vous délivre dans toutes les Vidéos que j’ai faites dans ce site. Reprenez contact avec moi quand vous les aurez toutes vues . Faites moi alors un compte rendu de ce que vous en avez retiré .
      Bien à vous

  20. Suite de mon message:
    J ai fait un IRL et un scanner de la mâchoire qui n ont rien donné.
    J ai vu un occlusiodontiste il y a 18 jours qui m a mis une gouttière et m a dit que j avais un grand déséquilibre de ma posture+ un problème de convergence aux yeux( quand il me faisait loucher, un oeil restait droit et un oeil louchait). Mon épaule gauche est plus haute que mon épaule droite.
    Pour ma mâchoire, il dit que c est musculaire.
    Il m a envoyé chez un ostéopathe qui sur un mouvement m’ a donné une énorme douleur en bas du dos( alors que je lavais prévenu que j avais une discopathie L5 dans le passé) et depuis je ne sais plus m’Asseoir, je dois manger debout. Mes épaules sont à la même hauteur maintenant.
    J ai un peu moins de douleurs musculaires et articulaires dans mon corps ( sauf bas du dos…)mais la mâchoire reste douloureuse ( mais je n ai plus de problème d ouverture).
    J essaie donc votre méthode serrement de dents avec rappel toutes les 20 min sur mon tel en attendant de trouver des gommettes.

  21. Je suis une femme de 47 ans. Serrement des dents, et mal dans tout le corps.
    En Août 2019, J ai commencé à avoir mal d un côté de la gorge( droit), mal dans l oreille, fatigue intense, acouphènes intermittents( toujours à droite). J avais mal aussi au cou en diagonal depuis l oreille droite jusqu à la base de la nuque devant le cou.
    J ai cassé une dent côté gauche au mois de juillet( la prémolaire en haut) . Il me manque également la dernière molaire en haut même coté( juste avant la dent de sagesse). J ai beaucoup maché à droite.
    Quand je suis allée voir mon dentiste, elle m avait demandé si je serrai des dents et j’ai répondu: pas à ma connaissance.
    J ai gardé cet état jusque novembre. J ai vu 2 orl et mon médecin10 fois. Pas de diagnostic.
    Mon acouphène àdroite est devenu Permanent en novembre. Toujours douleurs dans l oreille et sous l oreille, démangeaison dans l oreille et sous l oreille et douleur au muscle en diagonale devant le cou( toujours droit).
    Le troisième ORL en m oscultant me dit que j ai un problème de mâchoire car j avais très mal quand il palpait devant les oreilles et dans mon cou.
    J ai vu 2 Stomatos qui m ont remballé chez lORL. Entre temps, la douleur est devenue insupportable,( novembre 2019) les douleurs à la mâchoire droite étaient apparues puis ont commencé un peu sur la gauche.
    Je me suis rendue compte que je serrai les dents TRES fort la nuit.
    A ce moment là, les douleurs se sont répandues dans le reste du corps: très mal en bas du dos, douleurs musculaires au bras et jambes( surtout l arrière des jambes quand je marche, j ai l impression que mes mollets sont tout le temps contractés), douleurs au poignets, maux de tête aux temps, mâchoire qui craque à droite, parfois difficulté d ouverture, parfois je sens toute l articulation quand je mâche, fatigue intense.
    La clinique de la douleur m a envoyé baladé en disant que ça n’etait Pas de leur domaine….
    Depuis, je suis vigilante sur le serrement des dents, je sers moins fort mes je remarque que dès que je m endors, ma mâchoire se ferme( dents contre dents). Je serre les dents que la nuit.
    Je prends de l algortra( mi tramadol mi paracetamol) 3 fois par jour 120 mg de tramadol qui ne me soulagent pas.
    J ai commencé votre méthode aujourd hui avec une alerte sur mon tel toutes les 20 minutes( pas trouvé de gommettes).
    J essaie de faire un peu de relaxation chez moi et je vois un psy car l errance medicale est épuisante et moralement, c est violent( je ne veux pas vivre comme ça : pas de vie pro ni pri, je ne sais rien faire).

    1. Bonjour Cathy ,
      Prenez connaissance dans ce site de la technique Hartmann- Bratzlavzki
      Appliquez la de manière parfaite , complète et OBSESSIONNELLE ; Il convient de BRISER ce réflexe de serrement qui vous détruit . Si vous ne le faites pas à la perfection , vous risquez de tomber en dépression !.
      Quand je pense que l’adage gaulois pour signifier aux gens qu’ils doivent réagir c’est ; Voyons, il faut serrer les dents ! Le comble de l’absurdité, véhiculée hélas en France de génération en génération !!!!
      De grâce, réagissez comme je vous le suggère
      NB Loi de neurophysiologie dentaire : les dents ne sont en contact normal entre elles que lors d la déglutition. A vous dé jouer et de vous rappeler que vous vous être mise HORS la LOI.
      Bien à vous.

  22. Bonjour
    J’ai 46 ans, suite à un accident, j’ai de grosses douleurs à la mâchoire côté gauche, à l’oreille Également.
    Depuis 1 an je souffre de mes cervicales et dos jusqu’aux lombaires et ce tous les jours. J’ai fini par consulter irm Atm qui diagnostique une luxation meniscale non réductible côté gauche. Je suis allée voir un chirurgien maxilo facial qui m à rassuré et m à dit que j’allais m habituer à cette nouvelle anatomie et que tout allait rentrer dans l’ordre mais rien ne change, j’ai ensuite fait réalisé un irm des cervicales qui diagnostique une arthrose également, je prends des anti inflammatoire qui ne donnent rien à part me faire mal à l’estomac. J’ai vu un kine un ostéopathe, dentiste avec gouttière que je porte la nuit depuis un an sans résultat, un rhumato et maintenant un kiné en balnéothérapie pour mes cervicales. Je ne sais plus quoi faire. J’ai des idées noires me renferme, j’ai vu votre technique j’ai envie d essayer, fonctionne t elle sur une luxation non réductible ? Merci pour votre réponse et votre avis. J’habite Rennes . Christelle

    1. Bonjour Christelle
      Il est scandaleux qu’un chirurgien maxillo-facial vous fasse une telle réponse . Tout au contraire, gardez espoir. Commencez par une lecture COMPLÈTE et approfondie du site, ensuite et JAMAIS AVANT, regardez et écoutez moi dans TOUTES les Vidéos. Chose faite, reprenez contact avec moi;
      Bien à vous .

Répondre à Pr Hartmann (Cancel reply)

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer