French (Fr)English (United Kingdom)Italian - Italy

"Etre un vrai scientifique c'est avoir un esprit d'accueil et de regarder avec intêret ce qui est nouveau" Louis LEPRINCE-RINGUET

Bras
argaiv1023
PDF Imprimer Envoyer
Mr T.G., 56 ans, est adressé par le Pr. S.N., chirurgien orthopédiste pour des céphalées intenses, apparues après une intervention neurochirurgicale sur le rachis cervical, réveillant le malade la nuit, et résistant à la pharmacopée.

Ces céphalées s'accompagnent de douleurs à topographie plus ou moins lointaines (nuchales, scapulaires, thoraciques, lombaires) surtout marquées au niveau des bras. Le malade se plaint particulièrement d'une fatigue sévère au réveil.
On note également une fièvre prolongée inexpliquée (FPI) ainsi qu'une toux sèche avec sensation de voix éraillée.

A l'examen clinique, on constate des muscles masticateurs très sensibles à la palpation. Par contre, il n'y a ni limitation de l'ouverture buccale (45 mm), ni déviation mandibulaire, mais présence d'un léger craquement de l'ATM gauche.
Les tomographies des ATM ne révèlent aucune anomalie. Le malade avoue serrer les dents toute la journée et, à la deuxième consultation, établit enfin le lien entre l'intensité de sa douleur, les troubles de son sommeil et la sévérité de sa parafonction.

Le traitement a consisté en six séances de myorésolution locale sur un mois et demi, accompagnée de la prescription d'un myorelaxant. Ce traitement a permis d'obtenir une sédation rapide de la plupart des symptômes, exceptées les douleurs frontales et la fatigue.

Ces deux derniers signes ont disparu totalement à la fin du traitement. Ce cas est stabilisé avec un recul de cinq ans.
Mise à jour le Mercredi, 11 Mai 2011 15:17
 
Home Témoignages Bras