Print Friendly, PDF & Email

Nous vous proposons sur cette page des entretiens (compilations, montages, sélections) vidéo avec le Pr. Francis Hartmann.

C’est un exercice difficile que de résumer plus de 50 années dédiées à la recherche. Le personnage est haut en couleurs !

Alors… moteur… silence…

Action !

Extraits d'entretiens filmés en HD en avril 2018

L’histoire commence en 1966, le chirurgien dentiste souffre de migraines jusqu’au jour où, trop intenses il se retrouve hospitalisé en urgence… pour suspicion, à l’examen para-clinique, de cancer du cerveau !

Extraits d'entretiens filmés en 4K en avril 2018

Le cas exceptionnel d’une patiente dont les nombreux et différents symptômes étaient  tous de cause dentaire…

Cette patiente présente deux anomalies de structure :

  • une béance incisive créée et entretenue par l’interposition systématique de la langue (sa langue faisait pression sur les incisives) lorsque elle avalait sa salive.
  • un contact permanent jour et nuit des molaires entre-elles.

Elle présentait des symptômes très alarmants mettant en jeu sa propre vie.

Pour un complément d’information nous vous invitons à lire l’article sur la fibromyalgie et le résumé de l’article de chercheurs japonais ainsi que mon commentaire.

1,920 total views, 2 views today

8 Comments

  1. Bonjour professeur, vous voir aussi alerte et passioné est un rayon de soleil. Merci pour ce site et tous vos travaux. Votre méthode Hartmann-Brazlaski m’a aidé après 3 semaines d’efforts et de rigueur à diminuer mon serrement de dents et à retrouver une vie bien plus normale, surtout les nuits. Merci merci merci.

  2. Bonjour Professeur, je suis bluffé. Je ne vous imaginait pas aussi dynamique et aussi sympathique. À mon tour de vous remercier pour dévoiler ainsi toute votre vie de chercheur au grand public avec des mots simples et très clairs.

  3. J’ai fait l’objet il y a 25 ans d’un accident de la voie publique avec traumatisme cranien et hématome extra-dural, avec comme conséquence post opértoire une forte gêne à la mastication, induisant 5 ans plus tard un serrement de dents intense et obsessionnel.

    Il m’a fallu 5 années supplémentaires avant d’avoir la chance de rencontrer le Professeur Hartmann, qui m’a fait prendre conscience de la multiplicité des troubles résultants (démangeaisons dans les oreilles, nausées, carences sportives, maux de tête, douleurs lombaires/cervicales/et au ventre, besoin de s’éclaircir la voix…)

    5 années (encore !) de thérapies variées auront été nécessaires pour faire reconnaître le lien entre le serrement des dents et ces troubles, disparus une fois guéri de la crispation des mâchoires…

    … puis enfin 5 ans pour réaliser une reconstruction prothétique totale, au terme de laquelle je me suis vu (il y a donc… 5 ans) libéré de toutes ces pathologies, et redécouvrir -20 ans après cet accident- les joies joies de vivre sans mal-être : adieu maux de têtes, de ventre et de dos, nausées, essoufflements… me voila de retour, en pleine forme et heureux de retrouver enfin l’envie de l’effort dans le sport.

    Après cette longue épreuve , j’exprime toute ma reconnaissance aux différents thérapeutes qui ont su me débarrasser du serrement de dents, et surtout de toute cette gêne que je ne savais à quoi attribuer. Le Professeur Hartmann a été mon guide durant tout ce temps, et je l’en remercie infiniment.

    1. Merci Cyril, de votre témoignage qui montre le lien étroit entre un bruxisme réactionnel classique consécutif à un accident de la circulation. Une petite précision toutefois. Ce n’est pas 5 ans après que vous en avez pris conscience. Je vous félicite pour la clarté de votre récit.
      Bien à vous.

  4. Bravo, je ne sais pas quelle age vous avez mais je souhaite avoir la meme sante que vous. Si vous faite une conferense je viendrai vous ecouter avec grand intérêt.

  5. Bonjour Professeur et merci de m’avoir ouvert les yeux. Cela fait 5 ans que je souffre, me traînant d’un spécialiste à un autre, qui me donnent des traitements divers mais sans aucun résultat, au contraire ! Mes muscles ptérygoïdiens et masséters sont hyper contractés. Il en résulte des douleurs intenses, à la limite de l’insupportabilité.
    Je vais appliquer à la lettre la méthode de serrement des lèvres, langue au palais et je pense que cela va enfin réussir à me soulager.
    Merci merci et encore merci et longue vie à vous.
    Evy Baguet (j’habite en Belgique).

  6. Merci pour ces témoignages. J’ai hâte de voir votre prochaine vidéo, vous écouter est captivant. Pourquoi ne décririez-vous pas votre méthode Hartmann-bratlaski dans un film ? Beaucoup de gens de nos jours sont plus sensibles à l’image qu’aux écrits. bravo et continuez !!!

    1. Merci Alice por vos éloges .Puis-je vous demander de diffuser autour de vous ces vidéos: auprès des femmes, en particulier, ces dernières sont la victime des effets parfois catastrophiques d’un serrement de dents consécutif au décès d’un proche, à une rupture , à une perte d’emploi, etc…. A l’heure actuelle les travaux des chercheurs montrent à l’évidence que de nombreuses depressions sont dues à un bruxisme centré non diagnostiqué. De plus un médicament comme le PROZAC a comme effet indésirable de faire serrer les dents . » Indiscutable « , je l’ai éprouvé sur moi-même !
      Bien à vous

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer