French (Fr)English (United Kingdom)Italian - Italy

"Ne pas juger d'une partie du corps sans connaître le tout, lui même indissociable de son milieu" HIPPOCRATE

Gorge
argaiv1023
PDF Imprimer Envoyer
TEMOIGNAGE :
Je soussigné, C .P, certifie authentiques les fait rapportés ci-dessous, décrivant tout le cortège douloureux en rapport avec la crispation des mâchoires dents serrées.
J’ai fait l’objet en 1993 d’un accident de la voie publique avec traumatisme cranien et hématome extra-dural opéré en urgence, puis forte gêne à la mastication (perte ouverture buccale) comme conséquence post-opératoire. Malgré la rééducation de la mastication, il s’est progressivement développé une crispation de mâchoires induisant un serrement de dents excessif, devenu en 1998 intense et obsessionnel.

Ce n’est qu’en 2003 que le Professeur Francis HARTMANN m’a fait prendre conscience de la multiplicité des troubles induits, tels qu’ils sont décrits dans le présent site.
Il s’agissait :
• De démangeaisons dans les oreilles, conduisant à des irritations voire à des plaies
• De nausées en voiture, me rendant très inconfortable d’être passager d’une automobile
• De fortes carences sportives, tout effort conduisant à des essoufflements et points de côté, puis à des sensations de vertiges, de nausées, et de troubles de la vue
• De forts maux de tête
• De violentes douleurs au ventre
• De douleurs lombaires et cervicales
De besoin de m’éclaircir sans cesse la voix (irritations de la gorge)

La preuve a été faite en 2008 du lien entre ces troubles et le serrement des dents, du fait de leur disparition simultanée après 5 ans de thérapies variées conduites à PARIS par le professeur L.N pour guérir ma crispation des mâchoires. Quinze années après l’accident de la voie publique, je redécouvre les joies de vivre sans mal-être :
• Adieu maux de têtes, de ventre et de dos
Adieu nausées en voiture, et gorge irritée
• Et surtout, adieu l’angoisse des essoufflements, nausées, vertiges lors de l’effort sportif.
Moi qui était assez actif, plus jeune, dans des disciplines variées, mais avais stoppé suite aux évènements précédemment décrits, je retrouve enfin l’envie de l’effort dans le sport.
Mes amis n’en revenaient pas : eux qui peinaient à me traîner sur quelques km ont observés rapidement des progrès spectaculaires, jusqu’à me faire participer à un raid multisport de 50 km !

Après cette longue épreuve thérapeutique, j’exprime toute ma reconnaissance à mes différents thérapeutes qui ont su me débarasser du serrement de dents, mais aussi de toutes ces douleurs et de ces troubles associés que je ne savais à quoi attribuer.
Souhaitant que ce témoignage vous sera utile, je vous prie de croire, cher Professeur, en l’expression de mes sincères salutations.

 
Home Témoignages Gorge